CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lilyan Tashman
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Estelle Taylor



Date et Lieu de naissance : 20 mai 1894 (Wilmington, Delaware, USA)
Date et Lieu de décès : 15 avril 1958 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Ida Estelle Taylor

ACTRICE
Image
1923 Les dix commandements (the ten commandments) de Cecil B. DeMille avec Charles de Rochefort & Nita Naldi
Image
1927 Honor bound – de Alfred E. Green avec George O’Brien, Leila Hyams, Tom Santschi & Sam De Grasse
Image
1929 Loin vers l’Est (where east is east) de Tod Browning avec Lon Chaney, Lloyd Hughes & Lupe Velez
Image
1931 La ruée vers l’Ouest (Cimarron) de Wesley Ruggles avec Richard Dix, Roscoe Ates & Irene Dunne

Ida Estelle Taylor est née le 20 mai 1894, dans une famille juive à Wilmington dans le Delaware. Après le divorce de ses parents, en 1903, sa mère se remarie avec le comédien de vaudeville Harry J. Boylan. Estelle est élevée par ses grands-parents maternels. En 1911, elle épouse un employé de banque mais le mariage ne dure pas. Après sa séparation, elle réalise son rêve de petite fille et rejoint New York pour étudier le théâtre. En 1919, elle débute sur scène à Broadway comme choriste, dans la comédie musicale «Come On, Charlie». La même année, elle fait ses premiers pas au cinéma.

En 1920, Estelle Taylor remporte un premier succès avec «The adventurer» de J. Gordon Edwards, sur fond d’intrigue à la cour du roi Charles II, Harry Southard, un noble, William Farnum, tombe amoureux de la danseuse gitane Maritana, Estelle Taylor, il l’emmène danser devant la cour de la reine Isabel, Dorothy Drake. Puis, elle joue trois rôles différents, dont celui d’une vamp dans «While New York sleeps» (1920) de Charles Brabin. Dans le film d’aventure «Le comte de Monte Cristo» (1922) de Emmett J. Flynn, elle est Mercedes, comtesse de Morcerf, fiancée d’Edmond Dantes, John Gilbert, le futur comte de Monte Cristo. Elle est à son apogée et célébrée par la critique pour ses représentations de personnages historiques dans des films cultes, parmi lesquels: le drame biblique de Cecil B. DeMille «Les dix Commandements» (1923), où elle est Miriam la sœur de Moïse incarné par Théodore Robert. Elle incarne Mary Stuart Reine d’Ecosse dans «Dorothy Vernon de Haddon Hall» (1924) de Marshall Neilan. Aux cotés de John Barrymore en Don juan de Marana, elle interpréte d’une manière sardonique Lucrèce Borgia dans «Don Juan» (1926) de Alan Crosland. Dans ce drame «The whip woman» (1927) elle est Sari, une paysanne hongroise qui sauve du suicide le comte Ferenzi, Antonio Moreno, ils tombent amoureux et se marient malgré les tentatives de dissuasion de la comtesse de Ferenzi, Hedda Hopper. Alfred E. Green lui offre un rôle dramatique, celui d’une femme bafouée et meurtrie dans «Honor bound» (1928) qui tue son mari qu’elle haïssait, mais son ami John, George O’Brien, s’accuse à sa place et se retrouve en prison; pour obtenir sa libération, elle accepte d’épouser Mortimer, Tom Santschi, le propriétaire d’une mine, mais Mortimer découvre leur liaison. Elle perd la vie tragiquement dans le mélodrame horrifique «Loin vers l’Est» (1929) de Tod Browning, Tiger, Lon Chaney, capture des animaux sauvages pour les cirques, c’est un père aimant qui protège sa fille Toyo, Lupe Vélez; son ex-femme, Estelle Taylor sinistre à souhait, n’a de cesse que de séduire Bobby, Lloyd Hughes, le fiancé de Toyo, pour se débarrasser de son ex Tiger décide de la jeter dans la gage d’un gorille.

Estelle Taylor aborde le cinéma parlant avec un autre mélodrame «Scène de la rue » (1931) de King Vidor, où elle campe une femme infidèle face à un mari, David Landau, brutal et jaloux qui tue son amant et la blesse grièvement. Bien que sa transition vers les films sonores soit réussie, elle se retire petit à petit pour se consacrer entièrement à sa carrière de chanteuse. Connue pour son dévouement pour les animaux de compagnie, elle est nommée vice-présidente, en 1953, de la «City Animal Regulation Commission» à Los Angeles. Ses dernières années, elle fonde et préside la «California Pet Owners Protective League». Elle décède le 15 avril 1968, à Los Angeles. De 1925 à 1931, Estelle Taylor a été marié avec le champion de boxe poids lourd Jack Dempsey avec qui elle tourna «Une nuit de folie» en 1925.

© Gary RICHARDSON

copyright
1919The golden shower – de John W. Noble avec Frank Morgan
The adventurer – de J. Gordon Edwards avec William Farnum
1920The tower of jewels – de Tom Terriss avec Maurice Costello
The revenge of Tarzan / The return of Tarzan – de Harry Revier avec Gene Pollar
While New York sleeps – de Charles Brabin avec William Locke
Blind wives – de Charles Brabin avec Marc McDermott
1921Footfalls – de Charles Brabin avec Tyrone Power Sr.
1922L’amour qui tue / Envouté ( a fool there was ) de Emmett J. Flynn avec Lewis Stone
Monte Cristo ( the count of Monte Cristo ) de Emmett J. Flynn avec John Gilbert
The lights of New York – de Charles Brabin avec Frank Currier
Only a shop girl – de Edward LeSaint avec Wallace Beery
Thorns and orange blossoms – de Louis J. Gasnier avec Kenneth Harlan
A California romance – de Jerome Storm avec John Gilbert
1923Bavu – de Stuart Paton avec Wallace Beery
Mary of the movies – de John McDermott avec Marion Mack
    Seulement apparition
Forgive and forget – de Howard M. Mitchell avec Josef Swickard
Desire – de Rowland V. Lee avec John Bowers
Hollywood / Joligud – de James Cruze avec Hope Drown
    Seulement apparition
Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Charles de Rochefort
Phantom justice – de Richard Thomas avec Rod La Rocque
1924Dorothy Vernon de Haddon Hall ( Dorothy Vernon of Haddon Hall ) de Marshall Neilan avec Mary Pickford
Tiger love – de George Melford avec Antonio Moreno
Passion’s pathway – de Bertram Bracken avec Wilfred Lucas
Le vainqueur ( the Alaskan ) de Herbert Brenon avec Thomas Meighan
Playthings of desire – de Burton L. King avec Mahlon Hamilton
1925Une nuit de folie ( Manhattan madness ) de John McDermott avec Jack Dempsey
Wandering footsteps – de Phil Rosen avec Alec B. Francis
CM Twinkle twinkle – de ? avec Joe Cobb
    Seulement apparition
1926Don Juan – de Alan Crosland avec John Barrymore
CM Screen snapshots – de ? avec Charles Chaplin
    Seulement apparition
1927New York – de Luther Reed avec Ricardo Cortez
The whip woman – de Joseph C. Boyle avec Antonio Moreno
Honor bound – de Alfred E. Green avec George O’Brien
Mirages ( show people ) de King Vidor avec William Haines
    Seulement apparition
Lady Raffles – de Roy William Neill avec Roland Drew
The Singapore mutiny / The wreck of the Singapore – de Ralph Ince avec Jim Mason
CM Pusher-in-the-face – de Robert Florey avec Lester Allen
1929Loin vers l’Est ( where east is east ) de Tod Browning avec Lon Chaney
1930Liliom – de Frank Borzage avec Charles Farrell
CM The voice of Hollywood – de ? avec Ruth Roland
    Seulement apparition
1931La ruée vers l’Ouest ( Cimarron ) de Wesley Ruggles avec Richard Dix
Scène de la rue ( street scene ) de King Vidor avec Sylvia Sidney
Le jardin impie ( the unholy garden ) de George Fitzmaurice avec Ronald Colman
1932The western limited – de Christy Cabanne avec Edmund Burns
Fille de feu ( call her savage ) de John F. Dillon avec Gilbert Roland
1935Emeutes ( Frisco Kid ) de Lloyd Bacon avec James Cagney
1939Mademoiselle et son bébé ( bachelor mother ) de Garson Kanin avec David Niven
1945L’homme su Sud ( the southerner ) de Jean Renoir avec Zachary Scott
Fiche créée le 2 février 2010 | Modifiée le 8 octobre 2018 | Cette fiche a été vue 4148 fois
PREVIOUSElizabeth Taylor || Estelle Taylor || Joan TaylorNEXT