CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nadia Barentin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Frances Farmer



Date et Lieu de naissance : 19 septembre 1913 (Seattle, Washington, USA)
Date et Lieu de décès : 1er août 1970 (Indianapolis, Indiana, USA)
Nom Réel : Frances Elena Farmer

ACTRICE

Frances Elena Farmer naît à Seattle, aux Etats-Unis, le 19 septembre 1913. La jeune femme étudie l’art dramatique à l’université de Washington (WA). En 1935, elle part pour la Russie en bateau après avoir gagné le concours du journal «Voice of Action». Les Services de Surveillance (encore une fois) relèvent l’histoire et la qualifient de communiste. Frances reste à New York après son voyage et est découverte par un chercheur de talents. Elle signe un contrat de sept ans avec la Paramount. Elle débute aussitôt dans «Too many parents» de Robert F. McGowan. La même année, elle épouse Leif Erickson, un séduisant jeune premier. La jeune femme poursuit sa carrière et tourne entre autres pour William Wyler et Howard Hawks dans «Le vandale» avec Joel McCrea; et pour Rowland V. Lee pour «L’or et la femme» avec Cary Grant. Brouillée avec son studio, Frances part à Broadway pour y interpréter une pièce de Clifford Odets avec qui elle entretient une liaison. Pendant sa période new-yorkaise, elle apprend aussi a goûter aux plaisirs artificiels, drogue et alcool.

Alors que sa carrière est fleurissante, sa vie personnelle se dégrade. En 1941, Frances Farmer tourne avec Tyrone Power dans «Le chevalier de la vengeance». En octobre de l’année suivante, la police l’arrête pour conduite de sa voiture en état d’ivresse. Frances est condamnée à une peine de prison avec sursis. Dès lors, la Paramount, soucieuse de son image de marque, rompt son contrat. Pour finir la triste série de cette année noire, elle divorce de Leif. Commence alors, la longue descente aux enfers.

En janvier 1943, Frances Farmer commence le tournage du film de Harold Young, «Kermesse de gangsters». Mais, suite à un comportement violent, Frances est arrêtée une seconde fois et internée dans un hôpital psychiatrique. Les scènes qu’elle a déjà tournées pour le film de Young seront coupées au montage. Elle entre alors dans un combat contre le système hollywoodien. Pendant les sept années à venir, Frances va devenir irréversiblement emmêlé dans le monde de la psychiatrie et de l’abus sauvage par une série de traitements violents prévus pour la dépouiller de sa dignité et de son talent après avoir été à tord reconnue psychologiquement instables, à cause des amphétamines. Elle est lobotomisée, en 1948, mais finit par retourner à la vie normale en 1950.

Frances Farmer ne sera plus jamais la même. Elle vit quelques années en recluse, pendant que s’effaçait peu à peu ses traces au rang des succès d’Hollywood. Après une série de petits boulots, Frances réapparaît en 1958, dans deux épisodes des séries télévisées «Playhouse 90» et «Studio one». La même année, elle fait à l’écran, une dernière apparition remarquée dans «The party crashers» aux côtés de Mark Damon. De 1958 à 1964, elle présente aussi son propre show pour une chaîne de télévision de l’Indiana, le «Frances Farmer present».

En 1964, toujours en proie à de graves problèmes d’alcoolisme, elle se retire définitivement du monde du spectacle et écrit ses mémoires. Frances Farmer meurt à Indianapolis le 1er août 1970, d’un arrêt cardiaque conséquent au lourd traitement qu’elle subit pour soigner un cancer de l’œsophage. En 1982, «Frances», un film s’inspire de sa vie, avec Jessica Lange dans le rôle de l’artiste maudite.

© Philippe PELLETIER

copyright
1936Too many parents – de Robert F. McGowan avec Henry Travers
Corsaires de l’air ( border flight ) de Otho Lovering avec John Howard
Rhythm on the range – de Norman Taurog avec Bing Crosby
Le vandale ( come and get it / roaring timbers ) de William Wyler & Howard Hawks avec Joel McCrea
1937L’or et la femme / L’or et la chair ( the toast of New York ) de Rowland V. Lee avec Cary Grant
Exclusive – de Alexander Hall avec Fred MacMurray
Le voilier maudit ( ebb tide ) de James P. Hogan avec Ray Milland
1938La faute d’un père ( ride a crooked mile / escape from yesterday ) de Alfred E. Green avec Akim Tamiroff
1940Pago Pago l’île enchantée ( South of Pago Pago ) de Alfred E. Green avec Victor McLaglen
Flowing gold – de Alfred E. Green avec John Garfield
1941World premiere – de Ted Tetzlaff avec John Barrymore
L’enfer du Dakota / La brigade fantôme du Dakota ( Badlands of Dakota ) de Alfred E. Green avec Broderick Crawford
Among the living – de Stuart Heisler avec Albert Dekker
Le chevalier de la vengeance ( son of fury / the story of Benjamin Blake ) de John Cromwell avec Tyrone Power
1943Kermesse de gangsters ( I escape from the Gestapo / no escape ) de Harold Young avec John Carradine
    Scènes coupées au montage
1958Surboum outre-Atlantique ( the party crashers ) de Bernard Girard avec Bobby Driscoll
Fiche créée le 26 janvier 2006 | Modifiée le 3 mars 2016 | Cette fiche a été vue 5889 fois
PREVIOUSDennis Farina || Frances Farmer || Franklyn FarnumNEXT