CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aurora Walker
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Geneviève Guitry



Date et Lieu de naissance : 3 mai 1914 (Saint-Just-en-Chaussée, France)
Date et Lieu de décès : 6 juillet 1963 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Geneviève Marie Anaïs Ligneau Chapelain de Séréville

ACTRICE

Le 3 mai 1914 vient au monde la petite Geneviève Marie Anaïs Ligeau Chapelain de Séréville à Saint Just-en-Chaussée dans l’Oise. Devenue une très belle jeune fille, Geneviève fait ses débuts au cinéma en 1937 dans «L’étrange Monsieur Victor» de Jean Grémillon où elle donne, fragile débutante, la réplique au géant qu’est Raimu. Situation qu’elle partage avec une certaine Michèle Morgan qui elle aussi débute en tremblant devant l’illustre dans «Gribouille» de Marc Allégret la même année. Elle est alors créditée à l’affiche sous le nom moins tapageur de Geneviève Chaplain.

Très vite sa route va croiser celle de Sacha Guitry alors marié (pour la troisième fois) à Jacqueline Delubac. Elle est au générique des «Perles de la couronne» (1937) avec Jacqueline Delubac, Arletty, Claude Dauphin et Renée Saint-Cyr, et retrouve le Maître toujours maritalement flanqué de Jacqueline dans «Remontons les Champs-Elysées» (1938). Elle apparaît dans cette production sous le pseudonyme Geneviève de Saint-Jean aux côtés des époux Guitry.

Quelque part entre les «Perles de la couronne» et les «Champs-Elysées », Sacha Guitry au cœur très inflammable s’est épris de la très belle Geneviève à un point tel que le plan de travail du film en cours est modifié pour que la nouvelle venue y ait une place plus déterminante. Les plus finauds s’amuseront de voir dans le film juste avant l’intervention de Geneviève, deux fausses sœurs siamoises dans la séquence précédente et le roi flanqué de deux conquêtes qu’il choisit d’honorer sans faire de jalouses dans la séquence suivante. Le message semble clair: Guitry a deux femmes dans sa vie. La chose n’a dû plaire que fort médiocrement à Jacqueline Delubac car c’est elle qui a incité Guitry à faire du cinéma, la voilà récompensée de son insistance en se voyant ridiculisée sur pellicule. Pas pour longtemps, Jacqueline Delubac n’est pas femme à supporter ce genre de situation. le temps d’un divorce rondement mené et Geneviève née de Séréville devient madame Geneviève Guitry le 4 Juillet 1939 à Fontenay-le-Fleury.

Fidèle à sa propre tradition, Guitry fait de son épouse son interprète tant au théâtre qu’à l’écran et la nouvelle tenante du titre matrimonial étant aussi belle que gracieuse, tout Paris a tôt fait de l’adopter et d’en faire une de ses reines. Le couple reste à Paris durant l’occupation, Geneviève jouant Guitry sur les planches et même à l’écran, Guitry réussissant à monter sa «Désirée Clary» (1942) hautement cocardière malgré l’occupation et les restrictions qui en découlent. Après les tournages, en 1943, de «Donne-moi tes yeux» et de «La Malibran» avec Geori Boué cantatrice à l’Opéra de Paris dans le rôle-titre, le couple se sépare en Février 1944 et divorcera officiellement en 1949.

Geneviève Guitry privée de son mentor déserte les écrans mais restera une très élégante mondaine de la capitale et écrit un livre «Sacha Guitry, mon mari», publié chez Flammarion en 1959. Pourtant, l’été 1963, elle ferme sa porte à tous ses amis et aux nombreux visiteurs mondains qui la fréquentent, à peine quelques semaines plus tard, Geneviève meurt emportée par un cancer de la gorge. Sa fin survenue le 6 Juillet 1963 fut aussi brutale qu’inattendue et ce jour là, le tout Paris perdait une de ses plus brillantes représentantes, elle n’avait pas cinquante ans.

© Céline COLASSIN – http://cinevedette3.unblog.fr

copyright
1937L’étrange monsieur Victor – de Jean Grémillon avec Raimu
Ma sœur de lait – de Jean Boyer avec Lucien Baroux
Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Claude Dauphin
1938Remontons les Champs-Élysées – de Sacha Guitry & Robert Bibal avec Jean Périer
1939Ils étaient neuf célibataires – de Sacha Guitry avec Victor Boucher
1942Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Jean-Louis Barrault
1943Donne-moi tes yeux / La nuit blanche – de Sacha Guitry avec Aimé Clariond
La Malibran – de Sacha Guitry avec Suzy Prim
1946Plume la poule – de Walter Kapps avec Sinoël
1950Si ça vous chante – de Jacques Loew avec Howard Vernon
Fiche créée le 4 juin 2009 | Modifiée le 6 novembre 2009 | Cette fiche a été vue 4514 fois
PREVIOUSRené Guissart || Geneviève Guitry || Sacha GuitryNEXT