CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ulla Jacobsson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Farley Granger



Date et Lieu de naissance : 1er juillet 1925 (San Jose, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 27 mars 2011 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Farley Earle Granger

ACTEUR

Né à San José en 1925, découvert à 18 ans par Samuel Goldwyn qui assistait à une pièce dans un théâtre où il venait d’être embauché, Farley Granger entre en 1943 à la MGM pour remplacer Montgomery Clift sur le tournage de «L’Etoile du Nord» de Lewis Milestone. Vilipendé par les journaux anti-communistes de William Randolph Hearst comme film de propagande soviétique, l’expérience lui permet cependant de rencontrer de nombreux acteurs. Il tourne à nouveau avec Dana Andrews dans «Prisonniers de Satan» (1944) puis s’engage dans l’US Navy. C’est là qu’il découvre sa bisexualité, qu’il n’éprouva jamais le besoin de cacher. Cantonné à terre pour raisons de santé, il travaille dans une unité de music-hall et y rencontre les vedettes qui y viennent en tournée. Démobilisé, il retrouve Hollywood et fait de nouvelles connaissances, dont Nicholas Ray, sous la direction de qui il joue dans «Les amants de la nuit» (1948). Le film mettra deux ans à sortir mais est vu en séance privée par Alfred Hitchcock, qui réclame l’acteur pour son prochain film, «La corde» (1948), avec le scénariste duquel il aura une idylle intense. Ses deux films suivants sont des échecs. Farley Granger part en Europe avec son amie Ethyl Chaplin. Hollywood le rappelle pour tourner dans «L’inconnu du Nord Express» (1950), qui sera son premier grand succès, malgré les remarques acerbes de Alfred Hitchcock sur son jeu.

Farley Granger vit une amitié orageuse avec Shelley Winters, se dispute avec elle le soir de la Saint-Sylvestre de 1950 mais se console aussitôt avec Ava Gardner. Il retrouvera Winters à New York où ils prennent tous deux des cours de comédie… et se disputent à nouveau. Farley Granger enchaîne plusieurs demi-échecs malgré des metteurs en scène comme Charles Vidor, Vincente Minnelli. Déçu par sa carrière, acculé à des difficultés financières après une dernière comédie musicale avec la MGM à qui il a racheté son contrat, il se remet avec Shelley Winters. Granger pense alors rejoindre la côte Est pour apprendre à jouer sur scène. Mais en 1954, il accepte le rôle du cruel romantique Lieutenant Mahler dans «Senso» (1954) de Luchino Visconti, considéré comme le plus beau de sa carrière.

Régénéré, Farley Granger rentre à Hollywood, joue, en 1955, dans «Le roi du racket» avec Anthony Quinn, et «La fille sur la balançoire» de Richard Fleischer. Mettant sa carrière à l’écran entre parenthèses, il joue dans «The carefree tree», qui cesse après vingt-quatre représentations. Sa partenaire Janice Rule devient sa partenaire à la ville. Mais leur idylle est aussi courte que sur scène; leur amitié perdurera jusqu’à la mort. Il s’essaie au music-hall dans une adaptation de «Pride and Prejudice»; la tournée est un désastre. Malgré deux autres échecs, il poursuit sa carrière au National Repertory Theatre. Là, il rencontre Robert Calhoun qui deviendra son compagnon jusqu’à la fin de sa vie.

Farley Granger connaîtra finalement le succès à Broadway, notamment dans «La mouette» et «La ménagerie de verre». En parallèle, il se tourne vers la télévision, pour de nombreuses émissions en direct, séries et téléfilms. Au début des années 1970, il part à Rome avec Calhoun, joue dans plusieurs films italiens, notoirement dans «On l’appelle Trinita» (1969) et «Le serpent» (1972) de Henri Verneuil. Il apparaît ensuite dans différentes séries américaines. Ses mémoires, coécrites avec son partenaire, sont publiées en 2007. Il est mort le 27 mars 2011 à New York.

© Edi RAMOS

copyright
1943L’étoile du Nord ( the North Star / armored attack ) de Lewis Milestone avec Anne Baxter
1944Prisonniers de Satan ( the purple heart ) de Lewis Milestone avec Trudy Marshall
1948 Les amants de la nuit / Vivre la nuit ( they live by night / the wisted road ) de Nicholas Ray avec Cathy O’Donnell
La corde ( rope / Alfred Hitchcock’s rope ) de Alfred Hitchcock avec James Stewart
Enchantement / Vous qui avez vingt ans ( enchantment ) de Irving Reis avec Teresa Wright
La rue de la mort ( Side Street ) de Anthony Mann avec Jean Hagen
1949Roseanna McCoy – de Irving Reis avec Joan Evans
1950Celle de nulle part / Tu nous appartiens ( our very own ) de David Miller avec Ann Blyth
La marche à l’enfer ( edge of doom / stronger than fear ) de Mark Robson avec Dana Andrews
Symphonie en 6-35 ( behave yourself ! ) de George Beck avec Shelley Winters
L’inconnu du Nord Express ( stranger on a train ) de Alfred Hitchcock avec Robert Walker
1951Face à l’orage ( I want you ) de Mark Robson avec Dorothy McGuire
DO Cancer fund film notables attend glittering benefits – de ? avec Ethel Barrymore
    Seulement apparition
CM Screen snapshots: Hollywood awards – de Ralph Staub avec Loretta Young
    Seulement apparition
1952La sarabande des pantins ( O. Henry’s Full house / full house ) de Henry Hathaway, Howard Hawks, Henry King, Henry Koster & Jean Negulesco avec Marilyn Monroe
Hans Christian Andersen et la danseuse ( Hans Christian Andersen ) de Charles Vidor avec Zizi Jeanmaire
    + chansons
1953Histoire de trois amours ( the story of three loves / equilibrium / three stories of love ) de Vincente Minnelli & Gottfried Reinhardt avec Pier Angeli
Le joyeux prisonnier ( small town girl ) de Leslie Kardos avec Ann Miller
1954Senso – de Luchino Visconti avec Alida Valli
1955La fille sur la balançoire ( the girl in the red velvet swing ) de Richard Fleischer avec Joan Collins
Le roi du racket ( the naked street / the brass ring / the mobsters ) de Maxwell Shane avec Anne Bancroft
1965 DO The 19th annual Tony Awards – de Robert Eberly avec Piper Laurie
    Seulement apparition
1968Rogue’s gallery – de Leonard Horn avec Mala Powers
1969On l’appelle Trinita ( lo chiamavano Trinità / my name is Trinity / they call me Trinity… ) de Enzo Barboni avec Terence Hill
1970Qualcosa striscia nel buio – de Mario Colucci avec Lucia Bosé
Maharlika – de Jerry Hopper avec Broderick Crawford
1971Alla ricerca del piacere / Replica di un delitto – de Silvio Amadio avec Barbara Bouchet
1972La peur au ventre ( rivelazioni di un maniaco sessuale al capo della squadra mobile / bad girls / confessions of a sex maniac / Penetration / the slasher is the sex maniac / the slasher / so naked, so dead / so sweet, so dead ) de Roberto Bianchi Montero avec Sylva Koscina
Le serpent ( the serpent / night flight from Moscow ) de Henri Verneuil avec Henry Fonda
Amore mio, uccidimi ! – de Franco Prosperi avec Pamela Tiffin
La peau qui brûle ( la rossa della pelle che scotta / the red headed corpse / sweet spirit ) de Renzo Russo avec Erika Blanc
1973Arnold ( family plot ) de Georg Fenady avec Elsa Lanchester
Les colts au soleil / Le pistollero cherche son nom ( lo chiamavano mezzogiorno / the man called Noon / un hombre llamado Noon ) de Peter Collinson avec Stephen Boyd
1974La lame infernale ( la polizia chiede aiuto ) de Massimo Dallamano avec Giovanna Ralli
La planète Vénus ( pianeta venere ) de Elda Tattoli avec Marina Berti
Infamia / La moglie giovane – de Giovanni d’Eramo avec Marisa Mell
1980Rosemary’s killer ( the prowler / the graduation ) de Joseph Zito avec Lawrence Tierney
1983Deathmask / Unknown – de Richard Friedman avec Danny Aiello
1984Very close quarters – de Vladimir Rif avec Paul Sorvino
1985 DO Hitchcock : Il brivido del genio / The thrilll of genius – de Francesco Bortolini & Claudio Masenda avec Tippi Hedren
    Seulement apparition
1986The whoopee boys – de John Byrum avec Michael O’Keefe
    Seulement apparition
The image maker – de Hal Weiner avec Jessica Harper
1995 DO Celluloid closet ( the celluloid closet ) de Rob Epstein & Jeffrey Friedman avec Whoopi Goldberg
    Seulement apparition
2000The next big thing – de P.J. Posner avec Jamie Harris
2001 DO Goldwyn – de Mark A. Catalena & Peter Jones avec Sylvia Sidney
    Seulement apparition
DO Visconti ( the life and times of count Luchino Visconti ) de Adam Low avec Annie Girardot
    Seulement apparition
2002 DO Broadway : The golden age, by the legends who were there / Broadway : The golden age – de Rick McKay avec Fay Wray
    Seulement apparition
Fiche créée le 5 mars 2009 | Modifiée le 26 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4450 fois
PREVIOUSSuzanne Grandais || Farley Granger || Stewart GrangerNEXT