CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michel Drach
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Folco Lulli



Date et Lieu de naissance : 3 juillet 1912 (Florence, Italie)
Date et Lieu de décès : 24 mai 1970 (Rome, Italie)
Nom Réel : Folco Lulli

ACTEUR

Né à Florence le 3 juillet 1912 dans une famille d’artistes bourgeois, Folco Lulli grandit auprès de sa mère passionnée de musique et de littérature alors que son père, le célèbre baryton Gino Lulli, se produit sur toutes les grandes scènes d’Italie. Son frère Piero vient compléter la famille en 1923 et sera également acteur. Ils seront partenaires dans une vingtaine de productions. Après ses études, il travaille dans une entreprise pharmaceutique avant de créer sa propre entreprise dans le même domaine.

Après la campagne d’Abyssinie (d’octobre 1935 à mai 1935), un conflit qui opposa l’Italie fasciste de Mussolini à l’Empire d’Éthiopie d’Hailé Sélassié, Folco Lulli commande un groupe d’éthiopiens qui appuie les troupes italiennes régulières. De retour dans son pays, le jeune homme devient un antifasciste convaincu et rentre en résistance. Peu après la chute du régime en septembre 1943, il est fait prisonnier par les allemands et déporté dans un camp du Reich. Il réussit à s’évader et se rend à l’Armée Soviétique.

Après la guerre, Folco Lulli revient en Italie et ne tarde pas à faire ses débuts au cinéma. Son frère Piero Lulli qui a commencé à faire des apparitions à l’écran pendant la guerre, le reçoit souvent sur les plateaux de tournage. Il fait alors la connaissance de Alberto Lattuada qui l’engage sur «Le bandit» (1946) où il est entouré de Carla del Poggio, Amedeo Nazzari et Anna Magnani. Son physique trapu, sa démarche chaloupée et sa tignasse d’un noir de jais, vont être mises à contribution dans plus de cent films qui vont faire de lui un acteur très populaire.

C’est Alberto Lattuada, associé à Federico Fellini, qui lui offre en 1950 son premier grand rôle dans «Les feux du music-hall» avec Giulietta Masina, Carla del Poggio et Peppino De Filippo. En 1952, il internationalise sa carrière quand Henri-Georges Clouzot l’emploie dans le rôle du chauffeur de camion italien dans «Le salaire de la peur» avec Charles Vanel, Yves Montand et Peter van Eyck. Trois autres films vont le rendre familier du public français: «L’air de Paris» (1954) de Marcel Carné avec Jean Gabin et Arletty, «Fortune carrée» (1955) de Bernard Borderie avec Pedro Armendariz et Paul Meurisse, et «Œil pour œil» (1957) de André Cayatte avec Curd Jürgens. Dès lors, il se partage entre son pays et la France. En 1960, il apparaît aussi dans la production de la 20th Century Fox «Esther et le roi» dirigée par Raoul Walsh avec Joan Collins et Richard Egan dans les rôles-titres. En 1964, le syndicat des journalistes italiens l’honore d’un prix d’interprétation pour son rôle dans «Les camarades» de Mario Monicelli.

Malgré son apparence bourrue, Folco Lulli est un séducteur et plaît aux femmes. On lui prête plusieurs liaisons avec des actrices, mais c’est celle avec Silvana Panpanini en 1953, qui sera la plus commentée par la presse. En 1958, alors qu’il tourne avec Victor McLaglen dans «Gli italiani sono matti» de Duilio Coletti et Luis María Delgado, il fait la connaissance d’une jeune Française, Jeanine Rimont, qu’il épouse peu après. De cette union naîtra son unique enfant, Gino en 1966. À la fin de sa carrière, l’acteur fait un peu de télévision. On le voit dans des émissions de divertissements et dans la série «I circolo Pickwick» en 1968 où il interprète le père de Enzo Cerusico. Folco Lulli décède d’une crise cardiaque le 24mai 1970, à son domicile de Rome.

© Pascal DONALD

copyright
1946Le bandit ( il bandito ) de Alberto Lattuada avec Amedeo Nazzari
Armando le mystérieux ( la primula bianca ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Andrea Checchi
1947Sept ans de malheurs !.. / Comment j’ai perdu la guerre ( come persi la guerra ) de Carlo Borghesio avec Vera Carmi
Le crime de Giovanni Episcopo ( il delitto di Giovanni Episcopo ) de Alberto Lattuada avec Yvonne Sanson
La fille du capitaine ( la figlia del capitano ) de Mario Camerini avec Laura Gore
Le passeur / Brigand par amour ( il passatore ) de Duilio Coletti avec Rossano Brazzi
La chasse tragique ( caccia tragica ) de Guiseppe De Santis avec Vivi Gioi
Le diable blanc ( il diavolo bianco ) de Nunzio Malasomma avec Lea Padovani
Le carrefour des passions ( gli uomini sono nemici ) de Ettore Giannini avec Viviane Romance
1948Fuite en France ( fuga in Francia ) de Mario Soldati avec Pietro Germi
Sans pitié ( senza pietà ) de Alberto Lattuada avec Giulietta Masina
Le héros de la rue ( l’eroe della strada ) de Carlo Borghesio avec Carlo Ninchi
Le pain des pauvres ( vertigine d’amore ) de Luigi Capuano avec Charles Vanel
1949Totò cherche un appartement / Totò cherche une maison ( Totò cerca casa ) de Steno & Mario Monicelli avec Totò
L’épervier du Nil ( lo spaviero del Nilo ) de Giacomo Gentilomo avec Vittorio Gassman
Comment j’ai découvert l’Amérique ( come scopersi l’America ) de Carlo Borghesio avec Delia Scala
Au diable la célébrité ( al diavolo la celebrità ) de Steno & Mario Monicelli avec Mischa Auer
1950Pâques sanglantes / Pas de paix sous les oliviers ( non c’è pace tra gli ulivi ) de Giuseppe De Santis avec Lucia Bosé
Les feux du music-hall ( luci del varietà ) de Federico Fellini & Alberto Lattuada avec Peppino De Filippo
La cité des stupéfiants ( lebbra bianca ) de Enzo Trapano avec Amedeo Nazzari
Terre de violence / Camorra ( amore e sangue / city of violence / schatten über neapel / tierra de violencia / love and blood ) de Marino Girolami & Hans Wolff avec Maria Montez
1951Le fils de personne ( i figli di nessuno ) de Raffaello Matarazzo avec Françoise Rosay
Lorenzaccio, le bâtard de Venise ( Lorenzaccio ) de Raffaello Pacini avec Anna-Maria Ferrero
Serenata tragica / Guapparia – de Giuseppe Guarino avec Mario Vitale
1952Heureuse époque ( altri tempi ) de Alessandro Blasetti avec Arnoldo Foà
Prigionieri delle tenebre – de Enrico Bomba avec Milly Vitale
La fille de Palerme / La garce ( la peccatrice dell’isola ) de Sergio Corbucci & Sergio Grieco avec Silvana Pampanini
Mère coupable ( la colpa di una madre ) de Carlo Duse avec Rossana Podestà
Infame accusa – de Giuseppe Vari avec Liliana Mancini
L’île des passions ( Menzogna ) de Ubaldo Del Colle avec Emma Baron
Le salaire de la peur – de Henri-Georges Clouzot avec Yves Montand
1953Nous les brutes ( noi cannibali ) de Antonio Leonviola avec Vincenzo Musolino
Jeunes mariés – de Gilles Grangier avec Anne Vernon
L’auberge tragique ( riscatto / riscatto : Tu sei il mio giudice ) de Marino Girolami avec Franco Interlenghi
Tonnerre sous l’Atlantique ( la grande speranza ) de Duilio Coletti avec Lois Maxwell
Une fille nommée Madeleine ( Maddalena ) de Augusto Genina avec Marta Toren
Carrousel fantastique ( carosello napoletano ) de Ettore Giannini avec Sophia Loren
1954L’air de Paris – de Marcel Carné avec Arletty
Non vogliamo morire – de Oreste Palella avec Aurora de Alba
Meurtre dans les dunes ( acque amare ) de Sergio Corbucci avec Mirella Uberti
Orient Express ( Orientexpress ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Eva Bartok
Le comte de Monte-Cristo – de Robert Vernay avec Jean Marais
    Film en 2 parties
    1 : La trahison
    2 : La vengeance
1955Fortune carrée / Chaïtane, le diable du désert – de Bernard Borderie avec Pedro Armendáriz
L’étoile de Rio ( stern von Rio ) de Kurt Neumann avec Willy Fritsch
Londres appelle Pôle Nord ( Londra chiama Polo Nord ) de Duilio Coletti avec Dawn Addams
Todos somos necesarios / Ritorno alla vita – de José Antonio Nieves Conde avec Lida Baarova
1956L’homme et l’enfant – de Raoul André avec Eddie Constantine
La fille de la rizière ( la risaia ) de Raffaello Matarazzo avec Elsa Martinelli
Io, Caterina – de Oreste Palella avec Nora Visconti
1957Le ciel brûle ( il cielo buccia ) de Giuseppe Masini avec Antonella Lualdi
Œil pour œil – de André Cayatte avec Curd Jürgens
El hereje / L’eretico – de Francisco de Borja Moro avec Matilde Artero
    + production
Polikouchka ( Polikuschaka ) de Carmine Gallone avec Gabrielle Dorziat
Les italiens sont fous ( gli italiani sono matti / heimweth, stacheldraht und gute kameraden / los italianos están locos) de Duilio Coletti & Luis María Delgado avec Victor McLaglen
1958Sous le signe de Rome ( nel segno di Roma / sotto il segno di Roma / la regina del deserto ) de Guido Brignone avec Anita Ekberg
Sérénade au canon ( pezzo, capopezzo e capitano / kononen-serenade ) de Wolfgang Staudte avec Vittorio De Sica
Délit de fuite – de Bernard Borderie avec Félix Marten
1959Les loups dans l’abîme ( lupi nell’abisso ) de Silvio Amadio avec Massimo Girotti
La nuit des traqués – de Bernard-Roland avec Sami Frey
Marie des Isles – de Georges Combret avec Belinda Lee
La grande guerre ( la grande guerra ) de Mario Monicelli avec Bernard Blier
Les régates de San Francisco – de Claude Autant-Lara avec Suzy Delair
Sous dix drapeaux ( sotto dieci bandiere ) de Duilio Coletti avec Charles Laughton
La reine des Amazones ( la regina delle Amazzoni ) de Vittorio Sala avec Rod Taylor
1960Esther et le roi ( Esther e il re / Esther and the king ) de Raoul Walsh avec Joan Collins
La reine des barbares ( la regina dei tartari ) de Sergio Grieco avec Chelo Alonso
Spada senza bandiera – de Carlo Veo avec Gérard Landry
Vacances en Argentine ( vacanze in Argentina ) de Guido Leoni avec Isabelle Corey
L’épée de l’Islam / Reine de l’Islam ( wa Islamah / la spada dell’Islam ) de Enrico Bomba & Andrew Marton avec Silvana Pampanini
1961Les Tartares ( i tartari / the tartars ) de Richard Thorpe & Ferdinando Baldi avec Victor Mature
La Fayette – de Jean Dréville avec Orson Welles
Les brigands ( i masnadieri ) de Mario Bonnard avec Debra Paget
L’enlèvement des Sabines ( il ratto delle Sabine / the mating of the Sabine women / the rape of the Sabine women / the rape of the Sabine / el rapto de las Sabinas / Romulus and the Sabines / the shame of the Sabine women ) de Richard Pottier avec Roger Moore
La ruée des Vikings ( gli invasori / Erik the conqueror / fury of the vikings / the invaders / die rache der Wikinger / viking massacre ) de Mario Bava avec Cameron Mitchell
La vengeance du colosse ( Marte, dio della guerra ) de Marcello Baldi avec Roger Browne
1962Un alibi per morire – de Robert Bianchi Montero avec Pierre Brice
La dernière attaque ( la guerra continua ) de Leopoldo Savona avec Jack Palance
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Walter Pidgeon
Dulcinée ( Dulcinea / Dulcinea incantesimo d’amore ) de Vicente Escrivá avec Millie Perkins
Le signe de Zorro ( il segno di Zorro ) de Mario Caiano avec Sean Flynn
1963La revanche de d’Artagnan ( d’Artagnan contro i tre moschettieri ) de Fulvio Tului avec Fernando Lamas
Les camarades ( i compagni ) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni
    Ruban d’Argent du meilleur second rôle masculin par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Les parias de la gloire – de Henri Decoin avec Maurice Ronet
Dernier avion pour Baalbek ( un aereo per Baalbeck/ FBI operazione Baalbeck ) de Marcello Giannini avec Yoko Tani
1964Humour noir ( umorismo nero / humorismo negro / la muerte viaja demasiado / black humor / death travel too much ) de Claude Autant-Lara, José Maria Forqué & Giancarlo Zagni avec Alida Valli
    Segment « La cornacchia » de Giancarlo Zagni
Filles et garçons / Outrage à la pudeur ( oltraggio al pudore / tutte le altre ragazze lo fanno ) de Silvio Amadio avec Jacques Perrin
La fabuleuse aventure de Marco Polo ( Marco the magnificent / le meravigliose avventure di Marco Polo / Marko Polo ) de Noel Coward & Denys de La Patellière avec Anthony Quinn
1965Der mörder mit dem seidenschal – de Adrian Hoven avec Susanne Uhlen
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis De Funès
Testa di rapa – de Giancarlo Zagni avec Umberto D’Orsi
Opération Goldman ( operación Goldman / operazione Goldman ) de Antonio Margheriti avec Anthony Eisley
1966L’armée Brancaleone ( l’armata Brancaleone ) de Mario Monicelli avec Barbara Steele
Le vicomte règle ses comptes – de Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
1967Gente d’onore – de Folco Lulli avec Rosemary Dexter
    + sujet & scénario
Tire Django, tire ( spara, Gringo, spara ) de Bruno Corbucci avec Keenan Wynn
1968Un colt et le diable ( anche nel West c’era una volta dio / entre dios y el diablo /between god, the devil and a Winchester ) de Mario Girolami avec Gilbert Roland
Raptus ( Eros e Thanatos ) de Marino Girolami avec Pierre Cressoy
Mercanti di vergini – de Renato Dall’Ara avec Nino Castelnuovo
1969Une veuve en or – de Michel Audiard avec Michèle Mercier
Baltagul ( the axe / the hatchet / la mazza ) de Mircea Muresan avec Margarita Lozano
Trois hommes sur un cheval – de Marcel Moussy avec Jean Poiret
1970Une drôle de bourrique / L’âne de Zigliara – de Jean Canolle avec Tino Rossi
Tre nel mille – de Franco Indovina avec Marina Berti
Fiche créée le 10 avril 2010 | Modifiée le 7 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4535 fois
PREVIOUSPaul Lukas || Folco Lulli || Piero LulliNEXT