CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Macha Béranger
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gérard Oury



Date et Lieu de naissance : 29 avril 1919 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 19 juillet 2006 (Saint-Tropez, France)
Nom Réel : Max Gérard Tenenbaum

ACTEUR
Image
1966 La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Bourvil, Louis de Funès, Terry-Thomas & Marie Dubois
Image
1971 La folie des grandeurs – de Gérard Oury avec Yves Montand, Louis de Funès & Alice Sapritch
Image
1973 Les aventures de Rabbi Jacob – de Gérard Oury avec Louis de Funès, Suzy Delair & Marcel Dalio
Image
1982 L’as des as – de Gérard Oury avec Jean-Paul Belmondo, Marie-France Pisier & Rachid Ferrache

Gérard Oury naît le 29 avril 1919 à Paris. Sa mère, Marcelle Houry est journaliste. Son père, Serge Tenenbaum, violoniste talentueux, est d’origine juive et russe. Enfant, Gérard côtoie de nombreux artistes dont le peintre Foujita. Adolescent, il veut devenir comédien. Il est admis, en 1938, au conservatoire d’art dramatique de Paris. Il y rencontre une jeune comédienne Jacqueline Roman qui devient son épouse. Mais c’est l’invasion allemande, l’exode, l’armistice.

Gérard Oury se retrouve à Marseille puis à Monaco où naît sa fille Danielle en 1942. Raimu lui décroche une figuration dans «Les petits riens» (1941) de Raymond Leboursier, avec Fernandel. Cependant les lois antisémites promulguées dans la France occupée mais aussi par le régime de Vichy laissent crainte le pire au comédien qui réussit à se réfugier en Suisse avec sa femme et sa fille et bientôt sa mère et sa grand-mère. Il interprète pendant trois ans tout le répertoire classique français à la Comédie de Genève. De retour en France en 1945, il retrouve des engagements au théâtre. Au cinéma, il partage les petits rôles avec Louis de Funès dans «Du Guesclin» (1948) et côtoie sur le plateau de «La belle que voilà» (1949) de Jean-Paul le Chamois, Michèle Morgan et son nouveau mari Henri Vidal. Dans les années cinquante, Gérard est engagé dans des productions anglo-saxonnes et tourne avec Deborah Kerr, Rock Hudson, Dirk Bogarde, Richard Todd, Alec Guinness pour ne citer qu’eux. Il travaille également en Italie pour plusieurs films dont «La fille du fleuve» (1954) avec Sophia Loren. À la fin des années cinquante, Gérard Oury passe progressive derrière la caméra. Il écrit le scénario du «Miroir à deux faces» (1958) avec Bourvil et Michèle Morgan. En 1959, il réalise son premier film «La main chaude» avec Macha Méril et écrit la trame de deux autres titres dont «Voulez-vous danser avec moi ?» de Michel Boisrond dans lequel Henri Vidal interprète son dernier rôle avant de mourir prématurément. Gérard deviendra le moment venu le fidèle compagnon de sa veuve.

En 1963 l’acteur-cinéaste réalise «Le corniaud» avec Bourvil et Louis de Funès. Ce film et ceux qui vont suivrent vont effacer d’un tour de manivelle les vingt années de carrière du comédien, pour faire de Gérard Oury le réalisateur dont les films cumulés ont fait le plus d’entrées en France depuis l’invention du cinématographe. On voudrait les citer tous et reprendre en cœur les répliques de «La grande vadrouille» (1966), du «Cerveau» (1968), des «Aventures de Rabbi Jacob» (1973), de «L’as des as» (1982). Que du bonheur! Mais il y aussi ses œuvres plus récentes comme «Lévy et Goliath» (1986) et «Vanille-Fraise» (1988), moins prisées mais peut-être plus tendres. Quelles magnifiques leçons de cinéma où si la dénonciation de l’intolérance est récurrente, elle n’est pas doctrinaire mais pleine de finesse et d’humour! Extraordinaire Gérard Oury! Il tourne à près de quatre-vingts ans son dernier film «Le Schpountz» (1998), una adaptation de Marcel Pagnol, avec Smaïn. En 2003, le cinéaste retrouve ses premières amours en jouant dans l’adaptation par Pierre Schoendoerffer de son roman homonyme «Là-haut».

Gérard Oury décède le 19 juillet 2006, dans sa propriété de Saint-Tropez. Nul doute qu’il va retrouver là-haut tout ceux qui lui sont chers tandis qu’ici-bas Danielle et Christopher Thompson, sa fille et son petit-fils perpétuent à leur manière son inoubliable talent.

© Caroline HANOTTE

copyright
1941Les petits riens – de Raymond Leboursier avec Raimu
1942 CM Le médecin des neiges – de Marcel Ichac avec Marcel André
1947Antoine et Antoinette – de Jacques Becker avec Roger Pigaut
1948Jo-la-Romance – de Gilles Grangier avec Ginette Leclerc
Du Guesclin – de Bernard de La Tour avec Junie Astor
1949La belle que voilà – de Jean-Paul Le Chanois avec Michèle Morgan
La souricière – de Henri Calef avec François Périer
1950Le passe-muraille / Garou Garou le passe-muraille – de Jean Boyer avec Joan Greenwood
Sans laisser d’adresse – de Jean-Paul Le Chanois avec Danièle Delorme
1951La nuit est mon royaume – de Georges Lacombe avec Jean Gabin
Le costaud des Batignolles – de Guy Lacourt avec Armand Bernard
    Seulement narration
1952La belle espionne / Les démons de la mer ( sea devils ) de Raoul Walsh avec Yvonne De Carlo
La rose et l’épée ( the sword and the rose / when knighthood was in flower ) de Ken Annakin avec Glynis Johns
Horizons sans fin – de Jean Dréville avec Jean Chevrier
    Seulement voix
Détective du bon dieu ( father Brown / the detective ) de Robert Hamer avec Alec Guinness
1953L’éternel féminin ( eterna femina / l’amante di Paride ) de Marc Allégret & Edgar G. Ulmer avec Hedy Lamarr
Commando sur Rhodes ( they who dare ) de Lewis Milestone avec Dirk Bogarde
Le fond du problème ( the heart of the matter ) de George More O’Ferrall avec Elizabeth Allan
1954La fille du fleuve ( la donna del fiume ) de Mario Soldati avec Sophia Loren
1955Les héros sont fatigués – de Yves Ciampi avec Maria Félix
La meilleure part – de Yves Allégret avec Gérard Philipe
1956Le dos au mur – de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau
La maison des secrets ( house of secrets / triple deception ) de Guy Green avec Michael Craig
Méfiez-vous fillettes ! – de Yves Allégret avec Antonella Lualdi
1957Le septième ciel ( la vedova elettrica ) de Raymond Bernard avec Danielle Darrieux
CM Les marines – de François Reichenbach
    Seulement narration
1958Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Bourvil
    + scénario
Le voyage ( the journey ) de Anatole Litvak avec Deborah Kerr
Babette s’en va-t-en guerre – de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot
    Seulement scénario
Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
    Seulement adaptation & scénario
1959La main chaude – de Gérard Oury avec Macha Méril
    Seulement réalisation, dialogues & scénario
Voulez-vous danser avec moi ? – de Michel Boisrond avec Henri Vidal
    Seulement adaptation & scénario
1960La menace – de Gérard Oury avec Elsa Martinelli
    Seulement adaptation & réalisation
1961Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Edwige Feuillère
    Seulement réalisation & scénario
1963À couteaux tirés – de Charles Gérard avec Petula Clark
Pas de lauriers pour les tueurs ( the prize ) de Mark Robson avec Paul Newman
1964Le corniaud – de Gérard Oury avec Louis de Funès
    Seulement adaptation, scénario & réalisation
1966La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Terry-Thomas
    Seulement adaptation, scénario & réalisation
1968Le cerveau – de Gérard Oury avec David Niven
    Seulement adaptation, dialogues, scénario & réalisation
1971La folie des grandeurs / Les sombres héros – de Gérard Oury avec Yves Montand
    Seulement réalisation & scénario
1973Les aventures de Rabbi Jacob – de Gérard Oury avec Louis de Funès
    Seulement réalisation & scénario
1978La carapate – de Gérard Oury avec Victor Lanoux
    Seulement réalisation & scénario
1980Le coup de parapluie – de Gérard Oury avec Pierre Richard
    Seulement réalisation & scénario
1982L’as des as – de Gérard Oury avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement réalisation & scénario
1984La vengeance du serpent à plumes – de Gérard Oury avec Coluche
    Seulement réalisation & scénario
1985Un homme et une femme, vingt ans déjà – de Claude Lelouch avec Richard Berry
    Seulement apparition
1986Lévy et Goliath – de Gérard Oury avec Michel Boujenah
    Seulement réalisation & scénario
1988Vanille fraise – de Gérard Oury avec Sabine Azéma
    Seulement réalisation & scénario
1992La soif de l’or – de Gérard Oury avec Christian Clavier
    Seulement réalisation, adaptation & scénario
1995Fantôme avec chauffeur – de Gérard Oury avec Philippe Noiret
    Seulement réalisation
Leçons de séduction ( the mirror has two faces ) de Barbra Streisand avec Jeff Bridges
    Seulement sujet original
1998Le Schpountz – de Gérard Oury avec Smaïn
    Seulement réalisation, adaptation & scénario
2003Là-haut, un roi au-dessus des nuages / Là-haut – de Pierre Schoendoerffer avec Claude Rich
AUTRES PRIX :
      
    César d’honneur, France ( 1993 )
Fiche créée le 20 juillet 2006 | Modifiée le 7 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 7750 fois
PREVIOUSFélix Oudart || Gérard Oury || Maria OuspenskayaNEXT