CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Margaret Dumont
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elisabeth Pinajeff



Date et Lieu de naissance : 4 avril 1900 (Wilna, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 31 décembre 1995 (Villemoisson-sur-Orge, France)
Nom Réel : Elisabeth Pinajeff

ACTRICE
Image
1927 Wien, Wien: Nur du allein – de Wolfgang Neff avec Ernst Hofmann, Jaro Fürth & Henry Bender
Image
1928 La valse de minuit (der mitternachtswalzer) de Heinz Paul avec André Mattoni, Leo Peukert & Malcolm Todd
Image
1931 L’amoureuse aventure – de Wilhelm Thiele avec Albert Préjean, Marie Glory & Marcel André
Image
1932 L’amour en vitesse – de Johannes Guter & Claude Heyman avec Dolly Davis, André Roanne & Jean Dehelly

Fille d’un architecte et de la comtesse Anna Popov, Elisabeth Pinajeff voit le jour le 4 avril 1900, à Wilna, ville de l’Empire Russe, maintenant Vilnius capitale de la Lituanie. Pendant la révolution russe, elle fait ses études en Ukraine, à Kharkov, et suit des cours d’art dramatique. À cette époque elle serait apparue dans deux films russes. À dix-neuf ans, elle se marie avec un ingénieur et le couple part s’installer à Berlin. Au début des années vingt, le cinéaste danois Carl Theodor Dreyer prépare sa première production allemande et lance une annonce pour recruter de jeunes actrices, Elisabeth y répond et se voit engagée pour un rôle principal dans «Aimez-vous les uns les autres» (1922).

Dès lors Elisabeth Pinajeff tourne à un rythme soutenu jusqu’à la fin des années vingt. Elle donne la réplique aux plus grands acteurs de l’entre deux guerres, parmi lesquels: Bruno Kastner pour «Le roi au cœur tendre» (1924), Georg Alexander pour «Les aventures de Monsieur Philip Collins» (1925), Hans Albers pour «Les trois mannequins» (1926), Alphons Fryland pour «Moi, j’aime volontiers embrasser les femmes!» (1926), Olaf Fønss pour «Spitzen» (1926), John Loder pour «La pécheresse» (1927), Harry Liedtke pour «L’amour au ski» (1928), André Mattoni pour «La valse de minuit» (1928) et Gustav Diessl pour «L’amour d’une mère» (1929).

En 1929, Elisabeth Pinajeff fait la connaissance du photographe Alexander Binder qui vit à Paris. Elle devient son modèle puis sa femme. Elle figure parmi les vedettes de la coproduction germano-française de Wilhelm Thiele «L’amoureuse aventure» (1931). Sous le nom de Lily Dorell, elle apparaît aux côtés de Dolly Davis et André Roanne dans «L’amour en vitesse» (1934) et dans «Le triangle de feu» (1934) de Edmond T. Gréville. Après une petite participation auprès de Pierre Richard-Willm et Harry Baur dans «La tragédie impériale» (1937) réalisé par Marcel L’Herbier et produit par son ami Max Glass, l’actrice abandonne sa carrière cinématographique et se consacre à la peinture.

Par la suite, Elisabeth Pinajeff évolue dans le milieu mondain parisien et traverse les dures années de la seconde guerre mondiale dans l’insouciance et la luxure. Grâce à ces relations, elle ne sera pas inquiétée après la guerre. Divorcée de Binder, elle devient, en 1950, la compagne de André le Troquer, avocat, homme politique et Président de l’Assemblée Nationale du 12 janvier 1954 au 10 janvier 1955 et du 24 janvier 1956 au 4 octobre 1958. Le couple côtoie tout se qui compte dans les milieux artistiques, politiques et intellectuels de la capitale. Elisabeth peint et expose avec un certain succès, lorsque tout bascule en janvier 1959. En effet, Le Troquer, Pinajeff et une vingtaine d’autres personnes sont impliqués dans le scandale des «Ballets Roses», une sombre affaire de détournement de mineurs. Elisabeth y aurait organisée des ballets érotiques avec des jeunes filles pour un public de riches notables. Le couple s’en sort avec une amende et de la prison avec sursis, mais leurs carrières sont brisées.

Elisabeth Pinajeff se retire dans une petite maison à Villemoisson-sur-Orge, en région parisienne, où elle décède le 31 décembre 1995, dans un total anonymat. Elle est inhumée au Cimetière de Vaucresson dans la sépulture familiale auprès de sa mère.

© Philippe PELLETIER – Source : http://foma.unblog.fr/

copyright
1922Aimez-vous les uns les autres / Les déshérités ( gezeichneten ) de Carl Theodor Dreyer avec Richard Boleslawski
1923Comte Cohn ( Graf Cohn ) de Carl Boese avec Bernd Aldor
La maitresse royale ( königsliebchen ) de Heinz Schall avec Sophie Pagay
1924Le roi au cœur tendre ( königsliebche ) de Heinz Schall avec Bruno Kastner
Die brigantin von New York – de Hans Werckmeister avec Albert Paulig
1925Hommes à la mer ( menschen am meer ) de Léo Lasko avec Philipp Manning
Les aventures de Monsieur Philip Collins ( herrn Filip Collins abenteuer ) de Johannes Guter avec Georg Alexander
Was steine erzählen / Wenn steine erzählen – de Rolf Randolf avec Theodor Loos
1926Les trois mannequins ( die drei mannequins / die drei probiermamsells ) de Jaap Speyer avec Hans Albers
Le mari rieur ( der lachende ehemann ) de Rudolf Walther-Fein avec Carl Auen
Moi, j’aime volontiers embrasser les femmes ! ( gern hab’ ich die frauen geküsst ) de Bruno Rahn avec Alphons Fryland
Die kleine und ihr kavalier – de Richard Löwenbein avec Karl Harbacher
Spitzen / Der eid des fürsten Ulrich – de Holger-Madsen avec Olaf Fønss
L’orpheline de Lowood ( die waise von Lowood ) de Curtis Bernhardt avec Olaf Fønss
1927Rinaldo Rinaldini – de Max Obal avec Luciano Albertini
Die dollarpinzessin und ihre sechs freier – de Felix Fasch avec Jaro Fürth
Ein rheinisches mädchen beim rheinischen wein – de Johannes Guter avec Ralph Arthur Roberts
Ce que cache les enfants à leurs parents ( was kinder den eltern verschweigen ) de Franz Osten avec Erich Kaiser-Titz
La pécheresse ( die sünderin / die schweigende nonne ) de Mario Bonnard avec John Loder
Wien, Wien : Nur du allein – de Wolfgang Neff avec Ernst Hofmann
1928L’amour au ski ( amor auf ski ) de Rolf Randolf avec Harry Liedtke
La dame et son chauffeur ( die dame und ihr chauffeur / der roman eines lebemannes ) de Manfred Noa avec Fritz Alberti
À qui appartient ma femme ( wem gehört meine frau ? ) de Hans Otto avec Walter Brandt
Un homme meilleur ( ein besserer herr ) de Gustav Ucicky avec Leo Peuckert
Le fringant hussard ( der fesche husar / Oberleutnant Franzl ) de Géza von Bolváry avec Paul Otto
Mikosch déplace un immeuble ( Mikosch rückt ein ) de Rolf Randolf avec Georg Alexander
La valse de minuit ( der mitternachtswalzer ) de Heinz Paul avec André Mattoni
1929Femme à la cuisine, paix au foyer ( ruhiges heim mit küchenbenutzung / das mädel von der operette ) de Carl Wilhelm avec Fritz Schulz
L’amour d’une mère ( mutterliebe ) de Georg Jacoby avec Gustav Diessl
1930Apporte mon chien ( Tingel-Tangel / Schlumpsi, der ehestifter ) de Jaap Speyer avec Fritz Kampers
Ombres des bas-fonds ( schatten der unterwelt ) de Harry Piel avec Charly Berger
1931L’amoureuse aventure – de Wilhelm Thiele avec Albert Préjean
Madame est sortie / L’aventure amoureuse ( madame hat ausgang ) de Wilhelm Thiele avec Hans Brausewetter
    Version allemande de « L’aventure amoureuse »
Les quatre de l’équipe 13 / L’amour en vitesse ( die vier vom Bob 13 ) de Johannes Guter avec Hans Junkermann
1932L’amour en vitesse – de Johannes Guter & Claude Heyman avec Jean Dehelly
Le triangle de feu – de Johannes Guter & Edmond T. Gréville avec André Roanne
1933 CM Vacances conjugales – de Edmond T. Gréville avec Pierre Brasseur
1937La tragédie impériale – de Marcel L’Herbier avec Harry Baur
Fiche créée le 28 juillet 2008 | Modifiée le 28 juillet 2011 | Cette fiche a été vue 5712 fois
PREVIOUSCamillo Pilotto || Elisabeth Pinajeff || Silvia PinalNEXT