CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Flora Robson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Dino Risi



Date et Lieu de naissance : 23 décembre 1916 (Milan, Italie)
Date et Lieu de décès : 7 juin 2008 (Rome, Italie)
Nom Réel : Dino Risi

REALISATEUR

Dino Risi naît le 23 décembre 1916 à Milan, en Italie. Fils de médecin, il suit la voie de son père, se spécialisant dans la psychiatrie, et obtient même son doctorat. Dino Risi aime le septième art. En effet, enfant, grâce à son meilleur ami, le fils du Consul de Grèce, il découvre le cinéma italien d’avant-guerre. Mais c’est une rencontre déterminante qui va faire de Dino Risi, ce qu’il est devenu par après. En 1941, il fait la connaissance du réalisateur Alberto Lattuada qui lui offre le poste d’assistant-réalisateur bénévole sur le film d’un de ses amis, Mario Soldati, «Le mariage de minuit», puis sur le sien, «Giacomo l’idealista» (1942). Après la guerre, il s’improvise critique cinématographique dans la presse locale milanaise tout en exerçant son activité de psychiatre, qui abandonnera d’ailleurs très rapidement.

Dino Risi passe derrière la caméra et réalise une trentaine de documentaires. C’est là qu’il est remarqué par Carlo Ponti. Il quitte Milan pour Rome ou il devient scénariste. Il retrouve à cette occasion Alberto Lattuada, pour qui il signe le scénario d’«Anna» (1951) avec Silvana Mangano. Il réalise son premier long-métrage, «Vacanze col gangster», un petit film policier sans prétention, mais avec une maîtrise déjà hors du commun, mettant en scène Marc Lawrence et Mario Girotti, qui fera une carrière plus tard sous le nom de Terence Hill. En 1954, avec Alberto Lattuada, Michelangelo Antonioni, Federico Fellini, Francesco Maselli, Carlo Lizzani et Cesare Zavattini, il participe au film à sketchs «L’amour à la ville» avec Ugo Tognazzi. Puis Luigi Comencini fait appel à son talent pour réaliser le dernier volet de sa trilogie racontant les aventures du Maréchal Carotenuto interprété par Vittorio De Sica, pour «Pain, amour, ainsi soit-il» (1955), avec également Sophia Loren. C’est en 1957 que Dino Risi obtient son premier succès personnel avec «Pauvres mais beaux», mais, la véritable consécration arrive réellement en 1959 lorsqu’il réalise «L’homme aux cent visages», avec Vittorio Gassman. À cette époque le cinéma italien est en pleine ébullition et permet au cinéaste de donner la pleine mesure de son génie créatif.

En 1961, Dino Risi met en scène Jean-Louis Trintignant et Vittorio Gassman dans «Le fanfaron». Toujours dans le registre de la comédie, mais sur un ton plus grave, il raconte les désillusions d’un journaliste dans «Une vie difficile» (1961), ou encore une satire féroce du fascisme dans «La marche sur Rome» (1962) où il réunit deux monstres sacrés du cinéma italien, Vittorio Gassman et Ugo Tognazzi. Ils se retrouveront l’année suivante dans le film à sketchs «Les monstres». Dans les années soixante dix, Dino prend pour cible l’église avec «La femme du prêtre» (1970), avec Sophia Loren et Marcello Mastroianni. Le cinéma du cinéaste devient de plus en plus noir et oppressant. Il n’hésite pas à enlaidir Romy Schneider pour le film «Fantôme d’amour» (1980), et nous offre un Coluche sombrant dans la folie pour «Le fou de guerre» (1985) avec également Bernard Blier. 1989 marque sa dernière collaboration avec son ami Vittorio Gassman lorsqu’il dirige «Valse d’amour», avec aussi Dominique Sanda. En 1992, le Festival de Cannes lui rend hommage en proposant une quinzaine de ses réalisations.

L’homme aux quatre-vingts films se retire des plateaux de tournages au milieu des années quatre vingt pour vivre dans la suite d’un hôtel de luxe de Rome, en compagnie de son épouse, Claudia, qui lui a donné un fils, Marco, devenu comme son père, un réalisateur à succès. Dino Risi s’éteint le 7 juin 2008.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1941Le mariage de minuit ( piccolo mondo antico ) de Mario Soldati avec Alida Valli
    Seulement assistant réalisateur
1942Giacomo l’idealista – de Alberto Lattuada avec Marina Berti
    Seulement assistant réalisateur
1946 DO I bersaglieri della signora – de Dino Risi
DO Barboni – de Dino Risi
1947 CM Verso la vita – de Dino Risi
DO Trigullio minore – de Dino Risi
DO Strade di Napoli – de Dino Risi
DO Pascatorella – de Dino Risi
1948 CM Cuore rivelatore – de Dino Risi
DO Segantini il pittore della montagna – de Dino Risi
DO Il grido della città – de Dino Risi
CM Cortili – de Dino Risi
CM La città dei traffici – de Dino Risi
DO Caccia in brughiera – de Dino Risi
    + scénario
CM Buio in sala – de Dino Risi
DO 1848 – de Dino Risi
    + scénario
CM Costumi e bellezze d’Italia – de Dino Risi
CM La fabbrica del uomo – de Dino Risi
1949 CM Terra ladina – de Dino Risi
CM Vince il sistema – de Dino Risi
DO Il siero della verità – de Dino Risi
DO Seduta spiritica – de Dino Risi
CM La montagna di luce – de Dino Risi
    + scénario
1950 DO L’isola bianca – de Dino Risi
    + scénario
CM Fuga dalla città – de Dino Risi
    + scénario
1951Anna – de Alberto Lattuada avec Silvana Mangano
    Seulement scénario
Totò e i re di Roma – de Steno & Mario Monicelli avec Totò
    Seulement sujet & scénario
Vacanze col gangster – de Dino Risi avec Massimo Girotti
    + scénario
1952Les héros du dimanche ( gli eroi della domenica ) de Mario Camerini avec Raf Vallone
    Seulement scénario
1953Le chemin de l’espérance / Foire aux étoiles ( il viale della speranza ) de Dino Risi avec Cosetta Greco
    + scénario
1954L’amour à la ville ( amore in città ) de Alberto Lattuada, Michelangelo Antonioni, Federico Fellini, Dino Risi, Francesco Maselli, Carlo Lizzani & Cesare Zavattini avec Ugo Tognazzi
    + scénario – Segment « Paradiso per 4 ore »
Le signe de Vénus ( il segno di Venere ) de Dino Risi avec Sophia Loren
    + scénario
1955Pain, amour, ainsi soit-il ( pane, amore, e… ) de Dino Risi avec Antonio Cifariello
    + sujet & scénario
1956Une histoire de Monte Carlo ( Montecarlo / the Monte Carlo story ) de Samuel Taylor avec Marlene Dietrich
    Seulement sujet & scénario
Pauvres mais beaux ( poveri ma belli ) de Dino Risi avec Ettore Manni
    + scénario
1957Belles mais pauvres / Beaux mais pauvres / Ma sœur et moi ( belle ma povere ) de Dino Risi avec Lorella De Luca
    + sujet & scénario
L’impossible Isabelle ( la nonna Sabella / Oh ! Sabella ) de Dino Risi avec Renato Salvatori
    + scénario
    Coquille d’Or au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne

Anna de Brooklyn ( Anna di Brooklyn / Anna of Brooklyn / fast and sexy ) de Vittorio De Sica, Reginald Denham & Carlo Lastricatti avec Dale Robertson
    Seulement scénario
1958Venise, la lune et toi / Les deux gondoliers ( Venezia, la luna e tu ) de Dino Risi avec Ingeborg Schöner
    + scénario
Poveri milionari – de Dino Risi avec Sylva Koscina
    + scénario
1959Le veuf ( il vedovo ) de Dino Risi avec Alberto Sordi
    + sujet & scénario
Le matamore, l’homme aux cent visages / Le frimeur ( il mattatore ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
1960L’inassouvie / Un amour à Rome ( un amore a Roma ) de Dino Risi avec Elsa Martinelli
    + scénario – Non crédité
A porte chiuse – de Dino Risi avec Anita Ekberg
    + sujet & scénario
1961Une vie difficile ( una vita difficile ) de Dino Risi avec Lea Massari
Le fanfaron ( il sorpasso ) de Dino Risi avec Jean-Louis Trintignant
    + sujet & scénario
    Prix du meilleur réalisateur au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine
1962La marche sur Rome ( la marcia su Roma ) de Dino Risi avec Roger Hanin
Il successo – de Mauro Morassi avec Anouk Aimée
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1963Les monstres ( i mostri / opiate’67 ) de Dino Risi avec Ugo Tognazzi
    + sujet & scénario
Le jeudi ( il giovedi ) de Dino Risi avec Michèle Mercier
    + sujet & scénario
1964Les poupées ( le bambole ) de Dino Risi, Franco Rossi, Mauro Bolognini & Luigi Comencini avec Virna Lisi
    Segment « La telefonata »
Il gaucho – de Dino Risi avec Nino Manfredi
    + scénario
1965Les complexés ( i complessi ) de Dino Risi, Luigi Fillipo D’Amico & Franco Rossi avec Ilaria Occhini
    + sujet & scénario – Segment « Una giornata decisiva »
Play boy party ( l’ombrellone ) de Dino Risi avec Sandra Milo
    + sujet & scénario
1966I nostri mariti – de Luigi Filippo D’Amico, Luigi Zampa & Dino Risi avec Ugo Tognazzi
    Segment « Il marito di Attilia »
Opération San Gennaro ( operazione San Gennaro ) de Dino Risi avec Claudine Auger
    + scénario
    Prix d’Argent au festival international du cinéma de Moscou, Russie
1967L’homme à la Ferrari ( il tigre / the tiger and the pussycat ) de Dino Risi avec Eleanor Parker
    + scénario
    Coquille d’Argent au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne

Il profeta – de Dino Risi avec Ann-Margret
    + sujet & scénario
1968Fais-moi mal mais couvre-moi de baisers / Fiançailles à l’italienne ( straziami ma di baci saziami ) de Dino Risi avec Pamela Tiffin
    + sujet & scénario
1969Une poule, un train et quelques monstres ( vedo nudo ) de Dino Risi avec Véronique Vendell
    + scénario
Il giovane normale / Normal young man – de Dino Risi avec Janet Agren
    + scénario
1970La femme du prêtre ( la mogli del prete ) de Dino Risi avec Sophia Loren
    + sujet & scénario
1971Au nom du peuple italien ( in nome del popolo italiano ) de Dino Risi avec Yvonne Furneaux
Moi la femme ! ( noi donne siamo fatte cosi ) de Dino Risi avec Monica Vitti
    + scénario
1972Rapt à l’Italienne / Foutu week-end ( mordi e fuggi / dirty weekend ) de Dino Risi avec Lionel Stander
    + scénario
1973Sexe fou ( sessomato ) de Dino Risi avec Laura Antonelli
    + scénario
1974Parfum de femme ( profumo di donne ) de Dino Risi avec Alessandro Momo
    + scénario
    David du meilleur réalisateur, Italie

    César du meilleur film étranger, France
1975La carrière d’une femme de chambre ( telefoni bianchi ) de Dino Risi avec William Berger
    + sujet & scénario
Ames perdues ( anima persa ) de Dino Risi avec Catherine Deneuve
    + scénario
1976La chambre de l’évêque ( la stanza del vescovo ) de Dino Risi avec Patrick Dewaere
    + scénario
1977Les nouveaux monstres ( i nuovi mostri / Viva Italia ! ) de Dino Risi, Ettore Scola & Mario Monicelli avec Vittorio Gassman
    Segments « Con i saluti degli amici», « Tantum ergo », « Pornodiva », « Mammina Mammona » & « Senza Parole »
1978Dernier amour ( primo amore ) de Dino Risi avec Ornella Muti
    + scénario
Cher papa ( caro papà ) de Dino Risi avec Aurore Clément
    + scénario
1979Je suis photogénique ( sono fotogenico ) de Dino Risi avec Michel Galabru
    + scénario
1980Les séducteurs ( Sunday lovers / an englishman’s home / i seduttori della Domenica ) de Dino Risi, Edouard Molinaro, Bryan Forbes & Gene Wilder avec Ugo Tognazzi
    Segment « Armando’s notebook »
Fantôme d’amour ( fantasma d’amore ) de Dino Risi avec Romy Schneider
    + scénario
1981Les derniers monstres ( sesso e violentieri ) de Dino Risi avec Johnny Dorelli
    + scénario
1983 TV Et la vie continue ( …e la vita continua ) de Dino Risi avec Jean-Pierre Marielle
1984Le bon roi Dagobert ( Dagobert ) de Dino Risi avec Coluche
1985Le fou de guerre ( scemo di guerra ) de Dino Risi avec Bernard Blier
1986Il commissario lo Gatto – de Dino Risi & Claudio Risi avec Lino Banfi
    + sujet & scénario
TV Carla. Quattre storie di donne – de Dino Risi avec Gudrun Landgrebe
1987Teresa – de Dino Risi avec Serena Grandi
    + sujet & scénario
1988 TV Il vizio di vivere – de Dino Risi avec Carol Alt
TV La ciocciara – de Dino Risi avec Sophia Loren
    + scénario
1989 TV Vita coi figli – de Dino Risi avec Giancarlo Giannini
Valse d’amour ( Tolgo il disturbo ) de Dino Risi avec Dominique Sanda
    + sujet, dialogues & scénario
1990Il muro di gomma – de Marco Risi avec Corso Salani
    Seulement voix
1991 TV La voie de l’amour ( missione d’amore ) de Dino Risi avec Christine Kaufmann
    + scénario – Série
1992Le temps d’un week-end ( scent of a woman ) de Martin Brest avec Al Pacino
    Seulement sujet original
1995Giovani e belli – de Dino Risi avec Venantino Venantini
    + scénario
1996Esercizi di stile – de Sergio Citti, Volfango De Biasi, Maurizio Dell’Orso, Claudio Fragasso, Alex Infascelli, Francesco Laudadio, Luigi Magni, Lorenzo Mieli, Mario Monicelli, Alessandro Piva, Pino Quartullo, Dino Risi, Faliero Rosati & Cinzia Th. Torrini avec Massimo Wertmüller
    Segment « Myriam »
2000 DO Mario Monicelli, l’artigiano di Viareggio – de Marco Cucurnia avec Mario Monicelli
    Seulement apparition
2002 TV Le ragazze di Miss Italia – de Dino Risi avec Nadia Bengala
    + sujet & scénario
AUTRES PRIX :
      
    Prix Pietro Bianchi au festival du cinéma de Venise, Italie ( 1987 )

    Lion d’Or pour sa carrière au festival du cinéma de Venise, Italie ( 2002 )
Fiche créée le 7 juin 2008 | Modifiée le 15 mars 2016 | Cette fiche a été vue 5492 fois
PREVIOUSAntonio Riquelme || Dino Risi || Jacques RispalNEXT