CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Clément Duhour
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Dolly Haas



Date et Lieu de naissance : 29 avril 1910 (Hambourg, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 16 septembre 1994 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Dorothy Clara Louise Haas

ACTRICE

Fille de Charles Oswald Haas et Margarete Maria Hansen, Dorothy Clara Louise Haas voit le jour le 29 avril 1910, à Hambourg, grand port de l’embouchure de l’Elbe, au nord de l’Allemagne. À sept ans, elle commence les cours de danse classique au Stadttheater de sa ville natale. Dix ans plus tard, diplômée de cette école, elle est engagée par Erik Charell au «Großen Schauspielhauses» de Berlin. À la fin des années vingt, surnommée Dolly, elle danse et chante dans des revues musicales de Max Reinhardt.

En 1930, pour sa première apparition au cinéma, Dolly Haas obtient le rôle principal du film de William Dieterle «Eine stunde Glück». Elle enchaîne avec «Dolly macht karriere» de Anatole Litvak, un film au titre prémonitoire. Avec talent et une égale bonne humeur, elle joue aussi bien les femmes-enfants que les garçons manqués ou encore les boute-en-train. Et ceci, dans diverses comédies à succès. Très populaire, la jeune actrice devient le «chouchou» du public allemand. En 1933, au cours du tournage de «Das häßliche mädchen», un incident éclate entre son partenaire, le juif Max Hansen, et les autorités nazies. Dolly entrevoit la menace politique qui menace son pays et décide avec son compagnon, John Brahm (aussi d’origine juive), de s’exiler en Angleterre. L’année suivante, elle tourne son premier film britannique sous la direction de Marcel Varnel: «Girls will be boys» et apparaît dans «Le lys brisé» de John Brahm avec qui elle se marie deux ans plus tard. En 1936, Dolly donne la réplique à Richard Barthelmess dans «Spy of Napoleon» de Maurice Elvey.

En 1939, Dolly Haas accompagne son époux à Hollywood où il vient de signer un contrat. Elle-même est engagée par Myron Selznick pour la Columbia. Bien qu’elle soit généreusement payée par le studio, elle n’obtient aucun rôle au cinéma. Elle débute le tournage de «Nous ne sommes pas seuls» (1939) auprès de Paul Muni, mais son rôle est coupé au montage et elle est remplacée par Jane Bryan. En 1940, elle devient citoyenne américaine, puis divorce de John Brahm l’année suivante. Elle décide de partir pour Broadway et de se produire sur scène. Dolly est alors la partenaire de John Ireland dans la pièce de Rose Franken «Doctors disagree» (1943/44). En 1943, Dolly Haas rencontre le grand caricaturiste du «New York Times» Al Hirschfeld. Ils se marient rapidement et, de cette union, naîtra une fille en 1945. Dolly prend ses distances avec le monde du spectacle pour se consacrer à sa nouvelle famille, ne faisant plus que de rares prestations sur les scènes américaines, notamment dans «Crime et châtiment» (1947/48) d’après Fiodor Dostoïevski avec John Gielgud et Lillian Gish, puis «Anastasia» (1954/55) tiré de l’œuvre de Marcelle Maurette avec Hurd Hatfield. Seul Alfred Hitchcock réussit à la convaincre de refaire du cinéma pour jouer Alma Keller dans «La loi du silence», aux côtés de son compatriote O.E. Hasse, son mari dans le film, et de Montgomery Clift en prêtre tourmenté par les aveux d’un criminel. Elle fait aussi un peu de télévision en apparaissant dans des épisodes des séries «The Billy Rose show» (1951), «Armstrong Circle Theatre» (1954) et «Studio One» (1950 et 1956).

En 1975, l’Académie du cinéma germanique la sort de sa retraite et l’honore d’un prix pour sa carrière. En 1987, après avoir accepté d’apparaître dans un documentaire testament, Dolly Haas se retire définitivement. Elle meurt le 16 septembre 1994, à New York, emportée par un cancer des ovaires.

© Philippe PELLETIER

copyright
1930Eine stunde Glück – de William Dieterle avec Harald Paulsen
Dolly fait son chemin ( Dolly macht karriere / mein schatz hat eine klarinette ) de Anatole Litvak avec Alfred Abel
1931Le bal ( der ball ) de Wilhelm Thiele avec Reinhold Schünzel
Pichler, banquier / L’affaire Pichler ( der brave sünder / die defraudanten ) de Fritz Kortner avec Max Pallenberg
L’amour commande ( liebeskommando ) de Géza von Bolváry avec Paul Morgan
Celle qu’on oublie pas / Une petite femme de tête ( so ein mädel vergißt man nicht ) de Fritz Kortner avec Willi Forst
1932Ein steinreicher mann – de Steve Sekely avec Curt Bois
Ça va déjà mieux ( es wird schon wieder besser ) de Kurt Gerron avec Heinz Rühmann
Scampolo, un enfant de la rue / Un peu d’amour ( Scampolo, ein kind der straße / um einen groschen liebe ) de Hans Steinhoff avec Karl Ludwig Diehl
Grande ville la nuit ( großstadtnacht ) de Fédor Ozep avec Fritz Kampers
1933La petite aventurière ( die kleine schwindlerin ) de Johannes Meyer avec Theo Lingen
La fille laide ( das häßliche mädchen / liebling… ) de Henry Koster avec Max Hansen
Kleines mädel : Grosses glück – de E.W. Emo avec Carl Esmond
Le groom du Dalmasse Hôtel ( der page vom Dalmasse-Hotel ) de Victor Janson avec Hans Junkermann
1934Es tut sich was um mitternacht / Ein màdel mit tempo – de Robert A. Stemmle avec Oskar Sima
Girls will be boys – de Marcel Varnel avec Esmond Knight
1935Warum lügt fräulein Käthe? – de Georg Jacoby avec Albrecht Schoenhals
Le lys brisé / les bas-fonds de Londres ( broken blossoms ) de John Brahm avec Basil Radford
1936Spy of Napoleon / The invader / The man who changed his mind – de Maurice Elvey avec Richard Barthelmess
1939Nous ne sommes pas seuls ( we are not alone ) de Edmund Goulding avec Paul Muni
    Inachevé – Rôle repris par Jane Bryan
1952La loi du silence ( I confess ) de Alfred Hitchcock avec Montgomery Clift
1987 DO Dolly, Lotte und Maria – de Rosa von Praunheim avec Lotte Groslar
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1975 )
Fiche créée le 22 avril 2008 | Modifiée le 8 juin 2015 | Cette fiche a été vue 4568 fois
PREVIOUSMargarete Haagen || Dolly Haas || Hugo HaasNEXT