CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anita Björk
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Estelita Rodriguez



Date et Lieu de naissance : 2 juillet 1923 (Guanajay, Cuba)
Date et Lieu de décès : 12 mars 1966 (Van Nuys, Californie, USA)
Nom Réel : Estelita Rodriguez

ACTRICE

C’est dans la petite ville de Guanajay, sur l’île de Cuba, que Estelita Rodriguez voit le jour, le 2 juillet 1923. Nous connaissons peu de chose sur l’enfance et la jeunesse de cette charmante brunette, si ce n’est qu’on la retrouve au milieu des années quarante, aux Etats-Unis.

Remarquée par Herbert J. Yates, le patron des Studios Republic, Estelita Rodriguez débute au cinéma en 1945, aux côtés de Roy Rogers dans «Along the Navajo trail», réalisé par Frank McDonald. Le Mogul décide de lancer sa nouvelle starlette en profitant de la popularité de Carmen Miranda, la vedette brésilienne concurrente à la Twentieth Century Fox. La presse la surnomme alors: l’ouragan cubain ou la boule de feu cubaine. Au cours des années suivantes, elle apparaît dans huit westerns de série B. Elle y joue essentiellement des rôles secondaires de femmes latines, poussant la chansonnette, toujours aux côtés du cow-boy chantant Roy Rogers. À cette époque, une rumeur circule sur une prétendue liaison avec Yates. Rumeur, qui la suivra tout au long de sa courte vie.

Au début des années cinquante, malgré une campagne publicitaire vantant les mérites de la jolie sud-américaine, sa carrière ne décolle guère. Elle demeure cantonnée dans des productions à petit budget, parmi lesquelles: «Federal agent at large» (1950) avec Kent Taylor, «Cuban fireball» (1951) avec Pedro de Cordoba, «Havana Rose» (1951) avec Bill Williams, «South Pacific trail» (1952) avec Rex Allen, «Sous les tropiques» (1952) avec Ronald Reagan et «Sweethearts on parade» (1953) avec Ray Middleton. En 1953, Estelita Rodriguez épouse le comédien Grant Withers, rencontré en 1950, sur le plateau de «Hit parade of 1951» réalisé par John H. Auer.

Par amour pour Grant, elle abandonne momentanément le cinéma afin de s’occuper de sa nouvelle famille. Cependant, le couple divorce quelques années plus tard. Son malheureux ex-époux se suicidera en 1959, par absorption massive de barbituriques. En 1958, Estelita Rodriguez fait un come-back remarqué dans «Rio Bravo» de Howard Hawks. Elle y interprète la mexicaine Consuela Robante aux côtés de John Wayne et de Dean Martin. Par la suite, elle se marie à trois reprises et s’éloigne des plateaux de cinéma. Ses époux successifs sont: le mexicain Chucho Martinez, père de sa fille unique, puis l’américain Henry Halff et enfin le docteur Ricardo Pego.

En 1966, Estelita effectue un nouveau retour devant les caméras, dans un très mauvais film de série Z, réalisé par William Beaudine pour les productions Embassy Pictures: «Jesse James meets Frankenstein’s daughter», également interprété par Jim Davis et John Lupton.

Alors qu’elle est pressentie pour interpréter Lupe Velez, dans un film autobiographique sur la star, Estelita Rodriguez est retrouvée morte le 12 mars 1966, sur le sol de la cuisine de sa propriété de Van Nuys, en Californie. Les causes de sa mort demeurent mystérieuses et sont officiellement attribuées aux complications d’une grippe. Son corps repose désormais dans le cimetière de la Mission de San Fernando, à Mission Hills, dans la région de Los Angeles.

© Philippe PELLETIER

copyright
1945Drame au Far-West ( along the Navajo trail ) de Frank McDonald avec Roy Rogers
Mexicana ( beypond the border ) de Alfred Santell avec Leo Carrillo
Vidas solitárias – de Moacyr Fenelon avec Rodolfo Arena
1947En chantant sur la route / Cirque Far-West ( on the old Spanish Trail ) de William Witney avec Andy Devine
Roy à la rescousse / Le gai ranchero ( the gay ranchero ) de William Witney avec Tito Guízar
1948Le justicier de Los Angeles ( old Los Angeles / California outpost / in old Los Angeles ) de Joseph Kane avec John Carroll
1949Le pétrole qui tue ( Susanna Pass ) de William Witney avec Roy Rogers
L’étalon d’or ( the golden stallion ) de William Witney avec Dale Evans
Crépuscule sur la Sierra ( twilight in the Sierras ) de William Witney avec Pat Brady
1950Belle of old Mexico – de R.G. Springsteen avec Thurston Hall
Federal agent at large – de George Blair avec Kent Taylor
Sunset in the west – de William Witney avec Gordon Jones
Hit parade of 1951 – de John H. Auer avec Grant Withers
1951Cuban fireball – de William Beaudine avec Pedro de Cordoba
In old Amarillo – de William Witney avec Pinky Lee
Havana Rose – de William Beaudine avec Bill Williams
Pals of the Golden West – de William Witney avec Anthony Caruso
1952The fabulous senorita / An old spanish custom / Girl from Panama – de R.G. Springsteen avec Leon Belasco
Tropical heat wave – de R.G. Springsteen avec Robert Hutton
South Pacific trail – de William Witney avec Slim Pickens
Sous les tropiques ( tropic zone ) de Lewis R. Foster avec Ronald Reagan
1953Sweethearts on parade / Sweetheart time – de Allan Dwan avec Ray Middleton
1958Rio Bravo – de Howard Hawks avec John Wayne
1966Jesse James meets Frankenstein’s daughter – de William Beaudine avec Jim Davis
Fiche créée le 13 octobre 2005 | Modifiée le 5 mars 2015 | Cette fiche a été vue 5014 fois
PREVIOUSPercy Rodrigues || Estelita Rodriguez || Germaine RogerNEXT