CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Max Mack
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Francisco Rabal



Date et Lieu de naissance : 8 mars 1926 (Aguilas, Espagne)
Date et Lieu de décès : 28 août 2001 (Mérignac, France)
Nom Réel : Francisco Rabal Valera

ACTEUR
Image
1953 Hommes en détresse (la guerra de Dios) de Rafael Gil avec Claude Laydu, Fernando Sancho & Gérard Tichy
Image
1971 Nada menos que todo un hombre – de Rafael Gil avec Analía Gadé, Ángel del Pozo & Lola Lemos
Image
1983 Les saints innocents (los santos inocentes) de Mario Camus avec Alfredo Landa & Mary Carrillo
Image
1999 Goya à Bordeaux (Goya en Burdeos) de Carlos Saura avec José Coronado, Maribel Verdú & Manuel de Blas

Francisco (Paco) Rabal Valera naît le 8 mars 1926, à Águilas, dans le sud de la province de Murcie. Son père est mineur, sa mère travaille dans une minoterie. Il est le deuxième de trois enfants. Au début de la Seconde République, il monte avec sa famille à Madrid, fuyant la misère. Dès qu’il est en âge de travailler, il fait tous les métiers dont celui de vendeur des rues. Au milieu des années quarante, il travaille comme électricien pour les studios Charmartín. Remarqué pour sa belle gueule de beau gosse un peu voyou, il est embauché à vingt ans pour faire de la figuration dans «La pródiga» de Rafael Gil. Quatre ans plus tard, il devient une vedette en affrontant Alfredo Mayo, dans un film historique en costume «María Antonia, la Caramba», réalisé par Arturo Ruíz Castillo. Une étoile est née…

Sa forte personnalité et son côté rebelle lui permettent d’assurer de remarquables prestations dès le début des années cinquante, comme dans «Hommes en détresse» (1953), où, mineur dans les Asturies, il accepte de s’allier avec le curé du village ( Claude Laydu ), pour sauver des enfants ensevelis dans une mine. Francisco Rabal joue plutôt dans le registre dramatique, même s’il déploie un charme irrésistible de conquérant vulnérable dans deux comédies: «Todo es posible en Granada» (1953) et «Historia de la radio» (1954) de José Luis Sáenz de Heredia. Durant la même période, Francisco fait aussi du théâtre. Il rencontre l’excellente comédienne Asuncíón Beleguer qui va devenir sa femme et lui donnera deux enfants: Teresa, comédienne et Benito, réalisateur qui sera à son tour le père de Liberto, lui aussi acteur.

À l’orée des années soixante, Francisco Rabal est remarqué par Luis Buñuel. Ces deux personnalités hors du commun ne peuvent que se plaire. Rabal va camper magistralement, dans un «Nazarín» (1958) transposé au Mexique, un jeune curé pathétique et très buñuelien, à partir d’un roman de Benito Pérez Galdós. Puis c’est «Viridiana» (1961) où il interprète le fils naturel, cynique et profiteur de Don Jaime joué par Fernando Rey. Ces deux films vont propulser ce comédien au sommet de la notoriété dans son pays où, l’Espagne franquiste bien pensante, imagine s’encanailler en le fréquentant et lui pardonne tout pour rompre l’ostracisme qui la frappe. À l’étranger il est dirigé par Claude Chabrol dans «Marie-Chantal contre le docteur Kha» (1965) avec la très belle Marie Laforêt, Jacques Rivette dans «La religieuse» (1965) avec Anna Karina, Valerio Zurlini dans «Le désert des tartares» (1976), pour ne citer qu’eux. Il s’essaie aussi aux westerns et aux super productions, notamment «Mathias Sandorf» (1962), aux côtés de Louis Jourdan. En 1984, il obtient, avec le comédien espagnol Alfredo Landa, le prix d’interprétation masculin au festival de Cannes pour «Les saints innocents» de Mario Camus.

Par la suite, Francisco Rabal travaille avec les nouveaux enfants terribles du cinéma espagnol: Pedro Almodóvar, Victoria Abril, Imanol Arias, etc. En 1999, il retrouve Carlos Saura pour faire revivre magnifiquement le peintre Francisco Goya et reçoit, à cette occasion, le Goya du meilleur acteur. Le 28 août 2001, Francisco Rabal qui revient de Montréal, est pris d’étouffement. L’avion fait une escale d’urgence à l’aéroport de Bordeaux Mérignac où il décède. Il laisse derrière lui une immense carrière mais aussi de dignes descendants pour transmettre son formidable talent, sa force de conviction tonitruante et son inextinguible envie de vivre. Alors: ¡ Hasta siempre, Paco !

© Caroline HANOTTE

copyright
1946La pródiga – de Rafael Gil avec Paola Barbara
1947Alhucemas – de José López Rubio avec Sara Montiel
1948Don Quichotte ( Don Quijote de la Mancha / Don Quixote ) de Rafael Gil avec Carmen de Lucio
Revelación – de Antonio de Obregón avec Antoñita Colomé
1949L’occasion fait le larron ( la honradez de la cerradura ) de Luis Escobar avec Paquita Bresoli
1950María Antonia «La Caramba» – de Arturo Ruiz Castillo avec Antoñita Colomé
Luna de sangre – de Francisco Rovira Beleta avec Isabel de Pomés
1951María Morena – de José María Forqué & Pedro Lazaga avec Paquita Rico
Duda – de Julio Salvador avec Mary Lamar
1952Sœur Intrépide ( Sor Intrépida ) de Rafael Gil avec Dominique Blanchar
Perseguidos / La carcel infinita – de José Luis Gamboa avec Silvia Morgan
Hay un camino a la derecha – de Francisco Rovira Beleta avec Consuelo de Nieva
1953Hommes en détresse / La guerre de dieu ( la guerra de Dios ) de Rafael Gil avec Claude Laydu
    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

Tout est possible à Grenade / Dans la vie tout s’arrange ( todo es posible en Grenada / all is possible in Granada ) de José Luis Sáenz de Heredia avec Merle Oberon
Le baiser de Judas ( el beso de Judas ) de Rafael Gil avec Gabriel Alcover
1954Murió hace quince años – de Rafael Gil avec Lila Rocco
Le moulin des amours ( la pícara molinera ) de León Klimovsky avec Carmen Sevilla
Historias de la radio – de José Luis Sáenz de Heredia avec José Isbert
1955Le chant du coq ( el canto del gallo ) de Rafael Gil avec Jacqueline Pierreux
Les prisonniers du mal ( revelación / prigioneri del male / prigionieri del male / revelation ) de Mario Costa avec May Britt
1956La gran mentira – de Rafael Gil avec José Luis Sáenz de Heredia
Saranno uomini / Serán hombres – de Silvio Siano avec Massimo Girotti
Amanecer en puerta oscura – de José María Forqué avec Luisella Boni
    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

L’amore più bello / L’uomo dai calzoni corti / Tal vez mañana – de Glauco Pellegrini avec Eduardo De Filippo
1957Vengeance ( la venganza / ho giurato di ucciderti ) de Juan Antonio Bardem avec Raf Vallone
Marisa ( Marisa la civetta / Marisa, la coqueta ) de Mauro Bolognini avec Marisa Allasio
Un dénommé Squarcio ( la grande strada azzura ) de Gillo Pontecorvo avec Alida Valli
1958La muraille de feu ( la Gerusalemma liberata ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Sylva Koscina
La noche y el alba – de José María Forqué avec Rosa Arenas
Les clairons de la peur ( los clarines del miedo ) de Antonio Román avec Silvia Solar
Nazarin ( Nazarín ) de Luis Buñuel avec Marga López
Deux hommes sont arrivés ( they came two men / llegaron dos hombres / det kom två män ) de Euselio Fernández Ardavín & Arne Mattsson avec Ulla Jacobsson
Zoras le rebelle ( diez fusiles esperan / Zoras il ribelle ) de José Luis Sáenz de Heredia avec Milly Vitale
DO Cuenca – de Carlos Saura
    Seulement voix
1959Sonatas ( las aventuras del marqués de Bradomin ) de Juan Antonio Bardem avec Maria Félix
Trío de damas – de Pedro Lazaga avec Laura Valenzuela
El hombre de la isla – de Vincente Escrivá avec Pilar Cansino
    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
1960Cavalcata selvaggia – de Piero Pierotti avec Wandisa Guida
Azahares rojos – de Alfredo B. Crevenna avec Silvia Fournier
À cinq heures de l’après-midi ( a las cinco de la tarde ) de Juan Antonio Bardem avec Matilde Artero
Commando traqué ( tiro al piccione ) de Giuliano Montaldo avec Eleonora Rossi Drago
DO A través de San Sebastián – de Antonio Eceiza & Elías Querejeta
    Seulement voix
1961Jusqu’au dernier souffle ( la sed / hijo de hombre ) de Lucas Demare avec Susy Castell
La main dans le piège ( la mano en la trampa ) de Leopoldo Torre Nilsson avec Elsa Daniel
Viridiana – de Luis Buñuel avec Silvia Pinal
Mort d’un bandit ( morte di un bandito ) de Giuseppe Amato avec Katina Paxinou
1962L’éclipse ( l’eclisse ) de Michelangelo Antonioni avec Monica Vitti
Soixante-dix fois sept ( setenta veces siete ) de Leopoldo Torre Nilsson avec Isabel Sarli
Le péché ( noche de verano / il peccato ) de Jorge Grau avec Tanya Lopert
Mathias Sandorf – de Georges Lampin avec Louis Jourdan
Les dernières aventures de Fra Diavolo ( diavolo / Fra Diávolo / i tromboni de Fra Diavolo ) de Giorgio Simonelli & Miguel Lluch avec Ugo Tognazzi
La femme des autres / La rapatriée ( la rimpatriata ) de Damiano Damiani avec Walter Chiari
1963Autopsie d’un crime ( autopsia de un criminal / autopsy of a criminal ) de Ricardo Blasco avec Howard Vernon
El diablo también llora / Il delitto di Anna Sandoval – de José Antonio Nieves Conde avec Eleonora Rossi Drago
L’autre femme – de François Villiers avec Annie Girardot
Le gros coup – de Jean Valère avec Emmanuelle Riva
1964Les bandits / La charge des rebelles ( llanto por un bandido / cavalieri della vendetta ) de Carlos Saura avec Lea Massari
Currito de la Cruz – de Rafael Gil avec Soledad Miranda
Intimidad de los parques – de Manuel Antin avec Dora Baret
DO España insólita – de Javier Aguirre
    Seulement voix
1965María Rosa – de Armando Moreno avec Asunción Balaguer
Marie-Chantal contre de docteur Kha – de Claude Chabrol avec Marie Laforêt
La religieuse / Suzanne Simonin, la religieuse de Denis Diderot – de Jacques Rivette avec Anna Karina
Camino del rocío – de Rafael Gil avec Carmen Sevilla
1966Le dernier des rois Incas ( das vermächtnis des Inka / legacy of the incas / viva gringo / zavetut na inkata / el último rey de los Incas ) de Georg Marischka avec Guy Madison
Hoy como ayer – de Mariano Ozores Hijo avec Perla Cristal
Les sorcières ( le streghe ) de Luchino Visconti, Pier Paolo Pasolini, Franco Rossi & Mauro Bolognini avec Silvana Mangano
Les longs jours de la vengeance ( i lunghi giorni della vendetta / faccia d’angelo / los largos días de la venganza / long days of vengeance ) de Florestano Vancini avec Giuliano Gemma
Les aventures extraordinaires de Cervantes ( Cervantes / avventure e gli amori di Miguel Cervantes / young rebel ) de Vincent Sherman avec Gina Lollobrigida
Belle de jour – de Luis Buñuel avec Catherine Deneuve
1967Oscuros sueños eróticos de agosto / Oscuros sueños de agosto – de Miguel Picazo avec Viveca Lindfors
Sangre en el ruedo – de Rafael Gil avec Mary Begoña
CM Flash 20 – de Félix Martialay avec Jorge Grau
    Seulement apparition
1968Simon Bolivar ( Simón Bolívar / la epopeya de Bolívar ) de Alessandro Blasetti avec Maximilian Schell
DO El libro del buen amor / El buen amor / Libros que hay que tener : El libro del buen amor – de Julián Marcos & José Antonio Pátamo
    Seulement voix
El « Che » Guevara – de Paolo Heusch avec John Ireland
1969De nouveau l’Espagne ( España otra vez ) de Jaime Camino avec Marianne Koch
Un adulterio decente – de Rafael Gil avec Manolo Gómez Bur
    Seulement apparition
Los desafíos – de Rafael Azcona, José Luis Egea, Víctor Erice & Claudio Guerín avec Asunción Balaguer
Sur ordres du führer / Sous les ordres du führer ( la battaglia d’Inghilterra / el largo día del águila / battle squadron / eagles over London ) de Enzo G. Castellari avec Van Johnson
1970Ann och Eve, de erotiska – de Arne Matsson avec Marie Liljedahl
Têtes coupées ( cabezas cortadas ) de Glauber Rocha avec Pierre Clémenti
Après le déluge ( después del diluvio ) de Jacinto Esteva avec Mijanou Bardot
    + scénario
Laia – de Vincente Lluch avec Manolo Otero
La grande scrofa nera – de Filippo Ottoni avec Flora Robson
Las gatas tienen frío – de Carlos Serrano avec Concha Leza
1971Goya ( Goya, historia de una soledad / historia de una soledad ) de Nino Quevedo avec Irina Demick
L’effroyable machine de l’industriel N.P. ( N.P. il segretto / N. P. ) de Silvano Agosti avec Ingrid Thulin
Nada menos que todo un hombre – de Rafael Gil avec Rosa Fontana
La fille de l’exorciste ( las melancolicas ) de Rafel Moreno Alba avec Helga Liné
Devil’s crude – de Tommaso Dazzi avec Franco Nero
Amigo !… mon colt à deux mots à te dire ( si può fare… amigo / the big and the bad / Bulldozer is back amigo / can be done, amigo / en el oeste se puede hacer … amigo / it can be done amigo / saddle tramps ) de Maurizio Lucidi avec Jack Palance
1972La guerrilla – de Rafael Gil avec Julia Saly
Le soldat Laforêt – de Guy Cavagnac avec Catherine Rouvel
La colonna infame – de Nello Risi avec Lucia Bosè
L’autre image ( la otra imagen ) de Antonio Ribas avec Jeannine Mestre
1973La leyenda del alcalde de Zalamea – de Mario Camus avec Teresa Rabal
Le conseiller ( il consigliori / el consejero / the counsellor / counselor at crime ) de Alberto De Martino avec Martin Balsam
Dormir y ligar : Todo es empezar – de Mariano Ozores Hijo avec Esperenza Roy
    Seulement apparition
Lola ( no es nada, mamá, sólo un juego ) de José Maria Forqué avec David Hemmings
1974Tormento – de Pedro Olea avec Ana Belén
La planète Vénus ( pianeta venere ) de Elda Tattoli avec Marina Berti
Infamia / La moglie giovane – de Giovanni d’Eramo avec Farley Granger
Metralleta « Stein » – de José Antonio de la Loma avec John Saxon
Faccia di spia – de Giuseppe Ferrara avec Lou Castel
Attenti al buffone ! – de Alberto Bevilacqua avec Eli Wallach
1975El libro del Buen Amor – de Tomás Aznar & Julián Marcos avec Blanca Estrada
    Seulement voix
Cacique bandeira / El muerto – de Héctor Olivera avec Thelma Biral
Las bodas de Blanca – de Francisco Regueiro avec Claudia Gravy
Il sorriso del grande tentatore – de Damiano Damiani avec Glenda Jackson
La pécheresse ( la peccatrice ) de Pier Ludovico Pavoni avec Clara Calamai
CM Funerales de arena – de Francisco Rabal & Julián Marcos
    Seulement voix & réalisation
1976Les longues vacances de 36 ( las largas vacaciones del 36 ) de Jaime Camino avec Angela Molina
Emilia... parada y fonda – de Angelino Fons avec Juan Diego
Les désert des tartares ( il deserto dei tartari ) de Valerio Zurlini avec Max von Sydow
DO Mis encuentros con Dámaso Alonso y sus poemas – de Francisco Rabal avec José Moreno
    Seulement scénario & réalisation
DO ¿ Existió otra humanidad ? – de Julián Marcos avec Ismael González
    Seulement apparition
DO Rafael Alberti en Roma... y en España – de Francisco Rabal avec Lea Massari
    Seulement scénario & réalisation
1977Le convoi de la peur ( sorcerer / wages of fear ) de William Friedkin avec Roy Scheider
Pensione paura / La violación de la señorita Julia – de Francisco Barilli avec Lidia Biondi
L’affaire Mori ( il prefetto di ferro ) de Pasquale Squitieri avec Claudia Cardinale
Corleone – de Pasquale Squitieri avec Giuliano Gemma
1978Io sono mia – de Sofia Scandurra avec Stefania Sandrelli
Il giorno dei cristalli – de Giacomo Battiato avec Vittorio Mezzogiorno
La fille ( così come sei ) de Alberto Lattuada avec Nastassja Kinski
1979La cité du crime ( sbirro, la tua legge è lenta... la mia... no ! ) de Stelvio Massi avec Maurizio Merli
El buscón – de Luciano Berriatúa avec Silvia Russin
Poliziotti solitudine e rabbia – de Stelvio Massi avec Jutta Speidel
L’avion de l’apocalypse ( incubo sulla città contaminata / city of the walking dead / la invasión de los zombies atómicos / invasion by the atomic zombies / invasion de los zombies atómicos / nightmare / nightmare city ) de Umberto Lenzi avec Laura Trotter
Ciao cialtroni ! – de Danilo Massi Rossini avec Rena Niehaus
1980Speed driver ( vértigo en la pista ) de Stelvio Massi avec Senta Berger
La rage de tuer ( fabricantes de pánico / i guerrieri del terrore / Hostages ! ) de René Cardona Jr. avec Stuart Whitman
El gran secreto – de Pedro Mario Herrero avec Charo López
Buites sobre la ciudad / Avvolti sulla città – de Gianni Siragusa avec Mel Ferrer
1981Renacer / Reborn – de Bigas Luna avec Dennis Hopper
La ruche ( la colmena ) de Mario Camus avec Victoria Abril
1982Le trésor des quatre couronnes ( el tesoro de las cuatro coronas / il tesoro delle quattro corone / the treasure of four crowns ) de Ferdinando Baldi avec Lewis Gordon
Truhanes – de Miguel Hermoso avec Lola Flores
1983Escapada final – de Carlos Benpar avec Sean Derek
Epilogue ( epílogo ) de Gonzalo Suárez avec Sandra Toral
Sal gorda – de Fernando Trueba avec Silvia Munt
Les saints innocents ( los santos inocentes ) de Mario Camus avec Alfredo Landa
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France
1984Los zancos – de Carlos Saura avec Laura del Sol
Una tarde – de Nicolás Muñoz avec Isabel Ordaz
Futuro imperfecto – de Nino Quevedo avec Paula Molina
Un marinaio e mezzo – de Tommaso Dazzi avec Franco Nero
1985La vieja música – de Mario Camus avec Eva Cooper
Marbella ( Marbella, un golpe de cinco estrellas / hot spot ) de Miguel Hermoso avec Britt Ekland
Les paradis perdus ( los paraísos perdidos ) de Basilio Martín Patino avec Ana Torrent
La storia – de Luigi Comencini avec Claudia Cardinale
La cardinale ( padre nuestro ) de Francisco Regueiro avec Emma Penella
L’heure des sortilèges ( la hora bruja ) de Jaime de Armiñán avec Concha Velasco
    Meilleur acteur au festival international du cinéma de Valladolid, Espagne

Luces de bohemia – de Míguel Ángel Díez avec Imanol Arias
Camorra ( un complicato intrigo di donne, vicoli e delitti ) de Lina Wertmüller avec Harvey Keitel
CM Pasaron los días – de Irina Kuberskaya avec Teresa Avellanosa
1986Le temps du silence ( tiempo de silencio ) de Vincente Aranda avec Victoria Abril
El hermano bastardo de Dios – de Benito Rabal avec Mario Pardo
El disputado voto del señor Cayo – de Antonio Giménez Rico avec Juan Luis Galiardo
1987Divinas palabras – de José Luis García Sánchez avec Ana Belén
Gallego – de Manuel Octavio Gómez avec Jorge Sanz
La collina del diavolo – de Vittorio Sindoni avec Rossano Brazzi
1988Le temps du destin ( a time of destiny ) de Gregory Nava avec William Hurt
El aire de un crimen – de Antonio Isasi-Isasmendi avec Chema Mazo
Torquemada – de Stanislav Barabas avec Michel Auclair
1989Barroco – de Paul Leduc avec Ottavia Piccolo
Attache-moi ( ¡ átame ! ) de Pedro Almodóvar avec Antonio Banderas
La blanca paloma – de Juan Miñón avec Perla Cristal
1990Manuel, le fils emprunté – de François Labonté avec Isabel Serrano
L’autre – de Bernard Giraudeau avec Julian Negulesco
1991L’homme qui a perdu son ombre – de Alain Tanner avec Valeria Bruni Tedeschi
    Prix du meilleur acteur au festival des films du monde de Montréal, Canada

    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

La taberna fantástica – de Julián Marcos avec José Soriano
1992 CM Ni contigo ni sin ti – de Gerardo Herrero avec María Luisa Ponte
DO Paco, mi padre – de Benito Rabal
1993La Lola se va a los puertos – de Josefina Molina avec José Sancho
El palomo cojo – de Jaime de Armiñán avec Carmen Maura
1994Felicidades Tovarich – de Antonio Eceiza avec Ruth Gabriel
Les cent et une nuits / Les cent et une nuit de Simon Cinéma – de Agnès Varda avec Robert De Niro
    Seulement voix
1995Así en el cielo como en la tierra – de José Luis Cuerda avec Fernando Fernán Gómez
Œdipe maire ( Edipo alcalde ) de Jorge Alí Triana avec Jairo Camargo
1996Le jour et la nuit – de Bernard-Henri Lévy avec Lauren Bacall
Airbag – de Juanma Bajo Ulloa avec Maria de Medeiros
DO Les paradoxes de Buñuel – de Jorge Amat avec Jean-Claude Carrière
    Seulement apparition
1997Petits miracles ( pequeños milagros ) de Eliseo Subiela avec Julieta Ortega
Pajarico – de Carlos Saura avec Manuel Bandera
Divine ( el evangilio de las maravillas ) de Arturo Ripstein avec Katy Jurado
1998Le secret des anges ( talk of angels ) de Nick Hamm avec Frances McDormand
La novia de medianoche – de Antonio Simón avec Nancho Novo
Un jour sans soleil ( en dag til i solen / un día bajo el sol ) de Bent Hamer avec Nicholas Hope
1999Goya à Bordeaux / Goya ( Goya en Burdeos ) de Carlos Saura avec José Coronado
    Goya du meilleur acteur, Espagne

    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

DO À propos de Buñuel ( a propósito de Buñuel ) de José Luis López-Linares & Javier Rioyo avec Carole bouquet
    Seulement apparition
¿ Tú qué harías por amor ? / Che faresti per amore ? – de Carlos Saura Medrano avec Geraldine Chaplin
Torero – de Federico Bruno avec Maria Solario
Poisson lune ( peixe-lua ) de José Álvaro Morais avec Beatriz Batarda
CM Lorca, Santiago y seis poemas gallegos – de Alber Ponte avec Laura García Lorca
    Seulement voix
2000Divertimento – de José García Hernández avec Federico Luppi
CM La verdad si no miento – de avec Asunción Balaguer
El sueño del caimán – de Beto Gómez avec Rafael Velasco
Lázaro de Tormes – de Fernando Fernán Gómez & José Luis García Sánchez avec Beatriz Rico
2001Alla rivoluzione sulla due cavalli – de Maurizio Sciarra avec Georges Moustaki
Dagon ( Dagon – La secta del mar ) de Stuart Gordon avec Ezra Godden
Las noches de Constantinopla – de Orlando Rojas avec Liberto Rabal
CM Una giornata con Paco Rabal – de Federico Bruno avec Vittorio Storaro
AUTRES PRIX :
      
    Fotogramas de Plata du meilleur acteur espagnol, Espagne ( 1954 )

    Fotogramas de Plata du meilleur acteur de cinéma, Espagne ( 1984 )

    Fotogramas de Plata du meilleur acteur de cinéma, Espagne ( 1985 )

    Fotogramas de Plata du meilleur acteur d’une série télévisée, Espagne ( 1990 )

    Fotogramas de Plata du meilleur acteur de télévision, Espagne ( 1994 )

    Prix Spécial aux prix Fotogramas de Plata, Espagne ( 1996 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’union des acteurs espagnols, Espagne ( 1997 )

    Fotogramas de Plata du meilleur acteur de cinéma, Espagne ( 2000 )

    Prix Donostia pour l’ensemble de sa carrière au festival international du film de San Sebastián, Espagne ( 2001 )

    Grand Prix Spécial des Amériques au festival des films du monde de Montréal, Canada ( 2001 )

    Prix de la ville d’Huelva, à titre posthume, au festival du cinéma d’Amérique Latine de Huelva, Espagne ( 2001 )
Fiche créée le 28 février 2006 | Modifiée le 3 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 12069 fois
PREVIOUSKurt Raab || Francisco Rabal || Carl RaddatzNEXT