CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Chamarat
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Duarte de Almeida



Date et Lieu de naissance : 7 février 1935 (Lisbonne, Portugal)
Date et Lieu de décès : 21 mai 2009 (Lisbonne, Portugal)
Nom Réel : João Pedro Bénard da Costa

ACTEUR

Issu d’une famille de la grande bourgeoisie, João Bénard da Costa voit le jour le 7 février 1935 à Lisbonne, pendant le second mandat du onzième Président de la République Portugaise Óscar Carmona (1869/1951). João entame des études de droit à l’Université de Lisbonne puis poursuit en Sciences Historiques et Philosophiques à la faculté de cette même ville. Diplômé en 1959, ses divergences politiques avec le régime autoritaire, conservateur et nationaliste fondé sur la doctrine de l’«Estado Novo» présidé par António de Oliveira Salazar, il est empêché par la PIDE (Police Internationale et de défense de l’Etat) d’exercer son professorat à l’université de la capitale portugaise. Jusqu’en 1965, il enseigne d’abord à Almada puis à l’Ecole Nationale Camoes et au collège moderne de Lisbonne. De 1966 à 1974, il est secrétaire de commission de l’association Internationale de la Culture, puis directeur du centre National de la Culture en 1970. En 1973, il revient à l’enseignement, en temps que professeur d’Histoire du Cinéma, à l’école Supérieur de Cinéma du Conservatoire National, jusqu’en 1980.

Très ami avec Manoel de Oliveira, João Bénard da Costa fait ses débuts dans «Le passé et le présent» en 1971, sous le nom de Duarte de Almeida. Leur collaboration se poursuit dans douze autres productions, parmi lesquelles: «Amour et perdition» (1978), «Francisca» (1981), «Le soulier de satin» (1984) d’après l’œuvre de Paul Claudel, «Le couvent» avec John Malkovich et Catherine Deneuve et «Rencontre unique» (2006) où il incarne le Pape Jan XXIII, aux côtés de Michel Piccoli et Antoine Chappey. Ce court-métrage sera incéré au film «Chacun son cinéma» réunissant une trentaine de courts-métrages réalisés, entres autres, par: Theo Angelopoulos, Roman Polanski, Ken Loach, David Cronenberg, David Lynch, les frères Dardenne et les frères Coen. Duarte de Almeida tourne également dans quatre films de Raoul Ruiz, mais aussi pour João César Monteiro, Rita Azevedo Gomes et Paolo Rocha. Au total une vingtaine de seconds rôles étalées sur trente-cinq ans de carrière d’acteur.

Historien du cinéma, Duarte de Almeida est l’auteur d’une œuvre écrite considérable. Egal portugais de Georges Sadoul, il rédige des biographies sur les principaux cinéastes mondiaux, comme Alfred Hitchcock (1982), Luis Buñuel (1982), John Ford (1983), Josef von Sternberg (1984), Nicholas Ray (1984) et Howard Hawks (1988). Son travail d’écriture devient matière à réflexion avec quelques autres excellentes publications sur le Septième Art telles que: «O Musical» (1987), «Os filmes da minha vida» (1990), «Historias do cinema português» (1991), «Muito lá da casa» (1993) et «O cinema português nunca existiu» (1996).

Entre 1995 et 2000, Duarte de Almeida est nommé à la commission de programmation de La Fédération Internationale d’archives de films. En 1980, Vasco Pulido Valente, alors secrétaire d’État à la Culture, lui offre le poste de directeur-adjoint de la cinémathèque portugaise dirigée par Luis de Pina. Après la mort de ce dernier en 1991, Duarte prend la direction, poste qu’il occupera jusqu\'à la fin de vie. Un parcours professionnel exemplaire qui lui vaut en septembre 2008, par le ministre de la Culture de son pays, la Médaille du Mérite Culturel. Marié avec Ana Maria Toscano et père de quatre enfants, Duarte de Almeida meurt d’un cancer le 21 mai 2009, Lisbonne.

© Ana Paula CARAPITO dos SANTOS

copyright
1956L’homme de Lisbonne ( Lisbon ) de Ray Milland avec Maureen O’Hara
    Seulement figuration
1971Le passé et le présent ( o passado e o presente ) de Manoel de Oliveira avec Maria de Saisset
1978Amour et perdition ( amor de perdição ) de Manoel de Oliveira avec Henrique Viana
1980Le territoire ( o território / the territory ) de Raoul Ruiz avec Isabelle Weingarten
1981Francisca – de Manoel de Oliveira avec Teresa Menezes
1983La ville des pirates / La ville des pirates [ Rusticatio Civitatis Piratarum ] – de Raoul Ruiz avec Hugues Quester
1984Le soulier de satin ( o sapato de cetim ) de Manoel de Oliveira avec Marie-Christine Barrault
1987Les montagnes de la lune ( o desejado ) de Paulo Rocha avec Yves Afonso
1988Recordações da Casa Amarela / Uma comédia Lusitana – de João César Monteiro avec João César Monteiro
1989Non ou la vaine gloire de commander ( não ou a vã gloria de mandar ) de Manoel de Oliveira avec Luís Miguel Cintra
1990O som da terra a tremer – de Rita Azevedo Gomes avec Manuela de Freitas
1993La cassette ( a caixa ) de Manoel de Oliveira avec Isabel Ruth
1994Le couvent ( o covento / the couvent ) de Manoel de Oliveira avec John Malkovich
1997 DO Cinema português ? – de Manuel Mozos
1998Fragile comme le monde ( frágil como o mundo ) de Rita Azevedo Gomes avec Maria Gonçalves
1999Combat d’amour en songe – de Raoul Ruiz avec Elsa Zylberstein
Parole et utopie ( palavra a utopia ) de Manoel de Oliveira avec Lima Duarte
2000 CM Cinema Amor – de Jacinto Lucas Pires avec Sylvie Rocha
2001Porto de mon enfance ( o Porto da minha infância ) de Manoel de Oliveira avec Ricardo Trepa
Le principe de l’incertitude ( o princípio da incerteza ) de Manoel de Oliveira avec Leonor Baldaque
2004Le miroir magique ( espelho mágico ) de Manoel de Oliveira avec Marisa Paredes
DO Il cinema ritrovato – de Giuseppe Bertolucci avec Peter Weir
    Seulement apparition
2006Chacun son cinéma ou ce petit coup au cœur quand la lumière s’éteint et que le film commence – de Theo Angelopoulos, Olivier Assayas, Bille August, Jane Campion, Youssef Chahine, Kaige Chen, Michael Cimino, Ethan Coen, Joel Coen, David Cronenberg, Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, Manoel de Oliveira, Raymond Depardon, Atom Egoyan, Amos Gitai, Alejandro González Iñárritu, Hsiao-hsien Hou, Aki Kaurismäki, Abbas Kiarostami, Takeshi Kitano, Andrei Konchalovsky, Claude Lelouch, Ken Loach, David Lynch, Nanni Moretti, Roman Polanski, Raoul Ruiz, Walter Salles, Elia Suleiman, Ming-liang Tsai, Gus Van Sant, Lars von Trier, Wim Wenders, Kar Wai Wong & Zhang Yimou avec Michel Piccoli
    Segment « Rencontre unique » de Manoel de Oliveira
Fiche créée le 28 mai 2009 | Modifiée le 10 décembre 2009 | Cette fiche a été vue 3539 fois
PREVIOUSSlimane Dazi || Duarte de Almeida || Ángel de AndrésNEXT