CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mathias Wieman
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Douglas Sirk



Date et Lieu de naissance : 26 avril 1897 (Hambourg, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 14 janvier 1987 (Lugano, Suisse)
Nom Réel : Hans Detlef Sierck

REALISATEUR

Né de parents danois, le 26 avril 1897, à Hambourg en Allemagne, Hans Detlef Sierck passe son enfance au Danemark, puis revient finir sa scolarité en Allemagne. Après des études de droit, de philosophie et d’histoire de l’art, il trouve un petit travail au Deutsches Schauspielhaus de Hambourg. Très vite, il passe à la mise en scène. Par la suite, il travaille aux théâtres de Brème (1923-1929) puis de Liepzig (1929-1933). Tout au long de sa carrière théâtrale, il monte entre autres: Molière, Ibsen, Shakespeare, etc…

Au début des années trente, Detlef Sierck abandonne le théâtre suite à plusieurs problèmes avec les nouvelles autorités nazies et décide de se consacrer au cinéma. Engagé par la UFA en 1934, il signe quelques courts métrages, puis l’année suivante, des adaptations de Salma Lagerlöf «Das mächden von Moorhof» et d’Ibsen «Stützen der gesellschaft». Puis, il s’illustre avec des mélodrames et des films musicaux à succès, parmi lesquels : «Accord final» (1936) avec Willy Birgel, «La chanson du souvenir» (1936) avec Marta Eggerth, «Paramatta bagne de femmes» (1937) et «La Hanabera» (1937), tous deux avec Zarah Leander. En 1937, Sierck quitte l’Allemagne nazie pour l’Italie, puis la France. Deux ans plus tard, il s’installe en Californie, à la demande de la Warner Bros.

En 1942, devenu Douglas Sirk, il signe pour la Metro Goldwyn Mayer: «Hitler’s madman», sa première réalisation américaine, portant sur l’assassinat du Général SS Reinhardt Heydrich à Prague, incarné par John Carradine. Viennent ensuite quatre productions pour United Artists: «L’aveu» (1944), une adaptation de Tchékhov; «Vidocq» (1945), une comédie policière avec George Sanders; «Des filles disparaissent » (1974), un thriller avec Lucille Ball et à nouveau George Sanders et «L’homme aux lunettes d’écaille» (1948), un film noir avec Claudette Colbert. Puis, il signe trois films de commande pour la Columbia dont «La première légion» (1950) avec Charles Boyer.

Au cours de l’été 1950, Douglas Sirk signe un nouveau contrat à long terme avec le modeste studio Universal. Il commence par y réaliser des comédies familiales, parmi lesquelles : «Qui donc a vu ma belle ?» (1952) avec Rock Hudson et Piper Laurie et «Le joyeux charlatan» (1953) avec Dan Dailey, puis des westerns et des films historiques. Mais, c’est avec le mélodrame qu’il va réellement s’imposer auprès du public et de la critique, notamment avec des œuvres baroques aux images somptueuses comme «Le secret magnifique» (1954) et «Tout ce que le ciel permet» (1955), tous les deux interprétés par Rock Hudson et Jane Wyman, puis «Ecrit sur le vent» (1956) avec Lauren Bacall, «La ronde de l’aube» (1957) avec Dorothy Malone, «Le temps d’aimer et le temps de mourir» (1958) avec John Gavin et Liselotte Pulver et «Mirage de la vie» (1959) avec Lana Turner.

Dans les années soixante, Douglas Sirk revient en Europe. Il signe plusieurs productions théâtrales à Munich et réalise encore trois courts métrages. Homme très cultivé et d’une grande sophistication, il s’éloigne peu à peu de la vie artistique. Il meurt le 14 janvier 1987, à Lugano en Suisse, emporté par un cancer.

© Philippe PELLETIER

copyright
1934 CM Der Eindelbildete kramke – de Douglas Sirk avec Hans H. Schauffuss
CM Zwei genies / Zwei windhunde – de Douglas Sirk avec Fritz Odemar
1935 CM Dreimal ehe / 3 x ehe – de Douglas Sirk avec Harald Paulsen
T. was een april – de Douglas Sirk & Jacques Van Pol avec Johan Kaart
Avril ! Avril ! ( April ! April ! / fang nie im april was an / seine durchlaucht, herr Müller ) de Douglas Sirk avec Albrecht Schoenhals
Das mächden von Moorhof – de Douglas Sirk avec Ellen Frank
Stützen der gesellschaft – de Douglas Sirk avec Heinrich George
1936Accord final ( schulußakkord ) de Douglas Sirk avec Willy Birgel
    + scénario
    Meilleur film musical au festival du cinéma de Venise, Italie

La chanson du souvenir ( das hofkonzert ) de Douglas Sirk avec Johannes Heesters
    + scénario
La chanson du souvenir – de Douglas Sirk & Serge de Poligny avec Marta Eggerth
    Version française de « Das kofkonzert »
1937Paramatta bagne de femmes ( zu neuen ufern ) de Douglas Sirk avec Curd Jürgens
    + scénario
La Habanera – de Douglas Sirk avec Julia Serda
La favorite des marins ( liebling der matrosen ) de Hans Hinrich avec Lotte Lang
    Seulement scénario
1938Dreiklang – de Hans Hinrich avec Lil Dagover
    Seulement sujet
Accord final – de Ignacy Rosenkranz avec Käthe von Nagy
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1939Boefje – de Douglas Sirk avec Annie Van Ees
    + scénario
1941 CM Napa Valley – de Douglas Sirk
1942Hitler’s madman / Hitler’s hangman – de Douglas Sirk avec John Carradine
1944L’aveu ( summer storm ) de Douglas Sirk avec Linda Darnell
    + adaptation & scénario
1945Vidocq / Scandale à Paris ( a scandal in Paris / thieves’ holiday ) de Douglas Sirk avec Carole Landis
1946Le démon de la chair ( the strange woman ) de Edgar G. Ulmer avec Hedy Lamarr
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1947Des filles disparaissent / Pris au piège ( lured / personal column ) de Douglas Sirk avec Lucille Ball
L’homme aux lunettes d’écaille ( sleep, my love ) de Douglas Sirk avec Claudette Colbert
1948Lulu Belle – de Leslie Fenton avec Dorothy Lamour
    Seulement scénario
Française d’occasion ( slightly french ) de Douglas Sirk avec Don Ameche
Jenny femme marquée ( shockproof ) de Douglas Sirk avec Cornel Wilde
1949L’Atlantide ( siren of Atlantis ) de Gregg Tallas avec Maria Montez
    Seulement scénario
1950Le sous-marin mystérieux ( mystery submarine / submarine ) de Douglas Sirk avec Marta Toren
La première légion ( the first legion ) de Douglas Sirk avec Charles Boyer
    + production
1951Tempête sur la colline ( thunder on the hill / Bonaventure ) de Douglas Sirk avec Ann Blyth
Eve paie a dette ( the lady pays off ) de Douglas Sirk avec Stephen McNally
1952Parents apprivoisés ( week-end with father ) de Douglas Sirk avec Patricia Neal
Pas de chambre pour le marié ( no room for the groom ) de Douglas Sirk avec Tony Curtis
Qui donc a vu ma belle ? ( has anybody seen my gal ? ) de Douglas Sirk avec Charles Coburn
1953Le joyeux charlatan ( meet me at the fair ) de Douglas Sirk avec Dan Dailey
Take me to town – de Douglas Sirk avec Ann Sheridan
Désir de femme ( all I desire / stopover / you belong to me ) de Douglas Sirk avec Barbara Stanwyck
Taza, fils de Cochise ( Taza, son of Cochise / son of Cochise ) de Douglas Sirk avec Rock Hudson
1954Le secret magnifique ( magnificent obsession ) de Douglas Sirk avec Jane Wyman
Le signe du païen / Attila, roi des Huns ( sign of the pagan ) de Douglas Sirk avec Jeff Chandler
1955Capitaine Mystère ( captain Lightfoot ) de Douglas Sirk avec Barbara Rush
Tout ce que le ciel permet ( all that heaven allows ) de Douglas Sirk avec Agnes Moorehead
Il y a toujours un lendemain / Demain est un autre jour ( there’s always tomorrow ) de Douglas Sirk avec Joan Bennett
1956Ne dites jamais adieu ( never say goodbye ) de Jerry Hopper avec George Sanders
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
Ecrit sur le vent / Ecrit dans le vent ( written on the wind ) de Douglas Sirk avec Lauren Bacall
Les ailes de l’espérance / Hymne au combat ( battle hymn ) de Douglas Sirk avec Martha Hyer
1957Les amants de Salzburg ( interlude ) de Douglas Sirk avec June Allyson
La ronde de l’aube / Les anges ternis ( the tarnished angels / pylon ) de Douglas Sirk avec Robert Stack
1958Le temps d’aimer et le temps de mourir ( a time to love and a time to die / will o’ the wisp ) de Douglas Sirk avec John Gavin
1959Mirage de la vie ( imitation of life ) de Douglas Sirk avec Lana Turner
1975 CM Sprich zur mir wie der regen – de Douglas Sirk avec Renate Reger
    + production
1977 CM Sylvesternacht – de Douglas Sirk avec Hanna Schygulla
    + production
1978 CM Bourbon Street Blues – de Douglas Sirk avec Rainer Werner Fassbinder
    + scénario & production
1985 DO My life for Zarah Leander – de Christian Blackwood avec Harold Prince
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1978 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Bavarois, Allemagne ( 1986 )
Fiche créée le 21 mai 2005 | Modifiée le 13 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 7793 fois
PREVIOUSRobert Siodmak || Douglas Sirk || Victor SjöströmNEXT