CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Frank McHugh
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Dorian Gray



Date et Lieu de naissance : 2 février 1928 (Bolzano, Italie)
Date et Lieu de décès : 16 février 2011 (Torcegno, Italie)
Nom Réel : Maria Luisa Mangini

ACTRICE

Dorian Gray est née Maria Luisa Mangini, le 2 février 1928 à Bolzano, dans le Tyrol du Sud en Italie. Certaines biographies citent comme année de naissance 1934 ou 1936, ce qui est peu probable aux vues de ses débuts sur scène en 1950 dans le rôle d’une soubrette dans «Votate por Venevre» une revue légère avec Erminio Macario et Gino Bramieri. C’est un chorégraphe qui à cette époque lui donne son nom de scène en hommage au célèbre personnage imaginé par Oscar Wilde.

Très vite tout s’enchaîne pour la ravissante jeune femme. Dorian Gray poursuit ses apparitions sur scène dans la revue «Grande Baraonda» (1952-1953) de Garinei et Giovannini aux côtés de Wanda Osiris et Alberto Sordi, suivie de la pièce «Passo doppio» (1954-55) avec Ugo Tognazzi et Raimondo Vianello. Côté cinéma, Mario Mattoli l’engage pour un rôle conséquent dans «Accidenti alle tasse!!» (1950). Leur collaboration se poursuit l’année suivante avec «Vendetta… Sarda» avec Walter Chiari et «Anema e core» avec Nino Manfredi. Au cours des années cinquante, elle travaille notamment avec Vittorio Metz, Pietro Francisci, Giorgio Bianchi et surtout Camillo Mastrocinque qui fait d’elle la partenaire de Totò dans trois films en 1956 et la confirme au rang de vedette de comédies de premier plan. Blonde et les formes généreuses, elle a tous les critères de la beauté italienne de l’époque.

Mais Dorian Gray n’est pas que belle et rigolote, elle s’éloigne de ses rôles de poupée blonde pour un personnage plus dramatique dans «Le cri» (1957) de Michelangelo Antonioni, puis c’est Federico Fellini qui révèle son talent certain en faisant d’elle la maîtresse de Amedeo Nazzari dans «Les nuit de Cabiria» (1957) avec également Giulietta Masina et François Périer. Un talent qui se confirme en 1959 lorsqu’elle reçoit des journalistes italiens le Ruban d’Argent de la meilleure actrice dans un second rôle pour «Mogli pericolose» réalisé par Luigi Comencini.

En 1959, Dorian Gray retrouve le cinéaste Camillo Mastrocinque pour «Brèves amours» avec Georges Marchal, puis Luigi Comencini pour «Le sorprese dell’amore» avec Franco Fabrizi. Elle est encore «La reine des Amazones» pour Vittorio Sala face à Rod Taylor et la partenaire de Vittorio Gassman, escroc de haut vol, dans «Le matamore, l’homme aux cent visages» dirigé par Dino Risi. Par la suite, l’actrice se perd malheureusement dans des productions de moindre qualité, à l’exception de ses participations dans «Chacun son alibi» (1960) de Mario Camerini où elle est entourée de Vittorio Gassman, Alberto Sordi, Silvana Mangano, Nino Manfredi, Sylva Koscina et Bernard Blier, et dans un sketch de «Thrilling» (1965) réalisé par Gian Luigi Polidoro.

Après presque vingt-cinq ans de carrière et une trentaine de films, Dorian Gray décide de s’éloigner les plateaux de cinéma. En effet, elle est devenue la jeune mère du petit Massimo Arturo Toffanelli né en 1963 de sa relation avec un magna de la presse. Cet éloignement est en faite un arrêt définitif. L’actrice s’installe dans la somptueuse villa qu’elle s’est fait construire aux alentours de Torcegno, une petite ville de la province de Trente. Elle ne fera plus jamais parler d’elle, jusqu’au jour ou l’on apprend son suicide, d’un coup de pistolet dans la tempe, à son domicile le 16 février 2011.

© Pascal DONALD

copyright
1950Accidenti alle tasse !! – de Mario Mattoli avec Mario Riva
1951Vendetta… Sarda – de Mario Mattoli avec Walter Chiari
Anema e core – de Mario Mattoli avec Nino Manfredi
Il mago per forza – de Marcello Marchesi, Marino Girolami & Vittorio Metz avec Tino Scotti
Amo un assassino – de Baccio Bandini avec Umberto Spadaro
1952Lo sai che i papaveri – de Marcello Marchesi & Vittorio Metz avec Carlo Campanini
La reine de Saba ( la regina di Saba ) de Pietro Francisci avec Gino Cervi
1955Io piaccio / La via del successo con le donne – de Giorgio Bianchi avec Aldo Fabrizi
1956Totò quitte ou double ( Totò, lascia o raddoppia ? ) de Camillo Mastrocinque avec Totò
Totò, Peppino et la mauvaise femme ( Totò, Peppino e … la malafemmina ) de Camillo Mastrocinque avec Peppino De Filippo
Bambino ( guaglione ) de Giorgio Simonelli avec Terence Hill
Le cri ( i grido ) de Michelangelo Antonioni avec Steve Cochran
Totò, Peppino et les hors-la-loi ( Totò, Peppino e i… fuorilegge ) de Camillo Mastrocinque avec Franco Interlenghi
1957Les nuits de Cabiria ( le notte di Cabiria ) de Federico Fellini avec François Périer
1958Femmes d’un été ( racconti d’estate ) de Gianni Franciolini avec Marcello Mastroianni
Domenica è sempre domenica – de Camillo Mastrocinque avec Vittorio De Sica
Femmes dangereuses / Epouses dangereuses ( mogli pericolose ) de Luigi Comencini avec Renato Salvatori
    Ruban d’Argent du meilleur second rôle féminin par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1959Brèves amours / Vacances d’hiver ( vacanze d’inverno ) de Camillo Mastrocinque avec Georges Marchal
Le sorprese dell’amore – de Luigi Comencini avec Franco Fabrizi
Le matamore, l’homme aux cent visages / Le frimeur ( il mattatore ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
Brevi amori a Palma di Majorca / Vacaciones en Mallorca – de Giorgio Bianchi avec Alberto Sordi
La reine des Amazones ( la regina delle Amazzoni ) de Vittorio Sala avec Rod Taylor
1960Le tank du huit septembre ( il carro armato dell’8 settembre ) de Gianni Puccini avec Jean-Marc Bory
Chacun son alibi / À chacun son alibi ( crimen ) de Mario Camerini avec Bernard Blier
1961Gli attendenti – de Giorgio Bianchi avec Renato Rascel
En pleine bagarre ( mani in alto ) de Giorgio Bianchi avec Eddie Constantine
1962Que pensez-vous de la conduite de Constance ? ( finden sie, daß Constanze sich richtig verhält ? ) de Tom Pevsner avec Carlos Thompson
Peccati d’estate – de Girogio Bianchi avec Mark Damon
Héros sans retour ( marcia o crepa / commando / the legion’s last patrol / marcia o muere / marschier und krepier / sprung in die hölle ) de Frank Wisbar avec Stewart Granger
Avventura al motel – de Renato Polselli avec Franco Franchi
1965Thrilling – de Ettore Scola, Gian Luigi Polidoro & Carlo Lizzani avec Walter Chiari
    Segment « Sadik » de Gian Luigi Polidoro
Fango sulla metropoli / I criminali della metropoli – de Gino Mangini avec Tony Kendall
Fiche créée le 17 février 2011 | Modifiée le 19 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 4167 fois
PREVIOUSColeen Gray || Dorian Gray || Dulcie GrayNEXT