CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bob Fosse
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Dominique Davray



Date et Lieu de naissance : 27 janvier 1919 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 16 août 1998 (Paris, France)
Nom Réel : Marie-Louise Rougerie

ACTRICE

De son nom de naissance Marie-Louise Rougerie, Dominique Davray, née le 27 janvier 1919 à Paris, cinq ans plus tard elle devient officiellement Marie-Louise Gournay par adoption. Elle débute au cinéma durant la Seconde Guerre Mondiale en figurante, puis dans des petits rôles comme dans «La cage aux filles» (1949) avec Danièle Delorme ou du «Passe-muraille» (1950) avec Bourvil. Mais Dominique Davray va acquérir une reconnaissance professionnelle grâce au rôle de Julie dans le chef-d’œuvre de Jacques Becker «Casque d’or» (1951) qui consacre Simone Signoret, inspiré de la vie d’une prostituée Amélie Lie enjeu de malfrats de la «Belle époque». Dès lors, elle enchaîne les rôles et se spécialise dans les femmes de petite vertu: «Touchez pas au grisbi» (1953) de Jacques Becker, «Boulevard» (1960) de Julien Duvivier, le sketch «La fermeture» des «Bons vivants» (1965) de Gilles Grangier ou «Le gang» (1976) de Jacques Deray. Dans ce même registre, on se souvient d’une scène mémorable des «Tontons flingueurs» (1963): face aux frères Volfoni interprétés par Bernard Blier et Jean Lefebvre, dans le rôle de Madame Mado, en tant que mère maquerelle s’inquiétant de la baisse des recettes du marché de la prostitution.

Parallèlement, Dominique Davray arpente régulièrement les planches des théâtres parisiens dès les années cinquante. Ainsi, elle joue dans «L’œuf» (1956) de Félicien Marceau avec Jacques Duby dans le rôle titre au Théâtre de l’Atelier mais aussi dans «L’orchestre» (1962) de Jean Anouilh à la Comédie des Champs-Elysées. Au cours de cette période, on se souvient de son rôle de femme de chambre dans «Cléo de 5 à 7» (1961) de Agnès Varda avec Corinne Marchand.

Sa carrière cinématographique va être marquée par l’interprétation de comédies aux côtés de Louis de Funès. Même s’ils sont mentionnés ensemble aux génériques de «Les compagnes de la nuit» (1953) avec Françoise Arnoul, «Papa, maman, la bonne et moi» (1954) avec Robert Lamoureux ou du film à sketches «Les bons vivants», elle intègre l’équipe des «faire-valoir» de Louis de Funès lorsqu’il devient star du comique. Elle apparaît en patronne de bistrot dans «Les grandes vacances» (1967), professeur de danse dans «Le gendarme se marie» (1967), religieuse dans «Le gendarme en balade» (1970) ou infirmière dans «L’aile ou la cuisse» (1976). Elle joue même son épouse dans «Le tatoué» (1967) de Denys de La Patellière. Au théâtre, elle joue dans «La puce à l’oreille» (1967) de Georges Feydeau mise en scène par Jacques Charon avec Jean-Claude Brialy au Théâtre Marigny.

Mais ces rôles successifs ne permettent pas à Dominique Davray de dépasser le statut de «troisième couteau» souvent présentes dans des nanars comme «Le trouble-fesses» (1976) avec Michel Galabru ou «Nous ne maigrirons pas ensemble» (1979) avec Peter Ustinov. Heureusement, Jean-Claude Brialy l’emploie à deux reprises dans «Eglantine» (1971) avec Valentine Tessier et «Les volets clos» (1972) tout comme Bertrand Blier dans «Les valseuses» (1973) et «Calmos» (1975). La soixantaine venue, après une dernière apparition sur scène dans «Deburau» (1980) de Sacha Guitry avec Robert Hirsch et au cinéma dans «Les Misérables» (1982) de Robert Hossein avec Lino Ventura, elle se retire du monde du spectacle. Ignoré des médias, le décès de Dominique Davray le 16 août 1998 à Paris passe totalement inaperçu. Elle est inhumé au cimetière de Pantin.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1941Romance de Paris – de Jean Boyer avec Charles Trénet
1942La duchesse de Langeais – de Jacques de Baroncelli avec Edwige Feuillère
1947L’assassin est à l’écoute – de Raoul André avec Francis Blanche
1948Le diable boiteux – de Sacha Guitry avec Emile Drain
Le secret de Monte-Cristo – de Albert Valentin avec Pierre Brasseur
Les dieux du dimanche – de René Lucot avec Georges Chamarat
1949La cage aux filles – de Maurice Cloche avec Noël Roquevert
On n’aime qu’une fois – de Jean Stelli avec Marcel Herrand
1950Ma pomme – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Maurice Chevalier
Identité judiciaire – de Hervé Bromberger avec Raymond Souplex
Le passe-muraille / Garou Garou le passe-muraille – de Jean Boyer avec Bourvil
1951Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
1952Suivez cet homme – de Georges Lampin avec Bernard Blier
Flukt fra paradiset – de Toralf Sandø avec Henri Charrett
1953Les compagnes de la nuit – de Ralph Habib avec Pierre Cressoy
Un acte d’amour / Quelque part dans le monde ( act of love ) de Anatole Litvak avec Kirk Douglas
La rage au corps – de Ralph Habib avec Philippe Lemaire
Touchez pas au grisbi – de Jacques Becker avec Jean Gabin
Piédalu député – de Jean Loubignac avec Alexandre Rignault
1954Papa, maman, la bonne et moi – de Jean-Paul Le Chanois avec Robert Lamoureux
Pas de souris dans le business – de Henri Lepage avec Jean Tissier
1955La main au collet ( to catch a thief ) de Alfred Hitchcock avec Cary Grant
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
1956Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Anthony Quinn
Méfiez-vous fillettes ! – de Yves Allégret avec Antonella Lualdi
1957Les espions – de Henri-Georges Clouzot avec Curd Jürgens
La Tour, prends garde ! – de Georges Lampin avec Jean Marais
Filles de nuit / Les filles de nuit – de Maurice Cloche avec Georges Marchal
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
Sous la terreur ( a tale of two cities ) de Ralph Thomas avec Dirk Bogarde
1958Guinguette – de Jean Delannoy avec Paul Meurisse
Le grand chef – de Henri Verneuil avec Gino Cervi
Prisons de femmes – de Maurice Cloche avec Jacques Duby
1959La main chaude – de Gérard Oury avec Macha Méril
Par-dessus le mur – de Jean-Paul Le Chanois avec Françoise Prévost
1960Boulevard – de Julien Duvivier avec Jean-Pierre Léaud
Terrain vague – de Marcel Carné avec Claudine Auger
1961Fanny – de Joshua Logan avec Charles Boyer
Cartouche – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
Le bateau d’Emile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Michel Simon
Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Maria Pacôme
Cléo de 5 à 7 – de Agnès Varda avec Corinne Marchand
Un cheval pour deux – de Jean-Marc Thibault avec Roger Pierre
1962Comment réussir en amour ? – de Michel Boisrond avec Dany Saval
Du mouron pour les petits oiseaux – de Marcel Carné avec Paul Meurisse
Mélodie en sous-sol – de Henri Verneuil avec Alain Delon
1963Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Lino Ventura
Trois de perdues / Trois blondes à Paris ( tre piger i Paris ) de Gabriel Axel avec Daniel Gélin
Coplan prend des risques / Coplan agent 005 – de Maurice Labro avec Dominique Paturel
1964Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Bernard Fresson
1965Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Henri Virlojeux
    Segment « La fermeture » de Gilles Grangier
Paris au mois d’août – de Pierre Granier-Deferre avec Charles Aznavour
Pas de caviar pour tante Olga – de Jean Becker avec Pierre Brasseur
Piège pour Cendrillon – de André Cayatte avec Dany Carrel
La tête du client – de Jacques Poitrenaud avec Michel Serrault
1967Les grandes vacances – de Jean Girault avec Louis de Funès
La puce à l’oreille ( a flea in her ear ) de Jacques Charon avec Rex Harrison
Le gendarme se marie – de Jean Girault avec Michel Galabru
Le tatoué – de Denys de La Patellière avec Jean Gabin
1970Le gendarme en balade – de Jean Girault avec Christian Marin
1971Eglantine – de Jean-Claude Brialy avec Valentine Tessier
1972Les volets clos – de Jean-Claude Brialy avec Jacques Charrier
1973Les valseuses – de Bertrand Blier avec Patrick Dewaere
1974L’éducation amoureuse de Valentin – de Jean L’Hôte avec Bernard Menez
1975Calmos / Femmes fatales – de Bertrand Blier avec Jean-Pierre Marielle
1976Le chasseur de chez Maxim’s – de Claude Vital avec Michel Galabru
L’aile ou la cuisse – de Claude Zidi avec Coluche
Le gang – de Jacques Deray avec Alain Delon
Le trouble fesse / Le gaffeur – de Raoul Foulon avec Jean Gaven
1979Nous maigrirons ensemble – de Michel Vocoret avec Peter Ustinov
1982Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
Fiche créée le 22 août 2010 | Modifiée le 7 mai 2015 | Cette fiche a été vue 5410 fois
PREVIOUSSammy Davis Jr. || Dominique Davray || Jean DavyNEXT