CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeanne Crain
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Fernando Soler



Date et Lieu de naissance : 24 mai 1896 (Saltillo, Coahuila, Mexique)
Date et Lieu de décès : 24 octobre 1979 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Fernando Díaz Pavía

ACTEUR

Fils des comédiens espagnols Domingo Díaz García et Irene Pavía Soler, Fernando Soler naît Fernando Díaz Pavía le 24 mai 1896, à Saltillo, ville de l’état de Coahuila au nord du Mexique, au cours d’une tournée théâtrale de ses parents. Trois frères, Andrés, Domingo, Julián, et une sœur Irene vont compléter la fratrie, tous seront aussi comédiens par la suite. Lorsque la révolution mexicaine éclate en 1910, la famille s’enfuit vers les Etats-Unis et s’intalle en Californie. Fernando entame des études commerciales et administratives. En 1916, influencés par leur parents, Fernando, Andrés, Domingo et Irene forment une petite troupe théâtrale, le «Cuarteto Infantil Soler», et donnent des spectacles sur la côte ouest-américaine.

En 1922, Fernando Soler entame sa carrière cinématographique à Hollywood, en décrochant une figuration dans «The spanish jade» de Wilfred Lucas. En compagnie de sa sœur, il aurait travaillé sur plusieurs autres productions. L’année suivante, avec ses frères et sa jeune épouse Sagra del Río, il créé une compagnie théâtrale à Cuba et effectue une tournée en Amérique Latine et en Espagne. La troupe se présente pour la première fois à Mexico en 1925. Au début des années trente, le comédien est déjà en tête d’affiche dans deux films. En 1932, Fernando s’illustre au «Teatro Infanta Beatriz» de Madrid où il met en scène «El amigo Tedy». Il retourne au Mexique en 1934, et présente la pièce «Judas».

En 1934, Fernando Soler devient membre de l’ANDA (Association Nationale des Acteurs) avec ses frères, et très vite obtient le poste de premier Secrétaire Général de l’association. L’année suivante, il participe à plusieurs programmes radiophoniques d’histoires courtes. Il reviendra à la radio en 1944 aux côtés de Joaquín Pardavé. Acteur de cinéma prolifique, il travaille sous la direction de grands cinéastes de l’âge d’or du cinéma mexicain: Alejandro Galindo pour «Refugiados en Madrid» (1938) avec Mimí Derba; Fernando de Fuentes pour «La casa del ogro» (1939 avec Arturo de Córdova; son frère Julián Soler pour «Las cinco advertencias de Satanás» (1945) avec María Elena Marqués; Ramón Peón pour «Se acabaron las mujeres» (1946) avec Rosita Fornés; Tito Davison pour «Pardonnez-moi» (1947) avec Maria Félix; Emilio Fernández pour «Pueblito» (1961) avec Lilia Prado; Juan de Orduña pour «El amor de los amores» (1962 avec Mercedes Gil; Arturo Ripstein pour «El lugar sin límites» (1977) avec Ana Martín; mais surtout Luis Buñuel pour trois films, «Le grand noceur» (1949), «Susana, l’impure» (1950) et «Don Quintin, l’amer» (1951). En 1951, sa prestation dans le film de Ismael Rodríguez «No desearás la mujer de tu hijo» (1950) est couronnée d’un Ariel d’Argent, prix décerné par l’Académie Mexicaine des Arts et des Sciences Cinématographiques (AMACC), Académie qu’il présida de 1946 à 1950.

Dès 1939, Fernando Soler se lance dans l’écriture de scénarios, la réalisation et la production. Vingt-deux films seront réalisés, parmi lesquels: «Ojos negros» (1942) avec Lucy Delgado, «Tentación» (1943) avec Gloria Marín, «El conquistador» (1947) avec Marquita Rivera, «María del Mar» (1952) avec Rosa Arenas et « Sólo para maridos » (1955) avec Sara García. Pour le petit écran, l’acteur participe à plusieurs pièces du début de la télévision mexicaine, dans les années 1950 et 1960, et apparaît dans la telenovela «Los Miserables» (1974). Victime d’une crise cardiaque, il meurt le 24 octobre 1979, à Mexico.

© Philippe PELLETIER

copyright
1915The spanish jade – de Wilfred Lucas avec Betty Bellairs
    Seulement figuration
1930¿ Cuándo te suicidas ? – de Manuel Romero avec Imperio Argentina
1934Chucho el Roto – de Gabriel Soria avec Adriana Lamar
1936Celos – de Arcady Boytler avec María Díaz de León
1937Abnegación – de Rafael E. Portas avec Virginia Fábregas
1938Réfugiés à Madrid ( refugiados en Madrid ) de Alejandro Galindo avec Mimí Derba
Los dos cadetes – de René Cardona avec Sara García
Por mis pistolas – de José Bohr avec Aurora Walker
1939La casa del ogro – de Fernando de Fuentes avec Gloria Marín
Verbena trágica – de Charles Lamont avec Luana Alcañiz
La bestia negra – de Gabriel Soria avec Arturo de Córdova
Papacito lindo – de Fernando de Fuentes avec Sara García
Haine ( odio ) de William Rowland avec Carlos López Moctezuma
    + scénario
1940En tiempos de Don Porfirio / Melodías de antaño – de Juan Bustillo Oro avec Conchita Gentil Arcos
Pobre diablo – de José Benavides Hijo avec Manolita Saval
    + production
Con su amable permiso – de Fernando Soler avec Virginia Serret
Au son de la marimba ( al son de la marimba ) de Juan Bustillo Oro avec Sara García
1941Creo en dios / Labios sellados – de Fernando de Fuentes avec Isabela Corona
Cuando los hijos se van – de Juan Bustillo Oro avec Sara García
Le prodigieux barbier ( el barbero prodigioso ) de Fernando Soler avec Miguel Inclán
1942El verdugo de Sevilla – de Fernando Soler avec Ricardo Montalban
Ojos negros – de Fernando Soler avec Lucy Delgado
Qué hombre tan simpático – de Fernando Soler avec Gloria Marín
1943Tentación – de Fernando Soler avec José Baviera
    + scénario
La femme sans cœur ( la mujer sin alma ) de Fernando de Fuentes avec Maria Félix
1944México de mis recuerdos – de Juan Bustillo Oro avec Sara Guasch
Comme toutes les mères ( como todas las madres ) de Fernando Soler avec Pituka de Foronda
Le roi s’amuse ( el rey se diverte ) de Fernando de Fuentes avec Sara Guasch
La mujer que engañamos – de Humberto Gómez Landero avec Lina Montes
1945Capullito de alhelí – de Fernando Soler avec Armando Soto La Marina
    + production
Fleur de pêche ( flor de durazno ) de Miguel Zacarías avec Esther Fernández
Las cinco advertencias de Satanás – de Julián Soler avec María Elena Marqués
La reina de la opereta – de José Benavides Hijo avec María Calvo
1946Mamá Inés – de Fernando Soler avec Marga López
    + dialogues & scénario
Se acabaron las mujeres – de Ramón Peón avec Rosita Fornés
Los maderos de San Juan – de Juan Bustillo Oro avec Conchita Gentil Arcos
1947Todo un caballero – de Miguel M. Delgado avec Gustavo Rojo
Pardonnez-moi ( que dios me perdonne ) de Tito Davison avec Maria Félix
Me persigue una mujer – de Fernando Soler avec Marquita Rivera
    Seulement réalisation
El conquistador – de Fernando Soler avec Amanda del Llano
    Seulement réalisation
1948Rosenda – de Julio Bracho avec Rita Macedo
Una familia de tantas – de Alejandro Galindo avec David Silva
Cuando los padres se quedan solos – de Juan Bustillo Oro avec Beatriz Aguirre
La douleur des enfants ( el dolor de los hijos ) de Miguel Zacarías avec Martha Roth
La hija del penal – de Fernando Soler avec Mimí Derba
    Seulement réalisation & production
1949Las tandas del principal – de Juan Bustillo Oro avec Fanny Schiller
Le grand noceur ( el gran calavera ) de Luis Buñuel avec Rosario Granados
    + production
Le mouton noir ( la oveja negra ) de Ismael Rodríguez avec Pedro Infante
Las joyas del pecado – de Alfredo B. Crevenna avec Rita Macedo
Cuide a su marido – de Fernando Soler & Zacarías Gómez Urquiza avec Blanca de Castejón
    + scénario
1950No desearás la mujer de tu hijo – de Ismael Rodríguez avec Pedro Infante
    Ariel d’Argent du meilleur acteur, Mexique

Azahares para tu boda – de Julián Soler avec Rodolfo Landa
Yo quiero ser tonta – de Eduardo Ugarte avec Sara García
Mi querido capitán – de Gilberto Martínez Solares avec Rosita Quintana
Susana, l’impure / Suzanne la perverse ( Susana / carne y demonio ) de Luis Buñuel avec Víctor Manuel Mendoza
1951El grito de la carne – de Fernando Soler & Zacarías Gómez Urquiza avec Gustavo Rojo
    + scénario
Amor a la vida / En tiempos de Gómez / La extraña aventura de un hombre – de Miguel Contreras Torres avec Alma Delia Fuentes
Femmes interdites / Carrefour du vice / La femme perverse ( sensualidad ) de Alberto Gout avec Ninón Sevilla
Don Quintin, l’amer ( la hija del engaño / Don Quintín el amargao ) de Luis Buñuel avec Alicia Caro
Mi mujer no es mía – de Fernando Soler avec Amparo Arozamena
    + adaptation & scénario
Mamá nos quita los novios – de Roberto Rodríguez avec Blanca de Castejón
Los enredos de una gallega – de Fernando Soler avec Niní Marshall
    Seulement réalisation
1952Por ellas aunque mal paguen – de Juan Bustillo Oro avec Ángel Infante
Prefiero a tu papá – de Roberto Rodríguez avec Emilia Guiú
María del Mar – de Fernando Soler avec Rosa Arenas
    Seulement réalisation, adaptation & scénario
1953El gran mentiroso – de Fernando Soler avec Aurora Walker
    + scénario
Reportaje – de Emilio Fernández avec Pedro Infante
1954Maldita ciudad – de Ismael Rodríguez avec Anita Blanch
Educando a papá – de Fernando Soler avec Beatriz Aguirre
    + scénario
1955El indiano – de Fernando Soler avec Matilde Muñoz Sampedro
Sólo para maridos – de Fernando Soler avec Nono Arsu
    + scénario
DO El charro inmortal – de Rafael E. Portas avec Jorge Negrete
    Seulement apparition
1957Quand le Mexique chante ( cuando Mexico canta ) de Julián Soler avec Rosita Quintana
1960Memorias de mi general – de Mauricio de la Serna avec Kitty de Hoyos
1961Soleil brûlant ( sol en llamas ) de Alfredo B. Crevenna avec Domingo Soler
Pueblito – de Emilio Fernández avec Lilia Prado
1962El amor de los amores – de Juan de Orduña avec Mercedes Gil
1963Mes souvenirs de Mexico ( México de mis recuerdos ) de Juan Bustillo Oro avec Fernando Soto
María Pistolas – de René Cardona avec René Cardona Jr.
L’âge de la violence ( la edad de la violencia ) de Julián Soler avec Patricia Conde
1964Los hermanos muerte – de Rafael Baledón avec Lola Beltrán
El corrido de María Pistolas – de René Cardona avec Dolores Camarillo
Histoire d’une canaille ( historia de un canalla ) de Julio Bracho avec Amparo Rivelles
Así amaron nuestros padres – de Juan Bustillo Oro avec Conchita Gentil Arcos
Campeón del barrio – de Rafael Baledón avec Sonia López
J’ai tué un homme ( he matado a un hombre ) de Julio Bracho avec Tito Junco
1965Los tales por cuales – de Gilberto Martínez Solares avec Liza Castro
Amor de adolescente / Desnudos artísticos – de Julio Bracho avec Rosa María Vázquez
Los valses venían de Viena y los niños de París – de Juan Bustillo Oro avec Ernestina Garfias
El coyote – de Joaquín Luis Romero Marchent avec Abel Salazar
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1966Casa de mujeres – de Julián Soler avec Dolores del Rio
Le droit de naître / La religieuse et son enfant ( el derecho de nacer ) de Tito Davison avec Aurora Bautista
Muchachas, muchachas, muchachas – de José Díaz Morales avec Rosa María Vázquez
1967Me quiero casar – de Julián Soler avec Martha Navarro
Amanecí en tus brazos – de Rafael Portillo avec Carolina Cortázar
Six jours pour mourir ( seis días para morir : La rabia ) de Emilio Gómez Muriel avec Andrea Palma
1968Les anges de Puebla ( los ángeles de Puebla ) de Francisco del Villar avec María Duval
No hay cruces en el mar – de Julián Soler avec Jaime Fernández
Romeo contra Julieta – de Julián Soler avec Angélica María
El día de las madres – de Alfredo B. Crevenna avec Enrique Aguilar
Quand les enfants s’en vont ( cuando los hijos se van ) de Julián Soler avec Amparo Rivelles
1969Misión cumplida – de Gilberto Martínez Solares avec María Eugenia San Martín
1970Ave sin nido / Anita de Montemar – de Manuel Zecena Diéguez avec Amparo Rivelles
Yesenia – de Alfredo B. Crevenna avec Jacqueline Andere
Tápame contigo – de Manuel Zecena Diéguez avec Pedro de Aguillón
    Seulement adaptation & scénario
1971Violent rage ( rancho del miedo / the fearmaker / house of fear / el hacedor del miedo ) de Anthony Carras avec Kathy Jurado
Hoy he soñado con Dios – de Julián Soler avec Libertad Lamarque
1973Pobre, pero honrada ! – de Fernando Cortés avec María Elena Velasco
1974El señor de Osanto – de Jaime Humberto Hermosillo avec Daniela Rosen
1977Ce lieu sans limites ( el lugar sin límites ) de Arturo Ripstein avec Lucha Villa
DO México de mis amores – de Nancy Cárdenas avec Miroslava Stern
    Seulement apparition
1978Pedro Páramo – de José Bolaños avec Venetia Vianello
La comadrita – de Fernando Cortés avec María Elena Velasco
1979La carpa del amor – de Julio Porter avec Cacho Castaña
El gran perro muerto – de Rogelio A. González avec Kitty de Hoyos
Fiche créée le 22 février 2008 | Modifiée le 28 août 2015 | Cette fiche a été vue 8099 fois
PREVIOUSDomingo Soler || Fernando Soler || Julián SolerNEXT