CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mony Dalmès
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eduardo Manzanos Brochero



Date et Lieu de naissance : 10 novembre 1919 (Madrid, Espagne)
Date et Lieu de décès : 16 octobre 1987 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Eduardo Manzanos Brochero

REALISATEUR

Eduardo Manzanos Brochero naît le 10 novembre 1919 à Madrid. Il commence sa carrière artistique après la guerre civile en publiant des recueils de poèmes et en coécrivant des pièces de théâtre avec notamment José García Nieto et Antonio de Lara Gavilán. En 1947, il se rapproche du monde du cinéma en produisant «Dulcinea», un film de Luis Arroyo avec la propre sœur du réalisateur, Ana Mariscal, dans le rôle principal. Il devient coscénariste de deux films: «Brindis a Manolete» (1948) de Florián Rey avec Manuel Ortega dans le rôle de l’illustrissime matador Manolete et «Gente sin importancia» (1949) de José González de Ubieta, avec notamment Antonio Riquelme.

En 1952, Eduardo Manzanos Brochero tourne son premier film «Cabaret», une histoire de jalousie, avec Fernando Rey et Naty Mistral. L’année suivante, il dirige José Luis Ozores, sympathique facteur et héros de «Buenas noticias». Fondateur de la compagnie de production «Unión Films», Manzanos finance également «Comiques / Les comédiens» (1954) de Juan Antonio Bardem, et «El malvado Carabel» (1956) de et avec Fernando Fernán Gómez. Toujours dans les années cinquante, il poursuit sa carrière de réalisateur en tournant une comédie au thème originale, «Suspenso en comunismo» (1955), avec Antonio Vico, Alfredo Mayo, et Juanjo Menéndez, en agents secrets très spéciaux. En 1956, il coréalise également les versions espagnoles de productions italo-espagnoles comme «Serment d’amour» de Leonardo Bercovici et Claudio Gora, «Oublié mon passé» de Primo Zeglio et «Belles de l’air» de Mario Costa. Et 1957, il adapte une œuvre de José García Nieto, «El andén» avec Jesús Tordesillas, en vieux chef de gare d’un petit village castillan et il aide l’acteur et réalisateur italien Aldo Fabrizi sur le tournage de «Le destin d’un enfant» avec les petits Marco Paoletti et Eduardo Nevola.

Dans les années soixante, Eduardo Manzanos Brochero, avec sa nouvelle société de production, la «Copercines», construit un village du Far-West près de Madrid et produit les premiers «western spaghettis» en Espagne. Mais il réalise aussi des films plus politiques comme «¿Por qué morir en Madrid?» (1966) sur la guerre civile vu du côté non républicain et «Proceso de Gibraltar» (1967), un réquisitoire contre la présence anglaise sur le rocher espagnol de Gibraltar depuis 1704.

La décennie suivante, Eduardo Manzanos Brochero est toujours très actif comme réalisateur, scénariste et producteur y compris pour la télévision. En 1971, il coécrit notamment les trames des westerns «Apocalypse Joe» avec Antonio De Teffè, toujours flanqué de son acolyte Eduardo Fajardo, et «Les pétroleuses» de Christian-Jaque, avec Brigitte Bardot et Claudia Cardinale. Il dirige également deux films rétrospectives sur la chanson, la musique et l’humour typiquement espagnols, «Canciones de nuestra vida» (1975) et «El chiste» (1976). En 1979, il tourne une dernière fiction, «Él y él» qui aborde l’homosexualité, avec José Luis López Vázquez. En 1980, Manzanos réalise un long documentaire comprenant des témoignages et des entretiens sur le général Franco décédé cinq ans plus tôt. Puis après quelques productions télévisées, ce prolifique et très éclectique homme du Septième Art espagnol termine sa très dense et longue carrière en 1982. Eduardo Manzanos Brochero qui avait épousé l’une de ses interprètes, l’actrice María Luz Galicia, décède dans sa ville natale le 16 octobre 1987.

© Caroline HANOTTE

copyright
1947Dulcinea – de Luis Arroyo avec Ana Mariscal
    Seulement production
1948Brindis a Manolete – de Florián Rey avec Luis Maravilla
    Seulement scénario
CM Mi colegio – de Justo de la Cueva
    Seulement voix
1949Gente sin importancia – de José González de Ubieta avec Antonio Riquelme
    Seulement sujet & scénario
1951Habitación para tres – de Antonio de Lara avec Manolo Gómez Bur
    Seulement production
1952Cabaret – de Eduardo Manzanos Brochero avec Nati Mistral
    + sujet & scénario
1953Buenas noticias – de Eduardo Manzanos Brochero avec Juan Calvo
    + scénario
Comiques / Les comédiens ( cómicos ) de Juan Antonio Bardem avec Fernando Rey
    Seulement production
Señora Ama – de Julio Bracho avec Dolores del Rio
    Seulement production
1954Educando a papá – de Fernando Soler avec Beatriz Aguirre
    Seulement production
1955Suspenso en comunismo – de Eduardo Manzanos Brochero avec Alfredo Mayo
    + scénario
El tren expreso – de León Klimovsky avec Matilde Muñoz Sampedro
    Seulement production
1956Serment d’amour ( carta a Sara / tormento d’amore ) de Leonardo Bercovici, Claudio Gora & Eduardo Manzanos Brochero avec Marta Toren
Oublié mon passé ( Río Guadalquivir / dimentica il mio passato ) de Primo Zeglio & Eduardo Manzanos Brochero avec Ettore Manni
Belles de l’air ( le belle dell’aria / las aeroguapas ) de Mario Costa & Eduardo Manzanos Brochero avec Giovanna Ralli
El malvado Carabel – de Fernando Fernán Gómez avec María Luz Galicia
    Seulement production
1957El andén – de Eduardo Manzanos Brochero avec Teresa Montes
    + scénario
Le destin d’un enfant / Rendez-vous de Gabriel ( el maestro / il maestro ) de Edouardo Manzanos Brochero & Aldo Fabrizi avec Mary Lamar
La estrella del rey – de Luis María Delgado & Arduino Maiuri avec Miguel Ángel Ferriz
    Seulement production
1958Patio andaluz – de Jorge Griñán avec Rafael Albaicin
    Seulement sujet, scénario & production
Le faux célibataire ( una mujer para Marcelo / gli zitelloni ) de Giorgio Bianchi avec Vittorio De Sica
    Seulement production
1960Ella y los veteranos – de Ramón Torrado avec Rosario Royo
    Seulement sujet & scénario
¿ Dónde vas triste de ti ? / Pasión de locura – de Alfonso Balcázar & Guillermo Cases avec Marga López
    Seulement production
1963L’uomo della valle maledetta / El hombre del valle maldito – de Siro Marcellini avec Ty Hardin
    Seulement sujet & scénario
1964Django le proscrit ( el proscrito del Río Colorado / outlaw of Red River ) de Maury Dexter avec George Montgomery
    Seulement sujet & scénario
Per un pugno nell’occhio / Dos caraduras en Texas – de Michele Lupo avec Mónica Randall
    Seulement scénario & production
Fort Texan ( gli eroi di Fort Worth / el séptimo de caballería / assault on Fort Texan / charge of the seventh cavalery / heroes of Fort Worth ) de Alberto De Martino avec Edmund Purdom
    Seulement sujet & scénario
DO Morir en España – de Mariano Ozores
    Seulement production
1965Kid Rodelo – de Richard Carlson avec Janet Leigh
    Seulement scénario de la version espagnole
1966Play-boy ( non ti scordar di me ) de Enzo Battaglia avec Sergio Leonardi
    Seulement scénario
Deux croix pour un implacable ( due croci a Danger Pass / dos cruces en Danger Pass ) de Rafael Romero Marchent avec Pietro Martellanza
    Seulement scénario & production
Mister X – de Piero Vivarelli avec Renato Baldini
    Seulement scénario
Gringo joue et gagne ( tutto per tutto / la hora del coraje / all out / copperface / go for broke / one for all ) de Umberto Lenzi avec John Ireland
    Seulement sujet & scénario
Los ojos perdidos – de Rafael García Serrano avec Manuel Zarzo
    Seulement production
DO ¿ Por qué morir en Madrid ? – de Eduardo Manzanos Brochero
    + production
1967Proceso de Gibraltar – de Eduardo Manzanos Brochero avec Carlos Riera
    + sujet, scénario & production
La grande notte di Ringo / Ringo’s big night / Trampa para un forajido – de Mario Maffei avec William Berger
    Seulement scénario & production
La vengeance de Ringo ( los cuatro salvajes / Ringo, il volto della vendetta / Ringo, face of revenge ) de Mario Caiano avec Antonio De Teffè
    Seulement sujet & scénario
L’homme qui venait pour tuer ( un hombre vino a matar ) de León Klimovsky avec Richard Wyler
    Seulement sujet
One step to hell / Caccia ai violenti / King of Africa / Rey de Africa – de Sandy Howard avec Pier Angeli
    Seulement sujet, scénario & production
Uno a uno sin piedad / Ad uno ad uno... spietatamente / One against one... No mercy / One by one – de Rafael Romero Marchent avec Sydney Chaplin
    Seulement sujet & production
CM Flash 01 – de Félix Martialay avec Luis García Berlanga
    Seulement apparition
1968Satanic ( satanik ) de Piero Vivarelli avec Armando Calvo
    Seulement sujet, scénario & production
Adios Hombré ( sette pistole per un massacro / con el corazón en la garganta ) de Mario Caiano avec Craig Hill
    Seulement sujet & scénario
Le retour de Kriminal ( il marchio di Kriminal / los cuatro budas de Kriminal ) de Fernando Cerchio & Nando Cicero avec Helga Liné
    Seulement scénario
La malle de San Antonio / Pistolets pour un massacre ( una pistola per cento bare / el sabor del odio / a gun for one hundred graves / pistol for a hundred coffins ) de Umberto Lenzi avec John Ireland
    Seulement sujet
Les pistolets de l’Ouest ( la morte sull’alta collina / sin aliento ) de Fernando Cerchio avec Agnès Spaak
    Seulement scénario
Tierra Brava ( pagó cara su muerte / ...e intorno a lui fu morte / death knows no time ) de León Klimovsky avec Wayde Preston
    Seulement scénario & production
Vamos por la parejita – de Alfonso Paso avec Antonio Garisa
    Seulement production
1969Un étranger à Paso Bravo ( los pistoleros de Paso Bravo / uno straniero a Paso Bravo / a stranger in Paso Bravo ) de Salvatore Rosso avec Giulia Rubini
    Seulement sujet
Tiempos de Chicago / Tempo di Charleston-Chicago – de Julio Diamante avec Peter Lee Lawrence
    Seulement sujet, scénario & production
Dos hombres van a morir / Ringo, il cavaliere solitario – de Rafael Romero Marchent avec Piero Lulli
    Seulement sujet, scénario & production
La légion des damnés ( la legione di dannati / battle of the commandos / la brigada de los condenados / die zum teufel gehen / legion of the damned ) de Umberto Lenzi avec Jack Palance
    Seulement scénario
Django ne prie pas ( i vigliacchi non pregano / el vengador del sur ) de Mario Siciliano avec Gianni Garko
    Seulement sujet
Le corsaire des sept mers ( il corsaro / el corsario ) de Antonio Mollica avec Robert Woods
    Seulement sujet & scénario
Une traînée de poudre … les pistoleros arrivent ! ( una nuvola di polvere... un grido di morte... arriva Sartana / llega Sartana ) de Giuliano Carnimeo avec Massimo Serato
    Seulement sujet, scénario & production
No somos ni Romeo ni Julieta – de Alfonso Paso avec Laly Soldevila
    Seulement production
1970L’étrange vice de madame Wardh ( lo strano vizio della signora Wardh / blade of the ripper / the next victim ! / next ! / la perversa señora Ward / the strange vice of Mrs. Wardh / lo strano vizio della signora Wardh ) de Sergio Martino avec Edwige Fenech
    Seulement sujet & scénario
Un aller simple – de José Giovanni avec Nicoletta
    Seulement production
¡ Mátalo ! – de Cesare Canevari avec Lou Castel
    Seulement sujet, scénario & production
Sandokan le tigre de Mompracem ( le tigri di Mompracem ) de Mario Sequi avec Ivan Rassimov
    Seulement sujet & scénario
El hombre que vino del odio / Quello sporco disertore – de León Klimovsky avec Luciana Paluzzi
    Seulement sujet & scénario
Los extremeños se tocan – de Alfonso Paso avec Don Jaime de Mora y Aragon
    Seulement production
Un joli corps qu’il faut tuer ( il tuo dolce corpo da uccidere / una maleta para un cadáver ) de Alfonso Brescia avec Françoise Prévost
    Seulement production
Variétés ( varietés ) de Juan Antonio Bardem avec Sara Montiel
    Seulement production
1971Apocalypse Joe ( un uomo chiamato Apocalisse Joe / a man called Apocalypse Joe / a man called Joe Clifford / Apocalipsis Joe ) de Leopoldo Savona avec Eduardo Fajardo
    Seulement sujet, scénario & production
Plus venimeux que le cobra ( l’uomo più velenoso del cobra / cobras humanas / human cobras / the man more venomous than the cobra / target : Murder ) de Bitto Albertini avec Erika Blanc
    Seulement sujet & scénario
La queue du scorpion ( la coda dello scorpione / case of the scorpion’s tail / la cola del escorpión / scorpion’s tail ) de Sergio Martino avec Anita Strindberg
    Seulement sujet & scénario
Ma dernière balle sera pour toi ( el sol bajo la tierra / il sole sotto la terra / dead men ride / anda muchacho, spara ! ) de Aldo Florio avec Fabio Testi
    Seulement sujet, scénario & production
Il lungo giorno della violenza / El bandido Malpelo – de Giuseppe Maria Scotese avec Charo López
    Seulement sujet, scénario & production
Les pétroleuses – de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot
    Seulement sujet
1972Le rescapé de la vallée de la mort ( mi chiamavano Requiescat... ma avevano sbagliato / lo chiamavano requiescat Fasthand / mno rápida ) de Mario Bianchi avec Sergio Ciani
    Seulement scénario
La nuit des diables ( la notte dei diavoli / la noche de los diablos ) de Giorgio Ferroni avec Agostina Belli
    Seulement scénario
Procès à Jésus ( proceso a Jesús ) de José Luis Sáenz de Heredia avec Diana Lorys
    Seulement production
1973Cinco almohadas para una noche – de Pedro Lazaga avec Ricardo Merino
    Seulement production
1974La boda o la vida – de Rafael Romero Marchent avec Paloma Moreno
    Seulement production
1975Canciones de nuestra vida – de Eduardo Manzanos Brochero avec Sara Montiel
    + scénario & production
Les deux orphelines ( le due orfanelle / unidas por el destino / las dos huerfanitas ) de Leopoldo Savona avec Isabella Savona
    Seulement scénario
Solo ante el streaking – de José Luis Sáenz de Heredia avec Alfredo Landa
    Seulement production
1976El chiste – de Eduardo Manzanos Brochero avec Antonio Garisa
    + scénario & production
Train spécial pour SS / Train d’amour pour Hitler / Train spécial pour Hitler – de Alain Payet avec Monica Swinn
    Seulement scénario & directeur de production
1980Él y él – de Eduardo Manzanos Brochero avec José Luis López Vázquez
    + scénario & production
DO Franco, un proceso histórico – de Eduardo Manzanos Brochero avec Antonio Mayans
    + scénario & production
Fiche créée le 10 mai 2009 | Modifiée le 11 mai 2009 | Cette fiche a été vue 4214 fois
PREVIOUSRobert Manuel || Eduardo Manzanos Brochero || Adele MaraNEXT