CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Wojciech Alaborski
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Florelle



Date et Lieu de naissance : 9 août 1898 (Les Sables-d’Olonne, France)
Date et Lieu de décès : 28 septembre 1974 (La Roche-sur-Yon, France)
Nom Réel : Odette Elisa Joséphine Marguerite Rousseau

ACTRICE

Florelle naît Odette Rousseau le 9 août 1898, aux Sables-d’Olonne, en Vendée. Elle est très jeune poussée sur la scène par sa mère qui travaille comme caissière dans un cabaret montmartrois. À l’adolescence, elle est déjà une chanteuse confirmée qui a fait des tournées avec la troupe de «L’Européen» en Autriche-Hongrie, en Roumanie et même dans l’Empire Ottoman. Pendant la Grande Guerre, elle remonte le moral des blessés dans les hôpitaux. Au début des années vingt, elle est aux côtés de Henri Garat dans la revue «Ça c’est Paris» qu’elle présente en Amérique latine. De retour en France, elle devient meneuse de revue au «Casino de Paris». À la même époque le réalisateur Henri Diamant-Berger l’embauche pour des films encore muets mais avec les grandes vedettes de music-hall de l’époque: Georges Milton, Albert Préjean et Maurice Chevalier.

Florelle, également appelée Odette Florelle, tourne son premier film sonore, «L’amour chante », dès 1930. Cette comédie musicale est réalisé par plusieurs metteurs en scène dont l’Espagnol Armand Guerra de sensibilité anarchiste; avec dans les principaux rôles Imperio Argentina, Valentín Parera et Fernand Gravey pour la version française. Pour notre chanteuse c’est le début d’une carrière cinématographique de plus d’une quarantaine de films en moins de dix ans. Elle retrouve ainsi Albert Préjean pour la première adaptation cinématographique de «L’opéra de quat’sous» (1930), d’après Bertolt Brecht sur une musique de Kurt Weill. La double mise en scène, avec Carola Neher et Rudolf Forster dans la version originale, est assurée par Georg Wilhelm Pabst. En 1932, le réalisateur dirige de nouveau Odette devenue danseuse dans «L’Atlantide» d’après le roman de Pierre Benoît, avec Brigitte Helm en Antinéa et respectivement Heinz Klingenberg, Pierre Blanchar et John Stuart, en lieutenant de Saint Avit, pour la version allemande, française et anglaise. Florelle apparaît encore dans «Une femme nue» (1932), évocation de la bohème montmartroise par Jean-Paul Paulin. Elle devient la maman de Cosette interprétée par Josseline Gaël dans «Les misérables» (1933) de Raymond Bernard. Elle est également l’héroïne du mélodrame très Front Populaire de Jean Renoir «Le crime de Monsieur Lange» (1935) avec Jules Berry en odieux patron! Mais Florelle mène aussi une vie trépidante à la ville avec des mariages éphémères dont le deuxième avec un dompteur de la grande famille du cirque Amar.

Pendant l’occupation, les affaires de l’artiste périclitent. Elle a passé l’âge de jouer les ingénues effrontées et son tour de chant n’est pas celui de Suzy Solidor ! Au cinéma elle n’a qu’un petit rôle dans «Les caves du Majestic» (1944) avec Albert Préjean. Florelle tente ensuite sa chance mais sans grand succès dans les départements alors français d’Afrique du Nord. Dans son dernier film «Le sang à la tête» (1956) de Gilles Grangier, elle interprète la belle-mère de Jean Gabin.

Puis Odette Rousseau retrouve sa ville natale où elle tient un modeste café. Âgée de soixante-seize ans, ayant presque perdu la tête, elle décède dans un établissement spécialisé de La Roche-sur-Yon, préfecture de la Vendée, le 28 septembre 1974. Heureusement le cinéma et les anthologies enregistrées de la chanson française nous permettent encore de retrouver avec un plaisir teinté de nostalgie cette petite Vendéenne devenue Florelle, grande artiste de cœur et de passion de l’entre-deux-guerres.

© Caroline HANOTTE

copyright
1912 CM Le masque d’horreur – de Abel Gance avec Charles de Rochefort
1913 CM La petite Fifi – de Henri Pouctal avec Marcel Vibert
1919En quatrième vitesse – de Marcel Simon avec Félix Huguenet
1922Gonzague – de Henri Diamant-Berger avec Albert Préjean
1923L’affaire de la rue de Lourcines – de Henri Diamant-Berger avec Marcel Vallée
CM L’accordeur – de Henri Diamant-Berger avec Georges Milton
1924Jim Bougne, boxeur – de Henri Diamant-Berger avec Maurice Chevalier
1929Le poignard Malais – de Roger Goupillères avec Jean Marchat
Mon cœur incognito – de André-Paul Antoine & Manfred Noa avec Jean Angelo
Le procureur Hallers – de Robert Wiene avec Colette Darfeuil
1930L’amour chante ( el amor solfeando / el profesor de mi mujer / el profesor de mi señora ) de Armand Guerra avec Carlos San Martín
L’amour chante – de Robert Florey avec Fernand Gravey
    Version française de « el amor solfeando »
L’opéra de quat’sous – de Georg Wilhelm Pabst avec Albert Préjean
Faubourg Montmartre – de Raymond Bernard avec Line Noro
1931Gagne ta vie – de André Berthomieu avec Dolly Davis
Autour d’une enquête – de Robert Siodmak & Henri Chomette avec Pierre Richard-Willm
Nuits de Venise – de Pierre Billon avec Lucien Callamand
Atout cœur – de Henry Roussel avec Saturnin Fabre
Le joker – de Erich Waschneck avec André Roanne
Vacances – de Robert Boudrioz avec Georges Charlia
Ma tante de Honfleur – de D.B. Maurice avec Charles Fallot
Tumultes – de Robert Siodmak & André Daven avec Robert Arnoux
Monsieur, madame et bibi – de Max Neufeld & Jean Boyer avec Jean Dax
1932L’Atlantide ( die herrin von Atlantis ) de Georg Wilhelm Pabst avec Gustav Diessl
L’Atlantide – de Georg Wilhelm Pabst avec Pierre Blanchar
    Version française de « Die herrin von Atlantis »
The mistress of Atlantis / The lost Atlantis – de Georg Wilhelm Pabst avec John Stuart
    Version anglaise de « Die herrin von Atlantis »
La femme nue – de Jean-Paul Paulin avec Raymond Rouleau
La merveilleuse journée – de Robert Wyler & Yves Mirande avec Frédéric Duvallès
Passionnément – de René Guissart avec Fernand Gravey
Le fils improvisé – de René Guissart avec Fernand Gravey
La dame de chez Maxim’s – de Alexander Korda avec André Lefaur
1933Les deux canards – de Eric Schmidt avec Saturnin Fabre
Les surprises du sleeping / Couchette N° 3 – de Karl Anton avec Claude Dauphin
Les misérables – de Raymond Bernard avec Harry Baur
    Film en 3 parties
    1 : Tempête sous un crâne
    2 : Les Thénardier
    3 : Liberté, liberté chérie
Mariage à responsabilité limitée – de Jean de Limur avec Pierre Larquey
Le grand bluff – de Maurice Champreux avec José Noguéro
La dernière nuit – de Jacques de Casembroot avec Jim Gérald
CM Mimosa Bar – de Jacques de Casembroot avec Jim Gérald
1934Sidonie Panache – de Henry Wulschleger avec René Dary
Le zouave Chabidou – de Henry Wulschleger avec Antonin Artaud
Amants et voleurs – de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar
Liliom – de Fritz Lang avec Charles Boyer
Les dieux s’amusent – de Reinhold Schünzel & Albert Valentin avec Henri Garat
1935La marmaille – de Bernard-Deschamps avec Paul Azaïs
Le crime de monsieur Lange – de Jean Renoir avec Jules Berry
Une nuit de noces – de Georges Monca & Maurice Kéroul avec Julien Carette
1936Gigolette – de Yvan Noé avec Gabriel Gabrio
1937Les anges noirs – de Willy Rozier avec Paul Bernard
Un meurtre a été commis – de Claude Orval avec Milly Mathis
1938Clodoche / Sous les ponts de Paris – de Raymond Lamy avec Pierre Stephen
1939Sixième étage – de Maurice Cloche avec Pierre Brasseur
1944Les caves du Majestic – de Richard Pottier avec Denise Grey
1952Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec René Lefèvre
1954Oasis – de Yves Allégret avec Michèle Morgan
1955Gervaise – de René Clément avec Maria Schell
1956Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Fiche créée le 20 janvier 2007 | Modifiée le 30 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 6054 fois
PREVIOUSSuzanne Flon || Florelle || Louis FlorencieNEXT