CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bill Bojangles Robinson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Edmond T. Gréville



Date et Lieu de naissance : 20 juin 1906 (Nice, France)
Date et Lieu de décès : 26 mai 1966 (Nice, France)
Nom Réel : Edmond Gréville Thonger

REALISATEUR

Edmond Gréville Thonger naît le 20 juin 1906 à Nice. L’enfant, issu d’un couple franco-britannique, est élevé dans une double culture. Edmond T. Gréville travaille d’abord comme journaliste et critique de films. Il commence alors à signer ses articles à la manière anglo-saxonne.

Edmond T. Gréville a une première expérience des studios sur le tournage de «Napoléon» (1927) sous la direction de Abel Gance. En 1929, il est assistant réalisateur, en Grande Bretagne, sur le tournage de «Piccadilly» de Ewald André Dupont. En France, il assiste Jacques de Baroncelli pour «L’Arlésienne» (1930), d’après Alphonse Daudet. En 1931, il aide Augusto Genina pour «Prix de Beauté» (1931) avec la fascinante Louise Brooks et Abel Gance pour la réalisation du film d’anticipation utopiste «La fin du monde» avec Victor Francen. Mais Edmond est aussi acteur, d’abord dans des «muets» puis pour «Sous les toits de Paris» (1929) de René Clair. Il interprète Louis, l’ami de Albert Préjean, tous deux courtisent la belle Roumaine Pola Illéry. Il réalise ses premiers courts métrages en solo, la même année, et dirige dans «Minuit» Vanda Gréville d’origine écossaise, son épouse à l’époque.

Entre 1930 à 1935, Edmond T. Gréville se spécialise dans petits films comiques à l’humour spécifique (Séries des Marius et Moïse). Il réalise aussi des longs métrages en France, en Grande Bretagne et aux Pays Bas, où il se montre original et éclectique dans ses scénarii. Il aborde le thème de la mort volontaire sur le mode de la comédie dans «Le train des suicidés» (1931) avec Pedro Elviro qui apparaissait déjà dans un film espagnol du même genre «Fabricante de suicidios» (1928) de Francisco Elías. Dans «Remous» (1933) avec Françoise Rosay, le mari trompé devenu paralysé, se suicide. Les comédies chantées, «Princesse Tam Tam» (1935) avec Josephine Baker et «Gypsy melody» (1936) avec la Mexicaine Lupe Velez, présentent une autre facette de son talent. Les inquiétudes liées à la situation internationale sont reprises dans ses productions anglaises de l’époque comme «Mademoiselle Docteur» (1937) avec Dita Parlo et John Loder, mais surtout dans «Menaces» (1939) avec Mireille Balin. Le film, réalisé après les accords de Munich, met en scène Erich von Stroheim, réfugié autrichien, qui se suicide après avoir appris à la radio l’Anschluss et la disparition politique de son pays.

Après l’invasion de la zone libre, Edmond T. Gréville arrête de tourner. Il reprend la caméra, en 1945, pour filmer d’une manière moins soutenue mais régulière des œuvres souvent noires et pessimistes mais toujours originales. En 1948, il évoque la résistance et la collaboration en Hollande dans «Niet tevergeefs». Dans «Le port du désir» (1954), il filme Jean Gabin mêlé à la contrebande. Pour «L’île du bout du monde» (1959), trois femmes et un homme, Christian Marquand, s’affrontent dans un huis-clos oppressant. Dans les années soixante, il tourne un film d’horreur devenu «culte»: «Les mains d’Orlac» (1960) qui transforment le malheureux pianiste Mel Ferrer en étrangleur. En 1962, le cinéaste réalise son dernier film d’après un roman de Frédéric Dard «L’accident» avec Magali Noël.

Edmond T. Gréville meurt prématurément, dans sa ville natale, le 26 mai 1966, des suites d’un accident de voiture. Il allait avoir soixante ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1927Napoléon / Napoléon Bonaparte / Napoléon vu par Abel Gance – de Abel Gance avec Gina Manès
    Seulement assistant de production
CM Antan, histoire de deux hommes – de Louis Durieux & Léon Ardouin avec Roland Guérard
    Seulement interprétation
1928 CM Coup de dés – de Pierre Chenal avec Simone Sinclair
    Seulement interprétation
1929Piccadilly – de Ewald André Dupont avec Charles Laughton
    Seulement assistant réalisateur
Sous les toits de Paris – de René Clair avec Pola Illéry
    Seulement interprétation
Prix de beauté – de Augusto Genina avec Louise Brooks
    Seulement assistant réalisateur & montage
CM La naissance des heures – de Edmond T. Gréville
CM Minuit – de Edmond T. Gréville avec Vanda Gréville
    + scénario
1930L’Arlésienne – de Jacques de Baroncelli avec Blanche Montel
    Seulement assistant réalisateur
CM Marius chasse le lion – de Edmond T. Gréville
CM Crime passionnel / Un crime passionnel – de Edmond T. Gréville avec Doumel
CM La belle Madame Moïse – de Edmond T. Gréville avec Doumel
1931La fin du monde – de Abel Gance avec Colette Darfeuil
    Seulement assistant réalisateur
CM Moïse, marchand de tapis – de Edmond T. Gréville
CM Marius fait un pari – de Edmond T. Gréville
CM Moïse et Cohen businessmen – de Edmond T. Gréville
CM Marius amateur de cidre – de Edmond T. Gréville avec Tré-Ki
CM Le testament de Moïse – de Edmond T. Gréville avec Nita Malbert
CM La guerre des sauterelles – de Edmond T. Gréville avec Doumel
CM Moïse marchand d’habits – de Edmond T. Gréville avec Jules Moy
CM Le mariage de Sarah – de Edmond T. Gréville avec Raymond Narly
Le train des suicidés – de Edmond T. Gréville avec Germaine Aussey
    + montage & scénario
1932Le triangle de feu – de Johannes Guter & Edmond T. Gréville avec André Roanne
Plaisirs de Paris – de Edmond T. Gréville avec Alice Tissot
CM Martini sec – de Edmond T. Gréville avec Jim Gérald
1933 CM Vacances conjugales – de Edmond T. Gréville avec Pierre Brasseur
    + dialogues & scénario
CM Maître chez soi – de Edmond T. Gréville avec Lucien Baroux
CM Je suis un homme perdu – de Edmond T. Gréville avec Odette Talazac
Remous – de Edmond T. Gréville avec Françoise Rosay
    + montage
CM Berlingot – de Edmond T. Gréville avec André Lannes
    + voix
1934 CM La croix des cimes – de Edmond T. Gréville avec Jacques Max
    + scénario
CM Monsieur le vagabond – de Edmond T. Gréville avec Robert Arnoux
1935Marchand d’amour – de Edmond T. Gréville avec Jean Galland
    + scénario
CM Le rayon des amours – de Edmond T. Gréville avec Nane Germon
Princesse Tam Tam – de Edmond T. Gréville avec Josephine Baker
1936Gypsy melody – de Edmond T. Gréville avec Lupe Velez
CM L’Agence Security – de Edmond T. Gréville avec Christiane Dor
1937Mademoiselle Docteur ( under secrets orders ) de Edmond T. Gréville avec Dita Parlo
Brief ecstasy / Dangerous secret – de Edmond T. Gréville avec Paul Lukas
L’espionne Lena Schmidt ( secret lives / I married a spy ) de Edmond T. Gréville avec Brigitte Horney
1938What a man ! – de Edmond T. Gréville avec Sydney Howard
Quarante ans ( veertig jaren ) de Johan De Meester & Edmond T. Gréville avec Lily Bouwmeester
1939Menaces – de Edmond T. Gréville avec Mireille Balin
    + scénario
1940La Vénus aveugle – de Abel Gance avec Viviane Romance
    Seulement assistant réalisateur
1941Une femme dans la nuit – de Edmond T. Gréville avec Claude Dauphin
1945Dorothée cherche l’amour – de Edmond T. Gréville avec Jules Berry
1946Pour une nuit d’amour – de Edmond T. Gréville avec Odette Joyeux
    + adaptation & scénario
1947Le diable souffle – de Edmond T. Gréville avec Charles Vanel
    + adaptation, dialogues & scénario
Le nœud coulant / Menace ( noose / the silk noose ) de Edmond T. Gréville avec Carole Landis
1948Niet tevergeefs / But not in vain – de Edmond T. Gréville avec Raymond Lovell
1949L’âge romanesque ( the romantic age / naughty Arlette ) de Edmond T. Gréville avec Mai Zetterling
1951Capitaine sans peur ( captain Horatio Hornblower / Captain Horatio Hornblower, R.N. ) de Raoul Walsh avec Gregory Peck
    Seulement scénario
1952Les plaisirs de Paris – de Ralph Baum avec Geneviève Page
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1953L’envers du paradis – de Edmond T. Gréville avec Jacques Sernas
    + scénario
1954Le port du désir – de Edmond T. Gréville avec Jean Gabin
1955Tant qu’il y aura des femmes – de Edmond T. Gréville avec Raymond Bussières
Je plaide non coupable / Crime passionnel – de Edmond T. Gréville avec John Justin
    + adaptation & scénario
1957Quand sonnera midi – de Edmond T. Gréville avec Pascale Roberts
1958L’île du bout du monde – de Edmond T. Gréville avec Dawn Addams
    + adaptation, scénario & production
1960L’aguicheuse / Scotland Yard enquête sur les party girls ( beat girl ) de Edmond T. Gréville avec Christopher Lee
    + sujet & scénario
Les mains d’Orlac ( the hands of Orlac / hands of a strangler / hands of the strangler ) de Edmond T. Greville avec Mel Ferrer
    + adaptation, dialogues & scénario
1961Les menteurs – de Edmond T. Gréville avec Jean Servais
    + adaptation, dialogues & scénario
1962L’accident – de Edmond T. Gréville avec Magali Noël
    + scénario
1963La vierge de Nuremberg ( la vergine di Norinberga / back to the killer / the castle of terror / horror castle / terror castle / the virgin of Nuremberg ) de Antonio Margheriti avec Rossana Podesta
    Seulement scénario
Fiche créée le 6 mai 2006 | Modifiée le 23 août 2015 | Cette fiche a été vue 7085 fois
PREVIOUSJacques Grétillat || Edmond T. Gréville || Vanda GrévilleNEXT