CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Monette Dinay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Efrem Zimbalist Jr.



Date et Lieu de naissance : 30 novembre 1918 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 2 mai 2014 (Solvang, Californie, USA)
Nom Réel : Efrem Zimbalist Jr.

ACTEUR
Image
1957 L’esclave libre (band of angels) de Raoul Walsh avec Clark Gable & Yvonne De Carlo & Sidney Poitier
Image
1958 Retour avant la nuit (home before dark) de Mervyn LeRoy avec Jean Simmons & Rhonda Fleming
Image
1961 Par l’amour possédée (by love possessed) de John Sturges avec Lana Turner & Jason Robards Jr.
Image
1967 Seule dans la nuit (wait until dark) de Terence Young avec Audrey Hepburn, Alan Arkin & Richard Crenna

D’origine russe par son père, le célèbre violoncelliste et compositeur Efrem Zimbalist (1889/1985), et roumaine par sa mère, la non-moins célèbre soprano Alma Gluck (1884/1938), Efrem Zimbalist Jr. naît le 30 novembre 1918, à New York aux Etats-Unis. Ses parents, des juifs non-pratiquants font baptiser le petit garçon et sa sœur, ils sont ainsi élevés dans la foi épiscopale. Scolarisé à l’école Fay de Southborough dans le Massachusetts, son père l’envoie à Kiev pour apprendre le piano en 1935. Ne parlant pas ukrainien, il revient au pays. Il entre à l’Université Yale tout en travaillant comme groom pour la station de radio new-yorkaise NBC, avant de s’engager dans l’Armée américaine et de partir se battre en Europe. Lors de la fameuse bataille de la forêt de Hürtgen (1944/45), il est grièvement blessé et rapatrié à New York. Son courage au combat lui vaudra d’être décoré de la prestigieuse «Purple Heart».

Remis de ses blessures, Efrem Zimbalist Jr. reprend des études de théâtre à Yale et suit parallèlement des cours de comédie à la «Neighborhood Playhouse» de New York. En octobre 1945, l’auteur-metteur en scène Garson Kanin, un ami de la famille, lui offre un rôle de remplaçant dans sa pièce «The rugged path» auprès de Spencer Tracy. L’année suivante, il joue à Broadway et à plein temps le Duc de Suffolk dans la pièce de Shakespeare «King Henry VIII» avec Victor Jory dans le rôle-titre. Pendant une dizaine d’années, il s’impose comme un des meilleurs jeunes premiers de la scène américaine avec sa participation à des œuvres signées George Bernard Shaw, Sidney Howard, Henrik Ibsen, Gian-Carlo Menotti ou Noël Coward, pour n’en citer que quelques uns. Toujours en quête de nouveaux talents, Hollywood le sollicite et c’est avec la Warner Bros. qu’il signe un contract cinématographique.

Après quelques apparition pour le grand et le petit écran, Efrem Zimbalist Jr. est choisi par Raoul Walsh pour être le jeune et beau Lieutenant Sears dans «L’esclave libre» (1957) aux côtés de Clark Gable, Yvonne De Carlo et Sidney Poitier. Jusqu’au milieu des années 1960, il est un faire-valoir de charme pour quelques unes des plus belles actrices, parmi lesquelles Natalie Wood dans «Bombardier B52» (1957), Jean Simmons «Retour avant la nuit» (1958), Rhonda Fleming «Alerte en plein ciel» (1960), Angie Dickinson «A fever in the blood» (1960), Lana Turner «Par l’amour possédée» (1961) et Ginger Rogers «Harlow» (1965). Mais c’est la télévision qui va faire de notre comédien une vedette très populaire avec sa participation à des séries comme «Maverick» (1957/58), «77 Sunset Strip» (1958/94), «Sur la piste du crime» (1965/74), «Les enquêtes de Remington Steele» (1983/87), «Hotel» (1984/88) et «Les nouvelles aventures de Zorro» (1990). À la fin de sa carrière, il prête sa voix pour des séries d’animation pour la télévision comme «Batman», «Le roi Arthur» ou «Spider-Man».

Séducteur à l’écran, Efrem Zimbalist Jr. reste dans sa vie privée un homme d’une belle fidélité. En 1941, il épouse Emily Munroe McNair, la mère de ses deux premiers enfants, Efrem et Nancy. Après le décès en janvier 1950 de cette femme qu’il aimait tant, il se marie six plus tard avec Loranda Stephanie Spaulding. En 1956, le couple a une fille, Stephanie, qui plus tard suivra les traces de son père et se fera connaitre avec la série «Les enquêtes de Remington Steele» dans les années 1980. Veuf de Loranda depuis février 2007, Efrem Zimbalist Jr. meurt le 2 mai 2014, à 95 ans, entouré par ses proches.

© Pascal DONALD

copyright
1948La maison des étrangers / La maison de la haine ( house of strangers ) de Joseph L. Mankiewicz avec Edward G. Robinson
1957L’esclave libre ( band of angels ) de Raoul Walsh avec Clark Gable
Bombardier B52 ( bombers B-52 / no sleep till dawn ) de Gordon Douglas avec Natalie Wood
En patrouille ( the deep six ) de Rudolph Maté avec Alan Ladd
1958Une femme marquée ( too much, too soon ) de Art Napoleon avec Errol Flynn
Le témoin dangereux ( girl on the run / 77 Sunset Strip ) de Richard L. Bare avec Erin O’Brien
Le salaire du courage / Le convoi diabolique ( violent road / hell’s highway ) de Howard W. Koch avec Brian Keith
Retour avant la nuit ( home before dark ) de Mervyn LeRoy avec Jean Simmons
1960Alerte en plein ciel / Prisonniers du ciel ( the crowded sky ) de Joseph Pevney avec Rhonda Fleming
A fever in the blood – de Vincent Sherman avec Angie Dickinson
1961Par l’amour possédée ( by love possessed ) de John Sturges avec Lana Turner
1962Les liaisons coupables / Sensualité ( the Chapman report ) de George Cukor avec Shelley Winters
1965Harlow – de Alex Segal avec Ginger Rogers
La récompense / La rançon ( the reward ) de Serge Bourguignon avec Yvette Mimieux
1967Seule dans la nuit ( wait until dark ) de Terence Young avec Audrey Hepburn
1969 DO Season in Tyrol – de Kurt Jetmar
    Seulement voix & narration
1974747 en péril ( airport 75 ) de Jack Smight avec Gloria Swanson
1982The avenging – de Lyman Dayton avec Michael Horse
1983The tempest – de William Woodman avec William Hootkins
1991Hot shots ! ( hot shots an important movie ) de Jim Abrahams avec Valeria Golino
1992 DA Batman : Mask of the phantasm – de Eric Radomski & Bruce W. Timm
    Seulement voix
1993The Street Corner Kids – de Margaret Raphael avec Alex Carras
DO Jack L. Warner: The last mogul – de Gregory Orr avec Shirley Jones
    Seulement apparition, voix & narration
1995The Street Corner Kids : The sequel – de Margaret Raphael avec Phillip Troy Linger
1998 DA Batman & Mr. Freeze : SubZero – de Boyd Kirkland
    Seulement voix
2003 DA Batman : Mystery of the Batwoman – de Curt Geda
    Seulement voix
2007 DO The brothers Warner – de Cass Warner avec Debbie Reynolds
    Seulement apparition
2008 CM The delivery – de Gabrielle DeCuir avec Scott Brick
2012 DO Tales from the Warner Bros. Lot – de Gary Khammar avec Morgan Freeman
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Golden Globe du meilleur espoir masculin, USA ( 1959 )
Fiche créée le 3 mai 2014 | Modifiée le 4 mai 2014 | Cette fiche a été vue 1678 fois
PREVIOUSWolfgang Zilzer || Efrem Zimbalist Jr. || Gérard ZimmermannNEXT