CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jérôme Savary
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Edmund Purdom



Date et Lieu de naissance : 19 décembre 1924 (Welwyn Garden City, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 1er janvier 2009 (Rome, Italie)
Nom Réel : Edmund Anthony Cutlar Purdom

ACTEUR

Fils d’un critique de théâtre, Edmund Anthony Cutlar Purdom voit le jour le 19 décembre 1924, à Welwyn Garden City, ville de la région d’Hertfordshire dans l’est de l’Angleterre. Après ses études chez les Jésuites et chez les Bénédictins, il commence une carrière de comédien en 1945, sur les scènes londoniennes avec les pièces «Roméo et Juliette» de William Shakespeare et «Le malade imaginaire» de Molière. Puis, il se joint à la troupe de Laurence Olivier et Vivien Leigh. En 1951, il suit le couple de prestigieux comédiens à Broadway pour jouer un perse dans «César et Cléopâtre» de George Bernard Shaw et le soldat romain Thyreus dans «Antoine et Cléopâtre» de Shakespeare.

Le physique du beau ténébreux est très vite remarqué par les chercheurs de talent hollywoodiens. En 1953, Edmund Purdom fait ses débuts au cinéma dans «Jules César» de Joseph L. Mankiewicz et «Titanic» de Jan Negulesco. Il signe un contrat de long durée avec la Metro-Goldwyn-Mayer et remplace Mario Lanza, devenu obèse, pour la comédie musicale «Le prince étudiant» (1954) réalisé par Richard Thorpe. Dans ce film, Edmund Purdom se contente de faire le bellâtre auprès de Ann Blyth car la voix et les chansons du grand ténor sont gardées pour assurer le succès. La Twenty-Century-Fox l’empreinte à la MGM pour être «L’égyptien» (1954) auprès de Jean Simmons, Victor Mature, Bella Darvi, Gene Tierney et Peter Ustinov, superproduction en CinémaScope que réalise Michael Curtiz, suite au désistement de Marlon Brando qui préfère incarner Napoléon dans «Désirée» de Henry Koster. Puis il est le partenaire de Jane Powell et Debbie Reynolds pour «Athena» (1954), Lana Turner pour «Le fils prodigue» (1955), Ida Lupino pour «Strange intruder» (1956) et retrouve Ann Blyth pour «Le voleur du roi» (1955).

Un début de carrière très prometteur brisé par les puritains dirigeants de la MGM. En effet, alors que Edmund Purdom, marié à Anita Philips et père de deux enfants, offre l’image lisse du parfait époux, il entretient une liaison orageuse avec la volcanique actrice mexicaine Linda Christian, ex-femme de Tyrone Power, rencontrée sur le tournage de «Athena». Son contrat est alors cassé pour close de moralité. Les amants finiront par se marier en 1962, pour divorcer quelques mois plus tard. L’acteur profite alors de l’offre de producteurs italiens pour venir s’installer à Rome. Il est alors la vedette de péplums, tels que «Le roi cruel» (1958) de Victor Tourjansky et «Nefertiti, reine du Nil» (1961) de Fernando Cerchio. Il tourne aussi en Allemagne, en Espagne, en Angleterre, et en France dans un grands nombres de films d’aventures, de drames, de westerns et fresques historiques. Toujours aussi séduisant, il donne la réplique à bon nombre de très belles actrices, parmi lesquelles Jeanne Crain, Pier Angeli, Gianna Maria Canale, Rossana Podesta, Marianne Koch….

Jusqu’à l’aube du vingt-et-unième siècle, Edmund Purdom continue à tourner en Europe dans presque quatre-vingts productions, pour le grand et le petit écran. Sur la fin de son parcours, il n’hésite pas faire des apparitions dans des films d’horreur et de science-fiction de mauvaise qualité. Il prête également sa voix pour des documentaires et pour le doublage en anglais de films italiens. C’est auprès de sa quatrième épouse Vivienne, qu’il s’éteint le 1er janvier 2009 à Rome, quelques jours après son quatre-vingt-quatrième anniversaire.

© Philippe PELLETIER

copyright
1953Jules César ( Julius Caesar / William Shakespeare’s Julius Caesar ) de Joseph L. Mankiewicz avec Greer Garson
Titanic – de Jean Negulesco avec Barbara Stanwyck
1954Le prince étudiant ( the student prince ) de Richard Thorpe avec Ann Blyth
L’Egyptien ( the Egyptian ) de Michael Curtiz avec Bella Darvi
Athena – de Richard Thorpe avec Jane Powell
1955Le fils prodigue ( the prodigal ) de Richard Thorpe avec Lana Turner
Le voleur du roi ( the king’s thief ) de Robert Z. Leonard avec David Niven
1956Strange intruder – de Irving Rapper avec Ida Lupino
1957Guet-apens à Tanger ( agguato a Tangeri / un hombre en la red ) de Riccardo Freda avec Geneviève Page
1958Le roi cruel ( Erode il grande ) de Amaldo Genoino & Victor Tourjansky avec Sandra Milo
1959Le chemin de la peur ( Malaga / moment of danger ) de Laslo Benedek avec Dorothy Dandridge
Les cosaques ( i cosacchi ) de Victor Tourjansky & Giorgio Rivalta avec John Drew Barrymore
Salammbô ( Salambò / the loves of Salammbo ) de Sergio Grieco avec Jeanne Valérie
1960Les nuits de Raspoutine ( l’ultimo zar / nights of Rasputin / the night they killed Rasputin / giant monster ) de Pierre Chenal avec Gianna Maria Canale
Toryok ( la furia dei barbari / fury of the pagans ) de Guido Malatesta avec Rossana Podesta
Mélodie de l’adieu ( das große wunschkonzert ) de Arthur Maria Rabenalt avec Linda Christian
Le dernier des Vikings ( l’ultimo dei vikinghi/ the last of the vikings ) de Giacomo Gentilomo avec Isabelle Corey
1961Soliman le magnifique ( Solimano il conquistatore ) de Vatroslav Mimica avec Giorgia Moll
Nefertiti, reine du Nil ( Nefertiti, regina del Nilo / queen of the Nile / Nefertiti, queen of the Nile ) de Fernando Cerchio avec Jeanne Crain
Les révoltées de l’Albatros / La mutinerie des filles perdues ( l’ammutinamento ) de Silvio Amado avec Pier Angeli
1962La Fayette – de Jean Dréville avec Renée Saint-Cyr
La chevauchée vers Santa Cruz / Ortiz le bandit ( der letzte ritt nach Santa Cruz / the last ride to Santa Cruz ) de Rolf Olsen avec Marianne Koch
1963The comedy man – de Alvin Rakoff avec Billie Whitelaw
The beauty jungle / Contest girl – de Val Guest avec Kay Walsh
1964La Rolls-Royce jaune ( the yellow Rolls-Royce ) de Anthony Asquith avec Ingrid Bergman
À l’assaut du fort Worth / À l’assaut de Fort Texan ( gli eroi di Fort Worth / el séptimo de caballería / assault on Fort Texan / charge of the seventh cavalery / heroes of Fort Worth ) de Alberto De Martino avec Ida Galli
1965L’homme qui rit ( l’uomo che ride ) de Sergio Corbucci avec Jean Sorel
Texas Jim ( los cuatreros ) de Ramón Torrado avec Frank Latimore
1967Le justicier du Sud ( Giurò... e li uccise ad uno ad uno / Piluk il timido ) de Guido Celano avec Micaela Pignatelli
Scusi, lei conosce il sesso ? – de Vittorio De Siti avec Mirella Pamphili
1968Etsi gennithike mia megali agapi – de Arthur Maria Rabenalt avec Carlos Thompson
Crisantemi per un branco di carogne – de Sergi Pastore avec Marilena Possenti
DO Suède, enfer et paradis ( Svezia, inferno e paradiso ) de Luigi Scattini
    Seulement voix & narration
1969Thomas e gli indemoniati – de Pupi Avati avec Anita Sanders
DO Mille peccati... nessuna virtù – de Sergio Martino
    Seulement narration
DO L’altra faccia del peccato – de Marcello Avallone
    Seulement narration
DO L’Angleterre nue ( Inghilterra nuda ) de Vittorio De Sisti
    Seulement narration
1970Jour maléfique / Journée noire pour un bélier ( giornata nera per l’ariete ) de Luigi Bazzoni avec Agostina Belli
DO Sorcellerie, magie et messes noires ( angeli bianchi... angeli neri ) de Luigi Scattini avec Anton LaVey
    Seulement voix & narration dans la version anglaise
1971Les deux flibustiers / Le corsaire noir ( il corsaro nero / the black pirate / Blackie the pirate / el corsario negro ) de Lorenzo Gicca Palli avec Terence Hill
Un capitaine de quinze ans ( un capitán de quince años ) de Jesus Franco avec Howard Vernon
1972L’amante del demonio / The devil’s lover – de Paolo Lombardo avec Rosalba Neri
Los ojos siniestros del doctor Orloff – de Jesus Franco avec William Berger
1973L’onorata famiglia / L’onorata famiglia : Uccidere è Cosa Nostra – de Tonino Ricci avec Richard Conte
Dagli archivi della polizia criminale – de Paolo Lombardo avec Gordon Mitchell
Le château de la terreur ( terror ! il castello delle donne maledette / Dr. Frankenstein’s castle of freaks / Frankenstein’s castle / Frankenstein’s castle of freaks / the house of freaks / the monsters of Dr. Frankenstein / monsters of Frankenstein / terror / terror castle / il castello della paura ) de Ramiro Oliveros avec Rossano Brazzi
1974Les suspects – de Michel Wynn avec Bruno Cremer
Povero Cristo – de Pier Carpi avec Rosemary Dexter
1975Emilie, l’enfant des ténèbres / Le médaillon maudit ( il medaglione insanguinato / perché ? / the night child / the cursed medallion ) de Massimo Dallamano avec Lila Kedrova
Il calpacio – de Bruno Paolinelli avec Claudine Auger
1976Nina ( a matter of time ) de Vincente Minnelli avec Liza Minnelli
Mister Scarface ( i padroni della città / the big boss / blood and bullets / rulers of the city / zwei Supertypen räumen auf ) de Fernando Di Leo avec Jack Palance
1978S.O.S. Concorde ( Concorde affaire’ 79 / affare Concorde / the Concorde affair ) de Ruggero Deodatto avec Joseph Cotten
1979L’avion de l’apocalypse ( incubo sulla città contaminata / city of the walking dead / la invasión de los zombies atómicos / invasion by the atomic zombies / invasion de los zombies atómicos / nightmare / nightmare city ) de Umberto Lenzi avec Francisco Rabal
    Seulement voix & apparition
Les contrebandiers de Santa Lucia ( i contrabbandieri di Santa Lucia ) de Alfonso Brescia avec Antonio Sabato
1980L’altra donna – de Peter Del Monte avec Lidia Luzzi
Lo scoiattolo – de Guido Zurli avec Karin Schubert
1981Horrible / Psychose infernale ( rosso sangue / absurd / antropophagus 2 / monster hunter / the grim reaper 2 / zombie 6 : Monster hunter ) de Joe D’Amato avec George Eastman
Amok, les chiens de la peur (Amok ! ) de Souheil Ben-Barka avec Robert Liensol
Les aventuriers de l’or perdu / Safari cannibale ( horror safari / safari of no return / invaders of the lost gold ) de Alan Birkenshaw avec Woody Strode
1982Le sadique à la tronçonneuse ( pieces / mil gritos tiene la noche / one thousand cries has the night ) de Juan Piquer Simón avec Christopher George
Ator le conquérant ( Ator l’invincibile / Ator / Ator, l’aquila battante ) de Joe D’Amato avec Miles O’Keeffe
Champagne in paradiso – de Aldo Grimaldi avec Romina Power
1983Le gladiateur du futur ( endgame / endgame – Bronx lotta finale / endgame, gioco finale ) de Joe D’Amato avec Gabriele Tinti
2019 après la chute de New York ( 2019 dopo la caduta di New York ) de Sergio Martino avec Valentine Monnier
1984Don’t open ’til Christmas – de Edmund Purdom avec Belinda Mayne
Killer contro killers / Death commando – de Fernando Di Leo avec Henry Silva
The Assisi undergroung – de Alexander Ramati avec James Mason
1985Fracchia contro Dracula / Fracchia contro il conte Dracula – de Neri Parenti avec Paolo Villaggio
1986Funny boy – de Christian Le Hémonet avec Emmanuelle Riva
1987Don Bosco – de Leandro Castellani avec Patsy Kensit
1988Diritto di vivere – de Stefano Arquilla avec Antonella Lualdi
1989L’abîme ( the rift / la grieta / endless descent ) de Juan Piquer Simón avec R. Lee Ermey
1999I cavalieri che fecero l’impresa – de Pupi Avati avec Edward Furlong
2000 DA Titanic : The animated movie – de Camillo Teti
    Seulement voix
AUTRES PRIX :
      
    Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1954 )
Fiche créée le 2 janvier 2009 | Modifiée le 26 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 4994 fois
PREVIOUSMikhail Pugovkin || Edmund Purdom || Amrish PuriNEXT