CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Montmorency
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Donna Douglas



Date et Lieu de naissance : 26 septembre 1932 (Pride, Louisiane, USA)
Date et Lieu de décès : 1er janvier 2015 (Zachary, Louisiane, USA)
Nom Réel : Doris Smith

ACTRICE
Image
1959 En lettres de feu (career) de Joseph Anthony avec Dean Martin, Anthony Franciosa & Shirley MacLaine
Image
1960 Un numéro du tonnerre (bells are ringing) de Vincente Minnelli avec Judy Holliday & Dean Martin
Image
1961 Un pyjama pour deux ( lover come back ) de Delbert Mann avec Rock Hudson, Tony Randall & Doris Day
Image
1966 Une rousse qui porte bonheur (Frankie and Johnny) de Frederick De Cordova avec Elvis Presley

Donna Douglas, de son vrai nom Donna Smith, est née en septembre 1932 à Pride, dans la banlieue de Baton Rouge, en Louisiane. Cette belle du sud, au teint frais et aux dents blanches, gagne d’abord des concours de beauté et devient, à la fin des années 1950, Miss Baton Rouge et Miss New Orleans. Puis la voilà à New-York, espérant décrocher la timbale. Elle fait de la publicité pour un dentifrice et apparaît dans des émissions télévisées, dont le fameux «Ed Sullivan show», qui décide de son avenir.

En effet, le grand producteur Hal Wallis la repère dans l’émission et lui propose de petits rôles, comme celui d’une danseuse dans «Lil’Abner» (1959) de Melvin Franck, celui de Marjorie Burke dans «En lettres de feu» (1959) de Joseph Anthony ou bien encore celui d’une secrétaire dans le film de Delbert Mann, «Un pyjama pour deux» (1961), avec Rock Hudson. En 1965, elle incarne la petite amie de Elvis Presley dans la comédie musicale de Frederick De Cordova, «Une rousse qui porte bonheur» (1966), où le King et elle chantent sur un steamboat qui glisse le long du Mississippi. Elvis et Donna Douglas se seraient beaucoup parlé durant ce tournage, de Dieu notamment, et l’actrice, qui avait conçu une grande amitié pour le chanteur, se serait sentie très déprimée à la fin du film.

Mais si vous prononcez le nom de Donna Douglas devant un Américain, il pense aussitôt à son personnage d’Elly May Clampett dans la série «The Beverly Hillbillies», diffusée de 1962 à 1971. Ce sitcom, qui conte l’histoire d’une famille de péquenauds montée à la grande ville, eut un incroyable succès, qui va bouleverser la vie de son interprète. Dans les nombreux shows télévisés où elle figure, c’est Elly May Clampett que les gens attendent, et non pas Donna Douglas, qui accepte la situation et en tire parti. Elle célèbre à tout propos Buddy Ebsen, son papa de télévision, le comparant à son vrai père et se prête sans réticence à l’exploitation commerciale de son personnage, dont on fait des poupées ou des livres de coloriage. C’est dans le sillage de cette popularité que, délaissant le cinéma, elle continue sa carrière sur le petit écran. Elle apparaît en effet dans de nombreuses séries, comme «La quatrième dimension» (1960/62), où, dans un des épisodes, «Eye of the beholder», elle incarne une jeune femme au visage porcin, venant d’une autre planète, et à qui la chirurgie donne, à la grande horreur de ses compatriotes, un visage humain, mais aussi «Echec et mat» (1961), «Dr Kildare» (1961), «M. Ed, le cheval qui parle» (1961/62) ou encore «Love american style» (1971/73).

Mais Donna Douglas a d’autres cordes à son arc. Sa foi profonde l’amène d’abord à entamer une carrière de chanteuse de gospel; elle sort ainsi des albums comme «Donna Douglas sings gospel» (1982), avec une suite en 1986, puis «Here come the critters» (1983) ou encore «Back on the mountain» en 1989. C’est encore fidèle à sa croyance qu’elle écrit pour les enfants des livres inspirés de la Bible, comme «Donna’s critters and kids: stories with a Bible touch», qui contient aussi un album de coloriage. Mais cette femme enracinée dans sa culture cajun publie aussi, en 2013, un livre à succès sur la cuisine du Sud, «Southern favorite with a taste of Hollywood». Et c’est à l’orée de l’année 2015, le 1er janvier, qu’elle décède à Zachary, en Louisiane.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1959En lettres de feu ( career ) de Joseph Anthony avec Dean Martin
Lil’Abner – de Melvin Frank avec Peter Palmer
1960Un numéro du tonnerre ( bells are ringing ) de Vincente Minnelli avec Judy Hollyday
1961Un pyjama pour deux ( lover come back ) de Delbert Mann avec Rock Hudson
1966Une rousse qui porte bonheur / Frankie et Johnny ( Frankie and Johnny ) de Frederick De Cordova avec Elvis Presley
    + chansons
2012Chronicles of life trials – de Donna Dodge avec Misty Lockheart
Fiche créée le 7 janvier 2015 | Modifiée le 12 janvier 2015 | Cette fiche a été vue 1222 fois
PREVIOUSDiana Douglas || Donna Douglas || Kirk DouglasNEXT