CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dan Haggerty
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

François Chaumette



Date et Lieu de naissance : 8 septembre 1923 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 27 février 1996 (Paris, France)
Nom Réel : Paul Maurice François Jean Chaumette

ACTEUR
Image
1958 Christine – de Pierre Gaspard-Huit avec Romy Schneider, Alain Delon & Micheline Presle
Image
1959 Le bossu – de André Hunebelle avec Jean Marais, Bourvil, Jean Le Poulain & Sabine Sesselmann
Image
1977 Mort d’un pourri – de Georges Lautner avec Alain Delon, Ornella Muti, Klaus Kinski & Jean Bouise
Image
1988 Mes nuits sont plus belles que vos jours – de Andrzej Zulawski avec Jacques Dutronc & Sophie Marceau

Fils d’un commerçant et d’une secrétaire, François Chaumette est né à Paris, le 8 septembre 1923. Il est le frère de Monique Chaumette, qui deviendra également comédienne, ainsi que l’épouse de Philippe Noiret. Passionné par le théâtre dès le lycée, il «monte», avec une bande de copains, la pièce de Racine «Andromaque». Il décroche son baccalauréat de philosophie, puis le voici élève de René Simon, au Conservatoire de Paris. À cette occasion, il rencontre Michel Piccoli, dont il conservera l’amitié jusqu’à sa mort. Mais l’indiscipline dont il fait preuve provoque son renvoi.

C’est par une figuration que François Chaumette débute, dès 1942, au cinéma, dans «Les visiteurs du soir» de Marcel Carné. Mais c’est vers le théâtre que vont ses préférences. Dans ce domaine, il participe, aux côtés de Gérard Philipe, à la création de la pièce «Sodome et Gomorrhe» (1943) de Jean Giraudoux. Membre de la troupe du Théâtre National Populaire de Jean Vilar, il fait ses premiers pas au Festival d’Avignon. Défenseur du théâtre d’avant-garde, il interprète notamment des œuvres de André Gide, Eugène Ionesco et Samuel Beckett. Entré à la Comédie Française en 1957, il en devient le 435ème sociétaire en 1960. Il en reste membre pendant vingt-sept ans, jusqu’à ce qu’une «incompatibilité d’humeur», avec l’administrateur de l’époque, Jean Le Poulain, l’amène à donner sa démission.

Époux de la comédienne Paloma Matta, qui lui donnera trois enfants: Sarah, Thomas et Marie-Salomé, François Chaumette est très connu des téléspectateurs français pour ses apparitions dans plusieurs épisodes des séries «La caméra explore le temps» et «Le théâtre de la jeunesse», la pièce télévisée «Les Perses» (1961), ainsi que plusieurs téléfilms: «Le chevalier de Maison-Rouge» (1962), «Belphégor» (1965) et «Illusions perdues» (1966), la série «La femme en blanc» (1970). Mais, tout en reconnaissant devoir sa notoriété à son personnage dans «Belphégor», le comédien n’aimait pas ce média, auquel il reprochait d’enlever des spectateurs au théâtre pour en goûter le plaisir en solitaire.

De retour sur les écrans au début des années cinquante avec «Le chemin de Damas» (1952) de Max Glass et «Rayé des vivants» (1952) de Maurice Cloche, François Chaumette est pourtant, comme nombre d’acteurs de son genre, royalement sous-traité par le septième art. Outre l’ignoble séducteur éconduit par Micheline Presle dans «Christine» (1958) de Pierre Gaspard-Huit et Philippe de Gonzague, personnage haïssable qu’il incarne, aux côtés de Jean Marais, dans «Le bossu» (1959) de André Hunebelle, sa filmographie ne laisse pas apparaître de chef-d’œuvres. Il en fut souvent ainsi pour les grands comédiens de théâtre: tous n’eurent pas la carrière de Gérard Philipe, hélas! Il tourne malgré tout sous la direction de cinéastes réputés: Georges Lautner pour «Galia» (1965) et «Mort d’un pourri» (1977), Alain Robbe-Grillet pour «La belle captive» (1982), Claude Sautet pour «Quelques jours avec moi» (1987) et Andrzej Zulawski pour «Mes nuits sont plus belles que vos jours» (1988).

Quelques mois avant sa mort, François Chaumette est encore l’interprète de Dom Luis dans le «Dom Juan» de Molière. Il décède au Centre médicochirurgical de la Porte de Choisy à Paris, le 27 février 1996, des suites d’un cancer.

© Philippe PELLETIER – Source Christian GRENIER – http://www.encinematheque.net

copyright
1942Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Arletty
1946 CM Schéma d’une indentification – de Alain Resnais avec Gérard Philipe
1952Le chemin de Damas – de Max Glass avec Michel Simon
Rayés des vivants – de Maurice Cloche avec Daniel Ivernel
1956Les œufs de l’autruche – de Denys de La Patellière avec Pierre Fresnay
1957Le feu aux poudres – de Henri Decoin avec Roger Hanin
Retour de manivelle – de Denys de La Patellière avec Michèle Mercier
Thérèse Etienne – de Denys de La Patellière avec Françoise Arnoul
1958Christine – de Pierre Gaspard-Huit avec Romy Schneider
Le désordre et la nuit – de Gilles Grangier avec Nadja Tiller
Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Estella Blain
1959Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Jean Gabin
La verte moisson – de François Villiers avec Dany Saval
Le bossu – de André Hunebelle avec Bourvil
Voulez-vous danser avec moi ? – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
CM Images pour Baudelaire – de Pierre Kast
    Seulement narration
1960Cause toujours, mon lapin – de Guy Lefranc avec Eddie Constantine
1965Galia – de Georges Lautner avec Mireille Darc
1967Caroline Chérie – de Denys de La Patellière avec France Anglade
1972L’héritier – de Philippe Labro avec Jean-Paul Belmondo
1976La guerre des étoiles ( star wars / star wars : Episode IV : A new hope ) de George Lucas avec Alec Guinness
    Seulement voix française de James Earl Jones (Dark Vador)
1977Mort d’un pourri – de Georges Lautner avec Alain Delon
1980 DA Les maîtres du temps – de René Laloux
    Seulement voix
CM La saisie – de Yves-Noël François avec Michel Robin
DO Ces malades qui nous gouvernent – de Claude Vajda
    Seulement voix
1981Un matin rouge – de Jean-Jacques Aublanc avec Claude Rich
1982La belle captive – de Alain Robbe-Grillet avec Gabrielle Lazure
1983Les maîtres du soleil – de Jean-Jacques Aublanc avec Maurice Garrel
1987Quelques jours avec moi – de Claude Sautet avec Sandrine Bonnaire
1988Mes nuits sont plus belles que vos jours – de Andrzej Zulawski avec Jacques Dutronc
La source – de Jean-Jacques Aublanc avec Karine Bayard
1990They never slept – de Udayan Prasad avec Edward Fox
1991 CM Dans l’ombre du passé – de Stephan Rabinovitch avec Francis Frappat
1993Parano – de Yann Piquer, Alain Robak, Manuel Flèche, Anita Assal & John Hudson avec Smaïn
    Segment « Panic-FM » de Anita Assal & John Hudson
Fiche créée le 29 juin 2006 | Modifiée le 10 mai 2010 | Cette fiche a été vue 12102 fois
PREVIOUSPascal Chaumeil || François Chaumette || Monique ChaumetteNEXT