CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Steve McQueen
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Francesca Bertini



Date et Lieu de naissance : 5 janvier 1892 (Florence, Italie)
Date et Lieu de décès : 13 octobre 1985 (Rome, Italie)
Nom Réel : Elena Seracini Vitiello

ACTRICE
Image
1911 Roméo et Juliette (Giulietta e Romeo) de Ugo Falena avec Gustavo Serena & Ferruccio Garavaglia
Image
1911 Tristan et Yseult (Tristano e Isola) de Ugo Falena avec Giovanni Pezzinga & Serafino Mastracchio
Image
1912 Panne d’auto – de Baldassarre Negroni avec Alberto Collo & Emilio Ghione
Image
1934 Odette – de Jacques Houssin & Giorgio Zambon avec Samson Fainsilber & Maurice Maillot

Francesca Bertini fut la première diva des écrans italiens. Elle faisait partie de cette cohorte d’êtres fabuleux que le cinéma surnomma les vamps. Mi femmes mi déesses, ces créatures de celluloïd flottaient sur l’empyrée de nos songes. Moins éthérée cependant qu’une Theda Bara ou une Pola Negri, elle émeut les Italiens par ses longues boucles brunes, sa bouche sensuelle et ses yeux lourds soulignés au rimmel. Pour l’éternité, elle rejoint la Duse, égérie de D’Annunzio, qui ne tourna qu’un film, au panthéon des premières étoiles du cinéma mondial.

Née le 11 avril 1892 à Florence, Francesca Bertini passe son enfance à Naples et débute très jeune au cinéma, dans «Dea del mare» (1904), après s’être exercée sur la scène napolitaine. Elle tourne dès lors, jusqu’à l’orée des années 1930, une centaine de films, dont la plupart sont perdus. Montrant de l’intuition dans le choix de ses rôles, et sensible à la construction de son mythe, la Bertini travaille pour la «Film d’Arte Italiana», parente de la société française «Le Film d’Art», et multiplie les personnages littéraires et historiques. La voilà par exemple en vedette dans «Le Trouvère» (1910) de Louis Gasnier, puis elle campe Cordelia pour «Le Roi Lear» (1910) de Gerolamo Lo Savio, avec l’acteur de théâtre Ermette Novelli dans le rôle-titre. Elle incarne encore la blonde Yseult dans «Tristan et Yseult» (1911) de Ugo Falena, Dona Sol de Silva dans «Hernani» (1911), de Louis J. Gasnier, et aussi Juliette dans «Roméo et Juliette» (1912), du même Ugo Falena, avec un acteur de théâtre accompli, Ferruccio Garavaglia.

Francesca Bertini a appris son métier auprès de ses collègues plus aguerris, mais, sensible à l’évolution du cinéma, elle délaisse la Film d’Arte pour intégrer la société de production Cines, du baron Fassini, puis la Celio-Film de Baldassare Negroni, réalisateur de drames bourgeois et mari de la grande actrice Hesperia. À la Celio, où une autre diva, Lyda Borelli, travaille aussi, elle dessine, avec une certaine retenue et une présence irradiant l’écran, des personnages de femmes de la haute société, mondaines désœuvrées, trompant leur spleen dans des amours impossibles. Plusieurs de ces ancêtres des «téléphones blancs» sont réalisés par Negroni, avec, souvent, la présence de Emilio Ghione, créateur du personnage de Za-la-Mort. Dans «L’histoire d’un Pierrot» (1914), la Bertini, méconnaissable sous le fard neigeux du valet bouffon, affirme ses talents propres de comédienne. Puis, l’actrice livre une interprétation magistrale dans «Sang bleu» (1914) de Nino Oxilia et attire encore l’attention dans «Nelly la gigolette» (1915), réalisé par Emilio Ghione. La même année, c’est le triomphe d’«Assunta Spina» de Gustavo Serena, l’histoire de cette lavandière défigurée par son amant. Pour les canons de l’époque, l’interprétation est d’une sobriété étonnante, proche d’un certain vérisme. La rencontre de la diva avec Giuseppe Baratollo lui permet de donner, à la fin des années 1910, un nouvel essor à sa carrière, dans le cadre de la Caesar puis de la Bertini Film, au service exclusif de l’actrice. Puis elle se marie avec un banquier en 1921 et, devenue très riche, se retire peu à peu des écrans, rebutée par l’irruption du cinéma parlant.

Devenue, dans son pays et le reste du monde, une légende vivante, Francesca Bertini sort de sa retraite, en 1976, pour une courte apparition, en religieuse, dans «1900», de Bernardo Bertolucci. Elle s’éteint le 13 octobre 1985 à Rome.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1907 CM La déesse de la mer ( dea del mare ) de ?
1908 CM Le trouvère ( il travatore ) de Louis J . Gasnier avec Achille Vitti
1909 CM Folchetto de Narbonne ( Folchetto di Narbonna ) de Ugo Falena avec Attila Rici
1910 CM Pia de Tolomei ( Pia de’ Tolomei ) de Gerolamo Lo Savio avec Francesco Di Gennaro
CM Salomé – de Ugo Falena avec Vittoria Lepanto
CM La mort civile ( la morte civile ) de Gennaro Lo Savio avec Erneste Novelli
CM Lucrèce Borgia ( Lucrezia Borgia ) de Mario Caserini avec Maria Caserini
CM Le roi Lear ( re Lear ) de Gennaro Lo Savio avec Erneste Novelli
CM Manon Lescaut – de ?
CM Françoise de Rimini ( Francesca da Rimini ) de Ugo Falena avec Stanislas Ciarli
CM Shylock ou le marchand de Venise ( il mercante di Venezia ) de Gennaro Lo Savio avec Olga Giannini Novelli
1911 CM Cola di rienzo – de ? avec Dillo Lombardi
CM Tristan et Yseult ( Tristano e Isola ) de Ugo Falena avec Giovanni Pezzinga
CM La comtesse de Challant et Don Pedro de Cordova ( la contessa di Challant e Don Pedro di Cordova ) de Gerolamo Lo Savio avec Gustavo Serena
CM Hernani ( Ernani ) de Louis J . Gasnier avec Ermette Zacconi
CM Marco Visconti – de Ugo Falena avec Dillo Lombardi
CM Roméo et Juliette ( Giulietta e Romeo ) de Ugo Falena avec Gustavo Serena
CM La conjuration de Fiesco ( la congiura di Fieschi ) de ? avec Giovanni Pezzinga
1912 CM Idylle tragique ( idillio tragico ) de Baldassare Negroni avec Emilio Ghione
CM Un drame à Florence ( un dramma à Firenze / Idillo tragico sotto Cosimo III dei Medici ) de Ugo Falena avec Giovanni Pezzinga
CM Lucrèce Borgia ( Lucrezia Borgia ) de Gerolamo Lo Savio
CM Les musiciens de la rue ( la suonatrice ambulante ) de Giulio Antamoro avec Augusto Mastripietri
CM Ruy Blas ( Ruy-Blas ) de ? avec Gustavo Serena
CM Béatrice d’Este ( Beatrix d’Este ) de Ugo Falena avec Giovanni Pezzinga
CM Le faucon rouge ( il falco rosso ) de ? avec Gustavo Serena
CM Les Carbonari ( i Carbonari ) de Gustavo Serena avec Giovanni Pezzinga
CM Une tragédie à la cour de Milan ( una tragedia alla corte di Milano ) de ? avec Cledia Zucchini
CM Un amour de Pierre de Medicis ( un amore di Pietro de’ Medici ) de Giuseppe Petrai avec Giovanni Pezzinga
CM La rose de Thèbes ( Rosa di Tebe ) de Enrico Guazzoni avec Alfredo Bracci
CM César Borgia ( Cesare Borgia ) de Ugo Falena avec Giovanni Pezzinga
CM Le charme de la force ( il fascino della violenza ) de ? avec Cesare Moltini
CM Les deux paris ( le due scommesse ) de ? avec Dorothy Ferrari
CM La tante Berthe ( il pappagallo della zia Berta ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM Le portrait de l’aimée ( ritratto dell’amata ) de Gerolamo Lo Savio avec Amletto Novelli
CM Flirt tragique ( tragico amore / idillo tragico ) de Baldassarre Negroni avec Angelo Gallina
CM Mona Lisa et le bateau ( Gioconda e la nave ) de Baldassarre Negroni
CM Panne d’auto – de Baldassarre Negroni avec Alberto Collo
CM Larmes et sourires ( lagrime e sorrisi ) de Baldassarre Negroni avec Gemma de Ferrari
CM Pour son bonheur / Suprême sacrifice ( per la sua gioia ) de Baldassarre Negroni avec Ida Carloni Talli
CM Le vautour ( l’avvoltoio ) de Baldassarre Negroni avec Noemi de Ferrari
CM Bibi sans pattes ( in faccia al destino ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM Pour un blason ( per il blasone ) de Baldassarre Negroni avec Alberto Collo
1913 CM Nini Verveine ( Ninì Verbena ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM L’anima del demi-monde – de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM La dernière carte ( l’ultima carta ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM L’arriviste ( l’arrivista ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM L’arme des lâches ( l’arma dei vigliacchi ) de Baldassarre Negroni avec Alberto Collo
CM La tempête ( la bufera ) de Baldassarre Negroni avec Giuseppe Gambardella
CM L’union des trois ( la cricca dorata ) de Emilio Ghione & Baldassarre Negroni avec Luciano Molinari
CM La terre promise ( la terra promessa ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM L’ultime atout ( l’ultimo atout ) de Baldassarre Negroni avec Alberto Collo
CM Le poison des paroles ( il veleno delle parole ) de Baldassarre Negroni avec Augusto Mastripietri
CM La maestrina – de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
CM L’idole brisée ( idilo infranto ) de Emilio Ghione avec Angelo Gallina
CM Coucher de soleil ( Tramonto ) de Baldassarre Negroni avec Enzo Boccacci
CM La gloire ( la gloria ) de Baldassarre Negroni avec Gemma de Ferrari
CM La belle-mère ( la suocera ) de ? avec Ida Carloni Talli
CM La veille de Noël ( la vigilia di Natale ) de Baldassarre Negroni avec Carlo Simoneschi
CM L’inévitable ( la donna altrui ) de Baldassarre Negroni avec Alberto Collo
CM L’histoire d’un Pierrot ( storia di un Pierrot ) de Baldassarre Negroni avec Amedeo Ciaffi
CM La mère ( la madre ) de Baldassarre Negroni avec Hesperia
CM L’amazone masquée ( l’amazzone mascherata ) de Baldassarre Negroni avec Emilio Ghione
1914Sang bleu (sangue blu ) de Nino Oxilia avec Andrés Habay
Nelly la Gigolette ( Nelly la gigolette o la danzatrice della taverna nera ) de Emilio Ghione avec Alberto Collo
Dans la fournaise ( nella fornace ) de Nino Oxilia avec Amedeo Ciaffi
CM La chanson de Werner ( la canzone di Werner ) de Maurizio Rava avec Leda Gys
CM L’honnêteté qui tue ( l’onestà che uccide ) de Maurizio Rava avec Andrea Habay
CM Pas de roses sans épines ( rose e spine ) de Maurizio Rava avec Angelo Gallina
CM La princesse étrangère ( la principessa straniera ) de Maurizio Rava avec Mary Cleo Tarlarini
CM Une femme ( una donna ) de Ivo Illuminati avec Fulvia Perini
CM Eroismo d’amore – de Maurizio Rava
1915Don Pietro Caruso – de Emilio Ghione avec Alberto Collo
La corde des Habsbourg ( il capestro degli Asburgo ) de Gustavo Serena avec Carlo Benetti
Yvonne ( Ivonne, la bella danzatrice ) de Gustavo Serena avec Alberto Albertini
Assunta Spina – de Francesca Bertini & Gustavo Serena avec Carlo Benetti
    + scénario
Camille / La dame aux camélias ( la signora delle camelie ) de Gustavo Serena avec Carlo Benetti
La fascinante Diana ( Diana, l’affascinatrice ) de Gustavo Serena avec Alfredo De Antoni
Le destin ( il destino ) de Gustavo Serena avec Alda Borelli
CM Blâmer les autres ( colpa altrui ) de Maurizio Rava
1916Vittima dell’ideale – de Gustavo Serena
Dans le tourbillon de la vie ( nel gorgo della vita ) de Giuseppe de Liguoro avec Orlando Ricci
Lacrymae rerum – de Giuseppe de Liguoro avec Carlo Benetti
Malin reflet ( maligno riflesso ) de Gustavo Serena avec Gustavo Serena
L’étudiante malicieuse ( l’educanda monella ) de ? avec Camillo De Riso
La perle du cinéma ( la perla del cinema ) de Giuseppe de Liguoro avec Gustavo Serena
Le pacte ( il patto ) de Gustavo Serena
Mon petit bébé ( baby l’indiavolata ) de Giuseppe de Liguoro avec Carlo Benetti
Odette – de Giuseppe de Liguoro avec Guido Brignone
Fédora ( Fedora ) de Gustavo Serena & Giuseppe de Liguoro avec Vittorio Bianchi
Andreina – de Gustavo Serena avec Vittorio Bianchi
1917L’affaire Clemenceau ( il processo Clemenceau ) de Alfredo De Antoni avec Vittorio De Sica
Anima redenta – de ?
La petite source ( la piccola fonte ) de Roberto Roberti avec Annibale Ninchi
Malìa – de Alfredo De Antoni avec Tamoshiro Matsumoto
La Tosca ( Tosca ) de Alfredo De Antoni avec Vittorio Bianchi
Frou-frou – de Alfredo De Antoni avec Franco Gennaro
1918Eugénie Grandet ( Eugenia Grandet / la figlia dell’avaro ) de Roberto Roberti
Mariute – de Edoardo Bencivenga avec Alberto Albertini
Les sept péchés capitaux : L’orgueil ( l’orgoglio ) de Edoardo Bencivenga avec Guido Trento
    + production
Les sept péchés capitaux ; La gourmandise ( la gola ) de Camillo De Riso avec Livio Pavanelli
    + production
Les sept péchés capitaux : La colère ( l’ira ) de Edoardo Bencivenga avec Alberto Albertini
    + production
Les sept péchés capitaux : L’avarice ( l’avarizzia ) de Gustavo Serena avec Franco Gennaro
    + production
Les sept péchés capitaux : L’envie ( l’invidia ) de Edoardo Bencivenga avec Luigi Cigoli
    + production
Les sept péchés capitaux : la paresse ( l’accidia ) de Alfredo De Antoni avec Livio Pavanelli
    + production
Les sept péchés capitaux : La luxure ( la lussuria ) de Edoardo Bencivenga avec Renato Trento
    + production
Spiritismo – de Camillo De Riso avec Amleto Novelli
1919Le conquérant du monde ( il conquistatore del mondo ) de Roberto Roberti avec Sandro Salvini
La pieuvre ( la piovra ) de Edoardo Bencivenga avec Livio Pavanelli
Heureuse âme ( anima allegra ) de Roberto Roberti avec Luigi Cigoli
La comtesse Sarah ( la contessa Sara ) de Roberto Roberti avec Vittorio Bianchi
Le serpent ( la serpe ) de Roberto Roberti avec Raoul Maillard
Lisa Fleuron – de Roberto Roberti avec Luigi Cigoli
Au-dessus des lois ( oltre la legge / la legge ) de Gaston Ravel avec Carlo Gualandri
1920Le dernier rêve ( l’ultimo sogno ) de Roberto Roberti avec Mario Parpagnoli
L’amour d’une femme ( amore di donna ) de Roberto Roberti avec Sandro Salvini
La blessure ( la ferita ) de Roberto Roberti avec Giorgio Bonaiti
La princesse Georges ( la principessa Giorgio ) de Roberto Roberti avec Beppo Corradi
L’ombre ( l’ombra ) de Roberto Roberti avec Ferruccio Biancini
Le sphynx ( la sfinge ) de Roberto Roberti avec Alberto Albertini
Marion, artiste de Café-concert ( Marion, artista di caffè-concerto ) de Roberto Roberti avec Mary Fleuron
    + production
Madeleine Ferat ( Maddalena Ferat ) de Roberto Roberti & Febo Mari avec Giuseppe Pierozzi
1921La fille d’Amalfi ( la fanciulla di Amalfi ) de Roberto Roberti avec Giuseppe Pierozzi
Beauté fatale / Âme sauvage ( fatale bellezza / anima selvaggia ) de Gaston Ravel avec Alfredo Bertone
1922La femme nue ( la donna nuda ) de Roberto Roberti avec Angelo Ferrari
La jeunesse du diable ( la giovinezza del diavolo / la donna, il diavolo, il tempo ) de Roberto Roberti avec Achille Vitti
1923Consuelita – de Roberto Roberti avec Alfonso Cassini
1924Fleur du levant ( fior di levante ) de Roberto Roberti avec Augusto Mastripietri
1926La fin de Monte-Carlo ( Montecarlo ) de Mario Nalpas & Henri Etiévant avec Jean Angelo
1928Odette ( mein leben für das deine ) de Luitz-Morat avec Fritz Kortner
Tu m’appartiens ! – de Maurice Gleize avec Rudolf Klein-Rogge
1929La possession – de Léonce Perret avec Gilbert Roland
1930La femme d’une nuit – de Marcel L’Herbier avec Jean Murat
La femme d’une nuit ( la donna di una notta ) de Marcel L’Herbier avec Ruggero Ruggeri
    Version italienne de « La femme d’une nuit »
1934Odette / Déchéance – de Jacques Houssin & Giorgio Zambon avec Samson Fainsilber
1943Dora l’expiation ( Dora la espía / Dora o le spie ) de Raffaello Matarazzo avec Emilio Cigoli
1957Au sud rien de nouveau ( a sud niente di nuovo ) de Giorgio Simonelli avec Abbe Lane
1969La fille de Prague ( una ragazza di Praga ) de Sergio Pastore avec Franco Citti
19751900 ( novecento ) de Bernardo Bertolucci avec Robert De Niro
Fiche créée le 3 août 2011 | Modifiée le 24 juillet 2015 | Cette fiche a été vue 3489 fois
PREVIOUSPierre Bertin || Francesca Bertini || Juliet BertoNEXT