CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Yolanda Varela
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

François Truffaut



Date et Lieu de naissance : 6 février 1932 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 21 octobre 1984 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : François Roland Truffaut

REALISATEUR
Image
1959 Les 400 coups – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud, Albert Rémy & Claire Maurier
Image
1961 Jules et Jim – de François Truffaut avec Jeanne Moreau, Oskar Werner, Henri Serre & Marie Dubois
Image
1973 La nuit américaine – de François Truffaut avec Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Léaud & Jean-Pierre Aumont
Image
1980 Le dernier métro – de François Truffaut avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu & Jean Poiret

François Truffaut est né, le 6 février 1932, à Paris. Sa mère est secrétaire au journal «L’illustration». Le mari qui donnera son nom à l’enfant est architecte décorateur. Le petit François passe son enfance dans le quartier populaire de Pigalle. Quand les troupes allemandes défilent sous l’Arc de triomphe, il a tout juste huit ans. C’est à cette époque qu’il découvre la féerie du cinéma en noir et blanc. Il abandonne l’école après le certificat d’études et fait un peu tous les métiers. Il tente même de diriger un ciné-club au Quartier Latin et rencontre André Bazin, critique de cinéma. Mais François a la main agile: des petits larcins le conduisent en maison de correction. L’armée ayant la réputation d’être là pour accueillir «ce genre d’individu», le jeune Truffaut, devance l’appel et s’engage à dix-huit ans. Il déserte bientôt et se retrouve en prison. André Bazin réussit à le faire réformer et l’accueille dans sa famille. Grand admirateur de Alfred Hitchcock, Truffaut devient critique de cinéma en 1953 en proposant ses articles aux «Cahiers du cinéma».

En 1954, François Truffaut réalise son premier court métrage. Puis il devient assistant de Roberto Rossellini et épouse, en 1957, la fille d’un distributeur de films, Madeleine Morgenstern, qui lui donnera deux enfants, Laura et Eva. Il tourne la même année «Les mistons» avec Bernadette Lafont et Gérard Blain. Avec son premier long métrage en 1959, «Les 400 coups» il devient le chef de file d’une nouvelle façon de faire du cinéma: peu de moyens, de nombreuses scènes en extérieur, des comédiens non professionnels. La «nouvelle vague» est née. Truffaut est couvert de récompenses grâce à un jeune gamin, rebelle et tendre à la fois, qui lui ressemble beaucoup. C’est Jean-Pierre Léaud qui joue Antoine Doinel, rôle qu’il interprétera de nouveau à différents âges de sa vie dans quatre autres titres du réalisateur dont «Baisers volés» (1968) et «L’amour en fuite» (1978).

Puis François Truffaut, cinéaste engagé notamment pour le droit à l’insoumission pendant la guerre d’Algérie et le soutien à l’enfance malheureuse, poursuit une prestigieuse carrière. C’est un réalisateur atypique qui dissèque ses personnages à la manière d’un naturaliste tout en les entourant d’une poésie pleine de tendresse. Il est aussi scénariste, acteur et producteur. Parmi ses quelques vingt chefs-d’œuvre, il faut citer: «Tirez sur le pianiste» (1960) avec Charles Aznavour et Marie Dubois; «Jules et Jim» (1961) d’après le roman d’Henri-Pierre Roché, avec Jeanne Moreau qui chante «Tourbillons de la vie» pour Henri Serre et Oskar Werner qui se retrouve dans «Fahrenheit 451» (1966) où des «résistants du savoir» apprennent des livres par cœur; «L’enfant sauvage» (1969) tiré d’un récit véridique du Docteur Jean Itard, joué par Truffaut lui-même; «L’histoire d’Adèle H» (1975) avec Isabelle Adjani; «L’homme qui aimait les femmes» (1979) interprété par Charles Denner; «Le dernier Métro» (1980) qui raconte la vie d’un théâtre parisien pendant l’occupation avec Catherine Deneuve et Gérard Depardieu.

Puis en 1983, François Truffaut qui se remet sans cesse en question, tourne en noir et blanc «Jamais le Dimanche» avec Fanny Ardant, sa compagne dans la vie et mère de sa troisième fille Joséphine née la même année. Mais le 21 octobre 1984, le cinéaste décède à l’Hôpital de Neuilly, en région parisienne, d’une tumeur du cerveau. Il n’avait que cinquante deux ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1954 CM Une visite – de François Truffaut avec Laura Mauri
    + scénario
1957 CM Les mistons – de François Truffaut avec Gérard Blain
    + scénario
1958 CM Les surmenés – de Jacques Doniol-Valcroze avec Jean-Pierre Cassel
    Seulement scénario
1959Les 400 coups / Les quatre cents coups – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
    + interprétation, scénario & production
    Prix NYFCC du meilleur film de langue étrangère par le Cercle des Critiques de Films de New York, USA

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Prix de la mise en scène au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix OCIC au festival du cinéma de Cannes, France

    Bodil du meilleur film européen, Danemark

CM Une histoire d’eau – de François Truffaut & Jean-Luc Godard avec Jean-Claude Brialy
    + scénario
1960Tirez sur le pianiste – de François Truffaut avec Charles Aznavour
    + scénario
À bout de souffle – de Jean-Luc Godard avec Jean Seberg
    Seulement scénario
Tire au flanc 62 – de Claude de Givray avec Ricet-Barrier
    Seulement interprétation, scénario, production & réalisation de quelques scènes – Non crédité
1961Jules et Jim – de François Truffaut avec Oskar Werner
    + scénario
    Prix du jury du meilleur réalisateur au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine

    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur pour un film étranger du Syndicat des journalistes de cinéma, Italie

    Bodil du meilleur film européen, Danemark

    Grand Prix du meilleur film aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1962L’amour à vingt ans – de François Truffaut, Shintarô Ishihara, Renzo Rossellini, Yvon Samuel & Jerzy Stefan Stawinski avec Marie-France Pisier
    + scénario – Segment « Antoine et Colette »
1963La peau douce – de François Truffaut avec Françoise Dorléac
    + scénario
    Bodil du meilleur film européen, Danemark
1964Mata-Hari / Mata Hari agent H-21 – de Jean-Louis Richard avec Jean-Louis Trintignant
    Seulement scénario
DO Cinéma de notre temps: La nouvelle vague par elle-même – de André S. Labarthe & Robert Valey avec Jacques Demy
    Seulement apparition
1966Fahrenheit 451 – de François Truffaut avec Julie Christie
    + scénario
DO Carl Th. Dreyer – de Jørgen Roos avec Carl Theodor Dreyer
    Seulement apparition
1967La mariée était en noir – de François Truffaut avec Jeanne Moreau
    + scénario
1968Baisers volés – de François Truffaut avec Delphine Seyrig
    + scénario
    Prix Louis Delluc, France

    Prix NSFC du meilleur réalisateur par la société nationale des critiques de film, USA

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France
1969La sirène du Mississippi – de François Truffaut avec Jean-Paul Belmondo
    + scénario
L’enfant sauvage – de François Truffaut avec Françoise Seigner
    + interprétation & scénario
    Prix NBR du meilleur réalisateur par National Board of Review, USA

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France
1970Domicile conjugal – de François Truffaut avec Claude Jade
    + scénario
DO Henri Langlois / Langlois – de Roberto Guerra & Elia Hershon avec Ingrid Bergman
    Seulement apparition
L’enfance nue – de Maurice Pialat avec Raoul Billerey
    Seulement production
1971Les deux anglaises et le continent – de François Truffaut avec Philippe Léotard
    + interprétation & scénario
1972Une belle fille comme moi – de François Truffaut avec Bernadette Lafont
    + scénario
1973La nuit américaine – de François Truffaut avec Jacqueline Bisset
    + interprétation & scénario
    Prix NYFCC du meilleur réalisateur par le Cercle des Critiques de Films de New York, USA

    Prix NSFC du meilleur réalisateur par la société nationale des critiques de film, USA

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Prix BAFTA du meilleur réalisateur au British Academy Awards, Grande-Bretagne
1974 DO I’m a stranger here myself – de David Helpern avec Nicholas Ray
    Seulement apparition
1975L’histoire d’Adèle H. – de François Truffaut avec Isabelle Adjani
    + interprétation & scénario
    Prix NYFCC du meilleur scénario par le Cercle des Critiques de Films de New York, USA

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Prix spécial de la critique au festival du cinéma de Cartagena, Colombie
1976Rencontres du troisième type ( close encounters of the third kind ) de Steven Spielberg avec Richard Dreyfuss
    Seulement interprétation
L’argent de poche – de François Truffaut avec Jean-François Stévenin
    + interprétation, scénario & production
    Prix OCIC au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix du jury des lecteurs du « Berliner Morgenpost » au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1977L’homme qui aimait les femmes – de François Truffaut avec Charles Denner
    + interprétation & scénario
DO The Making of « Close encounters of the third kind » – de William Riead avec Teri Garr
    Seulement apparition
1978La chambre verte – de François Truffaut avec Nathalie Baye
    + interprétation, scénario & production
L’amour en fuite – de François Truffaut avec Dani
    + scénario & production
1980Le dernier métro – de François Truffaut avec Catherine Deneuve
    + scénario & production
    César du meilleur film, France

    César du meilleur réalisateur, France

    César du meilleur scénario original ou adaptation, France
1981La femme d’à côté – de François Truffaut avec Gérard Depardieu
    + scénario & production
1982À bout de souffle – Made in USA ( breathless ) de Jim McBride avec Richard Gere
    Seulement sujet & scénario
1983Vivement Dimanche ! – de François Truffaut avec Fanny Ardant
    + scénario
AUTRES PRIX :
      
    Prix Luchino Visconti aux David di Donatello, Italie ( 1981 )

    Prix spécial par l’association des critiques de films de Los Angeles, USA ( 1984 )
Fiche créée le 27 septembre 2006 | Modifiée le 18 décembre 2015 | Cette fiche a été vue 9569 fois
PREVIOUSMassimo Troisi || François Truffaut || Dalton TrumboNEXT