CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Coleen Gray
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eléonore Hirt



Date et Lieu de naissance : 19 décembre 1919 (Bâle, Suisse)
Date et Lieu de décès : 27 janvier 2017 (Paris, France)
Nom Réel : Eléonore Hirt

ACTRICE
Image
1941 L’oasis dans la tourmente – de Max Pellet & Arturo Porchet avec Fernand Bercher & Floriane Silvestre
Image
1966 La nuit des généraux (the night of the generals) de Anatole Litvak avec Omar Sharif & Peter O’Toole
Image
1969 La horse – de Pierre Granier-Deferre avec Jean Gabin, Danièle Ajoret, Michel Barbey & Pierre Dux
Image
1987 Fucking Fernand – de Gérard Mordillat avec Thierry Lhermitte, Jean Yanne & Marie Laforêt

Fille de Fritz Hirt, premier violon de l’Orchestre Symphonique de Soleure, et de son épouse Leonie Kammerer, Eléonore Hirt est né le 19 décembre 1919 à Bâle où elle effectue ses études. Dans les années 30, elle quitte sa Suisse natale pour Paris où elle suit des cours d’art dramatique avant de débuter sur les planches. En 1938, elle intègre la distribution de «Noces de sang» de Federico García Lorca dont la mise en scène est assurée par Marcel Herrand, au Théâtre de l’Atelier. Pendant deux saisons (1938/1940), elle fait partie de la troupe du Schauspielhauss de Zurich. Elle reste en Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale où elle travaille notamment dans les théâtres municipaux de Lausanne et Genève ainsi que sur Radio Lausanne. En 1939, elle fait sa première apparition dans une production helvétique avant d’obtenir le premier rôle d’une infirmière dans le melodrame «L’oasis dans la tourmente» (1941).

De retour à Paris en 1947, Eléonore Hirt est engagée par Charles Dullin pour jouer dans la pièce «Cinna» de Corneille, au Théâtre Sarah-Bernhardt, puis par la Compagnie Renaud-Barrault au Théâtre Marigny. Elle rencontre Michel Piccoli qu’elle épouse et donne naissance à sa fille Anne-Cordélia. De 1947 à 1952, elle rejoint le Centre dramatique national de l’Est à Strasbourg, dirigé par André Clavé qui participe à la décentralisation théâtrale. En 1952, elle contribue avec Jean-Marie Serreau à la création du Théâtre de Babylone où elle interprète le rôle-titre de «Mademoiselle Julie» de Strindberg. Elle poursuit sa carrière sur les planches parisiennes en alternant les pièces du répertoire (Euripide ou Molière) ou les auteurs contemporains (Oscar Wilde ou Luigi Pirandello). Sur la scène du Théâtre National Populaire dont la direction est assurée par Georges Wilson. Elle est dirigée par Michael Cacoyannis dans «Les troyennes» (1965/66). Elle est la partenaire de Michael Lonsdale dans «Comédie» (1964) de Samuel Beckett, Pierre Dux dans «L’ascension du Général Fitz» de Peter Ustinov, Jean Parédès dans «Le Tartuffe» (1972) de Molière ou de Guy Tréjan dans «Le Président» (1981) de Thomas Bernhard. Jusqu’à la fin de sa carrière, elle joue des pièces exigeantes comme «Les névroses sexuelles de nos parents» (2005) créée au Théâtre de Vidy à Lausanne, reprise au Théâtre National de Strasbourg.

Accaparée par ses activités théâtrales, Eléonore Hirt est peu sollicitée par le cinéma. En 1961, elle est dirigée par son compatriote Jean-Luc Godard dans «Vie privée» auprès de Brigitte Bardot et Michel Piccoli. Elle intègre la distribution de productions étrangères tournées en France : «Quoi de neuf, Pussycat?» (1965) de Clive Donner avec Peter Sellers ou «La nuit des généraux» (1965) de Anatole Litvak avec Peter O’Toole. Elle compose la fille de Jean Gabin dans «La horse» (1969) de Pierre Granier-Deferre ou le «couple Beloeil» avec Jean Rougerie dans «Préparez vos mouchoirs» (1977) de Bertrand Blier. Elle apparaît furtivement dans «La nuit de Varennes» (1981) de Ettore Scola avec Jean-Louis Barrault et Marcello Mastroianni. Par la suite, elle est demandée par de jeunes réalisateurs: Tony Gatlif dans «Les princes» (1982) avec Gérard Darmon, Gérard Mordillat dans «Fucking Fernand» (1987) avec Thierry Lhermitte, Fabien Onteniente dans «À la vitesse d’un cheval au galop» (1990), René Manzor dans «Un amour de sorcière» (1996) avec Vanessa Paradis ou Julie Lopes-Curval dans «Mères et filles» (2008) avec Catherine Deneuve. Après avoir cessé ses activités professionnelles, elle décède le 27 janvier 2017 à l’âge de 97 ans avant d’être incinérée au Crématorium du Val de Bièvre.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1939Fräulein Huser – de Leonard Steckel avec Emil Hegetschweiler
1941L’oasis dans la tourmente – de Max Pellet & Arturo Porchet avec Fernand Bercher
1942 CM Le drapeau de l’humanité – de Kurt Früh & Gertrud Spoerri avec Camylle Hornung
1943Pour qui sonne le glas ( for whom the bell tolls ) de Sam Wood avec Gary Cooper
    Seulement voix française de Ingrid Bergman
1951Histoire de détectives ( detective story ) de William Wyler avec Kirk Douglas
    Seulement voix française de Eleanor Parker
1952 CM Saint-tropez, devoirs de vacances / Saint-Tropez – de Paul Paviot avec Michel Piccoli
1958Le journal d’Anne Frank ( the diary of Anne Frank ) de George Stevens avec Richard Beymer
    Seulement voix française de Shelley Winters
1961Vie privée – de Louis Malle avec Marcello Mastroianni
1964La rancune ( the visit / der besuch / la vendetta della signora ) de Bernhard Wicki avec Anthony Quinn
    Seulement voix française de Ingrid Bergman
CM Comédie – de Marin Karmitz, Jean-Marie Serreau & Jean Ravel avec Michael Lonsdale
1965Quoi de neuf, Pussycat ? ( what’s new, Pussycat ? ) de Clive Donner avec Peter O’Toole
1966La nuit des généraux ( the night of the generals ) de Anatole Litvak avec Omar Sharif
Jeu de massacre – de Alain Jessua avec Jean-Pierre Cassel
1969La main – de Henri Glaeser avec Michel Duchaussoy
La horse – de Pierre Granier-Deferre avec Jean Gabin
Le tropique du cancer ( tropic of cancer ) de Joseph Strick avec Rip Torn
1970Le temps d’aimer ( time for loving / Paris was made for lovers ) de Christopher Miles avec Mel Ferrer
1973 CM Les musiciens du culte – de Gérard Mordillat avec Michael Lonsdale
1974Le crime de l’Orient Express ( murder on the Orient Express ) de Sidney Lumet avec Albert Finney
    Seulement voix française de Ingrid Bergman
1975Sept nuits au japon ( seven nights in Japan ) de Lewis Gilbert avec Michael York
1976La chambre de l’évêque ( la stanza del vescovo ) de Dino Risi avec Patrick Dewaere
    Seulement voix française
1977Préparez vos mouchoirs – de Bertrand Blier avec Gérard Depardieu
1978Fedora – de Billy Wilder avec Henry Fonda
    Seulement voix française de Hildegard Knef
1981La nuit de Varennes ( il mondo nuovo ) de Ettore Scola avec Jean-Louis Barrault
1982Les princes – de Tony Gatlif avec Gérard Darmon
1983 CM Abandons – de Pierre-Jean de San Bartholomé avec Lambert Wilson
1984 CM En garde – de Serge Canaud avec Jean Bouise
1987Fucking Fernand – de Gérard Mordillat avec Jean Yanne
1988Anna ( Anna : Der film ) de Frank Strecker avec Anton Diffring
1990À la vitesse du cheval au galop – de Fabien Onteniente avec Yves Afonso
1996Un amour de sorcière – de René Manzor avec Jean Reno
CM Vents d’échappées – de Omar Ladgham avec Azeddine Bouayad
1997L’amour fou – de Michel Rodde avec Wojciech Pszoniak
2000 CM Les siens – de Noël Mitrani avec Philippe Nahon
2005 CM Jeanne à petits pas... – de Nagar Djavadi avec Albert Delpy
2009Mères et filles – de Julie Lopes-Curval avec Catherine Deneuve
CM Kankant – de François Grandjacques avec Gisèle Casadesus
Fiche créée le 28 janvier 2017 | Modifiée le 8 février 2017 | Cette fiche a été vue 637 fois
PREVIOUSRobert Hirsch || Eléonore Hirt || Alfred HitchcockNEXT