CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Melina Mercouri
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gérard Séty



Date et Lieu de naissance : 13 décembre 1922 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 1er février 1998 (Maisons-Laffitte, France)
Nom Réel : Gérard André Alfred Plouviez

ACTEUR

Gérard Séty, de son vrai nom Gérard Plouviez naît le 13 décembre 1922, à Paris où son père, imprimeur, s’adonne à l’écriture de pièces de théâtre jouées par des amateurs. Dès l’enfance, Gérard est attiré par la comédie mais en fils obéissant, il passe d’abord un baccalauréat scientifique et commence une formation à l’École Supérieure des Arts et Industries Graphiques de Paris, la fameuse École Estienne. Mais deux ans plus tard, il préfère rejoindre l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques récemment créé par Marcel L’Herbier et Yves Baudrier et suit des cours d’art dramatique au Théâtre du Vieux Colombier. À la libération, i se produit dans les cabarets où il imite des comédiens et comédiennes bien connus de l’époque. Il débute au même moment au cinéma dans «La tentation de Barbizon» (1945) de Jean Stelli: il interprète un chauffeur de taxi en attente devant un cabaret gardé par un portier, un certain Louis de Funès dont c’est la première prestation. Puis tout en continuant à faire quelques figurations, Gérard Séty obtient un immense succès sur scène en devenant un étonnant artiste de music-hall qui, à partir de ses propres vêtements, les transforme à la vitesse de l’éclair pour prendre la tournure de personnages célèbres, tout en racontant des étonnantes histoires de son cru. Une incroyable performance qu’il renouvellera pendant presque toute sa carrière, en faisant de nombreuses tournées y compris aux Etats-Unis et en animant des traversées dont celle du paquebot «France».

Dans les années cinquante, très pris par le music-hall mais aussi le théâtre où il joue notamment «Les carnets du Major Thomson» de Pierre Daninos, Gérard Séty se contente d’interpréter des petits rôles au cinéma. Citons néanmoins «Le rouge et le noir» (1954) adapté par Claude Autant-Lara, où il est le lieutenant Liévin, témoin pour un duel de Lucien Sorel alias Gérard Philipe. Et Henri-Georges Clouzot lui donne le rôle du Dr Malik qui, assisté de l’infirmière Gabrielle Dorziat, dirige une clinique fréquentée par «Les espions» (1957), Curd Jürgens, Peter Ustinov et O.E. Hasse.

Dans les années soixante, Gérard endosse encore sept rôles cinématographiques variés. Il fait même un péplum mythologique «Les Titans» (1962) de Duccio Tessari, avec Pedro Armendariz et Giuliano Gemma. Mais il est aussi du film de Alain Resnais «La guerre est finie» (1965) à partir d’un scénario de Jorge Semprún, avec Yves Montand en responsable communiste espagnol. La décennie suivante et encore plus dans les années quatre-vingts, il disparaît presque du grand écran. Heureusement les téléspectateurs peuvent le retrouver dans quelques feuilletons et des pièces de la fameuse émission «Au théâtre ce soir». En 1990, il est un candidat malheureux du César du second rôle qu’il aurait amplement mérité pour sa prestation dans «Van Gogh» de Maurice Pialat. Heureusement les héros des «Visiteurs» (1993) et Jean-Marie Poiré savent lui rendre hommage avec le rôle du pauvre PDG Edgar Bernay qui souffre d’une terrible rage de dents. L’acteur tourne son trente-cinquième et dernier long métrage en 1995. Son dernier téléfilm «Le refuge» (1999) de Alain Schwartzstein sera diffusé après sa disparition.

En effet Gérard Séty, cet immense comédien aux multiples talents, entièrement dévoué à son public dans ses spectacles en solo ou au théâtre, mais assurément beaucoup trop modeste, décède, dans sa soixante-seizième année, à Maisons-Laffitte à en région parisienne le 1er février 1998.

© Caroline HANOTTE - Remerciements à son fils, Frédéric SÉTY

copyright
1944La tentation de Barbizon – de Jean Stelli avec Simone Renant
1945Patrie – de Louis Daquin avec Annie Ducaux
Nuits d’alerte – de Léon Mathot avec Hélène Perdrière
1946 CM Nuits de Paris – de Jean Bastia
1947Les aventures des Pieds Nickelés – de Marcel Aboulker avec Robert Dhéry
1948Menace de mort – de Raymond Leboursier avec Colette Darfeuil
1949Mission à Tanger – de André Hunebelle avec Raymond Rouleau
Le trésor des Pieds Nickelés – de Marcel Aboulker avec Maurice Baquet
1951Nuits de Paris – de Ralph Baum avec Raymond Bussières
1953Un acte d’amour / Quelque part dans le monde ( act of love ) de Anatole Litvak avec Kirk Douglas
Le chasseur de chez Maxim’s – de Henri Diamant-Berger avec Pierre Larquey
1954Le rouge et le noir – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe
Pas de souris dans le business – de Henri Lepage avec Geneviève Kervine
1955L’amant de Lady Chatterley – de Marc Allégret avec Danielle Darrieux
Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
1956Miss Catastrophe – de Dimitri Kirsanoff avec Sophie Desmarets
1957Les espions – de Henri-Georges Clouzot avec Curd Jürgens
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
1958Montparnasse 19 / Les amants de Montparnasse – de Jacques Becker avec Lilli Palmer
1959Le travail c’est la liberté – de Louis Grospierre avec Jany Clair
1960Les pique-assiette – de Jean Girault avec Francis Blanche
1961Les titans ( arrivano i titani / the titans / my son, the hero ) de Duccio Tessari avec Antonella Lualdi
1962Cadavres en vacances / Pas si folles les guêpes – de Jacqueline Audry avec Junie Astor
1963Seul… à corps perdu / À corps perdu – de Jean Maley & Raymond Bailly avec Gisèle Pascal
1964Aimez-vous les femmes ? – de Jean Léon avec Edwige Feuillère
1965La guerre est finie – de Alain Resnais avec Ingrid Thulin
1968Catherine, il suffit d’un amour / Catherine – de Bernard Borderie avec Claude Brasseur
1974Il faut vivre dangereusement – de Claude Makovski avec Claude Brasseur
1977L’argent des autres – de Christian de Chalonge avec Catherine Deneuve
1978Les filles du régiment – de Claude Bernard-Aubert avec Dora Doll
Les chiens – de Alain Jessua avec Nicole Calfan
1981La puce et le privé – de Roger Kay avec Bruno Cremer
1990Van Gogh – de Maurice Pialat avec Jacques Dutronc
1993Les visiteurs / Les visiteurs, ils ne sont pas nés d’hier – de Jean-Marie Poiré avec Valérie Lemercier
Fanfan / Fanfan & Alexandre – de Alexandre Jardin avec Sophie Marceau
1994Délit mineur – de Francis Girod avec Caroline Cellier
1995 CM La mère – de Caroline Boattaro avec Nathalie Baye
Fiche créée le 28 février 2007 | Modifiée le 15 mars 2014 | Cette fiche a été vue 5327 fois
PREVIOUSSabine Sesselmann || Gérard Séty || Septimiu SeverNEXT