CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Claude Pascal
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

François de Roubaix



Date et Lieu de naissance : 3 avril 1939 (Neuilly-sur-Seine, France)
Date et Lieu de décès : 21 novembre 1975 (Arena, Îles Canaries, Espagne)
Nom Réel : François Paul Léon de Roubaix

COMPOSITEUR

François Paul Léon de Roubaix est né à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de Seine), le 3 avril 1939. Son père, Paul de Roubaix, d’origine belge, produit des films institutionnels avec sa société «Les Films du Centaure». Sa mère, Léontina Indelli, surnommée affectueusement Mima, est italienne. Artiste peintre, elle est également conceptrice de bandes dessinées et de films d’animation. Initié par son père, il découvre la plongée sous-marine au début des années cinquante. C’est à cette époque que la famille de Roubaix découvrent Campo Moro en Corse et y font construire une maison de vacances ou la famille et les amis se retrouvent régulièrement. C’est également durant cette décennie que François découvre le jazz, s’initie en autodidacte au trombone, à la guitare, au piano…. Il intègre un orchestre de Dixieland, le «New Orléans Collège» fondé par Georges Billecard et Michel Fontanes.

Au début des années soixante, son père lui demande de créer sa première composition pour un court-métrage qu’il produit, réalisé par un tout jeune metteur en scène, Robert Enrico, «L’Or de la Durance» (1959). Il n’a que vingt ans et ce court-métrage marque le début de leur amitié et de leur collaboration professionnelle. Robert Enrico fait appelle une fois de plus à lui pour qu’il élabore la musique de son deuxième court-métrage «Thaumétopoéa» (1960), toujours produit par Paul de Roubaix. Il se marie le 11 novembre 1963 avec Lorraine Morales qui lui donnera une fille, Patricia, née le 8 janvier 1965. Cette même année, il compose la musique de son premier long métrage «Les grandes gueules» toujours pour Enrico, adaptation du roman de José Giovanni, avec Bourvil et Lino Ventura. Il travaille également pour Julien Duvivier pour «Diaboliquement vôtre» (1966). L’année 1967 est marquante dans la carrière de François de Roubaix. En effet, il écrit la musique du film «Les Aventuriers», de Robert Enrico, avec Alain Delon et Lino Ventura. Par l’intermédiaire de Delon, François rencontre Jean-Pierre Melville pour qui il écrit la musique du «Samouraï» (1967). En 1969, Serge Korber l’engage «L’homme orchestre». À cette occasion, il fait chanter Olivier et Louis de Funès (Les poupons). C’est au cours de ce tournage que François rencontre Rosario Luna, qui sera sa dernière compagne. En 1972, il compose la musique de «La Scoumoune» de José Giovanni qu’il enregistre et produit entièrement seul. Grâce à ce succès cinématographique et musical, il acquière la reconnaissance du public. Mais, de Roubaix qui est un touche à tout, exerce également pour la télévision et des séries d’animation comme «Chapi Chapo» (1974). Pionnier du «home studio», il enregistre dans son appartement de la rue de Courcelles à Paris.

Arrive 1975, Robert Enrico réalise «Le vieux fusil» avec Philippe Noiret et Romy Schneider. Se sera son plus grand et dernier succès public. Le 6 mai, Rosario Luna donne naissance à Benjamin de Roubaix. Le 21 novembre, François se noie dans un accident de plongée aux Îles Canaries. Ce sera son dernier domicile connu. L’année suivante, «Le vieux fusil» obtient le César de la meilleure musique. Ce sera son père qui viendra chercher le prix. François de Roubaix a innové dans le domaine de la musique de films. Toujours à l’affût de nouvelles sonorités, utilisant des instruments exotiques, expérimentant des musiques électroniques (il sera le premier à utiliser un modulateur de fréquences). Regardez un film produit par la Gaumont, lorsque la marguerite apparaît, fermez les yeux et regardez, car la musique de François de Roubaix s’écoute et se regarde. C’est François qui en a composé le générique.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1959 CM L’or de la Durance – de Robert Enrico
1960 DO Thaumetopoea, la vie des chenilles processionnaires du pin et leur extermination contrôlée – de Robert Enrico
1961 DO Montagnes magiques – de Robert Enrico
1962 DO Allegro na troppo – de Paul de Roubaix
1963Strip-teaseuses ou ces femmes que l’on croit faciles – de Jean-Claude Roy avec Claude Beauclair
1964 CM Contre point – de Robert Enrico
Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Darry Cowl
1965Les grandes gueules – de Robert Enrico avec Bourvil
CM SOS Galapagos – de Paul de Roubaix
    + montage & participation à la réalisation
1966La blonde de Pékin – de Nicolas Gessner avec Edward G. Robinson
La loi du survivant – de José Giovanni avec Alexandra Stewart
Diaboliquement vôtre – de Julien Duvivier avec Senta Berger
CM Les chats – de Philippe Durand avec Edith Zetline
CM Millénaires – de Paul de Roubaix et François de Roubaix
1967Les aventuriers – de Robert Enrico avec Lino Ventura
Les poynettes – de Joël Lemoigne avec Arlene Dahl
Le samouraï – de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon
Le rapace – de José Giovanni avec Lino Ventura
Quarante-huit heures d’amour – de Cécil Saint-Laurent avec Bulle Ogier
CM Elles – de Alain Magrou
CM Contacts – de Dolorès Grassjan avec Bernard Fresson
DO Des terrils et des turcs – de Jean-Michel Barjol
1968Tante Zita – de Robert Enrico avec Joanna Shimkus
Adieu l’ami – de Jean Herman avec Charles Bronson
Jeff – de Jean Herman avec Suzanne Flon
Les étrangers – de Jean-Paul Desagnat avec Michel Constantin
Ho ! – de Robert Enrico avec Jean-Paul Belmondo
La grande lessive [!] – de Jean-Pierre Mocky avec Michael Lonsdale
Le témoin – de Anne Walter avec Claude Jade
DO Les teenagers – de Pierre Roustang
1969Une infinie tendresse – de Pierre Jallaud avec Jeanne Lennox
Pour un sourire – de François Dupont-Midi avec Marina Vlady
L’étalon – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche
Dernier domicile connu – de José Giovanni avec Marlène Jobert
L’homme orchestre – de Serge Korber avec Louis de Funès
CM Le gobbo – de François de Roubaix
    + scénario
1970Les amis – de Gérard Blain avec Jean-Claude Dauphin
La peau de Torpédo – de Jean Delannoy avec Lilli Palmer
Les novices – de Guy Casaril avec Annie Girardot
Un peu, beaucoup, passionnément… – de Robert Enrico avec Maurice Ronet
Un aller simple – de José Giovanni avec Nicoletta
Morgane et ses nymphes – de Bruno Gantillon avec Dominique Delpierre
DO La guerre d’Algérie – de Yves Carrière & Philippe Monnier
    Seulement voix & narration
1971Boulevard du rhum – de Robert Enrico avec Brigitte Bardot
Où est passé Tom ? – de José Giovanni avec Rufus
Les lèvres rouges / Le rouge aux lèvres – de Harry Kümel avec Delphine Seyrig
Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Sterling Hayden
Far from Dallas – de Philippe Toledano avec Daniel Gélin
1972Chut ! – de Jean-Pierre Mocky avec Jacques Dufilho
Les caïds – de Robert Enrico avec Serge Reggiani
La scoumoune – de José Giovanni avec Claudia Cardinale
R.A.S. – de Yves Boisset avec Jacques Spiesser
Les anges – de Jean Desvilles avec Michel Bouquet
1973 CM Les demi-jours – de Jacques Doillon
CM Laissés pour compte – de Jacques Doillon
1974Touch me not / The hunted – de Douglas Fithian avec Lee Remick
Les suspects – de Michel Wyn avec Mimsy Farmer
CM Les… borgnes sont rois – de Michel Leroy & Edmond Séchan avec Marie Marc
1975Le vieux fusil – de Robert Enrico avec Romy Schneider
    César de la meilleure musique, France

Les grands moyens – de Hubert Cornfield avec Fernand Sardou
Mais où sont passées les jeunes filles en fleurs – de Jean Desvilles avec Françoise Prévost
1976 CM Comment ça va, je m’en fous – de François de Roubaix
    César du meilleur court métrage de fiction, France
1977 DO La télédiction, un nouveau regard sur la terre – de Daniel Absil, Paul de Roubaix & François Dupeyron avec Pierre Londiche
Fiche créée le 8 avril 2008 | Modifiée le 25 février 2016 | Cette fiche a été vue 5646 fois
PREVIOUSCharles de Rochefort || François de Roubaix || Marcel de SanoNEXT