CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lilli Palmer
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eva Dahlbeck



Date et Lieu de naissance : 8 mars 1920 (Saltsjö-Duvnäs, Suède)
Date et Lieu de décès : 8 février 2008 (Hässelby, Suède)
Nom Réel : Eva Elisabet Dahlbeck

ACTRICE

Eva Dahlbeck voit le jour à Saltsjö-Duvnäs, petite ville à une vingtaine de kilomètre à l’Est de la capitale suédoise. À dix-neuf ans elle entre au Théâtre Royal d’Art Dramatique de Stockholm. Elève surdouée, elle débute rapidement en interprétant tous les grands rôles du répertoire classique et deviendra par la suite l’un des plus grand nom de la scène Scandinave. Au début des années quarante, Eva Dahlbeck fait ses premières apparitions au cinéma, mais c’est Gustaf Molander qui la révèle dans «Chevauchée nocturne» (1942) un film qui met en scène des fermiers suédois qui s’opposent à la tyrannie de nobles d’origine germanique à l’époque de la Reine Christine, est adapté d’une pièce de Vilhem Mobert considérée pour certains et a posteriori comme dénonçant le troisième Reich. La jeune actrice s’impose progressivement dans le paysage cinématographique de son pays sous la direction des plus grand noms de l’époque: Rune Carlsten, Hasse Ekman, Anders Henrikson, Åke Ohberg, etc. En 1949, Alf Sjöberg lui offre son premier succès international avec «Rien qu’une mère» adaptation d’une nouvelle de Ivar Lo-Johansson, avec Max von Sydow comme partenaire.

Puis Eva Dahlbeck devient la première égérie du cercle très fermé des actrices du cinéaste Ingmar Bergman. Impulsive et fantasque elle forme, avec Gunnar Björnstrand, un couple mémorable dans «L’attente des femmes» (1951) puis «Une leçon d’amour» (1954) où femme rayonnante et aimante mais trompée par son mari, elle garde néanmoins la tête haute dans l’épreuve. L’actrice est encore dirigée à quatre reprise par le grand maître suédois. Et la blonde beauté de la comédienne va encore éclairer: «Rêve de femme» (1955) avec Ulf Palme; «Sourire d’une nuit d’été» (1955) avec Ulla Jacobson; «Au seuil de la vie» (1958) avec Ingrid Thullin et «Toutes les femmes» (1963) avec Bibi Andersson. Eva Dahlbeck toujours très demandée dans son pays tourne sans répit et parmi ses plus grands succès nous pouvons encore citer: «Le sous-marin 39» (1952) de Hampe Faustman; «L’ombre» (1952) de Kenne Fant; «Barabbas» (1953) de Alf Sjöberg; «Rencontre au crépuscule» (1957) de Alf Kjellin; «Les petits riens de l’amour» (1959) de Hasse Ekman et «Les amoureux» (1964) de Mai Zetterling. Mais Eva est aussi de quelques productions américaines : «A matter of morals» (1960) de John Cromwell avec Maj-Britt Nilsson et Patrick O’Neal; «Trahison sur commande» (1961) de George Seaton avec William Holden et Lilli Palmer. Après sa participation en 1966 au film de la réalisatrice française Agnès Varda, «Les créatures» (1966), avec Catherine Deneuve et Michel Piccoli, Eva Dahlbeck semble vouloir mettre fin à sa carrière d’actrice. Elle se lance alors dans l’écriture du scénario d’un long métrage, «Le meurtre d’Yngsjö» (1966) un drame dirigé par Arne Mattsson. Elle revient malgré tout à l’écran l’année suivante pour «La mante rouge» de Gabriel Axel, puis «Sophie de 6 à 9» (1968) de Henning Carlsen et enfin «Tintomara» (1970) de Hans Abramson. Elle abandonne ensuite définitivement le monde du spectacle.

Mariée depuis 1944 à Sven Lampell, un officier de l’Armée de l’Air Royale Suédoise qui sera ensuite un haut délégué de la Croix-Rouge à Genève, Eva Dahlbeck se partagera alors entre son pays natal et la Suisse et se consacrera à l’écriture. Elle écrira ainsi une douzaine de romans. Atteinte de la maladie d’Alzheimer, la grande dame du cinéma nordique s’éteint le 8 février 2008, dans une maison de retraite de la banlieue de Stockholm, un mois avant de fêter son quatre-vingt-huitième anniversaire.

© Philippe PELLETIER

copyright
1941Bara en kvinna – de Anders Henrikson avec Arnold Sjöstrand
Det sägs på stan – de Per Lindberg avec Olof Sandborg
1942Chevauchée nocturne ( rid i natt ! ) de Gustaf Molander avec Oscar Ljung
1944Ne compter que les moments heureux ( räkna de lyckliga stunderna blott ) de Rune Carlsten avec Olof Widgren
Oss tjuvar emellan eller en burk ananas – de Olof Molander avec Lauritz Falk
1945Roses noires ( svarta rosor ) de Rune Carlsten avec Åke Claesson
Le jeu sérieux ( den allvarsamma leken ) de Rune Carlsten avec John Ekman
L’argent ( Pengar, en tragikomisk saga ) de Nils Poppe avec Sigge Fürst
1946Kärlek och störtlopp – de Rolf Husberg avec Sture Lagerwall
Brita chez le négociant ( Brita i grosshandlarhuset ) de Åke Ohberg avec George Fant
Rencontre dans la nuit ( möte i natten ) de Hasse Ekman avec Hasse Ekman
1947Deux femmes / Trafic de femmes ( två kvinnor ) de Arnold Sjöstrand avec Gunnar Björnstrand
Nyckeln och ringen – de Anders Henrikson avec Sven-Axel Carlsson
Les gens de la vallée ( folket i Simlångsdalen ) de Åke Ohberg avec Edvin Adolphson
À chacun son chemin ( var sin väg ) de Hasse Ekman avec Hilda Borgström
1948Lars hard – de Hampe Faustman avec Adolf Jahr
La fille du village de montagne ( flickan från fjällbyn ) de Anders Henrikson avec Bengt Blomgren
Sensualité ( Eva ) de Gustaf Molander avec Åke Claesson
1949Rien qu’une mère ( Bara en Mor ) de Alf Sjöberg avec Max von Sydow
La femme en blanc ( kvinna i vitt ) de Arne Mattsson avec Georg Løkkeberg
Folket i Simlångsdalen – de Åke Ohberg avec Edvin Adolphson
1950Le valet de cœur ( hjärter knekt ) de Hasse Ekman avec Hans Strååt
Fiancée à louer ( fästmö uthyres ) de Gustaf Molander avec Karl-Arne Holmsten
Pique-nique sur l’herbe ( kastrullresan ) de Arne Mattsson avec Sture Lagerwall
1951Les mers que nous parcourons ( bärande hav ) de Arne Mattsson avec Ulla Jacobsson
La belle Hélène ( sköna Helena ) de Gustaf Edgren avec Max Hansen
L’esprit de contradiction ( trots ) de Gustaf Molander avec Harriet Andersson
L’attente des femmes ( kvinnors väntan ) de Ingmar Bergman avec Birger Malmsten
1952Le sous-marin 39 ( ubåt 39 ) de Hampe Faustman avec Lars Ekborg
L’ombre ( skuggan ) de Kenne Fant avec Georg Rydeberg
Sabotage – de Eric Jonsson avec Harriet Andersson
1953Barabbas – de Alf Sjöberg avec Ulf Palme
La maison des femmes ( kvinnohuset ) de Hampe Faustman avec Björn Berglund
Notre village / Le village près des étoiles ( sie fanden eine heimat / das pestalozzi-dorf / unser dorf ) de Leopold Lindtberg avec John Justin
Le grand chef de Goinge ( Göingehövdingen ) de Åke Ohberg avec Alf Kjellin
1954Une leçon d’amour ( en lektion i kärlek ) de Ingmar Bergman avec Yvonne Lombard
Paradiset – de Arne Ragneborn avec Edvin Adolphson
1955Voyage dans la nuit ( resa i natten ) de Hampe Faustman avec George Fant
Rêves de femmes ( kvinnodröm ) de Ingmar Bergman avec Ulf Palme
Sourire d’une nuit d’été ( sommarnattens leende ) de Ingmar Bergman avec Jarl Kulle
1956Tarps elin – de Kenne Fant avec Erik Strandmark
Le dernier couple qui court ( sista paret ut ) de Alf Sjöberg avec Bibi Andersson
1957Rencontre au crépuscule ( möten i skymningen ) de Alf Kjellin avec Åke Grönberg
On cherche une villa / On demande une villa pour l’été ( sommarnöje sökes ) de Hasse Eckman avec Gunnar Björnstrand
1958Au seuil de la vie ( nära livet ) de Ingmar Bergman avec Max von Sydow
    Prix d’interprétation féminine au festival du cinéma de Cannes, France
1959Les petits riens de l’amour ( kärlekens decimaler ) de Hasse Ekman avec Stig Järrel
1960A matter of morals / De sista stegen – de John Cromwell avec Patrick O’Neal
Trois souhaits ( tre önskningar ) de Göran Gentele avec Lars Ekborg
1961Trahison sur commande ( the counterfeit traitor ) de George Seaton avec William Holden
Un billet pour le paradis ( biljett till paradiset ) de Arne Mattsson avec Per Oscarsson
1963Toutes ses femmes ( för att inte tala om alla dessa kvinnor ) de Ingmar Bergman avec Karin Kavli
1964Les amoureux ( älskande par ) de Mai Zetterling avec Gunnel Lindblom
Les chattes ( kattorna ) de Henning Carlsen avec Gio Petré
1965Moi, un corps ( morianerna ) de Arne Mattsson avec Heinz Hopf
    Guldebagge de la meilleure actrice, Suède
1966Les créatures – de Agnès Varda avec Michel Piccoli
Le meurtre d’Yngsjö ( Yngsjömordet ) de Arne Mattsson avec Gösta Bernhard
    Seulement scénario
La mante rouge ( den røde kappe / den röda kappan ) de Gabriel Axel avec Lisbeth Movin
1968Sophie de 6 à 9 / Des êtres se rencontrent et une musique douce leur remplit le cœur ( människor möts och ljuv musik uppstår i hjärtat / mennesker mødes og sød musik opstår i hjertet ) de Henning Carlsen avec Preben Neergaard
1970Tintomara – de Hans Abramson avec Britt Ekland
Un jour sur la plage ( a day at the beach ) de Simon Hesera avec Mark Burns
Fiche créée le 11 février 2008 | Modifiée le 25 avril 2017 | Cette fiche a été vue 5626 fois
PREVIOUSLil Dagover || Eva Dahlbeck || Michel DaigleNEXT