CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jack Nicholson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Friedrich von Ledebur



Date et Lieu de naissance : 3 juin 1900 (Nisko, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 25 décembre 1986 (Schwertberg, Autriche)
Nom Réel : Friedrich Anton Maria Hubertus Bonifacius von Ledebur-Wicheln

ACTEUR
Image
1956 Voodoo Island – de Reginald Le Borg avec Boris Karloff, Beverly Tyler & Elisha Cook Jr.
Image
1963 La chute de l’empire romain (the fall of the roman empire) de Anthony Mann avec Sophia Loren & James Mason
Image
1976 Le convoi de la peur (sorcerer) de William Friedkin avec Roy Scheider, Bruno Cremer & Francisco Rabal
Image
1985 Ginger et Fred (Ginger e Fred) de Federico Fellini avec Marcello Mastroianni & Giulietta Masina

Friedrich von Ledebur, que nous connaissons tous pour son interprétation d’Eric XIV Roi de Kurlande et père de la célèbre Demoiselle d’Avignon télévisuelle, est né avec le XXe siècle, dans l’Empire Austro-Hongrois. Sa famille fait partie de la haute noblesse de l’époque et tout comme ses six frères et sœurs, il reçoit une éducation digne de son rang. Très jeune pourtant, il est enrôlé à la fin de la guerre 14-18, et finit officier de cavalerie. Dégoûté de la guerre où il a vu mourir son frère aîné Johan, il part aux Etats-Unis où il fréquente les milieux artistiques. Il suit des cours d’art dramatique. C’est là qu’il fait la connaissance d’Iris Tree, une «excentrique» actrice et écrivain, qui lui donne un premier fils, le Comte Christian en 1928. Le deuxième conflit mondial éclate et il reste outre-Atlantique.

Après 1945, Friedrich von Ledebur commence une carrière au cinéma. Grâce à sa haute silhouette, son visage émacié et distingué, ses traits burinés , il joue les militaires, les aventuriers, les marins sous la houlette des plus grands: Ernst Lubitsch dans «Scandale à la cour» (1944), Alfred Hitchcock dans «Les enchaînés» (1946), Otto Preminger dans «Ambre» (1947), et par 4 fois John Huston. dont nous retiendrons surtout «Moby Dick» (1955) où il est Queequeg, le harponneur tout tatoué. Anthony Quinn le fait Capitaine Bart dans «Les boucaniers» (1958). Les années 60 voient la mode des grandes fresques «péplum» et on le reconnaît en officier romain, dans «Barabbas» de Richard Fleischer (1961), mais aussi dans «La chute de l’Empire Romain» (1963) de Anthony Mann, et dans «La bataille de Rome» (1968) de Richard Siodmak.

Ce dernier avait déjà fait appel à lui dans «Les mercenaires du Rio Grande» (1964) d’après l’œuvre de Karl May. Un souvenir à ce sujet, émanant de Gérard Barray: «Le Graf était absolument charmant sur le plateau, il jouait dans le film le rôle de mon père, et nous avions sympathisé; sur ce tournage, j’avais rencontré Térésa, qui allait devenir ma femme et il en était tout attendri!; c’était vraiment un homme élégant sur tous les plans». Terence Young à son tour le repère et utilise à plusieurs reprises ses excellentes qualités de cavalier et notamment dans «L’arbre de Noël » (1969), avec Bourvil et William Holden, où il est l’ami du petit Pascal qui, leucémique, vivra à peine son dernier arbre de Noël. Aussi étrange que cela paraisse, Friedrich von Ledebur est au générique de deux œuvres signées Federico Fellini: «Juliette des Esprits» (1965) et vingt ans plus tard, pour sa dernière apparition sur les écrans, «Ginger et Fred» (1985). Entre temps, les téléspectateurs l’auront énormément apprécié en 1971 dans son attachante composition de roi d’une île scandinave imaginaire, favorisant les amours de sa fille Koba et du diplomate François Fonsalette. Véritable aristocrate, il n’aura eu que peu d’efforts à faire pour gravir la dernière marche et se hisser sur le trône de Kurlande. Il a beaucoup aimé ce rôle important dans «La demoiselle d’Avignon» (1972) qui lui a apporté une grande popularité.

Divorcé d’Iris Tree en 1955, le «Graf», comme l’appelaient ses partenaires s’est remarié en Europe avec la Comtesse Alice Hoyons von Stichsenstein dont il a eu un deuxième fils, le Comte John-Frederick (1956). Avant de prendre le grand départ en 1986, Friedrich von Ledebur aura su pratiquer avec bonheur un art que Victor Hugo avait su vanter avant lui, celui d’être grand-père, plusieurs fois.

© Donatienne ROBY

copyright
1944Scandale à la cour ( a royal scandal / Czarina ) de Otto Preminger & Ernst Lubitsch avec Tallulah Bankhead
1946Les enchaînés ( notorious / Alfred Hitchcock’s notorious ) de Alfred Hitchcock avec Ingrid Bergman
1947Ambre ( forever Amber ) de Otto Preminger avec Linda Darnell
1948Tisa mon amour ( my girl Tisa ) de Elliott Nugent avec Lilli Palmer
Un million clés en main / La villa de nos rêves ( Mr. Blandings builds his dream house ) de H.C. Potter avec Myrna Loy
Passion fatale ( the great sinner ) de Robert Siodmak avec Ava Gardner
1952Moulin Rouge – de John Huston avec José Ferrer
1955Alexandre le grand ( Alexander the great ) de Robert Rossen avec Richard Burton
    + maitre d’équitation
Moby Dick – de John Huston avec Gregory Peck
1956Voodoo Island / Silent death – de Reginald Le Borg avec Boris Karloff
Le pénitencier de la peur ( the man who turned to stone ) de Leslie Kardos avec Victor Jory
1957Le vingt-septième jour ( the 27th day ) de William Asher avec Gene Barry
Les frères Karamazov ( the brothers Karamazov / the murder of Dmitri Karamazov ) de Richard Brooks avec Yul Brynner
1958S.O.S. dans le ciel ( crash landing ) de Fred F. Sears avec Gary Merrill
Tonnerre sur Berlin ( fräulein / fraulein ) de Henry Koster avec Dana Wynter
Les racines du ciel ( the roots of heaven ) de John Huston avec Errol Flynn
L’île enchantée ( Enchanted Island ) de Allan Dwan avec Jane Powell
Les boucaniers ( the buccaneer ) de Anthony Quinn avec Charles Boyer
1959Un scandale à la cour ( a breath of scandal ) de Michael Curtiz avec Sophia Loren
1960Les désaxés ( the misfits ) de John Huston avec Marilyn Monroe
    Seulement maitre d’équitation
1961Barabbas ( Barabba ) de Richard Fleischer avec Anthony Quinn
    + cascadeur
1962Freud, passions secrètes ( Freud / Freud : The secret passion ) de John Huston avec Montgomery Clift
1963La chute de l’empire romain ( the fall of the roman empire ) de Anthony Mann avec James Mason
    + maitre d’équitation
1964Le prince noir / A la poursuite de Schut / Au pays des Skipétars ( der schut / una carabina per schut / the shoot / sut / yellow devil ) de Robert Siodmak avec Lex Barker
Les mercenaries de Rio Grande I ( der schatz der Azteken / the treasure of the Aztecs / i violenti di Rio Bravo ) de Robert Siodmak avec Gérard Barray
Les mercenaires de Rio Grande II ( die pyramide des Sonnengottes / pyramid of the sun god / i violenti di Rio Bravo II ) de Robert Siodmak avec Gustavo Rojo
1965Juliette des esprits ( Giulietta degli spiriti ) de Federico Fellini avec Giulietta Masina
Le crépuscule des aigles ( the blue Max ) de John Guillermin avec Ursula Andress
Il natale che quasi non fu / The Christmas that almost wasn’t – de Rossano Brazzi avec Mischa Auer
La vengeance de Siegfried 1 ( die Nibelungen, teil 1 : Siegfried ) de Harald Reinl avec Uwe Beyer
    Seulement maitre d’équitation
La vengeance de Siegfried 2 ( die Nibelungen, teil 2 : Kriemhilds Rache ) de Harald Reinl avec Herbert Lom
    Seulement maitre d’équitation
1967Reflets dans un œil d’or ( reflections in a golden eye ) de John Huston avec Elizabeth Taylor
    + maitre d’équitation
Services spéciaux, division K / Services spéciaux ( assignment K ) de Val Guest avec Stephen Boyd
Œdipe roi ( Œdipus the king ) de Phillip Saville avec Orson Welles
1968Mayerling – de Terence Young avec Catherine Deneuve
La bataille de Rome I ( kampf um Rom I / the fight for Rome / la guerra per Roma – La prima parte / the last roman / truggle for Rome / lupta pentru Roma 1 ) de Robert Siodmak avec Honor Blackman
La bataille de Rome II ( kampf um Rom II – Der verrat / la guerra per Roma – La seconda parte / lupka pentru Roma II ) de Robert Siodmak avec Sylva Koscina
1969L’arbre de Noël ( the Christmas tree / when wolves cry ) de Terence Young avec Virna Lisi
Alfred le grand, vainqueur des Vikings ( Alfred the great ) de Clive Donner avec David Hemmings
    Seulement maitre d’équitation
Promenade avec l’amour et la mort ( a walk with love and death ) de John Huston avec Anjelica Huston
    Seulement maitre d’équitation
CM Ride this way Grey Horse – de Paul Joyce avec John Huston
    Seulement maitre d’équitation
1971Abattoir 5 / Abattoir cinq ( slaughterhouse-five ) de George Roy Hill avec Michael Sacks
1972Le crépuscule des dieux ( Ludwig ) de Luchino Visconti avec Helmut Berger
1975Un génie, deux associés, une cloche ( un genio, due compari, un pollo / the genius / a genius, two friends, and an idiot / a genius, two partners and a dupe / Nobody ist der größte / Nobody’s the greatest / Trinity is back again ) de Damiano Damiani avec Miou-Miou
Potato Fritz ( zwei gegen tod und teufel / Montana trap ) de Peter Schamoni avec Hardy Kruger
    + maitre d’équitation & cascadeur
1976Die standarte – de Ottokar Runze avec Simon Ward
    + maitre d’équitation
Le convoi de la peur ( sorcerer / wages of fear ) de William Friedkin avec Roy Scheider
1978Liés par le sang ( bloodline / Sidney Sheldon’s bloodline / blutspur ) de Terence Young avec Audrey Hepburn
1985Ginger et Fred ( Ginger e Fred ) de Federico Fellini avec Marcello Mastroianni
Fiche créée le 26 janvier 2018 | Modifiée le 16 février 2018 | Cette fiche a été vue 332 fois
PREVIOUSErnst von Klipstein || Friedrich von Ledebur || Leopold von LedeburNEXT