CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anton Diffring
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Egon von Jordan



Date et Lieu de naissance : 19 mars 1902 (Dux, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 27 décembre 1978 (Vienne, Autriche)
Nom Réel : Egon Leopold Christian Jordan

ACTEUR
Image
1937 Sottises (die ganz großen torheiten) de Carl Froelich avec Paula Wessely, Rodolf Forster & Gustav Waldau
Image
1940 Histoires viennoises (wiener g’schichten) de Géza von Bolváry avec Marte Harell & Hedwig Bleibtreu
Image
1951 À 2 dans une auto (zwei in einem auto) de Ernst Marischka avec Johanna Matz, Hans Moser & Wolf Albach-Retty
Image
1956 Sissi face à son destin (Sissi – Schicksalsjahre einer kaiserin) de Ernst Marischka avec Romy Schneider

Egon Leopold Christian Jordan voit le jour le 19 mars 1902, à Dux, ville de Bohème, de l’Empire Austro-Hongrois (maintenant appelée Duchkov, en République Tchèque). Il entame sa carrière artistique en apparaissant dans quelques films muets allemands des années vingt, parmi lesquels: «Pour l’honneur» (1922) de Michael Curtiz, «Vienne-Berlin» (1926) de Hans Steinhoff et «On ne badine pas avec l’amour» (1926) de Georg Wilhelm Pabst, aux côtés de la charmante actrice française Lili Damita.

Egon von Jordan, jeune homme romantique à l’allure élégante, entame une série de rôles d’amoureux transi ou de fils de bonne famille dans plusieurs comédies populaires des années trente. Il partage l’affiche avec les plus grandes stars de l’époque: Nora Gregor pour «Wir schkaten und auf Hollywood» (1931) et «Mordprozeß Mary Dugan» (1931), Françoise Rosay et Buster Keaton pour «Casanova wider willen» (1931), Joseph Schmidt pour «Ein stern fällt vom himmel» (1934) et Paula Wessely pour «Die granz großen torheiten» (1937).

Durant la seconde guerre mondiale, Egon von Jordan refuse toute participation à des films politiques ou de propagande. Il se contente de quelques petits rôles, souvent non crédités au générique, dans des comédies sentimentales ou musicales, très prisées lors de cette sombre période. Nous pouvons citer: «Nuits de Vienne» (1940) de Géza von Bolváry, «Toute une vie» (1940) de Gustav Ucicky, «Sang Viennois» (1942) de Willi Forst, «Gabriele Dambrone» (1943) de Hans Steinhoff, «Musik in Salzburg» (1944) de Herbert Maisch et «Jeunes filles de Vienne» (1945) de Willi Forst. Egon von Jordan doit sa popularité aux grands seconds rôles qu’il interprète dans plusieurs films des années cinquante, notamment dans: «Les amours du prince Jean» (1950) avec O.W. Fischer, «Toselli» (1950) avec Danielle Darrieux et Rossano Brazzi, «La princesse du Danube Bleu» (1954) avec Hardy Kruger et «Mozart» (1955) avec Oskar Werner. Il est aussi le Premier Ministre Autrichien dans la trilogie des Sissi réalisés par Ernst Marischka: «Sissi» (1955), «Sissi impératrice» (1956) et «Sissi face à son destin» (1956), aux côtés de la toute jeune Romy Schneider et de Karlheinz Böhm. Il retrouvera la jeune actrice en 1959, dans «Katia» le drame historique de Robert Siodmak, avec également Curd Jürgens dans le rôle du Tsar Alexandre III de Russie.

Le reste de sa carrière, Egon reste malheureusement cantonné dans des rôles de composition. Il s’éloigne alors progressivement des plateaux de cinéma. On l’aperçoit furtivement dans quelques productions importantes, parmi lesquelles: «Le brave soldat Schweik» (1960) avec Senta Berger, «Ville sans pitié» (1961) avec Kirk Douglas et «Le grand jeu de l’amour» (1963) avec Hildegard Knef. En 1973, il interprète l’empereur François-Joseph dans une production télévisée intitulée «Verurteilt 1910». La même année, il compose un dernier rôle dans «Karl May» avec Helmut Käutner.

Après cinquante ans d’une carrière sans éclat, Egon von Jordan se retire dans son appartement viennois, au milieu des années soixante-dix. Il s’éteint discrètement le 27 décembre 1978, à Vienne, en Autriche, dans l’anonymat le plus total.

© Philippe PELLETIER

copyright
1922Pour l’honneur ( der junge Medardus ) de Michael Curtiz avec Albert Bassermann
1925Wenn der junge wein blüht – de Carl Wilhelm avec Hanni Weisse
1926Vienne-Berlin ( Wien – Berlin ) de Hans Steinhoff avec Charlotte Ander
On ne badine pas avec l’amour ( man spielt nicht mit der liebe ) de Georg Whilhelm Pabst avec Lili Damita
Spitzen / Der eid des fürsten Ulrich – de Holger-Madsen avec Heinrich Peer
L’orpheline de Lowood ( die waise von Lowood ) de Curtis Bernhardt avec Evelyn Holt
1927L’allée lumineuse ( die glühende gasse ) de Paul Sugar avec Hans Albers
La fille de Frisco ( das mädchen aus Frisco ) de Wolfgang Neff avec Erna Morena
Arme kleine Colombine – de Franz Seitz avec Maria Forescu
La reine Louise 1 ( königin Luise .1. Teil: Die jungend der königin Luise ) de Karl Grune avec Mady Christians
La reine Louise 2 ( königin Luise .2. Teil ) de Karl Grune avec Mathias Wieman
Wenn menschen reif zur liebe werden – de Luis Fleck & Jakob Fleck avec Evelyn Holt
1928Automne sur le Rhin ( herbstzeit am Rhein ) de Siegfried Philippi avec Albert Steinrück
Jeunes filles, méfiez-vous ! ( mädchen, hütet euch ! ) de Valy Arnheim avec Hanni Weisse
1929L’affaire Hélène Willfüer ( stud. chem. Helene Willfüer ) de Fred Sauer avec Olga Tschechowa
1930Le procès de Mary Dugan ( mordprozeß Mary Dugan ) de Arthur Robison avec Julia Serda
1931Wir schalten um auf Hollywood – de Frank Reicher avec Nora Gregor
Les hommes derrière les barreaux ( menschen hinter gittern ) de Paul Féjos avec Dita Parlo
Casanova wider willen – de Edward Brophy avec Françoise Rosay
1933Unser kaiser / Mein liebster ist ein jägersmann – de Walter Kolm-Veltée, Luise Fleck & Jacob Fleck avec Leo Slezak
1934Une étoile tombe du ciel ( ein stern fällt vom himmel ) de Max Neufeld avec Elisabeth Markus
1937Sottises / Les grandes sottises ( die ganz großen torheiten ) de Carl Froelich avec Paula Wessely
1940Ma fille est millionaire ( meine tochter lebt in Wien ) de E.W. Emo avec Charlott Daudert
Histoires viennoises ( wiener g’schichten ) de Géza von Bolváry avec Hedwig Bleibtreu
Toute une vie ( ein leben lang ) de Gustav Ucicky avec Joachim Gottschalk
Cœur meurtri / Le cœur errant / Cœur sans maison ( herz ohne heimat ) de Otto Linnekogel avec Gustav Diessl
1941Querelles fraternelles ( brüderlein fein ) de Hans Thimig avec Winnie Markus
1942Sang viennois ( wiener blut ) de Willi Forst avec Maria Holst
1943Le feu sous la cendre ( Gabriele Dambrone ) de Hans Steinhoff avec Gusti Huber
1944Musik in Salzburg – de Herbert Maisch avec Lil Dagover
1945Jeunes filles de Vienne ( Wiener Mädeln ) de Willi Forst avec Dora Komar
1946Glaube an mich – de Géza von Cziffra avec Marte Harell
1947Mélodie viennoise ( Wiener melodien ) de Theo Lingen & Hubert Marischka avec Johannes Heesters
1948Monsieur le conseiller administratif ( der herr kanzleirat ) de Hubert Marischka avec Hans Moser
Alles lüge – de E.W. Emo avec Senta Wengraf
1949Amour d’enfer / Amour démoniaque ( höllische liebe ) de Géza von Cziffra avec Petra Trautmann
Rosen der liebe / Liebling der welt / Seine hoheit darf nicht küssen – de Max Neufeld avec Nadine Gray
1950Les amours du prince Jean ( erzherzog Johanns große liebe ) de Franz Gribitz & Josef Perkonig avec O.W. Fischer
Toselli ( romanzo d’amore ) de Duilio Coletti avec Danielle Darrieux
1951À 2 dans une auto ( zwei in einem auto / du bist die schönste für mich! ) de Ernst Marischka avec Wolf Albach-Retty
Der fidele bauer – de Georg Marischka avec Paul Hörbiger
1952Aventures à Vienne ( abenteuer in Wien / gefährliches abenteuer / ich war Jack Mortimer ) de Emil Edwin Reinert Cornell Borchers
On se tirera d’affaire ( schäm’ dich, Brigitte ! / wir werden das kind schon schaukeln ) de E.W. Emo avec Nadja Tiller
L’aventurière bien-aimée ( ich hab’ mich so an dich gewöhnt / geschiedenes fräulein ) de Eduard von Borsody avec Inge Egger
1953Une nuit à Venise ( eine nacht in venedig / komm in die Gondel ) de Georg Wildhagen avec Jeanette Schultze
Stolen identity – de Gunther von Fritsch avec Joan Canden
Einmal kehr’ ich wieder... Dalmatinische hochzeit – de Géza von Bolváry avec Paul Dahlke
Chanson immortelle ( hab’ ich nur deine liebe ) de Eduard von Borsody avec Gretl Schörg
1954Ceux qui ont encore une mère ( das licht der liebe / wenn du noch eine mutter hast ) de Robert A. Stemmle avec Paula Wessely
La princesse du Danube Bleu ( an der schönen blauen Danau ) de Hans Schweikart avec Hardy Kruger
Bel Ami – de Louis Daquin avec Anne Vernon
Bel Ami ( Bel-Ami der frauenheld von Paris ) de Louis Daquin avec Johannes Heesters
    Version allemande de « Bel Ami »
1955Mozart ( reich mir die hand, mein leben / the life and loves of Mozart / the life of Mozart ) de Karl Hartl avec Oskar Werner
Le secret d’une doctoresse ( geheimnis einer ärztin /liebe am scheideweg ) de Augusta Rieger & Karl Stanzl avec Hilde Krahl
Sissi ( Sissi… Und ewig bleit die liebe ) de Ernst Marischka avec Karlheinz Böhm
1956Sissi impératrice ( Sissi – Die junge kaiserin ) de Ernst Marischka avec Magda Schneider
Sissi face à son destin ( Sissi – Schicksalsjahre einer kaiserin ) de Ernst Marischka avec Romy Schneider
Gasparone – de Karl Paryla avec Hortense Raky
Liebe, schnee und sonnenschein – de Rudolf Nussgruber avec Denise Cormand
1957Scandale à Ischl ( skandal in Ischl ) de Rolf Thiele avec Elisabeth Müller
Mit rosen fängt die liebe an – de Peter Hamel avec Theo Lingen
1958Lixie ( im prater blüh’n wieder die bäume ) de Hans Wolff avec Susi Nicoletti
Sebastian Kneipp ( Sebastian Kneipp – Der wasserdoktor ) de Wolfgang Liebeneiner avec Anita Gutwell
1959Katia / Une jeune fille, un seul amour ( Katja, die ungekrönte kaiserin ) de Robert Siodmak avec Curd Jürgens
1960Le brave soldat Schweik ( der brave soldat Schwejk ) de Axel von Ambesser avec Senta Berger
Leçons particulières / Débauches de mineures ( wegen verführung minderjähriger ) de Hermann Leitner avec Marisa Mell
1961Ville sans pitié ( town without pity ) de Gottfried Reinhardt avec Kirk Douglas
1962Romanze in venedig – de Eduard von Borsody avec Willy Birgel
Vienne reste toujours Vienne ( rote lippen soll man küssen / die ganze welt ist himmelblau ) de Franz Antel avec Johanna Matz
    Seulement apparition
1963Kaiser Joseph und die bahnwärterstochter – de Axel Corti avec Inge Konradi
Le grand jeu de l’amour ( das große liebesspiel ) de Alfred Weidenmann avec Hildegard Knef
1971Und Jimmy ging zum regenbogen – de Alfred Vohrer avec Alain Noury
1973Karl May, à la recherche du paradis perdu ( Karl May ) de Hans-Jürgen Syberberg avec Kristina Söderbaum
Fiche créée le 30 juillet 2005 | Modifiée le 23 août 2017 | Cette fiche a été vue 5983 fois
PREVIOUSTheodore von Eltz || Egon von Jordan || Ernst von KlipsteinNEXT