CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Herbert Marshall
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Félicien Tramel



Date et Lieu de naissance : 18 avril 1880 (La Crau, France)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 1948 (Paris, France)
Nom Réel : Antoine Félicien Martel

ACTEUR

Félicien Tramel ou tout simplement Tramel, né Antoine Félicien Martel (anagramme, donc) le 18 avril 1880, d’un père facteur, à La Crau (Var), fait partie de ces comédiens-chanteurs de second plan qui, parfois à cause de circonstances sur lesquelles ils n’ont eu aucun contrôle ou parce qu’à un moment donné, ils ont accepté des rôles qui ont marqué toute leur carrière, n’ont pas attiré le regard des historiens mais qui ont honorablement gagné leur vie à la fois au music-hall, au théâtre et au cinéma.

Ceux qui se sont penchés sur sa vie semblent n’avoir retenu de lui qu’une série de prestations faites à partir d’un seul personnage, celui d’un certain Bicard dit «Le Bouif», personnage créé à partir d’une série de romans de Georges de La Fouchardière et qu’il interpréta pendant plus de vingt ans à la scène comme au grand écran. Pendant ces vingt ans, et avant, et après, Félicien Tramel est un interprète et non des moindres qui a su marquer de son originalité de nombreuses comédies musicales, revues, spectacles, pièces de théâtre et films où, en particulier, entre 1911 et 1948, il interpréte des dizaines de rôles de composition reprenant, parfois avec plus de brio, des créations que certains disaient intouchables comme «Le chasseur de chez Maxim’s» une pièce de théâtre en trois actes de Yves Mirande et Gustave Quinson porté à l’écran en 1932 par Karl Anton. On peut également le voir dans des œuvres plus dramatiques: «L’entraineuse» (1938) avec Michèle Morgan, «La fille du puisatier» (1940) de Marcel Pagnol avec Raimu et Josette Day ou «L’idiot» (1946) de Georges Lampin avec Gérard Philipe.

Ses débuts, Félicien Tramel les fait sans grand succès dans les environs de Marseille et de Toulon d’où, toujours partial vis-à-vis ses compatriotes, Mayol lui demande de monter à Paris. C’est en septembre 1910. Il a alors trente ans et sa personnalité scénique est déjà en place. Félicien Tramel, c’est le méridional aux vêtements démodés et trop grands, arborant un haute forme en accordéon sur des cheveux couleur carotte qui dit tout haut des vérités qu’il n’est pas toujours bon de savoir. C’est un homme du peuple, un bon-vivant, un clochard naïf que les bien-nantis, les grands bourgeois, les snobinards n’impressionnent pas du tout d’où ce personnage du Bouif (cordonnier) qui lui va comme un gant et qu’il transpose au cinéma tant muet que parlant, tel que «Le crime du Bouif» tourné une première fois en 1921 par Henri Pouctal puis une seconde fois en 1932 par André Berthomieu.

Au théâtre, Félicien Tramel est un incontournable; notamment dans «Le concierge revient de suite», «Le père Lampion», «L’amant de ces dames», «Le mariage d’un Tartarin», «Le Maurin des Maures», se permettant d’avoir comme partenaire Cécile Sorel dans «La conversion de Célimène» (1935), Jeanne Aubert dans «Tout va très bien» (1936) et Victor Boucher dans «Le valet-maître» (1938).

En 1940, après la Drôle de Guerre, Félicien Tramel renoue, entre Marseille et Menton, avec le tour de chant de ses débuts pour refaire sa rentrée à Paris à l’A.B.C. en 1942 en compagnie de Réda Caire. Il est toujours là, en 1943, aux Bouffes-Parisiens, aux Nouveautés en 1946 mais des problèmes de vision, à soixante-six ans l’empêche de continuer. Le 11 avril 1948, il meurt à Paris, dans le XVIème arrondissement, simplement et effacé comme il avait vécu.

© Pascal DONALD, source: http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net

copyright
1911 CM La femme-cochère – de Henri Desfontaines avec Claudius
1921Le crime du Bouif – de Henri Pouctal avec Henri Gouget
1922Son excellence le Bouif – de Louis Osmont avec Véra Korène
La résurrection du Bouif – de Henri Pouctal avec Thérèse Kolb
Le filon du Bouif – de Louis Osmont avec Paul Amiot
1924Enfants de Paris / Enfants de Montmartre – de Albert-Francis Bertoni avec Lucien Dalsace
1925L’orphelin du cirque – de Georges Lannes avec Suzy Vernon
1926Le bouif errant – de René Hervil avec Albert Préjean
1927Le mystère de la tour Eiffel / Les frères Miroton / T.S.F., Tramel s’en fout… – de Julien Duvivier avec Gaston Jacquet
Le sous-marin de cristal – de Marcel Vandal avec Gabrielle Fontan
1928La meilleure maîtresse – de René Hervil avec Sandra Milovanoff
1930L’anglais tel qu’on le parle – de Robert Boudrioz avec Wera Engels
1931La fille du Bouif – de René Bussy avec Marthe Derminy
CM Le seul bandit du village – de Robert Bossis avec Georges Bever
CM La malle – de Louis Mercanton avec Yvette Hébert
CM Le bouif au salon – de Louis Mercanton avec Henri Beaulieu
1932Barranco, Ltd. / Barranco – de André Berthomieu avec Rosine Deréan
Cognasse – de Louis Mercanton avec André Roanne
Le crime du Bouif – de André Berthomieu avec Jeanne Helbling
Le chasseur de chez Maxim’s – de Karl Anton avec Marguerite Moreno
1933Crainquebille – de Jacques de Baroncelli avec Jeanne Fusier-Gir
Plein aux as – de Jacques Houssin avec Gaston Modot
Faut réparer Sophie – de Alexandre Ryder avec Odette Talazac
1934Le père Lampion – de Christian-Jaque avec Léon Bélières
CM Un bœuf sur la langue – de Christian-Jaque avec Charles Lemontier
CM Le Bouif chez les purs-sangs – de Léo Joannon avec Georges Bever
1935Voyage d’agrément – de Christian-Jaque avec Nane Germon
Mes tantes et moi – de Yvan Noé avec René Lefèvre
CM Le père la Cerise – de Robert Péguy avec Madeleine Guitty
1937Trois…six…neuf… – de Raymond Rouleau avec André Luguet
Mon député et sa femme – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
Le fraudeur / Ceux de la douane – de Leopold Simons avec Robert Lynen
CM Le concierge revient de suite – de Fernand Rivers avec Rivers-Cadet
1938Visages de femmes – de René Guissart avec Pierre Brasseur
L’entraîneuse – de Albert Valentin avec Michèle Morgan
1939Dernière jeunesse – de Jeff Musso avec Raimu
L’héritier des Mondésir – de Albert Valentin avec Elvire Popesco
L’homme qui cherche la vérité – de Alexander Esway avec Raimu
1940L’an quarante – de Yves Mirande avec Fernand Charpin
La fille du puisatier – de Marcel Pagnol avec Josette Day
1941Un chapeau de paille d’Italie – de Maurice Cammage avec Jacqueline Laurent
Une vie de chien – de Maurice Cammage avec Josseline Gaël
Les deux timides – de Yves Allégret avec Claude Dauphin
1942Les petits riens – de Raymond Leboursier avec Thérèse Dorny
Le mistral – de Jacques Houssin avec Orane Demazis
Retour de flamme – de Henri Fescourt avec José Noguéro
L’inévitable monsieur Dubois – de Pierre Billon avec Annie Ducaux
1943Feu Nicolas – de Jacques Houssin avec Rellys
La cavalcade des heures – de Yvan Noé avec Jean Chevrier
1945Les J3 – de Roger Richebé avec Giselle Pascal
1946L’idiot – de Georges Lampin avec Edwige Feuillère
Parade du rire – de Roger Verdier avec Jane Marken
Désarroi – de Robert-Paul Dagan avec Jules Berry
En êtes-vous bien sûr? – de Jacques Houssin avec Grégoire Aslan
Dernier refuge – de Marc Maurette avec Raymond Rouleau
Miroir – de Raymond Lamy avec Jean Gabin
Fiche créée le 4 juin 2009 | Modifiée le 21 août 2016 | Cette fiche a été vue 3601 fois
PREVIOUSSpencer Tracy || Félicien Tramel || Jean-Claude TranNEXT