CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marcel Carpentier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eleanor Parker



Date et Lieu de naissance : 26 juin 1922 (Cedarville, Ohio, USA)
Date et Lieu de décès : 9 décembre 2013 (Palm Springs, Californie, USA)
Nom Réel : Eleanor Jean Parker

ACTRICE
Image
1950 Femmes en cage (caged) de John Cromwell avec Agnes Moorehead, Jan Sterling & Jane Darwell
Image
1953 Fort Bravo (escape from Fort Bravo) de John Sturges avec William Holden, John Forsythe & Polly Bergen
Image
1959 Celui par qui le scandale arrive (home from the hill) de Vincente Minnelli avec Robert Mitchum & George Peppard
Image
1967 L’homme à la Ferrari (il tigre) de Dino Risi avec Vittorio Gassman, Ann-Margret & Jacques Herlin

Fille d’un professeur de mathématique, Eleanor Parker naît le 26 juin 1922 à Cedarville, dans l’Ohio. Elle est encore une enfant quand la famille Parker quitte son village natal pour aller s’installer à East Cleveland. À vingt ans, diplômée de Shaw High School, elle part en Californie pour suivre une formation de comédienne à la Pasadena Playhouse. Très vite elle est remarquée par un découvreur de talent de la Warner Bros. et fait de discrets débuts au cinéma, aux côtés de Errol Flynn, dans «La charge fantastique» de Raoul Walsh, des scènes qui sont hélas coupées au montage.

Après des tests dans des courts-métrages, la belle rousse joue les faire-valoir dans «Busses roar» un drame romantique de série B avec Richard Travis et Julie Bishop. Un rôle secondaire certes, mais qui permet à Eleanor Parker d’être choisie par Michael Curtiz pour être de la distribution de «Mission à Moscou» (1943) une des plus grosses productions de l’année de la Warner Bros.. Désormais considérée comme l’une des plus belles femmes de la planète, Eleonor Parker prouve également qu’elle est une excellente actrice. Pour «Femmes en cage» (1950) de John Cromwell où elle joue une prisonnière, elle reçoit la Coupe Volpi au Festival de Venise et sa première nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice, qui est attribué cette année là à Judy Holliday. Ses interprétations dans «Histoires de détectives» (1951) de William Wyler, où elle joue la femme de Kirk Douglas, et dans «Mélodie interrompue» (1955) de Curtis Bernhardt où elle incarne une chanteuse d’opéra atteinte par la polio, lui valent d’être nommée aux Oscars, des statuettes qui sont finalement décernées respectivement à Vivien Leigh et Anna Magnani.

Mais Eleanor Parker restera à tout jamais dans la mémoire des cinéphiles, la magnifique héroïne de films d’aventures qui ont fait rêver des millions de spectateurs à l’époque ou le cinéma était avant tout un divertissement. On la voit, entre-autres, dans le «Scaramouche» (1952) réalisé par George Sidney avec Stewart Granger dans le rôle-titre; «Fort Bravo» (1953) western de qualité signé John Sturges avec William Holden; «Quand la Marabounta gronde» (1953) film sur l’invasion d’une plantation au Brésil par des millions de fourmis dévastatrices, avec Charlton Heston; «La vallée des rois» (1954) avec Robert Taylor, tourné en Egypte; «La passe dangereuse» (1957) avec George Sanders, qui se déroule en Chine. Elle est également très convaincante dans des drames tels que «L’homme aux bras d’or» (1955) de Otto Preminger avec Frank Sinatra, «Un trou dans la tête» (1958) de Frank Capra avec Edward G. Robinson, ou «Celui par qui le scandale arrive» (1959) de Vincente Minnelli avec Robert Mitchum. Elle trouve l’un de ses meilleurs rôles face à Julie Andrews dans «La mélodie du bonheur» de Robert Wise en 1965.

Dans la vie privée, Eleanor Parker a été mariée quatre fois. Elle épouse le premier, l’officier de marine Fred L. Losse, en mars 1943; le deuxième en janvier 1946, le producteur Bert E. Friedlob, est le père de ses trois premiers enfants, Susan, Sharon et Richard; le troisième Paul Clemens en novembre 1954, un célèbre portraitiste, le père de son fils Paul; et enfin l’homme d’affaires Raymond Hirsch en avril 1966. De ses trois premiers époux elle divorça, le dernier la laissa veuve en 2001. Retirée dans sa propriété de Palms Springs en Californie depuis de nombreuses années, Eleanor Parker meurt des complications d’une pneumonie le 9 décembre 2013. Elle avait 91 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1941La charge fantastique ( they died with their boots on ) de Raoul Walsh avec Errol Flynn
    Scènes coupées au montage – Non crédité
1942Busses roar – de D. Ross Lederman avec Charles Drake
Le caïd / La confession d’un forçat ( the big shot ) de Lewis Seiler avec Humphrey Bogart
    Scènes voix – Non crédité
The mysterious doctor – de Benjamin Stoloff avec John Loder
CM Soldiers in white – de ? avec John Litel
CM Men of the sky – de B. Reeves Eason avec Tod Andrews
1943Mission à Moscou ( mission to Moscow ) de Michael Curtiz avec Walter Huston
1944Entre deux mondes ( between two worlds ) de Delmer Daves avec Paul Henreid
Crime by night – de William Clemens avec Jane Wyman
The last ride – de D. Ross Lederman avec Richard Travis
Hollywood canteen – de Delmer Daves avec Eddie Cantor
    Seulement apparition
The very throught of you – de Delmer Daves avec Dennis Morgan
1945L’orgueil des marines / La nuit sans fin ( pride of the marines / forever in love ) de Delmer Daves avec John Garfield
Ne dites jamais adieu ( never say goodbye ) de James V. Kern avec Forrest Tucker
1946L’emprise ( of human bondage ) de Edmund Goulding avec Edmund Gwenn
1947Aventures à deux ( the voice of the turtle / one for the book ) de Irving Rapper avec Ronald Reagan
Tu ne m’échapperas pas ( escape me never ) de Peter Godfrey avec Gig Young
Gai marions-nous / Toujours près de moi ( always together ) de Frederick De Cordova avec Robert Hutton
    Seulement apparition
1948La femme en blanc ( the woman in white ) de Peter Godfrey avec Sydney Greenstreet
1949Les travailleurs du chapeau ( it’s a great feeling ) de David Butler avec Jack Carson
    Seulement apparition
Le pilote du diable ( chain lighting ) de Stuart Heisler avec Raymond Massey
1950Femmes en cage ( caged ) de John Cromwell avec Jan Sterling
    Coupe Volpi de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise, Italie

Secrets de femmes / Les trois secrets ( three secrets / the rock bottom ) de Robert Wise avec Leif Erickson
1951Rudolph Valentino le grand séducteur ( Valentino / Valentino as I knew him ) de Lewis Allen avec Richard Carlson
Je veux un millionnaire ( a millionaire for Christy / golden goose / no room for the groom) de George Marshall avec Fred MacMurray
Histoire de détectives ( detective story ) de William Wyler avec Kirk Douglas
1952Scaramouche – de George Sidney avec Stewart Granger
Le grand secret ( above and beyond ) de Melville Frank & Norman Panama avec Robert Taylor
1953Fort Bravo ( escape from Fort Bravo ) de John Sturges avec William Holden
Quand la marabounta gronde ( the nacked jungle ) de Byron Haskin avec Charlton Heston
1954La vallée des rois ( valley of the kings ) de Robert Pirosh avec Carlos Thompson
L’aventure fantastique ( many rivers to cross ) de Roy Rowland avec Victor McLaglen
1955Mélodie interrompue ( interrupted melody ) de Curtis Bernhardt avec Glenn Ford
L’homme aux bras d’or ( the man with a golden arm ) de Otto Preminger avec Frank Sinatra
1956Le roi et quatre reines / Le roi et les quatre reines ( the king and four queens ) de Raoul Walsh avec Clark Gable
Désirs secrets ( Lizzie ) de Hugo Haas avec Richard Boone
1957La passe dangereuse / La septième aube ( the seventh sin ) de Ronald Neame avec Jean-Pierre Aumont
1958Un trou dans la tête ( a hole in the head ) de Frank Capra avec Edward G. Robinson
1959Celui par qui le scandale arrive ( home from the hill ) de Vincente Minnelli avec Robert Mitchum
1960Les lauriers sont coupés / Le scandale / Retour à Peyton Place ( return to Peyton Place ) de José Ferrer avec Jeff Chandler
1961Madison Avenue – de H. Bruce Humberstone avec Dana Andrews
1962Un américain à Rome ( panic button ) de George Sherman avec Maurice Chevalier
1965La mélodie du bonheur ( the sound of music / sing-a-long sound of music ) de Robert Wise avec Christopher Plummer
1966Le corrompu / La statue en or massif ( the Oscar ) de Russell Rouse avec Stephen Boyd
Sursis pour une nuit ( an american dream / see you in hell, darling ) de Robert Gist avec Stuart Whitman
L’assassin est-il coupable ? / La nuit des assassins ( warning shot ) de Buzz Kulik avec David Janssen
1967L’homme à la Ferrari ( il tigre / the tiger and the pussycat ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
1968Les maîtres du monde ( how to steal the world ) de Sutton Roley avec Leslie Nielsen
1969Les griffes de la peur ( eye of the cat / Wylie ) de David Lowell Rich avec Michael Sarrazin
1979Sunburn, coup de soleil ( sunburn ) de Richard C. Sarafian avec Charles Grodin
Fiche créée le 10 décembre 2013 | Modifiée le 19 mars 2017 | Cette fiche a été vue 2485 fois
PREVIOUSAndréa Parisy || Eleanor Parker || Fess ParkerNEXT