CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marguerite Ducouret
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Frank Sinatra



Date et Lieu de naissance : 12 décembre 1915 (Hoboken, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 14 mai 1998 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Francis Albert Sinestro

ACTEUR

Frank Sinatra naît Francis Albert Sinestro, le 12 décembre 1915 au 415, Monroe Street à Hoboken, dans le New-Jersey, limitrophe de l’état de New-York. Bien qu’issu d’une famille italienne d’origine très modeste, il n’est pas élevé dans la rue comme le veut la légende. Il est d’abord garçon de course puis il fait quelques piges comme journaliste sportif. Mais il a aussi d’exceptionnelles qualités de musicien et il débute comme chanteur dans un groupe de sa ville natale puis il se produit à New-York et travaille notamment avec Tommy Dorsey. En 1939, il épouse Nancy Barbato, une amie d’enfance, qui lui donnera trois enfants, futurs artistes et chanteurs: Nancy Sinatra (1940), Frank Sinatra Jr. (1944) et Christine dite Tina Sinatra (1948). Devenu l’idole des adolescentes en socquettes qui, hystériques, se pressent à ses récitals, il adopte légalement, à la même époque, le nom de Frank Sinatra.

Côté cinéma, notons une première apparition dans un court métrage en 1935, mais c’est à partir de la décennie suivante que Frank Sinatra commence une véritable carrière d’acteur même s’il est d’abord sollicité à l’écran essentiellement pour ses talents de music-hall. Citons pour l’anecdote «Amour et swing» (1943) de Tim Whelan avec Michèle Morgan qui a quitté la France occupée, mais surtout «Un jour à New-York» (1949) où matelot en permission, il arpente les rues aux côtés de Gene Kelly et Jules Munshin. C’est au cours des années cinquante que le chanteur montre qu’il est aussi un extraordinaire comédien dans notamment «Tant qu’il y aura des hommes» (1953) de Fred Zinnemann avec Burt Lancaster, Deborah Kerr et Montgomery Clift. Les films devenus des références se succèdent et pour ne rappeler que quelques titres: «L’homme au bras d’or» avec Kim Novak et «Haute société» avec Grace Kelly, tous les deux en 1955; ou bien encore «Comme un torrent» (1958) avec ses grands amis Dean Martin et Shirley MacLaine. Très pris par le cinéma, Frank Sinatra anime également des émissions télévisées de variété. C’est aussi pour lui une époque particulièrement tumultueuse: un divorce pour épouser Ava Gardner dont il devient le troisième mari mais pour quelques années seulement; des difficultés avec les autorités aux moments du maccarthysme et de la chasse aux sympathisants communistes; des accointances supposées mais jamais prouvées avec la mafia.

Au début des années soixante, Frank Sinatra soutient la campagne électorale de John F. Kennedy. Il poursuit une prestigieuse carrière de chanteur en créant sa propre marque de disques. Il s’essaie à la réalisation en tournant en 1964 «L’île des braves» où il met en scène des Japonais et des Nord-Américains isolés une île du Pacifique pendant la seconde guerre mondiale. L’année suivante, Frank Sinatra se marie avec Mia Farrow de trente ans sa cadette, mais le mariage ne dure guère, et il enregistre notamment «Strangers in the night». Dix ans plus tard, il épousera Barbara Blakeley qui aura divorcé pour lui de Zeppo Marx.

À partir des années soixante-dix, Frank Sinatra qui, avec une soixantaine de longs métrages à son actif, n’a plus rien à prouver se fait plus rare au cinéma. Il tourne cependant encore quelques téléfilms où il campe souvent des policiers. Cet artiste exceptionnel au caractère bien trempé et au destin devenu mythique s’éteint dans sa quatre-vingt troisième année, le 18 mai 1998, à Los Angeles.

© Caroline HANOTTE

copyright
1935 CM Major Bowes’ amateur theater of the air – de John H. Auer avec Edward Bowes
    Seulement apparition
1941Las Vegas nights / The gay city – de Ralph Murphy avec Constance Moore
1942Croisière mouvementée / Au large de Porto Rico ( ship ahoy ) de Edward Buzzell avec Eleanor Powell
1943 DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck
    Seulement apparition
Amour et swing / Toujours plus haut ( higher and higher ) de Tim Whelan avec Michèle Morgan
CM The house I live in – de Mervyn LeRoy
    Seulement apparition
1944Reveille with Beverly – de Charles T. Barton avec Ann Miller
    Seulement apparition
Step lively – de Tim Whelan avec Adolphe Menjou
CM Road to victory / The shining future – de LeRoy Prinz avec Bing Crosby
CM The all-star bond rally – de Michael Audley avec Harpo Marx
CM Special Christmas trailer – de Harry Loud
    Seulement apparition
1945Escale à Hollywood ( anchors aweigh ) de George Sidney avec Kathryn Grayson
1946La pluie qui chante ( till the clouds roll by ) de Richard Whorf avec Robert Walker
1947Tout le monde chante ( it happened in Brooklyn ) de Richard Whorf avec Peter Lawford
CM Screen snapshots : Out-of-this-world series – de Ralph Staub avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
1948Le miracle des cloches ( the miracle of the bells ) de Irving Pichel avec Alida Valli
Le brigand amoureux ( the kissing bandit ) de Laszlo Benedek avec Ricardo Montalban
1949Match d’amour ( take me out to the ball game / everybody’s cheering ) de Busby Berkeley avec Esther Williams
Un jour à New York ( on the town ) de Stanley Donen & Gene Kelly avec Vera-Ellen
1951Quand tu me souris / Sa vie et ses chansons ( meet Danny Wilson ) de Joseph Pevney avec Shelley Winters
Une veine de … ( double dynamite / it’s only money ) de Irving Cummings avec Jane Russell
1952 CM Screen snapshots : Hollywood night life – de Ralph Staub avec Cecil B. DeMille
    Seulement apparition
1953Tant qu’il y aura des hommes ( from here to eternity ) de Fred Zinnemann avec Montgomery Clift
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA

    Golden Globe du meilleur second rôle masculin, USA

Je dois tuer ( suddenly ) de Lewis Allen avec Nancy Gates
1954La fontaine des amours ( three coins in the fountain ) de Jean Negulesco avec Louis Jourdan
    Seulement chansons
Un amour pas comme les autres ( young at heart ) de Gordon Douglas avec Doris Day
Pour que vivent les hommes ( not as a stranger ) de Stanley Kramer avec Robert Mitchum
Le tendre piège ( the tender trap ) de Charles Walters avec Debbie Reynolds
1955 CM Screen snapshots : Playtime in Hollywood – de Ralph Staub avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
Blanches colombes et vilains messieurs ( guys and dolls ) de Joseph L. Mankiewicz avec Marlon Brando
L’homme aux bras d’or ( the man with a golden arm ) de Otto Preminger avec Kim Novak
Haute société ( high society ) de Charles Walters avec Grace Kelly
1956Le tour du monde en quatre-vingts jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec David Niven
Johnny Concho – de Don McGuire avec Phyllis Kirk
    + production
Orgueil et passion ( the pride and the passion ) de Stanley Kramer avec Sophia Loren
1957Viva Las Vegas ( meet me in Las Vegas / Viva Las Vegas ! ) de Roy Rowland avec Lena Horne
Le pantin brisé ( the joker is wild / all the way / the joker ) de Charles Vidor avec Mitzi Gaynor
La blonde ou la rousse ( Pal Joey ) de George Sidney avec Rita Hayworth
    Golden Globe du meilleur acteur de cinéma catégorie musical ou comédie, USA

    Laurel d’Or de la meilleure interprétation musicale masculine, USA
1958Comme un torrent ( some came running ) de Vincente Minnelli avec Shirley MacLaine
    Laurel d’Or de la meilleure interprétation dramatique masculine, USA

Diables au soleil ( kings go forth ) de Delmer Daves avec Natalie Wood
1959Un trou dans la tête ( a hole in the head ) de Frank Capra avec Eleanor Parker
    + producteur exécutif
La proie des vautours ( never so few / campaign Burma ) de John Sturges avec Gina Lollobrigida
CM Invitation to Monte Carlo – de Euan Lloyd avec Grace Kelly
    Seulement apparition
DO Premier Khrushchev in the USA – de ? avec Shirley MacLaine
    Seulement apparition
1960Can-can – de Walter Lang avec Maurice Chevalier
    Laurel d’Or de la meilleure interprétation musicale masculine, USA

L’inconnu de Las Vegas / Onze hommes à minuit ( ocean’s eleven ) de Lewis Milestone avec Angie Dickinson
1961Pepe – de George Sidney avec Donna Reed
Le diable à quatre heures ( the devil at four o’clock ) de Mervyn LeRoy avec Spencer Tracy
X-15 – de Richard Donner avec Charles Bronson
    Seulement production
1962Les trois sergents ( sergeants three ) de John Sturges avec Sammy Davis Jr.
    + production
Tempête à Washington ( advise and consent ) de Otto Preminger avec Charles Laughton
    Seulement voix
Un crime dans la tête ( the manchurian candidate ) de John Frankenheimer avec Janet Leigh
Astronautes malgré eux ( road to Hong Kong ) de Norman Panama avec Dorothy Lamour
1963T’es plus dans la course papa /Garçonnière à tempérament ( come blow your horn ) de Bud Yorkin avec Barbara Rush
Le dernier de la liste ( the list of Adrian Messenger ) de John Huston avec George C. Scott
1964Quatre du Texas ( four for Texas ) de Robert Aldrich avec Ursula Andress
Les sept voleurs de Chicago ( Robin and the seven hoods ) de Gordon Douglas avec Dean Martin
    + production
L’île des braves ( none but the brave ) de Frank Sinatra avec Clint Walker
    + production
1965Les inséparables / Comment marier sa femme ( marriage on the rocks ) de Jack Donahue avec Deborah Kerr
L’express du colonel Von Ryan ( Von Ryan’s express ) de Mark Robson avec Trevor Howard
1966L’ombre d’un géant ( cast a giant shadow ) de Melville Shavelson avec John Wayne
Le hold-up du siècle ( assault on a queen ) de Jack Donahue avec Virna Lisi
Le corrompu / La statue en or massif ( the Oscar ) de Russell Rouse avec Elke Sommer
    Seulement apparition
1967Chantage au meurtre ( the naked runner ) de Sidney J. Furie avec Edward Fox
Tony Rome est dangereux ( Tony Rome ) de Gordon Douglas avec Gena Rowlands
DO Movin’ with Nancy – de Jack Haley Jr. avec Frank Sinatra Jr.
    Seulement apparition
CM Think twentieth – de Richard Fleischer avec Julie Andrews
    Seulement apparition
1968Le détective ( the detective ) de Gordon Douglas avec Jacqueline Bisset
1969Une fille en ciment ( lady in ciment ) de Gordon Douglas avec Raquel Welch
1970Un beau salaud ( dirty Dingus Magee ) de Burt Kennedy avec Lois Nettleton
1974Il était une fois Hollywood ( that’s entertainment ! ) de Jack Haley Jr. avec Fred Astaire
DO René Simard au Japon – de Laurent Larouche avec René Simard
    Seulement apparition
1975Le prête-nom ( the front ) de Martin Ritt avec Woody Allen
    Seulement chansons
1976Hollywood, Hollywood ! ( that’s entertainment part II ) de Gene Kelly avec Fred Astaire
1980De plein fouet ( the first deadly sin ) de Brian G. Hutton avec Faye Dunaway
    + producteur exécutif
1982Baby it’s you – de John Sayles avec Rosanna Arquette
    Seulement chansons
1984Cannonball II ( the cannonball run II ) de Hal Needham avec Burt Reynolds
1988Qui veut la peau de Roger Rabbit ? ( who framed Roger Rabbit ? ) de Robert Zemeckis avec Bob Hoskins
    Seulement chansons
1990 DO Listen up : The lives of Quincy Jones – de Ellen Weissbrod avec Quincy Jones
    Seulement apparition
1991 DO Preminger : Anatomy of a filmmaker – de Valerie A. Robins avec Joseph L. Mankiewicz
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1946 )

    Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1951 )

    Prix Cecil B. DeMille aux Golden Globes, USA ( 1971 )

    Prix Humanitaire Jean Hersholt aux Academy Awards, USA ( 1971 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par la Guilde des acteurs de cinéma, USA ( 1973 )

    Prix pomme acide par les Golden Apple Awards, USA ( 1974 )

    Prix Pomme d’Or de la star masculine de l’année aux Golden Apple Awards, USA ( 1977 )
Fiche créée le 21 août 2007 | Modifiée le 2 mars 2015 | Cette fiche a été vue 8244 fois
PREVIOUSAimé Simon-Girard || Frank Sinatra || Donald SindenNEXT