CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anne Meara
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eddie Constantine



Date et Lieu de naissance : 29 octobre 1917 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 25 février 1993 (Wiesbaden, Allemagne)
Nom Réel : Edward Constantinowsky

ACTEUR
Image
1953 La môme vert-de-gris – de Bernard Borderie avec Dominique Wilms, Howard Vernon & Dario Moreno
Image
1962 Lemmy pour les dames – de Bernard Borderie avec Françoise Brion, Claudine Coster & Jacques Berthier
Image
1964 Alphaville – de Jean-Luc Godard avec Anna Karina, Akim Tamiroff, Howard Vernon & Jean-Pierre Léaud
Image
1979 La troisième génération (die dritte generation) de Rainer Werner Fassbinder avec Bulle Ogier

Edward Constantinowsky dit Eddie Constantine, d’origine russe juive, est né le 29 octobre 1917 à Los Angeles. Aux Etats-Unis, il essaye en vain de devenir comédien même s’il apparaît dans la comédie musicale de Roy Del Ruth «L’amiral mène la danse» (1936) avec Eleanor Powell et James Stewart en vedettes. Après la Seconde Guerre mondiale, il vient tenter sa chance en France.

Au début des années cinquante, Eddie Constantine commence une carrière de chanteur en se produisant dans les cabarets de Paris. D’ailleurs, il apparaît dans un court-métrage composé de chansons filmées «Les chansons s’envolent» (1950) de Henri Verneuil. Remarqué par Edith Piaf, il entame une carrière en jouant à ses côtés la pièce «La p’tite Lili» (1951) de Marcel Achard sur la scène de l’ABC. En 1953, Bernard Borderie lui confie le rôle de l’agent secret Lemmy Caution dans «La môme vert-de-gris», personnage crée par l’écrivain britannique Peter Cheyney.

Le succès est tel qu’il reprend le rôle de cet agent secret dans plusieurs films de série B: «Cet homme est dangereux» (1953), «Les femmes s’en balancent» (1953), «Vous pigez» (1955), «Comment qu’elle est» (1960), «Lemmy pour les dames» (1962) ou «À toi de faire … mignonne» (1963). Mais le filon s’étiole même si Jean-Luc Godard revisite le mythe dans «Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution» en 1964. La même année, Michel Deville lui offre également un contre-emploi dans «Lucky Jo» avec Pierre Brasseur. Parallèlement, il personnifie également à deux reprises le détective Nick Carter dans «Nick Carter va tout casser» (1963) de Henri Decoin puis «Nick Carter et le trèfle rouge» (1965) de Jean-Paul Savignac, mais peu à peu sa carrière française décline.

Absent sur les écrans français dans les années soixante-dix, Eddie Constantine s’installe en Allemagne de l’ouest et tourne dans des films d’auteur qui restent pour la plupart inédits en France, à l’exception de ceux de Rainer Werner Fassbinder «Prenez garde à la Sainte Putain» (1971) et «La troisième génération» (1979). En France, il apparaît dans des films confidentiels, tels que: «Une baleine qui avait mal aux dents» (1973) de Jacques Bral, «Le couple témoin» (1975) de William Klein ou «Neige» (1981) de Juliet Berto et Jean-Henri Roger. Sur le petit écran français, on le retrouve dans une comédie «Les fugitifs» (1981) avec Bernard Menez et dans un épisode de la série noire «J’ai bien l’honneur» (1983) de Jacques Rouffio, auprès de Mylène Demongeot.

Mais «ad vitam aeternam», Eddie Constantine reste marqué par Lemmy Caution qu’il reprend notamment dans une série en Allemagne au début des années quatre-vingts ou dans un téléfilm français «Le retour de Lemmy Caution» (1989). Ainsi que dans «Allemagne Année 90 Neuf zéro» (1990) de Jean-Luc Godard, un film entre documentaire et fiction où Lemmy Caution, le dernier espion de la Guerre Froide, revient à Berlin Ouest après la chute du Mur. Idole du cinéma d’avant-garde, il tourne sous la direction de Mika Kaurismäki dans «Helsinki-Napoli» (1987) et Lars Von Trier dans «Europa» (1990). Passionné à la fin de sa vie par son écurie de course, Eddie Constantine décède d’une crise cardiaque, à l’âge de soixante-seize ans, le 25 février 1993 à Wiesbaden dans l’Allemagne réunifiée.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1936L’amiral mène la danse ( born to dance ) de Roy Del Ruth avec Virginia Bruce
    Seulement apparition
1950 CM Les chansons s’envolent – de Henri Verneuil avec Gino Donati
1953Egypt by three – de Victor Stoloff avec Nabila Nouhy
La môme vert-de-gris – de Bernard Borderie avec Dominique Wilms
Les femmes s’en balancent – de Bernard Borderie avec Nadia Gray
Cet homme est dangereux – de Jean Sacha avec Jacqueline Pierreux
1954Ça va barder… – de John Berry avec May Britt
Votre dévoué Blake – de Jean Laviron avec Dora Doll
Repris de justice ( avanzi di galera ) de Vittorio Cottafavi avec Valentina Cortese
1955Je suis un sentimental – de John Berry avec Bella Darvi
Vous pigez ? – de Pierre Chevalier avec Nadine Tallier
Broadway jungle / Hollywood jungle – de Phil Tucker avec June Gilmore
Ce soir les jupons volent – de Dimitri Kirsanoff avec Mathilde Casadesus
1956L’homme et l’enfant – de Raoul André avec Juliette Gréco
Bonsoir Paris / Bonsoir Paris, bonjour l’amour – de Ralph Baum avec Dany Robin
Les truands – de Carlo Rim avec Denise Provence
Folies-Bergères / Un soir au music-hall – de Henri Decoin avec Zizi Jeanmaire
1957Le grand bluff – de Patrice Dally avec Dominique Wilms
Ces dames préfèrent le mambo – de Bernard Borderie avec Pascale Roberts
Incognito / Les femmes aiment çà – de Patrice Dally avec Tilda Thamar
CM Rendez-vous avec Maurice Chevalier N°1 – de Maurice Régamey avec Maurice Chevalier
1958Passeport pour la honte ( passport to shame / the girl in room 43 / room 43 ) de Gregory Ratoff avec Odile Versois
Bien joué, mesdames / Hop-là, voici Eddie ( hoppla, jetzt kommt Eddie ) de Werner Klingler avec Maria Sebaldt
Du rififi chez les femmes – de Alex Joffé avec Nadja Tiller
1959Larry agent secret ( the treasure of Santa Teresa / hot money girls / long distance / rhapsodie in blei ) de Alvin Rakoff avec Dawn Addams
SOS Pacifique ( SOS Pacific ) de Guy Green avec Pier Angeli
Une nuit à Monte Carlo / Ça peut toujours servir ( bomben auf Monte Carlo / Eddie läßt die bombe platzen / ein natch in Monte Carlo ) de Georg Jacoby avec Denise Grey
1960Ravissante – de Robert Lamoureux avec Sylva Koscina
    Seulement apparition
Me faire ça à moi – de Pierre Grimblat avec Bernadette Lafont
Comment qu’elle est ! – de Bernard Borderie avec Françoise Prévost
Chien de pique – de Yves Allégret avec Marie Versini
1961Ça va être ta fête / Tout feu tout flamme – de Pierre Montazel avec Barbara Laage
En pleine bagarre ( mani in alto ) de Giorgio Bianchi avec Magali Noël
Cause toujours, mon lapin – de Guy Lefranc avec Claudine Coster
Une grosse tête – de Claude de Givray avec Alexandra Stewart
Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Nicole Mirel
    Segment « La paresse » de Jean-Luc Godard
Cléo de 5 à 7 – de Agnès Varda avec Corinne Marchand
CM Les fiancés du pont Mac Donald ou méfiez-vous des lunettes noires – de Agnès Varda avec Anna Karina
1962Lemmy pour les dames – de Bernard Borderie avec Françoise Brion
Bonne chance, Charlie / De la poudre et des balles – de Jean-louis Richard avec Albert Préjean
Nous irons à Deauville – de Francis Rigaud avec Mary Marquet
Les femmes d’abord – de Raoul André avec Mischa Auer
L’empire de la nuit – de Pierre Grimblat avec Geneviève Grad
DO Lyyke og krone – de Colbjörn Helander & Stein Sælen avec Zsa Zsa Gabor
    Seulement apparition
1963À toi de faire mignonne / L’agent fédéral Lemmy Caution – de Bernard Borderie avec Elga Andersen
Comme s’il en pleuvait / Toile d’araignée ( tela de araña ) de José Luis Monter avec Silvia Solar
Vienne reste toujours Vienne ( rote lippen soll man küssen / die ganze welt ist himmelblau ) de Franz Antel avec Johanna Matz
    Seulement apparition
Des frissons partout – de Raoul André avec Perrette Pradier
Comment trouvez-vous ma sœur ? – de Michel Boisrond avec Jacqueline Maillan
Nick Carter va tout casser – de Henri Decoin avec Margo Lion
1964Lucky Jo – de Michel Deville avec Pierre Brasseur
Laissez tirer les tireurs – de Guy Lefranc avec Guy Tréjan
Ces dames s’en mêlent – de Raoul André avec Annie Cordy
Alphaville / Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution – de Jean-Luc Godard avec Anna Karina
1965Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Marie Laforêt
Nick Carter et le trèfle rouge – de Jean-Paul Savignac avec Nicole Courcel
Je vous salue mafia – de Raoul Lévy avec Henry Silva
Faites vos jeux, mesdames / Feu à volonté ( Hagan juego, señoras ) de Marcel Ophüls avec Laura Valenzuela
Cartes sur table ( cartas boca arriba ) de Jesus Franco avec Sophie Hardy
1966Ça barde chez les mignonnes ( residencia para espías / golden horn / residence for spies ) de Jesus Franco avec Howard Vernon
1967Ces messieurs de la famille – de Raoul André avec Francis Blanche
À tout casser – de John Berry avec Johnny Hallyday
1968Les gros malins / Le champion du tiercé – de Raymond Leboursier avec Robert Castel
1969Lions love – de Agnès Varda avec Viva
1970Malatesta – de Peter Lilienthal avec Sheila Gill
Supergirl ( Supergirl – Das mädchen von den sternen ) de Rudolf Thome avec Iris Berben
1971Prenez garde à la sainte putain ( warum vor einer heiligen nutte ) de Rainer Werner Fassbinder avec Hanna Schygulla
Haytabo ( Eddie geht weiter / falscher verdacht ) de Ulli Lommel avec Katrin Schaake
    + production
1972Geen paniek – de Ko Koedijk avec Rita Corita
1973Une baleine qui avait mal aux dents – de Jacques Bral avec Michael Lonsdale
1974Souvenir of Gibraltar – de Henri Xhonneux avec Annie Cordy
1975Prouesses sexuelles printanières / Prouesses sexuelles du printemps / Second printemps ( der zweite frühling ) de Ulli Lommel avec Curd Jürgens
Le couple témoin / Model couple – de William Klein avec Anémone
1976Mort au sang d’honneur ( bloedverwanten / blood relations ) de Wim Lindner avec Sophie Deschamps
1977Raid sur Entebbe ( raid on Entebbe ) de Irvin Kershner avec Sylvia Sidney
1978Les monstres sont toujours vivants ( it lives again / it’s live II ) de Larry Cohen avec Frederic Forrest
1979La troisième génération ( die dritte generation ) de Rainer Werner Fassbinder avec Bulle Ogier
Bildnis einer trinkerin – de Ulrike Ottinger avec Nina Hagen
Racket / Le vendredi rouge ( the long day Friday ) de John Mackenzie avec Helen Mirren
La femme de cauchemar ( die alptraumfrau ) de Lothar Lambert avec Dagmar Beiersdorf
1980Escapade / Le cerveau des super-gangs ( car-napping / bestellt – geklaut – geliefert / escapade ) de Wigbert Wicker avec Ivan Desny
Panische zeiten – de Peter Fratzscher & Udo Lindenberg avec Vera Tschechowa
Exit... nur keine Panik – de Franz Novotny avec Hanno Pöschl
Tango durch Deutschland – de Lutz Mommarzt avec Jango Edwards
DO Just like Eddie – de Laurence Gavron
    Seulement apparition
CM Oasis – de Burghardt Schlicht
1981Neige – de Juliet Berto & Jean-Henri Roger avec Jean-François Stévenin
Boxoffice – de Josef Bogdanovich avec Aldo Ray
Rote liebe : Wassilissa – de Rosa von Praunheim avec Beate Bartel
Freak Orlando – de Ulrike Ottinger avec Delphine Seyrig
1982Der schnüffler – de Ottokar Runze avec Catherine Alric
Das mikado-projekt – de Torsten Emrich avec Sabine Stoffel
1983La bête noire – de Patrick Chaput avec Richard Bohringer
Fluchtpunkt Berlin / Flight to Berlin – de Christopher Petit avec Lisa Kreuzer
Uno scugnizzo a New York – de Mariano Laurenti avec Yawe Davis
1984Tiger : Frühling in Wien – de Peter Patzak avec Art Metrano
Seifenblasen / Soap-bubbles – de Alfred Ninaus avec Marisa Mell
1985Paul Chevrolet en de ultieme hallucinatie / Ultieme hallucinatie – de Pim de la Parra avec Peter Faber
1986Macaroni Blues ( Makaroni Blues ) de Bela Csepcsanyi & Fred Sassebo avec Anne Marie Ottersen
Pehavý Max a strasidlá – de Juraj Jakubisko avec Viveca Lindfors
1987Helsinki-Napoli ( Helsinki Napoli all night long / Helsinki-Naples all night long ) de Mika Kaurismäki avec Samuel Fuller
1988Europa, abends – de Claudia Schröder avec Heinz Schubert
1990Europa ( Zentropa ) de Lars von Trier avec Barbara Sukowa
Allemagne 90 neuf zéro / Allemagne année 90 neuf zéro – de Jean-Luc Godard avec Nathalie Kadem
1992Tokyo no kyujitsu – de Naoki Nagao avec Dick Rude
1993Three shake-a-leg steps to heaven – de Andy Bausch avec Udo Kier
Fiche créée le 19 juin 2009 | Modifiée le 24 mars 2017 | Cette fiche a été vue 7410 fois
PREVIOUSMichel Constantin || Eddie Constantine || Dominique ConstanzaNEXT