CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michel Drach
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Fons Rademakers



Date et Lieu de naissance : 5 septembre 1920 (Roosendaal, Pays-Bas)
Date et Lieu de décès : 22 février 2007 (Genève, Suisse)
Nom Réel : Alphonse Maria Rademakers

REALISATEUR

Alphonse Rademakers dit Fons Rademakers naît le 5 septembre 1920 à Roosendaal, ville du nord du Brabant, à une dizaine de kilomètres de la frontière belge. Il devient en 1955 assistant de Charles Crichton, Jean Renoir puis Vittorio De Sica avant de réaliser, en solo, trois ans plus tard «Le village au bord de l’eau» qui raconte l’histoire d’un vieux médecin de campagne joué par Max Croiset. Il obtient une nomination pour l’Oscar du meilleur film étranger. Il pénètre ensuite avec «Eve la joueuse» (1960) dans l’intimité de trois familles la veille de Noël et reçoit un Ours d’argent à Berlin. En 1961, il réalise «Le couteau» tiré d’un roman du Belge d’expression néerlandaise Hugo Claus. Il s’agit cette fois-ci des tourments d’un adolescent qui veut empêcher le remariage de sa mère, interprétée par Ellen Vogel, tout en étant très attiré par une petite voisine, et fasciné par un poignard oriental. En 1963, Rademakers devient producteur pour son quatrième film «Comme deux gouttes d’eau», récit des mésaventures d’un vendeur de cigares bien tranquille Ducker dont le sosie Dorbeck accomplit des actes de résistance pendant l’occupation allemande. Après la guerre, Ducker est accusé d’avoir été un «collabo» et Dorbeck est introuvable. C’est Lex Schoorel qui joue le double rôle. En 1965, le cinéaste tourne encore «La danse du héron», avec Jean Desailly et Gunnel Lindblom, un couple à la dérive. Puis Fons se fait acteur dans des réalisations de Pim de la Parra et de Hugo Claus devenu cinéaste.

Dans les années soixante-dix Fons Rademakers, toujours acteur, reprend la caméra pour quatre films. «Mira» (1970) est le nom d’une jeune femme libérée qui soutient un ingénieur attaqué par des villageois hostiles à la construction d’un pont, signe de progrès. C’est aussi sa troisième œuvre en compétition à Cannes. «À cause des chats» (1972) est une enquête policière avec Sylvia Kristel pour la première fois au cinéma. «Max Havelaar» (1976) très justement récompensé, est l’adaptation d’un roman paru en 1860. Son auteur, Eduard Douwes Dekker publié sous le pseudonyme de Multatuli, raconte l’engagement d\'un fonctionnaire néerlandais intègre, joué dans le film par Peter Faber, qui muté à Java alors colonie néerlandaise, soutient les ouvriers des plantations de café contre les riches colons et les potentats locaux. Ce héros de papier devient un tel symbole que son nom est désormais un label international du commerce équitable. Enfin en 1979, «Mon ami le juge» retrace une affaire criminelle belge contemporaine.

Au cours de la décennie suivante, Fons Rademakers travaille encore sous la direction de son ami Claus. Il produit deux œuvres de son épouse Lili Rademakers dont il a eu deux enfants, Fons et Alfred. Il revient à la réalisation avec «L’assaut» (1986) qui lui faut un Oscar et où il retrouve le thème de la résistance hollandaise au travers des questionnements de Anton Steenwijk joué par Derek de Lint, dont les parents ont été tués en représailles par les Allemands. En 1989, il tourne son onzième et dernier film «La roseraie» avec Liv Ullman et Maximilian Schell, un procès en rapport avec l’Allemagne nazie. Puis le cinéaste se retire en toute discrétion.

Fons Rademakers malgré son Oscar, est un réalisateur néerlandais peu connu du grand public. Il s’éteint le 22 février 2007, dans sa quatre-vingt septième année, à Genève en Suisse où son fils aîné réside.

© Caroline HANOTTE

copyright
1956Flammes dans le ciel ( the man in the sky / decision against time / test pilot ) de Charles Crichton avec Jack Hawkins
    Seulement assistant réalisateur
Eléna et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
    Seulement assistant réalisateur
Le toit ( il tetto ) de Vittorio De Sica avec Giorgio Listuzzi
    Seulement assistant réalisateur
1958Le village au bord de la rivière ( dorp aan de rivier ) de Fons Rademakers avec Max Croiset
    + scénario
1960Eve la joueuse ( makkers staaktuw wild geraas ) de Fons Rademakers avec Ellen Vogel
    + scénario
    Ours d’Argent au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1961Le couteau ( het mes ) de Fons Rademakers avec Marie-Louis Videc
1962Comme deux gouttes d’eau / Inconnu aux services secrets ( als twee druppels water / de donkere kamer von Damocles ) de Fons Rademakers avec Lew Schoorel
    + scénario & production
1965La danse du héron ( de dans van der reiger ) de Fons Rademakers avec Jean Desailly
    + production
CM Aah… Tamara – de Pim de la Parra avec Joris Ivens
    Seulement interprétation
CM Jongens, jongens wat een meid – de Pim de la Parra avec Jan de Vaal
    Seulement interprétation
1967Les ennemis ( de vijanden ) de Hugo Claus avec Del Negro
    Seulement interprétation
1968Obsessions ( Bezeten – Het gat in de muur / Besessen – Das loch in der wand ) de Pim de la Parra avec Alexandra Stewart
    Seulement interprétation
1970Mira ( Mira of de teleurgang van de waterhoek ) de Fons Rademakers avec Willeke van Ammelrooy
    + interprétation & production
1971Les lèvres rouges / Le rouge aux lèvres – de Harry Kümel avec Delphine Seyrig
    Seulement interprétation
1972À cause des chats ( niet voor de poezen / because of the cats ) de Fons Rademakers avec Alexandra Stewart
    + scénario & production
1974Le secret de la vie ( lifespan ) de Alexander Whitelaw avec Klaus Kinski
    Seulement interprétation
1975Cathy la trotteuse ( Keetje tippel / Cathy Tipples ) de Paul Verhoeven avec Andrea Domburg
    Seulement interprétation
1976Max Havelaar ( Max Havelaar of de koffieveilingen der Nederlansche handelsmaatschappij ) de Fons Rademakers avec Rutger Hauer
    + production
    Bodil du meilleur film européen, Danemark
1977Gejaagd door de winst, of het A.B.C. van de moderne samenleving – de Robbe de Hert & Guido Hendricks avec Charles Janssens
    Seulement interprétation
1978Mysteries / Evil mysteries – de Paul de Lussanet avec Sylvia Kristel
    Seulement interprétation
Dag dokter – de Ate de Jong avec Kitty Janssen
    Seulement production
1979Mon ami / L’ami du juge ( mijn vriend / het verborgen leven van Jules Depraerter ) de Fons Rademakers avec Peter Faber
    + production
1981Vrijdag – de Hugo Claus avec Jakob Beks
    Seulement interprétation
1982Menuet – de Lili Rademakers avec Theu Boermans
    Seulement production
1985L’assaut ( de aanslag ) de Fons Rademakers avec Derek de Lint
    + production
    Oscar du meilleur film étranger, USA

    Golden Globe du meilleur film étranger, USA

    Prix Golden Space Needle du meilleur réalisateur au festival international du cinéma de Seattle, USA
1987Daghoek van een oude dwaas – de Lili Rademakers avec Ralph Michael
    Seulement production
1989Le jardin de roses / La roseraie / En quête de vérité ( der rosengarten / the rose garden ) de Fons Rademakers avec Liv Ullmann
1993 DO On de fiets naar Hollywood – de Robbe De Hert & Willum Thijssen avec Paul Verhoeven
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix de la ville d’Utrecht au festival du cinéma hollandais d’Utrecht, Pays-Bas ( 1984 )

    Prix Veau d’Or de la Culture Germanique au festival du cinéma hollandais d’Utrecht, Pays-Bas ( 1987 )
Fiche créée le 25 février 2007 | Modifiée le 11 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 6244 fois
PREVIOUSCarl Raddatz || Fons Rademakers || Frances RaffertyNEXT