CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Charles Aznavour
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Faten Hamama



Date et Lieu de naissance : 27 mai 1931 (Al Mansourah, Egypte)
Date et Lieu de décès : 17 janvier 2015 (Le Caire, Egypte)
Nom Réel : Faten Ahmed Hamama (فاتن حمامة‎)

ACTRICE
Image
1947 Abou Zeid al Hilali (Abu Zeid el Hilali / أبو زيد الهلالي) de Ezzel Dine Zulficar avec Serag Mounir & Ahmed El Beh
Image
1950 Le fils du Nil (ibn el Nil / بن النيل) de Youssef Chahine avec Shukry Sarhan, Nader Galal & Yehia Chahine
Image
1957 La terre de la paix (ard es salam / أرض السلام) de Kamal El Sheikh avec Omar Sharif & Abdel Waress Assar
Image
1988 Jour doux… jour amer (yom mor... yom helw / يوم مر.. يوم حلو) de Khairy Beshara avec Mohamed Mounir

Née au sein d’une famille bourgeoise musulmane, son père professeur de mathématiques travaille au Ministère de l’Education, Faten Hamama voit le jour le 27 mai 1931, à Al Mansourah, ville au nord de l’Égypte dans l’est du delta du Nil. Elle a un frère aîné, Mounir, une sœur cadette, Layla, et un frère plus jeune, Mazhar. Elle a six ans quand son père l’emmène au cinéma pour voir un film avec Assia Dagher. Les applaudissements à la fin de la séance la transportent et dès lors elle ne rêve que d’être actrice. Après avoir remporté un concours de beauté pour enfant, ses parents envoient une photo de Faten au réalisateur Mohammed Karim qui recherche une fillette, pour jouer face au grand acteur Mohamed Abdel Wahab, dans «Les jours heureux» (1939), et c’est elle qui décroche le rôle.

Quatre ans plus tard, devenue une charmante adolescente, Faten Hamama, que la presse surnomme la Shirley Temple égyptienne, retrouve Mohammed Karim et Mohamed Abdel Wahab pour la comédie musicale «Une balle dans le cœur» (1944), où elle croise la jeune Samia Gamal, elle aussi débutante. Après ces deux succès, la famille s’installe au Caire où Faten poursuit des études à l’institut supérieur du théâtre. Commence ainsi pour Faten Hamam une des plus éblouissantes carrières sur cinq décennies. Elle apparaît dans plus d’une centaine de films et travaille avec quelques uns des plus grands cinéastes du monde arabe. Elle tourne dans neuf productions dirigées par Ezzel Dine Zulficar, qu’elle épouse en 1947. Une fille, Nadia, naît de cette union avant un divorce en 1953. Parmi les autres grands noms qui on fait rayonner la beauté et le talent de Faten Hamama, citons, Youssef Chahine, Henry Barakat, Ahmed Salem, Salah Abou Seif, Hassan Al Imam et Said Marzouk.

En 1954, alors qu’elle s’appète a tourner dans «Soleil éclatant» sous la direction de Youssef Chahine, Faten Hamama ne souhaite pas que l’acteur Shukry Sarhan soit son partenaire, Chahine propose alors un jeune libanais chrétien débutant mais très charismatique du nom de Omar Sharif. Les deux acteurs tombent amoureux, Omar se convertit à l’Islam et épouse la star. Ils font de nombreux films et s’imposent rapidement comme le couple le plus romantique de l’histoire du cinéma arabe. Après la naissance de leur fils, Tarek Sharif, en 1957, et deux décades de succès, ils divorcent en 1974

Entre 1966 et 1971, Faten Hamama quitte l’Egypte suite aux pressions politiques. En effet, partisane de la Révolution de 1952, elle a ensuite critiqué le Mouvement des officiers libres mené par Gamal Abdel Nasser. Elle se partage entre le Liban et l’Angleterre, malgré les suppliques de Nasser pour qu’elle revienne au pays. Elle ne rentrera qu’après la mort de Nasser. Elle reprend le chemin des studios, exigeant que ses films soient maintenant centrés sur les valeurs familiales et sociétales égyptiennes. Elle est remarquable dans son rôle de veuve luttant pour nourrir ses six enfants dans «Empire M» (1972) de Hussein Kamal, ou dans «Où est l’issue?» (1974) de Saïd Marzouk, un drame qui a permis de changer les lois sur le mariage et le divorce en Egypte. Elle termine son prestigieux parcours artistique en apparaissant dans les séries télévisées, «Dameer abla Hekmat» (1994) et «Wagh el qamar» (2000), deux immenses succès vus dans plus de 20 pays du Moyen-Orient. Faten Hamama s’éteint le 17 janvier 2015, au Caire, laissant veuf son troisième époux, le physicien Mohamed Abdel Wahab Mahmoud.

© Pascal DONALD

copyright
1939Les jours heureux ( yom said / يوم سعيد ) de Mohammed Karim avec Mohamed Abdel Wahab
1944Une balle dans le cœur ( russassa fil kalb / رصاصة في القلب ) de Mohamed Karim avec Samia Gamal
1945Le début du mois ( awal el shahir / أول الشهر ) de Abdel Fattah Hassan avec Sabah
1946Dounia ( Dunia / دنيا ) de Mohammed Karim avec Ahmed Salem
L’ange de la miséricorde ( malak al rahma / مُلاك الرحمة ) de Youssef Wahby avec Negma Ibrahim
La Lady ( el-hanim / al-hanem / الهانم ) de Henry Barakat avec Zaki Rostom
Le masque rouge ( al-kena al ahmar / القناع الأحمر ) de Youssef Wahby avec Fakher Fakher
La lumière du ciel ( nour minel samaa / نور من السماء ) de Hassan Hilmy avec Mahmoud Ismail
1947Les anges de l’enfer ( malika fi gehennam / ملائكة في جهنم ) de Hassan Al Imam avec Amina Rizk
L’ange blanc ( el malak el abiad / الملاك الأبيض ) de Ibrahim Emara avec Hussein Riad
Abou Zeid al Hilali ( Abu Zeid el Hilali / أبو زيد الهلالي ) de Ezzel Dine Zulficar avec Serag Mounir
C’était un ange ( kanat malakan / كانت ملاكاً ) de Abbas Kamel avec Yehia Chahine
Le trésor du bonheur ( kanz el saada ) de Ibrahim Lama avec Bechara Wakim
1948Immortalité ( khulud / kholood / خلود ) de Ezzel Dine Zulficar avec Ismail Yasseen
Une vie compliquée / Vie inquiète ( hayat haira / الحلقة المفقودة ) de Ahmed Salem avec Mahmoud El Meliguy
La petite millionaire ( el millionaira el saghira / المليونيرة الصغيرة ) de Hamal Barakat avec Rushdy Abaza
Le châtiment ( el ikab / العقاب ) de Henry Barakat avec Kamal Al-Shennawi
Vers la victoire ( nahwal majd / نحو المجد ) de Hussein Sedki avec Ahmed Allam
Les deux orphelines ( el yatimatain / اليتيمتين ) de Hassan Al Imam avec Souraya Helmy
Le chaînon manquant / Le maillon perdu ( el halaka el safkuda / الحلقة المفقودة ) de Ibrahim Lama avec Samir Abdallah
1949Le secret de la confession / Le confessionnal ( kursi el iteraf / كرسي الاعتراف ) de Youssef Wahby avec Abdel Alim Khattab
La maitresse de maison ( sitt el beit / ست البيت ) de Ahmed Kamel Morsi avec Imad Hamdi
Chaque foyer a son homme ( kul beit illa rajul / كلّ بيت له راجل ) de Ahmed Kamel Morsi avec Mahmoud El Meliguy
Papa Amine ( baba Amin / بابا أمين ) de Youssef Chahine avec Hussein Riad
Monsieur Bayoumi ( Bayumi effendi / بيّومي أفندي ) de Youssef Wahby avec Mimi Chakib
1950Les gens sont injustes / Victime des gens ( zalamuni el nass /ظلموني الناس ) de Hassan Al Imam avec Shadia
Adieu mon amour ( widaan ya gharami / وداعاً يا غرام ) de Omar Gomai avec Farid Shawqi
Le fils du Nil ( ibn el Nil / ibn al-Nil / بن النيل ) de Youssef Chahine avec Shukry Sarhan
L’élu du cœur / Le vrai fils ( ibn el halal / ابن الحلال ) de Seif Eddine Shawkat avec Taheya Cariocca
Vertu à vendre ( akhlak lel beia / أخلاق للبيع ) de Mahmoud Zulfikar avec Choukoukou
1951Mon père m’a trompé ( khadaini abi / خدعنى أبى ) de Mahmoud Zulfikar avec Mohsen Sarhan
Je suis une fille de bonne famille ( ana bint nass / أنا بنت ناس ) de Hassan Al Imam avec Magda
Je suis le passé ( ana al maadi / أنا الماضي ) de Ezzel Dine Zulficar avec Imad Hamdi
Le grand bouffon ( al muharrij al-kabir / المهرج الكبير ) de Youssef Chahine avec Youssef Wahby
Le secret des gens ( asrar el naas / أسرار الناس ) de Hassan Al Imam avec Hussein Riad
Ton jour viendra ( laka tom ya zalem / لك يوم يا ظالم ) de Salah Abou Seif avec Mohammed Tawfik
À qui pourrais-je me plaindre ? ( ashki limin? / أشكي لمين ) de Ibrahim Emara avec Shadia
1952Maître Fatma / Mon avocate Fatma ( el ustaza Fatma / الأستاذة فاطمة ) de Fatin Abdel Wahab avec Kamal Al Shennawi
Le temps des miracles ( zaman el ajab / زمن العجائب ) de Hassan Al Imam avec Mohsen Sarhan
À la sueur de nos fronts ( min ara’a jabini / من عرق جبيني ) de Gianni Vernuccio avec Samira Ahmad
Demandez-le à mon cœur ( isalu kalbi / salou qalbî / سلوا قلبي ) de Ezzel Dine Zulficar avec Yehia Chahine
Les belles fleurs ( el zuhur el fatina / الزهور الفاتنة ) de Gamal Madkoor avec Aziza Helmy
La maison numéro treize ( el manzel rakam tletash / المنزل رقم 13 ) de Kamal El Sheikh avec Mahmoud El Meliguy
La coupe amère / La coup de la souffrance ( cass el azab / كأس العذاب ) de Hassan Al Imam avec Mohsen Sarhan
La chanson immortelle ( lahn al khoulou / لحن الخلود ) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
Les biens des orphelins ( amwal el yatama / أموال اليتامة ) de Gamal Madkoor avec Mahmoud El Meliguy
1953Les esclaves de l’argent ( abid el mal / عبيد المال ) de Fatin Abdel Wahab avec Imad Hamdi
Amour dans l’ombre / Amour dans les ténèbres ( hub fil zalam / حُب في الظلام ) de Hassan Al Imam avec Farid Shawqi
Aïcha ( Aicha / A’isha / عائشة ) de Gamal Madkoor avec Zaki Rostom
Rendez-vous avec la vie ( moawad ma al hayat / موعد مع الحياة ) de Ezzel Dine Zulficar avec Shukry Sarhan
    + production
La fille de joie ( bint al hawa / بنت الهوى ) de Youssef Wahby avec Youssef Wahby
Après les adieux ( baad al wedah / بعد الوداع ) de Ahmed Diaeddin avec Imad Hamdi
1954Traces dans le sable ( athar ala alremal / أثار في الرمال ) de Gamal Madkoor avec Hamdy Gheith
Les cœurs humains ( kuloub el naas / قلوب الناس ) de Hassan Al Imam avec Hussein Riad
L’ange injuste ( el malak el zalem / الملاك الظالم ) de Hassan Al Imam avec Kamal Al Shennawi
Avec toi pour toujours ( daiman maak / دائما معاك ) de Henry Barakat avec Mohamed Fawzi
Soleil éclatant / Ciel d’enfer (siraa fil-wadi / sira fi alwadi / صراع فى الوادى ) de Youssef Chahine avec Omar Sharif
Rendez-vous avec le bonheur ( mawad ma al saada / موعد مع السعادة ) de Ezzel Dine Zulficar avec Abdel Waress Assar
    + production
1955Nos beaux jours ( ayyamine el helwa / يامنا الحلوة ) de Helmy Halim avec Omar Sharif
Pitié pour mes larmes ( irham demoui / ارحم دموعي ) de Henry Barakat avec Rushdy Abaza
Dieu est avec nous ( Allah maana / الله معانا ) de Ahmed Badrakhan avec Mahmoud El Meliguy
Rendez-vous d’amour ( mawad gharam / موعد غرام ) de Henry Barakat avec Abdel Halim Hafez
L’amour et les larmes / Amour et larmes ( hub wa demoue / حب و دموع‎ ) de Kamal El Sheikh avec Ahmed Ramzy
    + production
1956Les eaux noires / Lutte sur les quais (siraa fil-mina / sirâ fi-l-mînâ / صراع فى الميناء ) de Youssef Chahine avec Ahmed Ramzy
Jamais je ne pleure ( lan abki abadan / لن أبكي أبداً ) de Hassan Al Imam avec Rushdy Abaza
Le cœur a ses raisons ( el kalb loh ahkam / القلب له أحكام ) de Helmy Halim avec Ahmed Ramzy
1957Nuit sans lendemain / Nuits sans sommeil ( la anam / لا أنام ) de Salah Abou Seif avec Imad Hamdi
La terre de la paix ( ard es salam / أرض السلام ) de Kamal El Sheikh avec Omar Sharif
La route de l’espoir ( Tarik el amal / طريق الأمل ) de Ezzel Dine Zulficar avec Shukry Sarhan
1958L’impasse ( el tarik el masdud / الطريق المسدود ) de Salah Abou Seif avec Ahmed Mazhar
Jusqu’à notre rencontre ( hatta naltaki / حتّى نلتقي ) de Henry Barakat avec Ahmed Mazhar
L’épouse vierge / Et la mariée resta vierge ( el zoja el azraa / الزوجة العذراء ) de El Sayed Bedeir avec Imad Hamdi
La châtelaine / La dame du château ( sayedate el kasr / سيدة القصر ) de Kamal El Sheikh avec Omar Sharif
1959La prière du rossignol ( doa al karawan / دعاء الكروان ) de Henry Barakat avec Amina Rizk
Parmi les ruines ( bain el atlal / بين الأطلال ) de Ezzel Dine Zulficar avec Salah Zulfikar
1960La rivière d’amour / Fleuve d’amour ( nahr el hub / نهر الحب ) de Ezzel Dine Zulficar avec Omar Sharif
1961N’éteint pas le soleil ( la tutfi el shams / لا تطفئ الشمس ) de Salah Abou Seif avec Omar Sharif
Je n’avouerai jamais / Chantage ( lan aataref / لن أعترف ) de Kamal El Sheikh avec Sherifa Maher
1962Le miracle ( al maugh geza / المعجزة ) de Hassan Al Imam avec Ahmed Ramzy
Les bijoux du pharaon ( Cairo ) de Wolf Rilla avec George Sanders
1963Pas de temps pour l’amour ( la wakta lil hub / لا وقت للحب ) de Salah Abou Seif avec Rushdy Abaza
La dernière nuit ( el laila el akhira / الليلة الأخيرة ) de Kamal El Sheikh avec Ahmed Mazhar
La porte ouverte ( el bab el maftuh / الباب المفتوح ) de Henry Barakat avec Mahmoud Moursy
    Meilleure actrice au festival du cinéma de Jakarta, Java, Indonésie

Shadow of treason – de George P. Breakston avec John Bentley
1964La confession ( al egihteraf / الاعتراف ) de Saad Arafa avec Yehia Chahine
1965L’histoire d’une vie ( hikayet el omr kulluh / حكاية العمر كله ) de Helmy Halim avec Farid El Atrache
Le péché ( el haram / الحرام ) de Henry Barakat avec Abdallah Gheith
1966Quelque chose dans ma vie ( shaia fi hayati / شيء في حياتي ) de Henry Barakat avec Samir Sabri
Sables d’or ( rimal min dhahab / رمال من دهب ) de Youssef Chahine avec Rubén Rojo
1969Un grand amour ( al hob al kabir / الحب الكبير ) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
1971Un mince filet ( al kheit al rafeigh / الخيط الرفيع ) de Henry Barakat avec Mahmoud Yassine
    Mention Spécial au festival international du cinéma Fajr de Téhéran, Iran
1972Empire M ( emberatoriet meem / امبراطورية ميم ) de Hussein Kamal avec Ahmed Mazhar
1973 CM Chanson de la mort ( oghneyat elmoot / oghniat al-mawt / أغنية الموت ) de Said Marzouk avec Hamdy Ahmed
    + production
CM La sorcière ( al sahira / الساحرة ) de ?
CM Je veux cet homme ( oreedo hatha al-rajol / أريدُ هذا الرجلا ) de ?
1974Où est l’issue ? / Je veux une solution ( orid hallan / أريدُ حلاً ) de Said Marzouk avec Rushdy Abaza
    + scénario
    Mention Spécial au festival international du cinéma Fajr de Téhéran, Iran

L’adorée / Mon amour / Ma chérie ( habibati / حبيبتي ) de Henry Barakat avec Mahmoud Yassine
1977Bouches et lapins ( afwah wa araneb / أفواه و أرانب ) de Henry Barakat avec Farid Shawqi
    Prix d’interprétation féminine au festival du cinéma international du cinéma du Caire, Egypte

    Meilleure actrice au festival international du cinéma Fajr de Téhéran, Iran
1979Les femmes ne devraient pas pardonner ( ualla azae lel sayedat / ولا عزاء للسيدات ) de Henry Barakat avec Abdel Waress Assar
1984La nuit de l’arrestation de Fatima ( leilet al quabd al Fatma / ليلة القبض على فاطمة ) de Henry Barakat avec Salah Kabil
    + productrice exécutive
1988Jour doux… jour amer ( yom mor... yom helw / يوم مر.. يوم حلو ) de Khairy Beshara avec Mohamed Mounir
    Meilleure actrice au festival du cinéma de Carthage, Tunisie
1993Terre des rêves ( ard el ahlam / أرض الأحلام ) de Daoud Abdel Sayed avec Yehia El Fakharany
AUTRES PRIX :
      
    Prix Spécial pour sa contribution au cinéma au festival du cinéma du Caire, Egypte ( 1991 )

    Prix Spécial pour les 100 ans du cinéma égyptien au festival du cinéma du Caire, Egypte ( 1991 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival international d’Alexandrie, Egypte ( 2001 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Dubaï, Emirats Arabes Unis ( 2009 )
Fiche créée le 18 janvier 2015 | Modifiée le 21 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 3749 fois
PREVIOUSJohnny Hallyday || Faten Hamama || Bernie HamiltonNEXT