CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pedro Larrañaga
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Francis Girod



Date et Lieu de naissance : 9 octobre 1944 (Semblançay, France)
Date et Lieu de décès : 19 novembre 2006 (Bordeaux, France)
Nom Réel : Francis Yvon Girod

REALISATEUR

Francis Girod naît le 9 octobre 1944, à Semblançay, petite ville de Touraine. Au divorce de ses parents, il part vivre en Belgique avec sa mère. Jeune homme, il suit à Paris des cours de théâtre et de journalisme Devenu stagiaire sur les plateaux de tournage, il apprend, dès 1962, son métier avec des réalisateurs non-conformistes comme Jean-Pierre Mocky, Alex Joffé, Roger Vadim, Pierre Grimblat ou Jacques Rouffio. Durant cette même période, particulièrement actif, il rédige, pour les journaux, des critiques cinématographiques, apparaît dans des émissions de télévision et interprètes quelques petits rôles pour le grand écran comme dans «Les gauloises bleues» (1967) de Michel Cournot avec Annie Girardot et Bruno Crémer. Il passe très vite à l’écriture des scénarii dont celui de «Slogan» (1968) avec Jane Birkin et Serge Gainsbourg. En exerçant toujours le métier d’acteur, il produit un documentaire et plusieurs films dont «Dîtes le avec des fleurs» (1973) de son vieil ami Grimblat avec Rocío Dúrcal. Dans son premier film, «Le trio Infernal» (1973), il met en scène, Michel Piccoli, en avocat véreux et ses complices Romy Schneider et Mascha Gonska, dans le Marseille des années vingt. C’est le début d’une fructueuse carrière durant laquelle le cinéaste concocte régulièrement des films aux sujets variés: la pègre de l’après guerre avec «René la Canne» et Gérard Depardieu dans le rôle-titre, le microcosme des colons blancs en Afrique noire, à partir du roman de Georges Conchon, prix concours 1964, pour «L’état sauvage» porté à l’écran en 1977, avec de nouveau Michel Piccoli mais aussi Claude Brasseur qu’il dirige, en 1980, aux côtés de Romy Schneider dans «La banquière» et ses scandales financiers de l’entre-deux-guerres. Dès 1982, Ce réalisateur parle des banlieues et des populations émigrés dans «Le grand frère» avec Gérard Depardieu en ancien légionnaire qui règle ses comptes, le jeune Hakim Ghanem et Jacques Villeret. En 1984, Girod aborde les hautes sphères du pouvoir avec «Le bon plaisir» d’après le roman de Françoise Giroud, avec Jean-Louis Trintignant en président de la république, et son « ex » jouée par Catherine Deneuve. En 1986, il casse l’image de «La Boum» de Claude Pinoteau en faisant de la toute jeune Sophie Marceau l’épouse d’un Claude Brasseur déchu dans «Descente aux enfers».

Dans les années quatre-vingt-dix, Francis Girod transforme notamment Daniel Auteuil, dans une reconstitution minutieuse, en «Lacenaire», fils de bourgeois, assassin récidiviste et à la plume alerte, sous la Monarchie de Juillet. Citons ensuite deux policiers atypiques où il dirige des acteurs de nouvelles générations: Robinson Stévenin dans les milieux interlopes de Bruxelles pour «Mauvais genres» (2001) et Antoine de Caunes en amnésique dans «Un ami parfait» (2005). C’est à l’occasion du tournage à Bordeaux d’un téléfilm «Notable donc coupable», sur le scandale Allègre, tueur en série, qui d’après de faux témoignages relayés par la presse, aurait organisé des soirées très particulières pour des hauts responsables politiques toulousains, que le réalisateur est terrassé par une crise cardiaque, dans son hôtel, au petit matin du 19 novembre 2006.

Élu en 2002 au siège de Claude Autant-Lara à l’Académie des Beaux Arts, professeur au conservatoire, Francis Girod, à l’humour fin et caustique, laisse des œuvres variées de très bonne facture mais à l’atmosphère souvent dérangeante et aux personnages complexes. Un autre témoignage d’un certain cinéma à la française.

© Caroline HANOTTE

copyright
1962Ballade pour un voyou – de Jean-Claude Bonnardot avec Hildegard Knef
    Seulement assistant réalisateur
Les vierges – de Jean-Pierre Mocky avec Charles Aznavour
    Seulement assistant réalisateur
Les culottes rouges – de Alex Joffé avec Bourvil
    Seulement assistant réalisateur
1963Les amoureux du France / Amour, humour et France – de François Reichenbach & Pierre Grimblat avec Marie-France Pisier
    Seulement assistant réalisateur
La bonne soupe – de Robert Thomas avec Annie Girardot
    Seulement assistant réalisateur
1964La ronde – de Roger Vadim avec Jane Fonda
    Seulement assistant réalisateur
Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Marie Laforêt
    Seulement assistant réalisateur
1965La curée – de Roger Vadim avec Jane Fonda
    Seulement assistant réalisateur
1966L’horizon – de Jacques Rouffio avec Jacques Perrin
    Seulement assistant réalisateur
Tue-moi vite, j’ai froid ( fai in fretta ad uccidermi... ho freddo ! ) de Francesco Maselli avec Monica Vitti
    Seulement assistant réalisateur
1967Les gauloises bleues – de Michel Cournot avec Bruno Cremer
    Seulement interprétation
Pierre et Paul – de René Allio avec Bulle Ogier
    Seulement interprétation
1968Les idoles – de Marc’O avec Pierre Clémenti
    Seulement interprétation
Slogan – de Pierre Grimblat avec Jane Birkin
    Seulement adaptation, scénario & directeur de production
Le voleur de crimes – de Nadine Trintignant avec Robert Hossein
    Seulement interprétation
1969Sirocco d’hiver ( téli sirokkó : Sirokko / winter wind ) de Miklós Jancsó avec Marina Vlady
    Seulement scénario
Léa l’hiver – de Marc Monnet avec Gilles Ségal
    Seulement interprétation & production
1971 CM Camille / Camille ou la comédie catastrophique – de Claude Miller avec Philippe Léotard
    Seulement interprétation
L’italien des roses – de Charles Matton avec Richard Bohringer
    Seulement interprétation
1972Beau masque – de Bernard Paul avec Massimo Serato
    Seulement production
DO La République est morte à Diên Biên Phù – de Jérôme Kanapa & Jean Lacouture
    Seulement production
1973Dites-le avec des fleurs ( díselo con flores ) de Pierre Grimblat avec Fernando Rey
    Seulement production
Erica Minor – de Bertrand Van Effenterre avec Brigitte Fossey
    Seulement production
Juliette et Juliette – de Remo Forlani avec Marlène Jobert
    Seulement production
Le trio infernal – de Francis Girod avec Michel Piccoli
    + scénario
1974Le jeu avec le feu – de Alain Robbe-Grillet avec Jean-Louis Trintignant
    Seulement interprétation
Sept morts sur ordonnance – de Jacques Rouffio avec Gérard Depardieu
    Seulement production
1976René la Canne – de Francis Girod avec Sylvia Kristel
    + scénario
1977L’état sauvage – de Francis Girod avec Michel Piccoli
    + scénario & production
1980La banquière – de Francis Girod avec Romy Schneider
    + scénario
1981Le grand frère – de Francis Girod avec Jean Rochefort
    + scénario
1983Le bon plaisir – de Francis Girod avec Catherine Deneuve
    + scénario
1985Mon beau-frère a tué ma sœur – de Jacques Rouffio avec Michel Serrault
    Seulement interprétation
1986Descente aux enfers – de Francis Girod avec Sophie Marceau
    + scénario
1987L’enfance de l’art – de Francis Girod avec Anne-Marie Philipe
    + scénario & interprétation
Saxo – de Ariel Zeitoun avec Gérard Lanvin
    Seulement interprétation
1988Zanzibar – de Christine Pascal avec Fabienne Babe
    Seulement interprétation
1989Lacenaire / L’élégant criminel – de Francis Girod avec Daniel Auteuil
    + scénario
1991Ecrire contre l’oubli – de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier & Nadine Trintignant avec Isabelle Huppert
    Segment « Pour d’Archana Guha, Inde »
L.627 – de Bertrand Tavernier avec Didier Bezace
    Seulement interprétation
Mensonge – de François Margolin avec Nathalie Baye
    Seulement interprétation
1993Délit mineur – de Francis Girod avec Claude Brasseur
    + scénario
1995 DO Lumière et compagnie – de Merzak Allouache, Theo Angelopoulos, Vincente Aranda, Gabriel Axel, Bigas Luna, John Boorman, Youssef Chahine, Alain Corneau, Costa- Gavras, Raymond Depardon, Jaco Van Dormael, Francis Girod, Peter Greenaway, Lasse Hallström, Michael Haneke, Hugh Hudson, James Ivory, Gaston Kaboré, Abbas Kirostami, Cédric Klapisch, Andreï Konchalovski, Patrice Leconte, Spike Lee, Claude Lelouch, David Lynch, Ismail Merchant, Claude Miller, Sarah Moon, Idrissa Ouedraogo, Arthur Penn, Lucian Pintilie, Jacques Rivette, Helma Sanders-Brahms, Jerry Schatzberg, Nadine Trintignant, Fernando Trueba, Liv Ullmann, Régis Wargnier, Wim Wenders, Yoshishige Yoshida & Yimou Zhang
Passage à l’acte – de Francis Girod avec Anne Parillaud
    + scénario
1996Calino Maneige – de Jean-Patrick Lebel avec Ariane Ascaride
    Seulement interprétation
1997Terminale – de Francis Girod avec Anna Mouglalis
    + scénario
2000 TV Le misanthrope – de Francis Girod avec Denis Podalydès
2001Mauvais genres – de Francis Girod avec Ginette Garcin
    + adaptation, dialogues & scénario
2004 TV Le pays des enfants perdus – de Francis Girod avec Gérard Rinaldi
2005Un ami parfait – de Francis Girod avec Antoine de Caunes
    + scénario
2006 TV Notable donc coupable – de Francis Girod avec Charles Berling
    Inachevé
Fiche créée le 21 novembre 2006 | Modifiée le 4 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 5393 fois
PREVIOUSFrançoise Giret || Francis Girod || Ennio GirolamiNEXT