CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacques Monod
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Fernando de Fuentes



Date et Lieu de naissance : 13 décembre 1894 (Vera Cruz, Vera Cruz, Mexique)
Date et Lieu de décès : 4 juillet 1958 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Fernando de Fuentes Carrau

REALISATEUR

Fernando de Fuentes naît le 14 décembre 1894 à Vera Cruz, grand port de la côte Sud - Est du Mexique. Dans les années vingt, il devient gérant d’une grande salle de cinéma à Mexico. Puis il se fait monteur et assistant de Antonio Moreno, réalisateur du premier parlant mexicain, «Santa» (1932). Il travaille également comme scénariste de John H. Auer, installé provisoirement dans le pays et du Cubain Ramón Perón.

Puis Fernando de Fuentes réalise dix-sept films durant la décennie. Parmi eux se distingue une trilogie sur la révolution mexicaine (1910-1917) où le cinéaste n’hésite pas à y montrer la cruauté des deux factions et la souffrance des populations, au risque d’écorner la légende des grands chefs de guerre, tandis que les protagonistes de ses récits s’acheminent inexorablement vers un destin tragique. Dans «El prisoniero trece», un officier, joué par Alfredo del Diestro, provoque involontairement, mais par appât du gain, la mort de son fils. «El compadre Mendoza» (1934), toujours interprété par del Diestro, sacrifie l’amitié à ses ambitions, avec en toile de fond la mort d’Emiliano Zapata et l’émouvante évocation de l’amour entre Dolores, Carmen Guerro, et le général Felipe Nieto qu’incarne Antonio R. Frausto. Enfin «Vámonos con Pancho Villa» (1936) raconte l’enrôlement des petits propriétaires du nord du Mexique aux forces armées de Francisco Villa dont le réalisateur n’hésite pas à souligner la sauvagerie inouïe. Mais il attaque l’image officielle de la révolution. Le président Cardenás, lui-même, jugeant la fin du film trop sanguinaire, la fait modifier. Mais Fernando de Fuentes sait varier ses sujets: «Le fantôme du couvent» (1934) est un film d’horreur avec Enrique del Campo et Marta Roel; «Cruz diablo» (1934), une histoire de cape et d’épée à l’époque coloniale. Il fait aussi des mélodrames urbains contemporains comme «Las mujeres mandan» (1937). Mais son grand succès international reste «Allá en el rancho grande» (1936), avec le très beau couple formé par Esther Fernández et Tito Guízar, jeune premier excellent chanteur déjà connu à Hollywood. En effet, bien qu’il ne s’agisse pas de son meilleur film, on y retrouve des «images d’Épinal» du Mexique plus conformes aux goûts des spectateurs étrangers. Dans les années quarante, de Fuentes réalise encore une quinzaine de films avec notamment Pedro Armendariz en petit tyran local («El jefe máximo» - 1940); Jorge Negrete dans des comédies musicales comme «Así se quiere en Jalisco» (1942), premier film en couleur mexicain et «Jalisco canta en Sevilla» (1949), premier coproduction hispano-mexicaine avec également Carmen Sevilla et Ángel de Andrés. Et il dirige bien sûr les grandes actrices que sont Maria Félix et Dolores del Rio pour ne citer qu’elles.

Fernando de Fuentes passe aussi à la production qui l’occupe énormément, de même que son travail de scénariste. Il tourne néanmoins, dans les années cinquante, encore six longs métrages dont une transposition du roman de Dostoïevski «Crime et châtiment» avec Lilia Prado. En 1954, Il réalise son dernier film avec Florián Rey et Leon Klimovsky, «Tres citas con el destino», une coproduction hispano-argentino-mexicaine. Pionnier du parlant dans son pays, découvreur d’acteurs, scénariste, réalisateur et producteur, Fernando de Fuentes est une immense figure du cinéma mexicain. Ses œuvres parfois commerciales ne doivent pas nous faire oublier son acuité d’analyse et son grand souci d’esthétisme. Il disparaît dans sa soixante quatrième année, à Mexico, le 4 juillet 1958.

© Caroline HANOTTE

copyright
1932Santa – de Antonio Moreno avec Lupita Tovar
    Seulement assistant réalisateur – Non crédité
Mano a mano – de Arcady Boytler avec Miguel Ángel Freís
    Seulement assistant réalisateur – Non crédité
Águilas frente al sol – de Antonio Moreno avec Isa del Mar
    Seulement montage
Una vida por otra – de John H. Auer avec Nancy Torres
    Seulement scénario
El anónimo – de Fernando de Fuentes avec Gloria Iturbe
    + scénario
1933La calendria / Calendria – de Fernando de Fuentes avec Carmen Guerrero
    + montage, dialogues & scénario
El tigre de Yautepec – de Fernando de Fuentes avec Rodolfo Calvo
    + montage & scénario
El prisionero trece – de Fernando de Fuentes avec Adela Sequeyro
    + scénario
La llorona – de Ramón Peón avec Virginia Zurí
    Seulement scénario
Sa dernière chanson ( su última canción ) de John H. Auer avec Alfonso Ortiz Tirado
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1934El compadre Mendoza – de Fernando de Fuentes & Juan Bustillo Oro avec Alfredo del Diestro
    + montage & scénario
Le fantôme du couvent ( el fantasma del convento ) de Fernando de Fuentes avec Enrique del Campo
    + montage & scénario
Cruz Diablo – de Fernando de Fuentes avec Ramón Pereda
    + montage & scénario
1935La famille Dressel ( la familia Dressel ) de Fernando de Fuentes avec Rosita Arriaga
    + montage, scénario & production
1936Retour à Rancho Grande ( allá en el Rancho Grande / Cruz ) de Fernando de Fuentes avec René Cardona
    + montage, scénario & production
    Mention Spéciale pour sa contribution artistique au festival du cinéma de Venise, Italie ( 1938 )

Petróleo – de Fernando de Fuentes & Arturo S. Mom avec Iris Marga
    + scénario & production
Vámonos con Pancho Villa – de Fernando de Fuentes avec Domingo Soler
    + scénario
CM Desfile deportivo – de Fernando de Fuentes
1937Las mujeres mandan / Su gran aventura – de Fernando de Fuentes avec Carmen Conde
    + scénario
Sous le ciel de Mexico ( bajo el cielo de México ) de Fernando de Fuentes avec Vilma Vidal
    + scénario
1938La zandunga – de Fernando de Fuentes avec Lupe Velez
    + scénario
1939La casa del ogro – de Fernando de Fuentes avec Gloria Marín
    + scénario & production
Papacito lindo – de Fernando de Fuentes avec Sara García
    + production
1940Retour sous les tropiques ( allá en el trópico ) de Fernando de Fuentes avec René Cardona
    + scénario & production
El jefe máximo – de Fernando de Fuentes avec Pedro Armendariz
    + scénario & production
1941Creo en dios / Labios sellados – de Fernando de Fuentes avec Isabela Corona
    + scénario & production
La poule couveuse ( la gallina clueca ) de Fernando de Fuentes avec Sara García
    + scénario
1942Así se quiere en Jalisco – de Fernando de Fuentes avec Jorge Negrete
    + scénario & production
1943Doña Bárbara – de Fernando de Fuentes & Miguel M. Delgado avec Maria Félix
    + scénario & production
La femme sans cœur ( la mujer sin alma ) de Fernando de Fuentes avec Fernando Soler
    + scénario
1944Le roi s’amuse ( el rey se diverte ) de Fernando de Fuentes avec Sara Guasch
    + scénario & production
1945Hasta que perdió Jalisco – de Fernando de Fuentes avec Jorge Negrete
    + scénario
La jungle en feu ( la selva de fuego / jungle fire ) de Fernando de Fuentes avec Dolores del Rio
    + scénario
1946Esperanza – de Fernando de Fuentes avec Esther Fernández
La devoradora – de Fernando de Fuentes avec Maria Félix
    + scénario & production
1948Si Adelita se fuera con otro – de Chano Urueta avec Jorge Negrete
    Seulement production
Allá en el Rancho Grande – de Fernando de Fuentes avec Mary Montoya
    + scénario & production
1949Jalisco canta en Sevilla – de Fernando de Fuentes avec Mercedes Muñoz Sampedro
    + production
El colmillo de Buda – de Juan Bustillo Oro avec Buster Keaton
    Seulement scénario & production
Las tandas del principal – de Juan Bustillo Oro avec Fanny Schiller
    Seulement production
No me defiendas compadre – de Gilberto Martínez Solares avec Rosita Quintana
    Seulement production
Hipólito el de Santa – de Fernando de Fuentes avec Jaime Jiménez Pons
    + scénario & production
1950Par la porte arrière ( por la puerta falsa ) de Fernando de Fuentes avec Rita Macedo
    + scénario & production
Médico de guardia – de Adolfo Fernández Bustamante avec Mimí Derba
    Seulement production
1951Crime et châtiment ( crimen y castigo ) de Fernando de Fuentes avec Lilia Prado
    + production
Casa de vecindad – de Juan Bustillo Oro avec Elisa Christy
    Seulement scénario
Corazón de fiera – de Ernesto Cortázar avec Arturo Martínez
    Seulement producteur exécutif
Entre abogados te veas – de Adolfo Fernández Bustamante avec Fernando Casanova
    Seulement production
La locuras de Tin Tan – de Gilberto Martínez Solares avec Rafael Estrada
    Seulement production
1952Les enfants de Maria Morales ( los hijos de María Morales ) de Fernando de Fuentes avec Pedro Infante
    + production
La hija del ministro – de Fernando Méndez avec Rosa Arenas
    Seulement scénario
Paco el elegante – de Adolfo Fernández Bustamante avec Antonio Badú
    Seulement production
1953Canción de cuna – de Fernando de Fuentes avec Josefina Leiner
    + production
La intrusa – de Miguel Morayta avec Evengelina Elizondo
    Seulement production
Tres citas con el destino / Maleficio – de Florián Rey, León Klimovsky & Fernando de Fuentes avec Jorge Mistral
    Segment mexicain
1954Ce sacré clochard / Ce sacré vagabond ( escuela de vagabundos ) de Rogelio A. González avec Miroslava Stern
    Seulement adaptation, scénario & production
1956Las aventuras de Pito Pérez – de Juan Bustillo Oro avec Germán Valdés
    Seulement scénario & production
Que me toquen las golondrinas – de Miguel Morayta avec Perla Alvarado
    Seulement scénario & production
1957La sombra del otro – de Gilberto Martínez Solares avec Teresa Velázquez
    Seulement adaptation, scénario & production
Escuela para suegras – de Gilberto Martínez Solares avec Martha Mijares
    Seulement production
1958Les mille et une nuits ( las mil y una noches ) de Fernando Cortés avec Silvia Carrillo
    Seulement adaptation, scénario & production
Amor se dice cantado – de Miguel Morayta avec Julia Sandoval
    Seulement production
Aladin et la lampe merveilleuse ( Aladino y la lámpara maravillosa ) de Julián Soler avec Ana Bertha Lepe
    Seulement scénario
Angustia de un secreto – de Enrique Carreras avec Enrique San Miguel
    Seulement scénari
Fiche créée le 7 mars 2007 | Modifiée le 29 juin 2014 | Cette fiche a été vue 7165 fois
PREVIOUSTitina De Filippo || Fernando de Fuentes || Louis de FunèsNEXT