CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Herbert Mundin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eva Tanguay



Date et Lieu de naissance : 1er août 1878 (Marbleton, Québec, Canada)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 1947 (Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Hélène Eva Tanguay

ACTRICE

Eva Tanguay voit le jour le 1er août 1878, dans le petit village québécois de Marbleton situé entre Montréal et Québec. Elle n’a pas encore six ans quand sa famille quitte le Canada pour venir s’installer dans la région de Springfield Massachusetts au Etats-Unis, où son père meurt peu après. Elle n’est qu’une enfant quand elle fait ses débuts sur scène. Elle rêve alors de devenir actrice et avec le soutient de sa mère, elle intègre une troupe de comédiens ambulants à la fin de son adolescence. En 1904, elle joue à New York et devient une personnalité des spectacles incontournable.

Au début du vingtième siècle, Eva Tanguay est une des plus célèbres vedettes de music-hall des U.S.A. Celle que l’on surnomme la bombe joyeuse ou la comédienne excentrique a la réputation d’être une des artistes les mieux payées dans ce domaine (plusieurs milliers de l’époque par semaine en 1916). Le public aime sa personnalité dynamique, son abattage et ses costumes de scène souvent extravagants. Dans son répertoire, on trouve des chansons un peu osées pour l’époque. Sa plus célèbre chanson s’appelle «I don’t care». Elle avait aussi un fort tempérament qui la faisait craindre des impresarios. En 1909, elle participe également à la revue des «Ziegfeld Follies» avec un numéro intitulé «Salome».

Eva Tanguay n’a tourné que trois films. Le premier, en 1902, est un court-métrage qui la montre dans un de ses numéros. Le deuxième, «Energetic Eva» (1916) est renseigné comme étant d’une longueur de cinq bobines. «Energetic Eva» est produit par la comédienne elle-même qui crée la «Eva Tanguay Films» pour l’occasion. On ignore si «Energetic Eva» connut réellement une distribution officielle. Par contre, on est certain que son dernier film, «La fille sauvage / The wild girl» réalisé par Howard Estabrock et avec Tom Moore pour partenaire, sortit sur les écrans en 1917. Il s’agit toujours d’une production de la compagnie «Eva Tanguay Films» mais elle fut distribuée par Lewis J. Selznick (et plus tard, après la dissolution de la firme de Selznick, par la compagnie «Select»).

Eva Tanguay fût mariés à trois reprises. Elle divorce de son premier mari, un danseur nommé Tom Ford, en 1917. Son deuxième mariage avec Roscoe Ails un acteur de vaudeville, s’est également soldé par un divorce. En 1927, alors qu’elle à quarante-huit ans, elle épouse Alexander Booke, un jeune pianiste de vingt-trois ans, mariage annulé peu après au motif de fraude. Après le crash boursier de 1929, Eva Tanguay perd la quasi-totalité de sa fortune. Ruinée, elle se retirée et vécue en recluse les dernières années de sa vie. Lors de sa dernière interview, peu avant sa mort, elle avait refusé qu’on la voie et avait fait tout l’entretien hors de la vue du journaliste.

L’ancienne vedette de vaudeville, victime d’une crise cardiaque, meurt le 11 janvier 1947, à Hollywood. Au moment de sa disparition, elle travaillait sur son autobiographie, «Up and down the ladder». Trois extraits de ses textes ont étés publiés dans les journaux de William Randolph Hearst, en 1946 et 1947. En 1953, un film, une comédie musicale, «The I don’t care girl», lui a été consacré et c’est Mitzi Gaynor qui incarnait Eva Tanguay. Mais sans doute la vérité historique n’est-elle pas à rechercher dans ce genre de film.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1902 CM Eva Tanguay – de Robert K. Bonine
1916Energetic Eva – de Joseph W. Smiley
    + production
1917La fille sauvage ( the wild girl ) de Howard Estabrock avec Tom Moore
    + production
Fiche créée le 14 avril 2009 | Modifiée le 22 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 3836 fois
PREVIOUSJessica Tandy || Eva Tanguay || Yoko TaniNEXT