CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aurora Walker
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Fern Andra



Date et Lieu de naissance : 24 novembre 1894 (Watseka, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 8 février 1974 (Aiken, Caroline du Sud, USA)
Nom Réel : Vernal Edna Andrews

ACTRICE
Image
1918 Saferndri, la danseuse de Dschiapur (Saferndri, die tänzerin von Dschiapur) de Georg Bluen
Image
1920 Genuine – de Robert Wiene avec Harald Paulsen, Hans Heinrich von Twardowski & Ernst Gronau
Image
1920 La nuit de la reine Isabeau (die nacht der königin Isabeau) de Robert Wiene avec Fritz Kortner & Elsa Wagner
Image
1927 Funkzauber (Funkzauber ein volksstück von der liebe und des rundfunks wellen) de Richard Oswald

La future Fern Andra est née Vernal Edna Andrews, le 24 novembre 1894, dans le village de Watseka dans l’est de l’Illinois. Son père, William Andrews, est un garçon d’écurie qui travaille pour les chemins de fer qui meurt en tombant d’un wagon peu après sa naissance. Sa mère s’est remariée avec Frank St. Clair, un artiste de cirque acrobate et équilibriste. La petite fille débute avec son frère sur scène à quatre ans avec un numéro de funambule. Un an plus tard, à New York, elle joue un petit rôle dans la pièce tirée de l’œuvre de Harriet Beecher Stowe «La case de l’oncle Tom». Puis, de retour sans sa ville natale où elle est scolarisée, elle présente des spectacles donnés au petit Théâtre de Watseka. À l’âge de douze ans, elle se produit au «Globe Theatre» de Chicago. Elle passe le reste de son adolescence dans un cirque avec lequel elle part en tournée à travers les Etats-Unis, au Canada et en Europe. En 1913, elle est à Berlin et fait la connaissance de Max Reinhardt. Elle décide alors de suivre les cours du maître. La même année, elle fait sa première apparition au cinéma dans «Das Ave Maria» de Charles Decroix.

La belle jeune femme décide alors de se consacrer pleinement à ce nouvel Art et enchaîne les tournages. Mais Fern Andra se lasse très vite de faire l’actrice pour les autres, elle est plus ambitieuse et pense que ses qualités physiques d’artiste de cirque mêlées à sa beauté et à sa plastique parfaite peuvent être mieux utilisées. En 1915, pour son premier film financé par sa toute nouvelle société la «Fern Andra-Film», assisté de Kurt Matull, elle réalise «La grande évasion» qui remporte un honorable succès à sa sortie, ce qui l’encourage à poursuivre dans ses nouvelles activités. Entre temps, elle épouse le Baron Friedrich von Weichs, neveu de l’impératrice Zita d’Autriche et membre de l’Escadron du Baron Rouge. Il sera tué au combat en 1917. De ce bref mariage, elle hérite du titre de Baronne et d’une confortable rente. À la fin de la Première Guerre Mondiale, elle sera brièvement mise en cause dans une affaire d’espionnage au profit de l'Angleterre, de la France et des États-Unis.

En 1916, pour être encore plus libre, Fern Andra ouvre son propre studio. Jusqu’en 1925, elle va produire une vingtaine de films, dont dix qu’elle réalise, des comédies dramatiques ou sentimentales où elle a Alfred Abel pour principal partenaire. Des productions où elle met souvent en pratique ses capacités faisant elle-même ses propres cascades. En 1923, elle se remarie avec Kurt Prenzel, champion de boxe poids moyen. Cette union s’est rapidement soldée par un divorce. Pendant cette période, sa société de production décline. Après le tournage de «Funkzauber» (1927) avec Werner Krauss, elle quitte l’Allemagne et part en Angleterre où elle joue dans trois films. Elle revient aux Etats-Unis, travaille à la radio et au théâtre et fait encore deux films en 1930 à Hollywood, point final de sa carrière. En 1932, elle épouse l’acteur Ian Keith dont elle divorcera aussi. Au milieu des années trente, Fern Andra est une nouvelle fois accusée d’espionnage, mais cette fois par les américains, car elle a dans ses connaissances Joseph Goebbels, l’un des plus proches collaborateurs d’Adolf Hitler. Elle ferme alors sa maison de production en Allemagne et pour montrer son soutien aux Etats-Unis, elle diffuse des messages antinazis en allemand vers l’Europe. En 1938, elle se marie une dernière fois avec l’auteur et ancien général Samuel Edge Dockrell et va s’installer dans le Connecticut. Cinq mois après la mort de son dernier mari, Fern Andra est emporté par un cancer à Aiken en Caroline du Sud, le 8 février 1974.

© Pascal DONALD

copyright
1913Das Ave Maria – de Charles Decroix avec Bernd Aldor
1914Mondfischerin – de Charles Decroix
L’étoile ( der stern ) de Charles Decroix
Porté disparu ( vermet gemeldet ) de Heinrich Lisson
En patrouille dans l’Est ( auf patrouille im Osten ) de Heinrich Lisson
Deux amis ( zwei freunde ) de Hubert Marischka avec Otto Treßler
1915Pariser Mode, von heute – de Heinrich Lisson
La grande évasion ( gesprengte ketten ) de Fern Andra & Kurt Matull
    + scénario & production
Eine motte flog zum licht – de Fern Andra & Kurt Matull
    + scénario & production
Es fiel ein reif in der frühlingsnacht – de Fern Andra & Kurt Matull avec Ferdinand Robert
    + scénario & production
Forces mystérieuses ( geheimnisvolle gewalten / das spiel magischer kräft ) de Fern Andra
    + scénario & production
1916Son dernier verdict ( sein letzter richterspruch ) de Fern Andra
    + scénario & production
L’âme d’une femme ( die seele einer frau ) de Fern Andra avec Ludwig Trautmann
    + scénario & production
Homunculus, 1. Teil : Manden uden Sjæl – de Otto Ripert avec Olaf Fønss
La vie est sérieuse ( ernst ist das leben ) de Fern Andra avec Alfred Abel
    + scénario & production
Der gürtel der Dollarfürstin – de Walter Schmidthässler avec Joseph Klein
Quand les gens sont prêts pour l’amour ( wenn menschen reif zur liebe werden ) de Fern Andra avec Alfred Abel
    + scénario & production
1917Les cordes de l’âme ne vibrent pas ( der seele saiten schwigen nicht ) de Fern Andra avec Frida Richard
    + scénario & production
Une feuille dans la tempête ( ein blatt im sturm... doch das schicksal hat es verweht ) de Fern Andra avec Alfred Abel
    + scénario & production
Des lebens ungemischte freude – de Fern Andra avec Rudolf Hilberg
    + scénario & production
La recherche du bonheur et de l’amour ( die nach glück unf lieben suchen ) de Fern Andra avec Alfred Abel
    + scénario & production
1918Frühlingsstürme im herbste des lebens – de Fern Andra avec Reinhold Schünzel
    + scénario & production
Nuages menaçants dans le ciel ( drohende wolken am firmament ) de Fern Andra avec Paul Passarge
    + scénario & production
Auf des lebens rauher bahn – de Georg Bluen avec Heinrich Peer
    + scénario & production
Une couronne et un fouet ( um krone und peitsche / der todessprung ) de Georg Bluen avec Wilhelm Diegelmann
    + scénario & production
Deux personnes ( zwei menschen ) de Fern Andra avec Josef Peterhans
    + scénario & production
Saferndri, la danseuse de Dschiapur ( Saferndri, die tänzerin von Dschiapur ) de Georg Bluen avec Ernst Rückert
    + scénario & production
1919La revanche des Titans ( die rache des Titanen ) de Fern Andra & Georg Bluen avec Johannes Riemann
    + scénario & production
Bannis et rachetés ( gebannt und erlöst ) de Georg Bluen avec Oscar Marion
    + scénario & production
La spéculatrice ( der frauenspekulant ) de ? avec Lucy Wett
1920Genuine – de Robert Wiene avec Harald Paulsen
Madame Récamier ( des großen Talma letzte liebe ) de Joseph Delmont avec Ferdinand von Alten
    + production
La nuit de la reine Isabeau ( die nacht der königin Isabeau ) de Robert Wiene avec Fritz Kortner
1921Force motrice ( treibende kraft ) de Zoltán Nagy avec Erling Hanson
Les vagues de la vie et de l’amour ( des lebens und der liebe wellen ) de Lorenz Bätz avec Leopold von Ledebur
    + scénario & production
1922Le mystère de Praschna ( Praschanas geheimnis ) de Ludwig Baetz avec Hermann Leffler
    + production
1923Le cavalier rouge ( der rote reiter ) de Franz W. Koebner avec Albert Steinrück
    + production
1924L’amour est le pouvoir des femmes ( die liebe ist der frauen macht / kabale und liebe im zirkus ) de Georg Bluen & Erich Engel avec Livio Pavanelli
    + production
Les dernières aventures de Zalamort ( Za-la-mort / Zalamort ) de Emilio Ghione avec Magnus Stifter
1925...Und es lockt ein ruf aus sündiger welt – de Carl Boese avec Otto Gebühr
CM Knock out – de Fern Andra
    + scénario & production
1926Les femmes de passion ( frauen der leidenschaft ) de Rolf Randolf avec Theodor Loos
1927Funkzauber ( Funkzauber ein volksstück von der liebe und des rundfunks wellen ) de Richard Oswald avec Werner Krauss
1928The warning – de Reginald Fogwell avec Percy Marmont
Spangles – de George J. Banfield avec Lewis Dayton
1929The burgomaster of Stilemonde – de George J. Banfield avec John Martin Harvey
1930The eyes of the world – de Henry King avec John Holland
Lotus Lady – de Phil Rosen avec Ralph Emerson
Fiche créée le 18 juin 2011 | Modifiée le 4 décembre 2012 | Cette fiche a été vue 2874 fois
PREVIOUSMary Anderson || Fern Andra || Gaby AndréNEXT