CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Hugon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elvis Presley



Date et Lieu de naissance : 8 janvier 1935 (Tupelo, Mississippi, USA)
Date et Lieu de décès : 16 août 1977 (Memphis, Tennessee, USA)
Nom Réel : Elvis Aron Presley

ACTEUR
Image
1957 Le rock du bagne (jailhouse rock) de Richard Thorpe avec Judy Tyler, Dean Jones & Mickey Shaughnessy
Image
1961 Sous le ciel bleu d’Hawaii (Blue Hawaii) de Norman Taurog avec Angela Lansbury & Joan Blackman
Image
1962 Un direct au cœur (Kid Galahad) de Phil Karlson avec Lola Albright, Gig Young & Charles Bronson
Image
1965 Chatouille-moi! (tickle me) de Norman Taurog avec Julie Adams, Jocelyn Lane & Allison Hayes

Elvis Aron Presley voit le jour le 8 janvier 1935, à Tupelo dans le Mississippi. À la fin des années quarante, la famille Presley s’installe à Memphis où le jeune Elvis y découvre la musique des quartiers noirs du Tennessee. En 1954, il enregistre «That’s all right, Mama», un premier disque qui va faire de lui, en quelques semaines, la vedette de la chanson américaine la plus populaire chez les jeunes. L’année suivante, le colonel Tom Parker devient le manager d’Elvis. En novembre 1955, il signe avec RCA Records qui sera son label pour tout le reste de sa carrière.

Attirée par le succès grandissant du jeune artiste, la Paramount lui signe un contrat, mais n’ayant aucun sujet pour sa nouvelle recrue, le studio le prête à diverses compagnies dont la 20th Century Fox, la Metro Goldwyn Mayer et les Artistes Associés. En 1956, il tourne son premier film pour la Fox: «Le cavalier du crépuscule», un western avec Debra Paget. Le succès, phénoménal de cette petite production, est dû à la présence d’Elvis. Ce seul film fait de lui une véritable vedette de cinéma. Malgré la faiblesse de leurs scénarios, les films suivants sont tous des triomphes. Il est incorporé le 24 mars 1958. Début août de la même année, sa mère Gladys tombe malade et décède le 14 à l’âge de quarante-six ans. En octobre, Elvis arrive sur la base militaire de Friedberg en Allemagne où il restera jusqu’en mars 1960. Entre temps, il visite Paris pendant une permission et y rencontre Priscilla Beaulieu qui deviendra sa femme le 1er mai 1967. Cette union donnera naissance à sa fille unique: Lisa Marie. Le couple divorcera en 1973.

En 1960, Elvis Presley tourne dans «Les rôdeurs de la plaine» avec Dolores del Rio. Son interprétation reste sans conteste son meilleur travail d’acteur, certainement grâce au talent du réalisateur Don Siegel. N’oublions pas de mentionner «Le rock du bagne» (1957), une comédie musicale endiablée de Richard Thorpe avec la délicieuse Judy Tyler. Par la suite, Elvis enchaîne en moyenne trois films par an. Des productions, de qualité médiocre qui servent de support pour présenter les dernières chansons du «King». Parmi lesquelles: «Sous le ciel bleu d’Hawaï» (1961) avec Hope Lange, «L’idole d’Acapulco » (1963) avec Ursula Andress, «L’amour en quatrième vitesse» (1964) avec Ann-Margret et «A pleins tubes» (1968) avec Nancy Sinatra. Chaque sortie en salle rapporte des millions de dollars.

En 1970, fatigué et bouffi, Elvis Presley s’éloigne des plateaux de cinéma, privilégiant les tours de chants et les enregistrements d’albums. Deux documentaires sont tournés sur les concerts de l’artiste: en 1970 et 1972. Ces témoignages resteront certainement ses plus belles prestations à l’écran. En 1976, Barbra Streisand souhaite qu’il soit son partenaire dans «Une étoile est née», mais pour des raisons mystérieuses, aucune suite ne sera donnée par le King.

Malade et prématurément usé par les excès, Elvis Presley meurt le 16 août 1977 dans sa propriété de Graceland, à Memphis. Une arythmie cardiaque due à une overdose de médicaments sera la cause officielle de son décès. Son immense fortune sera léguée à son unique héritière, sa fille Lisa Marie, et gérée sur décision de justice par son ex-épouse Priscilla. Idole adulée de son vivant, le King restera vénéré pour l’éternité par des millions d’admirateurs.

© Philippe PELLETIER

copyright
1955 DO Pied Piper of Cleveland : A day in the life of a famous disc jockey – de Phil Foster avec Pat Boone
1956 Le cavalier du crépuscule ( love me tender ) de Robert D. Webb avec Debra Paget
    + chansons
1957Amour frénétique ( loving you ) de Hal Kanter avec Lizabeth Scott
Le rock du bagne ( jailhouse rock ) de Richard Thorpe avec Judy Tyler
    + chorégraphie – Non crédité
1958Bagarres au King Créole / Le roi Créole ( King Creole ) de Michael Curtiz avec Carolyn Jones
1959Café Europa en uniformes ( G.I. Blues ) de Norman Taurog avec Juliet Prowse
1960Les rôdeurs de la plaine ( flaming star ) de Don Siegel avec Dolores del Rio
1961Amour sauvage ( wild in the country ) de Philip Dunne avec Hope Lange
Sous le ciel bleu d’Hawaii / Bleu Hawaii ( Blue Hawaii ) de Norman Taurog avec Angela Lansbury
Le shérif de ces dames ( follow that dream ) de Gordon Douglas avec Anne Helm
1962Un direct au cœur ( Kid Galahad ) de Phil Karlson avec Lola Albright
Des filles encore des filles / Des filles toujours des filles ! ( girls ! girls ! girls ! ) de Norman Taurog avec Stella Stevens
1963Blondes, brunes et rousses ( it happened at world’s fair ) de Norman Taurog avec Joan O’Brien
L’idole d’Acapulco ( fun in Acapulco ) de Richard Thorpe avec Ursula Andress
La edad de la violencia – de Julián Soler avec Manolo Muñoz
    Seulement chansons
1964Salut, les cousins ! ( kissin’cousins ) de Gene Nelson avec Glenda Farrell
L’homme à tout faire ( roustabout ) de John Rich avec Barbara Stanwyck
L’amour en quatrième vitesse ( Viva Las Vegas / love in Las Vegas ) de George Sidney avec Ann-Margret
1965Chatouille-moi ! ( tickle me ) de Norman Taurog avec Julie Adams
    Laurel d’Or de la meilleure interprétation musicale masculine, USA

Elvis l’accroche-cœur / La strip-teaseuse effarouchée ( girl happy ) de Boris Sagal avec Shelley Fabares
C’est la fête au harem ( harum scarum / harem Holiday ) de Gene Nelson avec Mary Ann Mobley
Paradis hawaiien ( paradise, hawaiian style ) de Michael D. Moore avec Suzanna Leigh
1966Une rousse qui porte bonheur / Frankie et Johnny ( Frankie and Johnny ) de Frederick De Cordova avec Donna Douglas
Le tombeur de ces demoiselles ( spinout / California holiday ) de Norman Taurog avec Diane McBain
1967Croisière surprise ( double trouble ) de Norman Taurog avec Annette Day
Acapulco a go-go – de Arturo Martínez avec Ana Martín
    Seulement chansons
Trois gars, deux filles… et un trésor / Trois garçons, deux filles et un trésor ( easy come, easy go ) de John Rich avec Pat Priest
Clambake – de Arthur H. Nadel avec Gary Merrill
1968A plein tube ( speedway ) de Norman Taurog avec Nancy Sinatra
Le grand frisson ( live a little, love a little ) de Norman Taurog avec Michele Carey
Mic-mac au Montana ( stay away, Joe ) de Peter Tewksbury avec Katy Jurado
1969Charro ! – de Charles Marquis Warren avec Ina Balin
Filles et show business ( the trouble with girls ( and how to get into it )/ the trouble with girls / the Chautauqua ) de Peter Tewksbury avec Sheree North
Les anges du faubourg / L’habit ne fait pas la femme ( change of habit ) de William A. Graham avec Barbara McNair
1970 DO Elvis show / Elvis ( Elvis : That’s the way it is ) de Denis Sanders avec James Burton
1971Prenez garde à la sainte putain ( warum vor einer heilingen nutte ) de Rainer Werner Fassbinder avec Eddie Constantine
    Seulement chansons
1972 DO Elvis on tour – de Robert Abel & Pierre Adidge avec Charlie Hodge
AUTRES PRIX :
      
    Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1960 )

    Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1966 )
Fiche créée le 3 novembre 2005 | Modifiée le 13 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 10365 fois
PREVIOUSMicheline Presle || Elvis Presley || Robert PrestonNEXT