CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mony Dalmès
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Fernand Herrmann



Date et Lieu de naissance : 21 février 1886 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : ? avril 1925 (?, France)
Nom Réel : Fernand Herrmann

ACTEUR
Image
1921 Parisette – de Louis Feuillade avec Sandra Milovanoff, René Clair & Georges Biscot
Image
1922 Le fils du flibustier – de Louis Feuillade avec Aimé Simon-Girard, Georges Biscot & Sandra Milovanoff
Image
1924 L’ironie du sort – de Georges Monca avec Constant Rémy, Berthe Jalabert & Geneviève Félix
Image
1925 Autour d’un berceau – de Georges Monca & Maurice Kéroul avec Berthe Jalabert & Pierre Batcheff

C’est au domicile de ses parents, dans le 17ème arrondissement de Paris, que Fernand Herrmann naît le 21 février 1886. Son père, Léon, est artiste peintre, sa mère sans profession. Enfant passionné par le cirque, il rêve de devenir écuyer ou acrobate. Adolescent amoureux des beaux textes, il assiste assidument à de nombreuses pièces classiques jouées à la Comédie-Française. Il décide alors de devenir comédien, prend des cours de diction avant d’intégrer la classe de Charles Le Bargy au Conservatoire.

Diplômé d’un premier prix de comédie et d’un second prix de tragédie en 1907, Fernand Herrmann entre à l’Odéon où il est principalement distribué dans des rôles de jeunes premiers. Deux ans plus tard, il est engagé par Sarah Bernhardt, dans la troupe du théâtre qui porte son nom. Il est alors le partenaire de la grande comédienne dans des œuvres comme «Le procès de Jeanne d’Arc» de Emile Moreau, «L’aiglon» de Edmond Rostand, «Les bouffons» de Miguel Zamacoïs et «La dame aux camélias» de Alexandre Dumas fils. Juste avant la Première Guerre Mondiale, on le retrouve aussi à l’affiche de plusieurs pièces à la Comédie des Champs-Élysées.

Entre-temps, Fernand Herrmann se sent pris d’un goût très vif pour le cinéma, les films qu’il découvre l’enthousiasment, et, à son tour, il veut travailler devant les caméras. Bien qu’il ai fait une apparition pour Louis Feuillade en 1911, c’est vraiment en 1914 que sa carrière à l’écran commence. Pendant dix ans, il tourne principalement sous la direction de Feuillade pour la Société des Etablissements Gaumont. Fernand Herrmann se fait particulièrement remarquer dans le sérial «Les vampires» (1915/16), il y interprète un bandit n’appartenant pas à la bande de malfaiteurs menée par Jean Aymé et Musidora. Louis Feuillade lui offre encore des rôles majeurs dans sept autres films à épisodes. Dans «Barrabas» (1919), il endosse la robe de l’avocat Jacques Varèse qui, avec l’aide du journaliste Raoul de Nérac, interprété par Edouard Mathé, tente de dénoncer et détruire une organisation criminelle dirigée par le banquier sadique Rudolph Strelitz, Gaston Michel. En 1920, il incarne le père des deux gamines, Sandra Milovanoff et Olinda Mano, dans le film éponyme, puis il est le comte de Réalmont dans «L’orpheline» (1921) et le banquier Stephan dans «Parisette» (1921), deux personnages interprétés par Sandra Milovanoff. On le retrouve en capitaine de bateau dans «Le fils du flibustier» (1922) auprès de Aimé Simon-Girard et Georges Biscot, en perfide manipulateur dans «Vindicta» (1923), et enfin en détective Claudin dans «L’orphelin de Paris» (1923) dont le petit René Poyen est la vedette. Ce mélodrame marque aussi la fin de sa collaboration avec Louis Feuillade.

Au début de l’année 1925, Fernand Herrmann joue le fils de Berthe Jalabert dans «Autour du berceau», un drame de Maurice Kéroul et Georges Monca, et le journaliste Francoeur dans le sérial «L’espionne aux yeux noirs» de Henri Desfontaines, auprès de Suzanne Delmas et Roger Karl. Après le tournage de ces deux derniers films, Fernand Herrmann meurt en avril 1925 (sans plus de précisions pour le moment). Il c’était marié une première fois, en février 1908, avec une certaine Blanche Barretta. Le couple divorça en avril 1920. Le 19 octobre de la même année, il épousa la comédienne Angèle Grill, qui le laissera veuf quelques mois plus tard.

© Pascal DONALD – Source Robert FLOREY (Cinémagazine septembre 1921).

copyright
1911 CM Le trust ou les batailles de l’argent – de Louis Feuillade avec René Navarre
1914 CM Severo Torelli – de Louis Feuillade avec Musidora
CM Le calvaire – de Louis Feuillade avec Renée Carl
CM Les fiancés de Séville – de Louis Feuillade avec Suzanne Le Bret
CM Le coffret de Tolède – de Louis Feuillade avec Louis Leubas
CM Les fiancées de 1914 – de Louis Feuillade avec Gabriel Signoret
CM La neuvaine – de Louis Feuillade avec Louise Lagrange
CM La petite Andalouse – de Louis Feuillade avec Georges Melchior
CM La gitanella – de Louis Feuillade avec Luitz-Morat
1915Les vampires – de Louis Feuillade avec Musidora
    Sérial en 10 épisodes
    1 : La tête coupée
    2 : La bague qui tue
    3 : Le cryptogramme rouge
    4 : Le spectre
    5 : L’évasion du mort
    6 : Les yeux qui fascinent
    7 : Satanas
    8 : Le maître de la foudre
    9 : L’homme des poisons
    10 : Les noces sanglantes
CM L’expiation – de Louis Feuillade avec Yvette Andréyor
1916 CM Un conseil d’ami – de Jacques Feyder avec Kitty Hott
1919Barrabas – de Louis Feuillade avec Blanche Montel
    Sérial en 12 épisodes
    1 : La maîtresse du juif errant
    2 : La justice des hommes / Le testament du supplicié
    3 : La villa des glycines / La maison de Varenne
    4 : Le stigmate
    5 : Noëlle Maupré
    6 : La fille du condamné
    7 : Les ailes de Satan
    8 : Le manoir mystérieux
    9 : L’otage
    10 : L’oubliette
    11 : Le revenant
    12 : Justice
CM L’homme sans visage – de Louis Feuillade avec Gina Manès
CM L’engrenage – de Louis Feuillade avec René Cresté
CM Le nocturne – de Louis Feuillade avec Edouard Mathé
CM L’énigme – de Louis Feuillade avec Edmond Bréon
1920Les deux gamines – de Louis Feuillade avec Sandra Milowanoff
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Fleurs de Paris
    2 : La nuit de printemps
    3 : La fugitive
    4 : La morte vivante
    5 : Le lys sous l’orage
    6 : L’accalmie
    7 : Celles qu’on n’attendait plus
    8 : Parmi les loups
    9 : Le serment de Ginette
    10 : Le candidat de la mort
    11 : La cité des chiffons
    12 : Le retour
1921La puissance du hasard – de Rose Pansini avec Jeanne Guichard
L’orpheline – de Louis Feuillade avec Jane Grey
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Les malheurs de Némorin
    2 : Orpheline
    3 : Le complot
    4 : L’intruse
    5 : Délivrance
    6 : Le traquenard
    7 : À l’ombre du clocher
    8 : La conquête d’un héritage
    9 : Soirs de Paris
    10 : Chagrin d’amour
    11 : Le revenant
    12 : Vers le bonheur
Parisette – de Louis Feuillade avec Henri-Amédée Charpentier
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Manoela
    2 : Le secret de madame Stéphan
    3 : L’affair de Neuilly
    4 : L’enquête
    5 : La piste
    6 : Grand-père
    7 : Le faux révérend
    8 : Family House
    9 : L’impasse
    10 : Le triomphe de Cogolin
    11 : La fortune de Joaquim
    12 : Le secret des Costabella
1922Le fils du flibustier – de Louis Feuillade avec Aimé Simon-Girard
    Sérial en 12 épisodes
    1 : La flibuste
    2 : Le pavillon noir
    3 : Le vaisseau maudit
    4 : Maman
    5 : La noce d’Anaïs
    6 : La mission d’un fils
    7 : Le justicier
    8 : La drogue blanche
    9 : Le passé
    10 : Le revenant de Saint-Fons
    11 : Le maître-chanteur
    12 : Le testament
1923L’insigne mystérieuse – de Henri Desfontaines avec France Dhélia
La belle Henriette – de Aimé Simon-Girard avec Germaine Webb
Vindicta – de Louis Feuillade avec Andrée Lionel
    Sérial en 5 épisodes
    1 : La terre qui tremble
    2 : L’intruse
    3 : L’emmurée
    4 : Le mariage de Blanche Césarin
    5 : Soir nuptial
L’orphelin de Paris – de Louis Feuillade avec René Poyen
    Sérial en 6 épisodes
    1 : Un détective de quinze ans
    2 : Un secret de famille
    3 : Sur la piste
    4 : L’homme de la montagne
    5 : Bas le masque
    6 : L’abîme
1924La double existence de Lord Samsey – de Maurice Kéroul & Georges Monca avec Berthe Jalabert
Alterner le cynique – de Georges Monca avec Constant Rémy
L’ironie du sort – de Georges Monca avec Denise Lorys
1925Autour d’un berceau / La raison de vivre / Cheveux blancs, boucles blondes – de Georges Monca & Maurice Kéroul avec Pierre Batcheff
L’espionne aux yeux noirs – de Henri Desfontaines avec María Dalbaicín
    Sérial en 8 épisodes
    1 : L’agonie d’une patrie
    2 : La patrie avant tout
    3 : En terre d’exil
    4 : Les danseurs du Samoun
    5 : La vengeance de l’espionne
    6 : Père et roi
    7 : Le baiser mortel
    8 : L’aube de délivrance
Fiche créée le 13 mai 2015 | Modifiée le 2 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 1589 fois
PREVIOUSEdward Herrmann || Fernand Herrmann || Philippe HersentNEXT