CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ray Charles
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gérard Tichy



Date et Lieu de naissance : 11 mars 1920 (Weissenfels, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 11 avril 1992 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Gerhard Johannes Alexander Tichy

ACTEUR

Gerhard Johannes Alexander Tichy naît à Weissenfels en Allemagne, le 11 mars 1920, pendant le mandat de Friedrich Ebert, Président de la République de Weimar. D’origine franco-germanique, il entame sa carrière artistique dans l’Espagne franquiste des années cinquante.

En 1951, Gérard Tichy apparaît pour la première fois au cinéma dans «Balarassa» de José Antonio Nieves Conde. Il enchaîne en multipliant les seconds rôles dans plusieurs productions espagnoles. Il est notamment sollicité à quatre reprises par Rafael Gil, un des meilleurs cinéastes ibériques d’après-guerre. Il tourne aussi pour César Fernández Ardavin pour «La llamada de África» (1952) et «¿ Crimen imposible?», Hugo Fregonese pour «Pages galantes de Boccace» (1953) avec Joan Fontaine, Richard Sale pour «Contrebande à Malaga» (1954) avec Maureen O’Hara, Julio Salvador pour «Lo que nunca muere» (1955) et Antonio Santillán pour «De l’or dans la vallée» (1958) avec la charmante française Claudine Dupuis. En 1959, Luis Lucia lui offre un des rares rôles principaux de sa carrière dans «Molokai», biographie du missionnaire belge Damian de Veuster interprété par Javier Escrivá.

Dans les années soixante, parlant couramment l’espagnol, l’allemand, le français et l’anglais, Gérard Tichy tourne beaucoup à travers l’Europe et participe à plusieurs productions internationales réalisées en Espagne, parmi lesquelles: «Le roi des rois» (1960) de Nicholas Ray avec Jeffrey Hunter; «Le Cid» (1960) de Anthony Mann avec Charlton Heston et Sophia Loren; «Casablanca, nid d’espions» (1963) de Henri Decoin avec Sara Montiel et Maurice Ronet, «Marie-Chantal contre le Docteur Kha» (1965) de Claude Chabrol avec Marie Laforêt, «Train d’enfer» (1965) de Gilles Grangier avec Jean Marais, l’inoubliable «Docteur Jivago» (1965) de David Lean avec Omar Sharif et «Texas Kid » (1966) de Lesley Selander avec Audie Murphy. Son nom subit quelques variantes en fonction de la nationalité des productions: Gérard, Gerardo ou Gerhardt, Tichy, Tichy Jr. ou Tichi.

Acteur très prolifique, Gérard Tichy apparaît également dans plusieurs films fantastiques ou d’horreur. On le remarque notamment dans des œuvres de deux grands maîtres du genre: Jesus Franco dans «Justine» (1968) et Mario Bava dans «Une hache pour la lune miel» (1969). En 1968, il apparaît dans un des tous premiers films de Dustin Hoffman, «L’agent américain» dirigé par l’italien Giorgio Gentili. Il devient très populaire, en 1972, en interprétant Cyrius Smith dans «L’île mystérieuse», l’adaptation télévisée du roman de Jules Verne, réalisée par Juan Antonio Bardem est entouré par une distribution internationale: Omar Sharif, Jess Hahn, Philippe Nicaud. La série connaît un tel succès, qu’une version cinématographie est ensuite exploitée en salle dans plusieurs pays.

Dans les années quatre-vingt, Gérard apparaît encore dans des films qui passent rarement les frontières de la péninsule. Seul «Hydra » (1984) dirigé pas Amando de Ossorio avec Ray Milland connaît la faveur d’un petit public international. En 1991, Gérard Tichy fait une ultime prestation dans «Yo me bajo en la próxima, ¿y usted?» de José Sacristán. Acteur très discret sur sa vie privée, Gérard Tichy meurt le 11 avril 1992, à Madrid (Espagne).

© Philippe PELLETIER

copyright
1951Balarassa – de José Antonio Nieves Conde avec Dina Sten
Servicio en la mar – de Luis Suárez de Lezo avec Rafael Bardem
Cerca del cielo – de Mariano Pombo & Domingo Viladomat avec Gustavo Rojo
1952Quema el suelo – de Luis Marquina avec Annabella
Manchas de sangre en la luna – de Edward Dein & Luis Marquina avec Lolita Moreno
La llamada de África – de César Fernández Ardavin avec Gustavo Re
Hombre acosado – de Pedro Lazaga avec Alfredo Mayo
Barco sin rumbo – de José María Elorrieta avec Emma Penella
Cuba Cabana – de Fritz Peter Busch avec Zarah Leander
1953Hommes en détresse / La guerre de dieu ( la guerra de Dios ) de Rafael Gil avec Francisco Rabal
Pages galantes de Boccace ( Decameron nights ) de Hugo Fregonese avec Joan Fontaine
Pasaporte para un ángel [ órdenes secretas ] – de Javier Setó avec Silvia Morgan
Le baiser de Judas ( el beso de Judas ) de Rafael Gil avec Gabriel Alcover
1954Contrebande à Malaga / La rousse mène l’enquête ( Malaga / fire over Africa ) de Richard Sale avec Maureen O’Hara
¿ Crimen imposible ? – de César Fernández Ardavin avec Irene Calba Alba
Murió hace quince años – de Rafael Gil avec Lila Rocco
Kubala ( los ases buscan la paz ) de Arturo Ruiz Castillo avec Laci Kubala
Lo que nunca muere – de Julio Salvador avec Marion Mitchell
1955Le chant du coq ( el canto del gallo ) de Rafael Gil avec Jacqueline Pierreux
1956Nunca es demasiado tarde – de Julio Coll avec George Martin
Miedo – de León Klimovsky avec Lida Baarova
Curra veleta – de Ramón Torrado avec Paquita Rico
Minutos antes – de José Luis Gamboa avec Vida Bendix
1957Cuando el valle se cubra de nieve – de José Luis Pérez de Rozas avec Michele Corey
J’ai… choisi l’enfer ( ...Y eligió el infierno ) de César Fernández Ardavin avec Fernando Sancho
1958Aquellos tiempos del cuplé – de José Luis Merino & Mateo Cano avec Rafael Luis Calvo
De l’or dans la vallée ( cuatro en la frontera ) de Antonio Santillán avec Claudine Dupuis
Hospital general – de Carlos Arévalo avec Alicia Altabella
1959El frente infinito – de Pedro Lazaga avec Josefina Güell
Molokai ( Molokai, la isla maldita ) de Luis Lucia avec Javier Escrivá
1960Un ángel tuvo la culpa – de Luis Lucia avec Pilar Cansino
Le roi des rois ( king of kings ) de Nicholas Ray avec Hurd Hatfield
Le Cid ( el Cid ) de Anthony Mann avec Sophia Loren
1961Ave Maria ( Magdalena / pecado de amor / io amore è scritto sul vento ) de Luis Cesar Amadori avec Sara Montiel
Les sept gladiateurs / Le dernier gladiateur / Le duel des titans ( los siete esparnatas / i sette gladiatori / gladiator seven ) de Pedro Lazaga avec Richard Harrison
Les coupables ( los culpables ) de José María Forn avec Yves Massard
Les joyeux voleurs ( the happy thieves ) de George Marshall avec Rita Hayworth
1962L’espionne de Madrid ( la reina del Chantecler ) de Rafael Gil avec Ana Mariscal
La cara del terror – de Isidoro Martinez Ferry avec Lisa Gaye
1963Senda torcida – de Antonio Santillán avec Carlos Otero
Casablanca, nid d’espions – de Henri Decoin avec Maurice Ronet
Les sept invincibles ( gli invincibili sette / los invencibles / the invincible seven / the secret seven ) de Alberto De Martino avec Massimo Serato
Un tiro por la espalda – de Antonio Román avec Perla Cristal
L’homme de Rio – de Philippe de Broca avec Françoise Dorléac
Agent 077 operation Jamaïque / O77 opération sexy ( la muerte silba un blues ) de Jesus Franco avec Danik Patisson
Le manoir de la terreur ( horror / the Blancheville monster ) de Alberto De Martino avec Helga Liné
1964La chance et l’amour – de Charles L. Bitsch, Eric Schlumberger, Bertrand Tavernier & Claude Berri avec Bernard Blier
    Segment « Un chance explosive » de Bertrand Tavernier
Playa de Formentor – de Germán Lorente avec Gabriele Tinti
L’homme qui venait de Canyon-City ( l’omo che viene da Canyon City / Viva Carrancho / man from Canyon City – de Alfonso Balcázar avec Robert Woods
Duel à Rio Bravo ( sfida a Rio Bravo / dasafío en Río Bravo / duel at Rio Bravo / gunmen of Rio Bravo / Jennie Lees ha una nuova pistola ) de Tulio Demicheli avec Guy Madison
CM Visitando a las estrella – de Julián de La Flor avec Stephen Boyd
    Seulement apparition
1965L’enfer du Manitoba ( die hölle von Manitoba / un lungar llamado glory ) de Sheldon Reynolds avec Lex Barker
L’homme d’Istanbul ( Estambul 65 / operation Istanbul / that man in Istanbul / colpo grosso a Galata Bridge ) de Antonio Isasi-Isasmendi avec Sylva Koscina
Marie-Chantal contre de docteur Kha – de Claude Chabrol avec Marie Laforêt
Train d’enfer – de Gilles Grangier avec Jean Marais
Cent mille dollars pour Ringo ( centomila dollari per Ringo / 100,000 dollari per Ringo / $100,000 for Ringo / one hundred thousand dollars for Ringo / sangre sobre Texas ) de Alberto de Martino avec Eleonora Bianchi
Docteur Jivago ( doctor Zhivago ) de David Lean avec Julie Christie
Quatre dollars de vengeance ( cuatro dólares de venganza ) de Jaime Jesús Balcázar avec Angelo Infanti
1966Baraka sur X13 – de Maurice Cloche avec Gérard Barray
Texas Kid ( the Texican / el Tejano ) de Lesley Selander avec Audie Murphy
Surcouf, le tigre des sept mers ( Surcouf, d’eroe dei sette mari / el tigre de los siete mares / the fighting corsair / the sea pirate ) de Sergio Bergonzelli & Roy Rowland avec Antonella Lualdi
Tonnerre sur l’Océan Indien / Tonnerre sur l’océan/ La vengeance de Surcouf / Le retour de Surcouf ( il grande colpodi di Surcouf / tormenta sobre el Pacífico ) de Sergio Bergonzelli avec Geneviève Casile
Le solitaire passe à l’attaque – de Ralph Habib avec Roger Hanin
Coup de maître / Coup de maître au service de sa majesté britannique ( colpo maestro al servizio di sua maestà britannica / gran golpe al servicio de su majestad británica ) de Michele Lupo avec Margaret Lee
Superargo contro Diabolikus / Superargo, el hombre enmascarado / Superargo Versus Diabolicus – de Nick Nostros avec Giovanni Cianfriglia
1967El último día de la guerra – de Juan Antonio Bardem avec George Maharis
Le rouble à deux faces / Le téléphone rouge ( el rublo de las dos caras / the day the hot line got hot / hot line ) de Etienne Périer avec Robert Taylor
Ramdam à Amsterdam ( el magnífico Tony Carrera / il magnifico Tony Carrera ) de José Antonio de la Loma avec Thomas Hunter
1968Les hommes de Las Vegas ( Las Vegas, 500 milliones / an einem freitag in Las Vegas / our man in Las Vegas / radiografia di un colpo d’oro / they came to rob Las Vegas ) de Antonio Isasi-Isasmendi avec Lee J. Cobb
Cantando a la vida – de Angelino Fons avec Massiel
L’agent américain ( el millón de Madigan / un dollaro per sette vigliacci / Madigan’s millions / Madigan’s million ) de Giorgio Gentili avec Dustin Hoffman
De Sade : Les infortunes de la vertu / Justine ( deadly sanctuary / Justine and Juliet / Justine ovvero le disavventure della virtù / Marquis de Sade : Justine ) de Jésus Franco avec Klaus Kinski
Pas de pitié pour les héros ( l’urlo dei giganti / attack force Normandy / a bullet for Rommel / the fall of the giants / hell’s brigade / hell’s brigade : The final assault / hora cero: Operación Rommel ) de León Klimovsky avec Jack Palance
1969Les chaudes amours d’une mineure / Perversion story ( las trompetas del apocalipsis / i caldi amori di una minorenne / again / trumpet of the apocalypse ) de Julio Buchs avec Romina Power
Sonora ( Satana does not forgive / Sartana no perdone / Sartana non perdona ) de Antonio Balcázar avec Gilbert Roland
Une hache pour la lune de miel ( il rosso segno della follia / un’ accetta per la luna di miele / an axe for the honeymoon / blood brides / un hacha para la luna de miel / hachet for the honeymoon / the red mark of madness / the red sign of madness ) de Mario Bava avec Laura Betti
1970Cuadrilátero – de Eloy de la Iglesia avec Rosanna Yani
Les compagneros ( ¡ vamos a matar, compañeros ! / los compañeros / compañeros / laßt uns töten, companeros / zwei compañeros ) de Sergio Corbucci avec Tomas Milian
Giuditta – Freunde das leben ist lebenswert – de Günther Hassert avec Teresa Stratas
1971Les Charlots font l’Espagne – de Jean Girault avec Gérard Rinaldi
Meurtres au soleil ( un verano para matar / ricatto alla mala / summertime killer ) de Antonio Isasi-Isasmandi avec Karl Malden
1972L’île mystérieuse ( la isla misteriosa y el capitán Nemo / la isla misteriosa / l’isola misteriosa e il capitano Nemo / Jules Verne’s mysterious island of captain Nemo / Jules Verne’s myterious island of Dr. Nemo / the mysterious island of captain Nemo ) de Juan Antonio Bardem & Henri Colpi avec Omar Sharif
Ricco ( un tipo con una faccia strana ti cerca ucciderti / ajuste de cuentas / cauldron of death / the dirty mob / Gangland / mean machine ) de Tulio Demicheli avec Arthur Kennedy
1973La corruption de Chris Miller ( la corrupción de Chris Miller ) de Juan Antonio Bardem avec Jean Seberg
Les orgies macabres ( la orgía de los muertos ) de José Luis Merino avec Stelvio Rosi
1975Strip-tease ( striptease / insanity ) de Germán Lorente avec Terence Stamp
1978Rebeldia – de Andrés Velasco avec Fernando Rey
1980Los diablos del mar – de Juan Piquer Simón avec Patty Shepard
1981Maravillas – de Manuel Gutiérrez Aragón avec Fernando Fernán Gómez
1982Le sadique à la tronçonneuse ( pieces / mil gritos tiene la noche / one thousand cries has the night ) de Juan Piquer Simón avec Edmund Purdom
1983La bestia y la espada mágica – de Paul Naschy avec Beatriz Escudero
1984Hydra ( serpiente de mar / the sea serpent / hydra-monster of the deep ) de Amando de Ossorio avec Ray Milland
La hoz y el martínez – de Àlvaro Sáenz de Heredia avec Andrés Pajares
1985¡ Qué tía la C.I.A. ! – de Mariano Ozores Hijo avec Carole James
1986Romanza final ( Gayarre ) – de José María Forque avec Montserrat Caballé
1991Yo me bajo en la próxima, ¿ y usted ? – de Jose Sacristán avec Isabel Prinz
Fiche créée le 20 juin 2005 | Modifiée le 3 juin 2015 | Cette fiche a été vue 11775 fois
PREVIOUSLawrence Tibbett || Gérard Tichy || Gene TierneyNEXT