CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christine Carère
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gaby Basset



Date et Lieu de naissance : 29 mars 1902 (Varennes Saint-Sauveur, France)
Date et Lieu de décès : 7 octobre 2001 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Marie Louise Camille Basset

ACTRICE
Image
1933 Le coq du régiment – de Maurice Cammage avec Fernandel, André Roanne & Christiane Delyne
Image
1935 La rosière des halles – de Jean de Limur avec Alice Field, Paulette Dubost, Pierre Larquey & Paul Azaïs
Image
1936 Le disque 413 – de Richard Pottier avec Gitta Alpar, Jules Berry, Constant Rémy & Maximilienne
Image
1939 Le feu de paille – de Jean Benoît-Lévy avec Orane Demazis, Lucien Baroux & Jeanne Fusier-Gir

Première épouse de Jean Gabin, l’actrice française Gaby Basset n’a pas la notoriété de son illustre époux. Marie Louise Camille Basset, dite Gaby Basset, naît à Varenne-Saint-Sauveur, en Saône et Loire, le 29 mars 1902. D’origine modeste, elle est fille d’un cultivateur et d’une blanchisseuse, elle débute sa vie professionnelle dans le milieu de la couture. Si elle n’est pas destinée à devenir célèbre, son tempérament et surtout une rencontre vont en décider autrement.

Vive et très gaie, Gaby Basset divertit ses collègues de travail de l’atelier de couture avec des mimes et des chansons. C’est en entonnant sa chanson préférée, «Je cherche après Titine» écrite par Bertal-Maubon et Henri Lemonnier, que le fil de sa carrière de couturière se rompt. Mais la chance est là. Gaby accompagne une amie danseuse au célèbre cabaret de Montmartre, La Cigale, où Ferdinand Gabin, père de Jean, anime les revues. Devant remplacer une danseuse manquante pour exécuter un french cancan, elle fait une chute et s’effondre en pleurant. Contre toute attente, le public rit et applaudit. Gaby est alors priée de réitérer tous les soirs ce gag involontaire !

C’est à la Cigale que Gaby Basset rencontre Jean Gabin qui n’a pas vingt ans. Il est séduit par sa nature enjouée et son joli visage encadré d’une frange à la Louise Brooks. Le coup de foudre est immédiat et réciproque. Ils se marient très vite, le 26 février 1925. Les cinq années qui suivent sont celles du grand amour, du bonheur à deux et du succès dans des opérettes, avant le tournage de leur premier film, «Chacun sa chance» (1930) réalisé par l’allemand Hans Steinhoff assisté par René Pujol. Puis vient le temps du divorce en 1933. Les ex-époux ne s’éloigneront cependant jamais tout à fait, Jean Gabin gardant une grande tendresse pour celle qu’il surnomme «Toutou». Il ne manquera d’ailleurs pas, la notoriété venue, de lui offrir des petits rôles dans ses films, tels que «Touchez pas au grisbi» (1953) de Jacques Becker, «Le port du désir» (1954) de Edmond T. Gréville, «Voici le temps des assassins» (1956) de Julien Duvivier, «Le rouge est mis» (1957) de Gilles Grangier, «Rue des Prairies» (1959) de Denys de La Patellière, «Archimède le clochard» (1959) de Gilles Grangier.

Gaby Basset ne figure pas au panthéon des grandes actrices. Si elle tourne beaucoup de films et courts-métrages aux côtés de célébrités telles que Harry Baur, Michel Simon, Lino Ventura, Danièle Delorme, Yves Montand ou Alain Delon, au cours de ses 27 ans de carrière entre 1930 et son dernier film «Drôle de jeu» (1968) de Pierre Kast, elle interprète surtout des seconds rôles (soubrette, chanteuse de cabaret, patronne de bar, infirmière,...) et se produit plus volontiers dans des revues ou opérettes dont «Popaul» (1928) de Jean Loysel à la Comédie Caumartin.

Après Jean Gabin, Gaby Basset se remarie deux fois, avec Jean Frédéric Melé, en 1939, chanteur et fils du chef d’orchestre Fred Mélé, puis, avec Auguste Chapon, commissaire de police à Neuilly-sur-Seine, en 1962. Elle enterre ses trois maris et décède, presque centenaire, à la maison de retraite de la rue Soyer à Neuilly-sur-Seine le 7 octobre 2001. Elle est inhumée à Mazeyrat-d’Allier en Haute-Loire, dans le caveau de son troisième mari.

© Isabelle MICHEL

copyright
1929Le poignard Malais – de Roger Goupillères avec Jean Toulout
1930Chacun sa chance – de René Pujol & Hans Steinhoff avec Jean Gabin
1931Partir – de Maurice Tourneur avec Jean Marchat
1932La vierge du rocher – de Georges Pallu avec Georges Melchior
CM Quand tu nous tiens, amour – de Maurice Cammage avec Fernandel
CM Par habitude – de Maurice Cammage avec Pierre Finaly
CM Son plus bel exploit – de André Chotin avec Paul Azaïs
1933Le coq du régiment – de Maurice Cammage avec André Roanne
La châtelaine du Liban – de Jean Epstein avec Jean Murat
Mannequins – de René Hervil avec Noël-Noël
Les deux « monsieur » de Madame – de Abel Jacquin & Georges Pallu avec Pierre Dac
Le fakir du Grand Hôtel – de Pierre Billon avec Armand Bernard
Un tour de cochon – de Joseph Tzipine avec Mona Goya
CM Quand on a sa voilure – de André Pellenc avec Jim Gérald
CM Le gros lot / La veine d’Anatole – de Maurice Cammage avec Alice Tissot
1934Justin de Marseille / Ma belle Marseille – de Maurice Tourneur avec Antonin Berval
Le prince Jean – de Jean de Marguenat avec Pierre Richard-Willm
CM Les suites d’un premier lit – de Pierre Cohen avec Jeanne Fusier-Gir
1935Fanfare d’amour – de Richard Pottier avec Betty Stockfeld
Un soir de bombe – de Maurice Cammage avec Pierre Larquey
La mariée du régiment – de Maurice Cammage avec André Berley
La coqueluche de ces dames – de Gabriel Rosca avec Louis-Jacques Boucot
La rosière des halles – de Jean de Limur avec Alice Field
Sacré Léonce – de Christian-Jaque avec Nita Raya
CM Le tampon du colonel – de Georges Pallu & Max Lerel avec Robert Goupil
CM Son frère de lait – de Georges Pallu & Max Lerel avec Jacqueline Daix
CM Le vase étrusque – de Georges Pallu & Max Lerel avec Madeleine Guitty
1936Le disque 413 / Symphonie d’amour – de Richard Pottier avec Jules Berry
27 rue de la Paix – de Richard Pottier avec Renée Saint-Cyr
CM Ma tante Eulalie – de Max Lerel avec Madeleine Guitty
1937Les secrets de la Mer Rouge – de Richard Pottier avec Harry Baur
Le tigre du Bengale – de Richard Eichberg avec Alice Field
Le tombeau hindou – de Richard Eichberg avec Pola Illéry
1939Le chasseur de chez Maxim’s – de Maurice Cammage avec Bach
Le feu de paille / L’enfant prodige – de Jean Benoît-Lévy avec Orane Demazis
1949Un trou dans le mur – de Emile Couzinet avec Marguerite Pierry
1950Le tampon du capiston – de Maurice Labro avec Rellys
Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Suzy Delair
    Segment « Une couronne mortuaire »
CM Boîte à vendre – de Claude Lalande avec Louis de Funès
1951Boite de nuit – de Alfred Rode avec Louis Seigner
Les deux « monsieur » de madame – de Robert Bibal avec Jean Parédès
1952Quitte ou double – de Robert Vernay avec Zappy Max
La danseuse nue – de Pierre Louis & Robert Florat avec Elisa Lamotte
1953Touchez pas au grisbi – de Jacques Becker avec Jean Gabin
Femmes de Paris – de Jean Boyer avec Michel Simon
Leur dernière nuit – de Georges Lacombe avec Madeleine Robinson
Mandat d’amener – de Pierre Louis avec Micheline Francey
L’homme trahi – de Walter Kapps avec Henri Garat
    Inachevé
1954J’avais sept filles – de Jean Boyer avec Maurice Chevalier
Le port du désir – de Edmond T. Gréville avec Andrée Debar
1955Gas-oil – de Gilles Grangier avec Ginette Leclerc
La rue des bouches peintes – de Robert Vernay avec Paul Bernard
Tant qu’il y aura des femmes – de Edmond T. Gréville avec Raymond Bussières
1956Le long des trottoirs – de Léonide Moguy avec Françoise Rosay
Voici le temps des assassins – de Julien Duvivier avec Danièle Delorme
La polka des menottes – de Raoul André avec Mischa Auer
Miss Catastrophe – de Dimitri Kirsanoff avec Philippe Nicaud
Le pays, d’où je viens – de Marcel Carné avec Gilbert Bécaud
1957Rafles sur la ville – de Pierre Chenal avec Bella Darvi
Le temps des œufs durs – de Norbert Carbonnaux avec Julien Carette
Le coin tranquille / Déshabillez-vous, madame – de Robert Vernay avec Louis Velle
Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Paul Frankeur
1958Premier mai / Le père et l’enfant – de Luis Saslavsky avec Yves Montand
Le grand chef – de Henri Verneuil avec Georges Chamarat
1959Le chemin des écoliers – de Michel Boisrond avec Bourvil
Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Marie-José Nat
Archimède, le clochard – de Gilles Grangier avec Jacqueline Maillan
1960L’ours – de Edmond Séchan avec Francis Blanche
1961Les honneurs de la guerre – de Jean Dewever avec Bernard Verley
Alerte au barrage / Qu’as-tu fais de ta jeunesse ? / Le petit orphelin – de Jacques Daniel- Norman avec Paul Demange
1962Le Diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Alain Delon
    Segment « Tes pères et mères honoreras »
1968Drôle de jeu – de Pierre Kast avec Maurice Garrel
Fiche créée le 17 juin 2010 | Modifiée le 14 septembre 2013 | Cette fiche a été vue 7134 fois
PREVIOUSAlbert Bassermann || Gaby Basset || Mohamed BastaouiNEXT