CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Peter Boyle
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

G.D. Spradlin



Date et Lieu de naissance : 31 août 1920 (Pauls Valley, Oklahoma, USA)
Date et Lieu de décès : 24 juillet 2011 (San Luis Obispo, Californie, USA)
Nom Réel : Gervase Duan Spradlin

ACTEUR

Gervase Duan Spradlin naît au coeur de l'Oklahoma, le 31 août 1920. Fils d’enseignants, il décide de suivre la voie familiale et, une fois diplômé de l’université d’Oklahoma, devient professeur d’histoire. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, il officie, en Chine, dans les forces aériennes de l’armée des Etats-Unis. La guerre terminée, il reprend ses études universitaires dans l’Oklahoma, et décroche un diplôme de droit en 1948. Devenu avocat, il travaille au sein de la Phillips Petroleum Company, avant de poursuivre ses activités au Venezuela. Homme d'affaires avéré, G.D. Spradlin devient, au début des années cinquante, producteur de pétrole indépendant en fondant la «Rouge Oil Company», et ne tarde pas à faire fortune. Les affaires sont tellement florissantes qu’il se retire aux Bahamas avec sa famille. Figure montante de la politique, membre du parti démocrate, il est le directeur de campagne de John Fitzgerald Kennedy dans l’Etat de Oklahoma, en 1961. Il tentera même de devenir maire d’Oklahoma City en 1965, sans succès.

À priori, rien ne prédestine ce businessman millionnaire à fréquenter les planches des théâtres et les plateaux de cinéma. Toutefois, c’est en accompagnant sa fille à une audition pour un spectacle que G.D. Spradlin développe une passion pour l’art dramatique et éprouve l’envie de tenter l’expérience à son tour. Ainsi, à quarante ans passés, il décide, contre toute attente, de devenir comédien. Après avoir débuté sur scène dans sa région natale, G.D. Spradlin s’installe à Los Angeles et décroche quelques rôles dans des séries télévisées. Il apparaît au cinéma pour la première fois en 1967, dans le western «Will Penny le solitaire» aux côtés de Charlton Heston. En 1969, il tourne dans «Zabriskie Point» de Michelangelo Antonioni, où il tient un petit rôle d’homme d’affaires. De même, on le voit brièvement en officier dans la superproduction «Tora! Tora! Tora!» (1970). Après avoir réalisé deux longs-métrages en 1972, il obtient quelques rôles mémorables. Ainsi, dans «Le Parrain II» (1974) de Francis Ford Coppola, il interprète un sénateur corrompu et xénophobe, qui n’hésite pas à faire part de son mépris pour la famille Corleone. Le même Coppola le sollicite à nouveau deux ans plus tard pour «Apocalypse Now», fresque psychédélique et spectaculaire sur la guerre du Viêt Nam, où l’acteur incarne le général chargé de transmettre à Willard sa mission, à savoir tuer le colonel Kurtz. Tourné de 1976 à 1977, le film ne sortira sur les écrans qu’en 1979. C’est aussi un militaire qu’il interprète dans «MacArthur, le général rebelle» (1977). On le retrouve en propriétaire d’une équipe de football américain dans «North Dallas Forty» (1979).

Second rôle efficace, voué aux personnages guindés et autoritaires (politicards, sénateurs, hommes de loi, officiers ou financiers), G.D. Spradlin apparaît en industriel sans scrupules dans «La formule» (1980) ou en shérif borné dans «Tank» (1983). Revenu à la télévision, il y interprète des personnages historiques: les présidents Andrew Jackson et Lyndon Johnson, et l’Amiral Raymond A. Spruance. Il est aussi au générique de «La guerre des roses» (1989) de Danny DeVito. Durant la décennie suivante, on peut le voir en révérend dans «Ed Wood» (1994) et en président des Etats-Unis dans «Au revoir, à jamais» (1997). Son dernier rôle est celui du rédacteur en chef Benjamin Bradlee, qui fut un acteur important du scandale du Watergate en 1974, dans «Dick, les coulisses de la présidence» (1999). Notable devenu acteur sur le tard, nous ayant offert une galerie de personnages «yankees» criants de vérité, G.D. Spradlin décède le 24 juillet 2011 à San Luis Obispo en Californie.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1967Will Penny le solitaire ( Will Penny ) de Tom Gries avec Charlton Heston
1968Number one – de Tom Gries avec Jessica Walter
1969Les démons de la violence ( hell’s angels’69 ) de Lee Madden avec Tom Stern
Zabriskie point – de Michelangelo Antonioni avec Rod Taylor
1970Tora ! Tora ! Tora ! – de Richard Fleischer, Toshio Massuda & Kinji Fukasaku avec Martin Balsam
Monte Walsh – de William A. Fraker avec Jeanne Moreau
1971Les charognards ( the hunting party ) de Don Medford avec Candice Bergen
1972The only way home – de G.D. Spradlin avec Bo Hopkins
    + production
Outside in / Red, white and busted – de G.D. Spradlin & Allen Baron avec John Bill
    Seulement réalisation & production
1974Le parrain : Deuxième partie ( the godfather : Part II / Mario Puzo’s the godfather : Part II ) de Francis Ford Coppola avec Al Pacino
1976Un homme à tenir ( one on one ) de Lamont Johnson avec Robby Benson
MacArthur, le général rebelle ( MacArthur ) de Joseph Sargent avec Gregory Peck
Apocalypse now – de Francis Ford Coppola avec Marlon Brando
1979Les taureaux de Dallas ( North Dallas forty ) de Ted Kotcheff avec Nick Nolte
1980La formule ( the formula ) de John G. Avildsen avec George C. Scott
1982Meurtres en direct ( wrong is right / the man with the deadly lens ) de Richard Brooks avec Sean Connery
La loi des seigneurs ( the lords of discipline ) de Franc Roddam avec David Keith
1983Tank – de Marvin J. Chomsky avec James Garner
1989La guerre des Rose ( the war of the Roses ) de Danny DeVito avec Kathleen Turner
1991 DO Au cœur des ténèbres ( hearts of darkness : A filmmaker’s apocalypse ) de Eleanor Coppola, George Hickenlopper & Fax Bahr avec Martin Sheen
    Seulement apparition
1993Clifford – de Paul Flaherty avec Martin Short
Opération Canadian bacon ( Canadian bacon ) de Michael Moore avec John Candy
1994Ed Wood – de Tim Burton avec Johnny Depp
1995Meurtre en suspens ( nick of time ) de John Badham avec Christopher Walken
1996Au revoir à jamais ( the long kiss goodnight ) de Renny Harlin avec Geena Davis
1999Dick, les coulisses de la présidence ( Dick ) de Andrew Fleming avec Kirsten Dunst
Fiche créée le 26 juillet 2011 | Modifiée le 23 septembre 2011 | Cette fiche a été vue 2543 fois
PREVIOUSVictor Spinetti || G.D. Spradlin || Pasquale SquitieriNEXT