CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bernard Fresson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Edwina Booth



Date et Lieu de naissance : 13 septembre 1904 (Provo, Utah, USA)
Date et Lieu de décès : 18 mai 1991 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Josephine Constance Woodruff

ACTRICE
Image
1930 La légion invisible (the vanishing legion) de B. Reeves Eason & Ford Beebe avec Harry Carey
Image
1931 Le trafiquant Horn (Trader Horn) de W.S. Van Dyke avec Harry Carey & Duncan Renaldo
Image
1931 La ronde de minuit (the midnight patrol) de Christy Cabanne avec Regis Toomey, Betty Bronson & Mischa Auer
Image
1932 Le dernier des Mohicans (the last of the Mohicans) de Ford Beebe & B. Reeves Eason avec Harry Carey

Aînée d’une famille de cinq enfants, Josephine Constance Woodruff voit le jour le 13 septembre 1904, dans la petite ville de Provo, dans l’Utah. Enfant chétive sujette à une hypoglycémie chronique, elle passe malgré tout une enfance heureuse. C’est une élève studieuse. En 1921, les Woodruff s’installent en Californie, où la jeune fille, passionnée de cinéma, espère devenir actrice. Pour subvenir à ses besoins, elle exerce plusieurs petits métiers.

En 1928, sous le nom de Edwina Booth, elle débute très discrètement devant la caméra de Dorothy Arzner dans «Manhattan cocktail» aux côtés de Richard Arlen. L’année suivante, elle donne la réplique à Joan Crawford et Rod La Rocque dans «Ardente jeunesse» de Jack Conway.

En 1930, la beauté de Edwina Booth attire l’attention du roi des producteurs de films à épisodes Nat Levine. Il lui offre le rôle principal féminin de son nouveau projet «The vanishing legion», un western en douze parties, dirigé par les inséparables Ford Beebe et B. Reeves Eason. Dans ce serial, elle est la partenaire de Harry Carey. Louis B. Mayer, le président de la Metro-Goldwyn-Mayer, remarque la jeune femme et décide d’en faire la nouvelle star de ses studios.

Mais les espoirs du producteur Mayer vont tourner court. En 1930, Edwina Booth retrouve, dans le rôle titre, Harry Carey pour «Le trafiquant Horn» de W.S. Van Dyke. Le tournage se déroule en Afrique dans des conditions extrêmement difficiles. La jeune femme contracte une étrange maladie tropicale. De retour aux Etats-Unis, elle apparaît encore dans «La ronde de minuit» (1931) de Christie Cabanne, «Trapped in Tia Juana» (1932) dirigé par Carlos F. Borcosque et Wallace Fox, et enfin dans un dernier serial «Le dernier des Mohicans» (1932) une nouvelle fois dirigé par Ford Beebe et B. Reeves Eason, avec Harry Carey et Hobart Bosworth. Mais sa santé de dégrade très rapidement et son contrat est suspendu. Par la suite, très affaiblie par l’infection croissante, Edwina doit refuser tous les nouveaux contrats qui lui sont proposés. Son état empire, elle reste entre la vie et la mort durant plusieurs années. À maintes reprises, la presse américaine annonce faussement sa mort. Sa carrière est brisée. Elle survit cependant à cette terrible épreuve et obtient un million de dollars de dommages et intérêts de la MGM, au terme d’un long procès très médiatisé.

Très diminuée physiquement, Edwina Booth ne refera plus jamais de cinéma et se retire définitivement de la vie publique. Devenue très pieuse, elle travaille de nombreuses années pour un temple Mormon de Los Angeles. Elle se marie une première fois, en 1951, avec Leo Higham qui meurt six ans plus tard, puis avec Rienold Fehlberg qui la laissera veuve en 1984. On ne lui connaît aucune descendance.

Après une très courte carrière commencée comme un conte de fée et qui se poursuivit dans le malheur et l’anonymat, Edwina Booth meurt dans l’indifférence générale, le 18 mai 1991, dans une maison de retraite de Long Beach (Californie), victime d’une crise cardiaque. Son corps sera inhumé au cimetière de Woodlawn, à Santa Monica en Californie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1928Manhattan Cocktail – de Dorothy Arzner avec Richard Arlen
1929Ardente jeunesse / Jeunes filles modernes / Jeunesse moderne ( our modern maidens ) de Jack Conway avec Rod La Rocque
1930Le trafiquant Horn ( Trader Horn ) de W.S. Van Dyke avec Harry Carey
La légion invisible ( the vanishing legion ) de Ford Beebe & B. Reeves Eason avec William Desmond
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Voice from the void
    2 : Queen of the night riders
    3 : The invisible enemy
    4 : The fatal message
    5 : The trackless trail
    6 : The radio riddle
    7 : The crimson cue
    8 : Doorway of disaster
    9 : When Tim stood still
    10 : Riding the whirlwind
    11 : Capsule of Oblivion
    12 : Hoofs of horror
1931La ronde de minuit ( the midnight patrol ) de Christy Cabanne avec Mischa Auer
1932Le dernier des Mohicans ( the last of the Mohicans ) de Ford Beebe & B. Reeves Eason avec Harry Carey
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Wild waters
    2 : Flaming arrows
    3 : Rifle or tomahawk
    4 : Riding the death
    5 : Red Shadows
    6 : Lure of gold
    7 : Crimson trail
    8 : Tide of battle
    9 : Redskins’ honor
    10 : The enemy’s stronghold
    11 : Paleface Magic
    12 : End of the trail
Trapped in Tia Juana – de Carlos F. Borcosque & Wallace Fox avec Duncan Renaldo
Fiche créée le 8 avril 2006 | Modifiée le 17 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 4179 fois
PREVIOUSRichard Boone || Edwina Booth || Shirley BoothNEXT