CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Louis Ducreux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eve Francis



Date et Lieu de naissance : 24 août 1886 (Saint-Josse-ten-Noode, Belgique)
Date et Lieu de décès : 6 décembre 1980 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Eva Louise François

ACTRICE
Image
1919 La fête espagnole – de Germaine Dulac avec Jean Toulout, Gaston Modot & Gabriel Gabrio
Image
1922 La femme de nulle part – de Louis Delluc avec Roger Karl, Gine Avril, André Daven & Pauline Carton
Image
1936 Club de femmes – de Jacques Deval avec Danielle Darrieux, Valentine Tessier & Josette Day
Image
1974 La chair de L’orchidée – de Patrice Chéreau avec Charlotte Rampling, Simone Signoret & Edwige Feuillère

Eve Francis, née en Belgique d’une famille française le 14 aout 1886, se passionne très jeune pour l’art de la comédie et suit à Paris les cours de Paul Mounet au conservatoire. C’est lors d’une matinée poétique au théâtre Antoine qu’elle rencontre le poète, journaliste et homme de théâtre Louis Delluc qui va devenir l’homme de sa vie et son pygmalion au cinéma. Ils ont une même passion pour la littérature, la poésie et la musique, la guerre va les rapprocher.

À la veille de la grande guerre, Louis Delluc est l’un des principaux chroniqueurs du théâtre parisien. C’est au moment de la Grande Guerre qu’il découvre le cinématographe et qu’il se passionne pour Max Linder, Charles Chaplin et Cecil B. DeMille. De son coté, Eve Francis prend son essor avec la création le 2 juin 1914 au théâtre de l’Œuvre de «L’otage» de Paul Claudel. Par la suite, elle va devenir l’une des grandes interprètes du théâtre de Claudel avec «L’annonce faite à Marie» et «Le partage de midi». La même année, elle fait une courte apparition au cinéma dans «La dame blonde» de Charles Maudru, Louis Delluc lui faisant partager alors son amour du cinéma (il vient de créer la critique cinématographique et fonde le premier ciné-club en juin 1920). En 1918, il remet à la réalisatrice Germaine Dulac, que Eve Francis lui a présenté, le scénario de «La fête espagnole» (1919) dans lequel éclate tout le talent de sa femme.

En 1920, Louis Delluc se lance dans la réalisation faisant de Eve Francis, sa muse et son égérie. Ils vont tourner six films ensemble entre 1919 («Fumée noire») et 1923 («L’inondation») dont trois sont d’authentiques chefs d’œuvre: «Fièvre» en 1921, «La femme de nulle part» en 1922, sans doute l’un des plus beaux rôles de Eve Francis et «L’inondation» en 1923 alors que le couple est séparé. C’est après le tournage de ce dernier qu’il contracte une phtisie et s’éteint le 22 mars 1924. Parallèlement à sa fructueuse collaboration avec Delluc, Eve tourne avec Marcel L’Herbier: «Prométhée banquier» en 1921, et surtout «Eldorado» la même année, destin tragique d’une danseuse de cabaret. Elle retrouve Germaine Dulac pour «Antoinette Sabrier» en 1926, puis de nouveau Marcel L’Herbier avec trois films: «Forfaiture» (1937) avec Sessue Hayakawa, «La brigade sauvage» (1938) avec Véra Korène et «La comédie du bonheur» (1940) avec Ramon Novarro, son dernier film. Citons également une comédie de boulevard assez éloignée de ses rôles habituels, «Club de femmes» (1936) de Jacques Deval, où elle partage la vedette avec Danielle Darrieux encore reléguée aux rôles d’ingénues. La haute image que Eve Francis s’est faite du cinéma semble l’avoir éloignée d’une carrière d’actrice commerciale et son nom. Son talent demeurent liés à Louis Delluc et au groupe de réalisateurs dont elle a partagé l’amour et les émotions esthétiques du cinéma au cours des années vingt.

Après ses adieux au cinéma, Eve Francis est revenue à l’art de ses débuts dans des rôles de répertoire et n’a eu de cesse d’entretenir le souvenir de Louis Delluc. Elle fait un bref retour au milieu des années 1970 pour apparaître dans des films de Patrice Chéreau et Pierre Granier-Deferre. Elle s’éteint à Neuilly-sur-Seine le 6 décembre 1980 à l’âge de 94 ans. Son nom, peu connu du grand public reste cher au cœur des cinéphiles, sa beauté et son jeu ayant illuminé le cinéma français des années 20.

© Daniel CHOCRON

copyright
1914 CM La dame blonde – de Charles Maudru avec Henry Roussel
1916 CM Un homme passa – de Henry Roussel avec Georges Mauloy
1917Le roi de la mer – de Jacques de Baroncelli avec Ginette Darnys
CM Âmes de fous – de Germaine Dulac avec Sylvio De Predelli
1918Frivolité – de Maurice Landay avec Paul Escoffier
CM Le bonheur des autres – de Germaine Dulac avec Louis Bourny
1919La fête espagnole – de Germaine Dulac avec Jean Toulout
Fumée noire – de Louis Delluc avec Jean Hervé
1920Le silence – de Louis Delluc avec Gabriel Signoret
1921Le chemin d’Ernoa / L’américain ou le chemin d’Ernoa – de Louis Delluc & René Coiffard avec Gaston Jacquet
Prométhée banquier – de Marcel L’Herbier avec Jaque Catelain
Eldorado / El Dorado – de Marcel L’Herbier avec Philippe Hériat
CM Fièvre / La boue – de Louis Delluc avec Gaston Modot
1922La femme de nulle part – de Louis Delluc avec Roger Karl
1923L’inondation – de Louis Delluc avec Philippe Hériat
1924 CM Âme d’artiste / Rêve et réalité – de Germaine Dulac avec Iván Petrovich
1926 CM Antoinette Sabrier – de Germaine Dulac avec Gabriel Gabrio
1933L’épervier / Les amoureux – de Marcel L’Herbier avec Charles Boyer
    Seulement assistante réalisateur
Le scandale – de Marcel L’Herbier avec Gaby Morlay
    Seulement assistante réalisateur
1934Le bonheur – de Marcel L’Herbier avec Michel Simon
    + assistante réalisateur
La route impériale – de Marcel L’Herbier avec Pierre Richard-Willm
    Seulement assistante réalisateur
1935Veille d’armes – de Marcel L’Herbier avec Annabella
    Seulement assistante réalisateur
1936Club de femmes – de Jacques Deval avec Danielle Darrieux
Le roman d’un spahi – de Michel Bernheim avec Mireille Balin
    Seulement assistante réalisateur
La porte du large – de Marcel L’Herbier avec Marcelle Chantal
    Seulement assistante réalisateur
1937La citadelle du silence – de Marcel L’Herbier avec Pierre Renoir
    Seulement assistante réalisateur
Forfaiture – de Marcel L’Herbier avec Sessue Hayakawa
    + assistante réalisateur
1938La brigade sauvage – de Marcel L’Herbier & Jean Dréville avec Véra Korène
    + assistante réalisateur
1939Yamilé sous les cèdres – de Charles d’Espinay avec Charles Vanel
CM La mode rêvée – de Marcel L’Herbier avec Gaby Morlay
1940La comédie du bonheur – de Marcel L’Herbier avec Ramon Novarro
1974La chair de L’orchidée – de Patrice Chéreau avec Charlotte Rampling
1975Adieu, poulet – de Pierre Granier-Deferre avec Lino Ventura
Fiche créée le 10 mai 2009 | Modifiée le 9 août 2017 | Cette fiche a été vue 4020 fois
PREVIOUSAnne Francis || Eve Francis || Freddie FrancisNEXT