CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Roger Karl
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gaby Sylvia



Date et Lieu de naissance : 24 mars 1920 (Cesena, Italie)
Date et Lieu de décès : 26 juillet 1980 (Chamalières, France)
Nom Réel : Gabrielle Zignani

ACTRICE

Gaby Sylvia nait Gabrielle Zignani le 20 Mars 1920 a Cenesa, en Italie. Elle n’est qu’une enfant quand sa famille s’installe en France. Elle est d’abord actrice de théâtre, révélée a l’age de dix-sept ans dans «Altitude 3200» au théâtre de l’Etoile, puis «Virage dangereux» au théâtre de Pigalle, deux pièces mises en scène par Raymond Rouleau. La jeune comédienne devient une figure importante du théâtre en France dans les années quarante, avec «Sodome et Gomorrhe» de Jean Giraudoux en 1943, puis «Huis clos» de Jean-Paul Sartre l’année suivante. Gaby Sylvia poursuit une carrière théâtrale extrêmement riche, avec notamment plusieurs pièces de Jean Giraudoux, «Amphitryon 38» ou «Electre», mais aussi des pièces classiques, comme «Le Misanthrope» de Molière, ou «Bérénice» de Racine. C’est en 1976 qu'elle fait ses adieux avec une nouvelle représentation de «Huis clos» mise en scène par Andréas Voutsinas.

Cependant, Gaby Sylvia connait également un parcours plus qu’honorable au cinéma. La encore, elle est révélée très jeune, dans «Le ruisseau» (1938) de Maurice Lehmann et Claude Autant-Lara, puis l’année suivante dans «Derrière la façade», de Georges Lacombe et Yves Mirande. L’actrice devient, dans les années quarante, l’un des seconds rôles les plus importants du cinéma français, avec notamment «Premier bal» (1940) de Christian-Jaque, «Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs» (1943) de Roland Tual ou «La femme fatale» (1945) de Jean Boyer. En 1947, elle obtient enfin un rôle plus important avec «Capitaine Blomet», de Andrée Feix. En 1948, avec «Métier de fous», elle croise la route de André Hunebelle, qu’elle retrouve dès l’année suivante dans «Mission a Tanger» avec pour partenaires Raymond Rouleau, Mila Parély et Louis de Funès débutant. Elle retrouve des seconds rôles importants dans trois films de Gilles Grangier, «Amour et Cie» (1949) avec Georges Guétary, «Les femmes sont folles» (1950) avec Raymond Rouleau et «L’amant de paille» (1950) avec Jean-Pierre Aumont.

Les années cinquante sont un tournant dans la carrière de Gaby Sylvia, dont les apparitions sur grand écran se font plus rares. On la retrouve, en 1954, dans «Huis clos» de Jacqueline Audry, adaptation de la pièce de Jean-Paul Sartre, ou Gaby Sylvia reprend le rôle d’Estelle Rigault, l’infanticide, qu’elle jouait déjà lors de la première représentation de la pièce. Elle enchaine ensuite plusieurs seconds rôles prestigieux, notamment dans «Les mauvaises rencontres» (1955) de Alexandre Astruc, récompensé a la Mostra de Venise, ou «C’est la faute d’Adam» (1957) de Jacqueline Audry. Après un bref passage a la télévision, dans «Les trois mousquetaires» de Claude Barma, elle retrouve André Hunebelle avec «Méfiez-vous, mesdames» (1963). Sa pâle filmographie ne reflète pas son talent de comédienne, à l’exception de ses performances filmées dans le cadre de l’émission de Pierre Sabbagh «Au théâtre ce soir» avec, entre autres, les pièces «La toile d’araignée» (1969) de Agatha Christie et «Le monsieur qui attend» (1976) de Emlyn Williams.

Gaby Sylvia abandonne dés lors sa carrière cinématographique pour se consacrer au essentiellement au théâtre. Elle apparaît encore dans «Beau masque» (1972) de Bernard Paul, puis dans «Nous irons tous au paradis» (1977) de Yves Robert, son dernier film. Victime d’une hémorragie cérébrale, elle meurt a Chamalières le 26 juillet 1980.

© Simon CONDÈS

copyright
1938Le ruisseau – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Michel Simon
1939Derrière la façade / 32, Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Lucien Baroux
Face au destin – de Henri Fescourt avec Jules Berry
1940Premier bal – de Christian-Jaque avec Fernand Ledoux
1941Signé illisible – de Christian Chamborant avec André Luguet
1943Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs – de Roland Tual avec Julien Carette
1945La femme fatale – de Jean Boyer avec Pierre Brasseur
1946Le mariage de Ramuntcho – de Max de Vaucorbeil avec André Dassary
1947Capitaine Blomet – de Andrée Feix avec Fernand Gravey
1948Métier de fou – de André Hunebelle avec Henri Guisol
Fantasmi del mare – de Francesco De Robertis avec Michele Morabito
1949Amour et compagnie – de Gilles Grangier avec Georges Guétary
Mission à Tanger – de André Hunebelle avec André Valmy
1950L’amant de paille – de Gilles Grangier avec Jean-Pierre Aumont
Les femmes sont folles – de Gilles Grangier avec Raymond Rouleau
1951Avalanche – de Raymond Segard avec Franck Villard
1952Wanda, la pécheresse / Le prix du péché ( Wanda la peccatrice ) de Duilio Coletti avec Giulietta Masina
1954Huis-clos – de Jacqueline Audry avec Yves Deniaud
1955Les mauvaises rencontres – de Alexandre Astruc avec Claude Dauphin
1957C’est la faute d’Adam – de Jacqueline Audry avec Jacques Sernas
1958La bête à l’affût – de Pierre Chenal avec Henri Vidal
1963Méfiez-vous, mesdames ! – de André Hunebelle avec Paul Meurisse
1972Beau masque – de Bernard Paul avec Massimo Serato
1977Nous irons tous au paradis – de Yves Robert avec Claude Brasseur
Fiche créée le 26 avril 2009 | Modifiée le 27 août 2010 | Cette fiche a été vue 6008 fois
PREVIOUSMoussa Sylla || Gaby Sylvia || Louise SylvieNEXT