CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Larry Hagman
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

George Peppard



Date et Lieu de naissance : 1er octobre 1928 (Detroit, Michigan, USA)
Date et Lieu de décès : 8 mai 1994 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : George William Peppard Jr.

ACTEUR
Image
1959 Celui par qui le scandale arrive (home from the hill) de Vincente Minnelli avec Robert Mitchum & Eleanor Parker
Image
1963 Les ambitieux ( the carpetbaggers ) de Edward Dmytryk avec Alan Ladd, Carroll Baker & Robert Cummings
Image
1965 Le crépuscule des aigles (the blue Max) de John Guillermin avec Ursula Andress, James Mason & Jeremy Kemp
Image
1978 De l’enfer à la victoire (da Dunkerque alla vittoria) de Umberto Lenzi avec George Hamilton & Horst Buchholz

Né le 1er octobre 1928 à Détroit dans le Michigan, George Peppard est le fils d’un promoteur immobilier et d’une chanteuse d’opéra. Adolescent, il se passionne pour le piano qu’il abandonne pour le football tout en poursuivant des études d’ingénierie à l’Université de Dearborn dans le Michigan. Parallèlement, il découvre le théâtre. Il écrit et joue des pièces et poursuit ses études de génie civile à l’Université Purdue dans l’Indiana et l’Université Carnegie-Mellon en Pennsylvanie. Pour gagner sa vie, il donne des leçons d’escrime et commence une carrière d’ingénieur à la radio. Finalement, il décide de s’inscrire l’«Actor's Studio» à New-York dont Lee Strasberg est le directeur. À cette époque, il épouse Helen Davis qui lui donne ses deux premiers enfants Brad en 1954 et Julia-Louise en 1959.

En 1957, George Peppard fait ses débuts au cinéma dans «Demain ce seront des hommes» de Jack Garfein où il interprète l’un des élèves officiers d’une école militaire qui connaissent de multiples épreuves de la part du sergent sadique Jocko De Paris composé par Ben Gazzara dont c’est également le premier rôle. Ancien soldat de la Marine Américaine Navy, il enchaîne avec «La gloire et la peur» (1958) de Lewis Milestone avec Gregory Peck qui se déroule durant la Guerre de Corée. Il apparaît aussi dans de multiples séries à la télévision américaine. Il se fait véritablement remarquer en jouant le fils illégitime de Robert Mitchum dans le mélodrame «Celui par qui le scandale arrive» (1959) de Vincente Minnelli.

Devenu un jeune premier reconnu, il voit sa notoriété s’accroître avec le rôle du romancier entretenu dans «Diamants sur canapé» (1961) de Blake Edwards avec Audrey Hepburn. Il poursuit avec la fresque historique «La conquête de l’Ouest» (1962) avec l’épisode «La guerre de Sécession» réalisé par John Ford où il s’engage dans l’armée à la recherche de la gloire pour échapper à l’agriculture. En dépit de ses convictions personnelles rattachées au Parti Démocrate qui défend les causes pacifistes, il va interpréter de nombreux militaires. On le retrouve en caporal durant la Bataille d’Angleterre dans «Les vainqueurs» (1963), en lieutenant sur les bords de la Mer Baltique dans «Opération Crossbow» (1964) avec Sophia Loren, pilote d’avion allemand durant la première guerre mondiale dans «Le crépuscule des aigles» (1965) avec James Mason ou juif allemand qui rejoint les troupes alliées en Libye durant la Seconde Guerre mondiale dans «Tobrouk» (1966) avec Rock Hudson. Il joue un personnage inspiré du milliardaire américain Howard Hughes dans «Les ambitieux» (1963) de Edward Dmytryk. Sur le tournage du thriller «Le témoin du troisième jour» (1965), il rencontre Elizabeth Ashley qu’il épouse et donne naissance à son dernier fils Christian Moore en 1968.

George Peppard connaît un regain de popularité avec deux séries: «Banacek» (1972/74), où il joue un enquêteur auprès des compagnies d’assurance pour déjouer les fraudes; «L’Agence tous risques» (1982/86), où il est chef d’une bande de mercenaires qui combat les injustices. Sur le grand écran, il passe sans grand succès à la mise en scène avec le film policier «Five days from home» (1978). Pour un de ses derniers rôles à l’écran, il participe au téléfilm «Le complot du renard» (1990) de Charles Jarrott. Coté vie privée, il enchaîne trois mariages et tombe dans l’alcoolisme. Atteint d’un cancer du poumon en 1992, il décède le 8 mai 1994 à Los Angeles âgé de 65 ans à la suite d’une pneumonie.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1957Demain ce seront des hommes ( the strange one / end as a man ) de Jack Garfein avec Ben Gazzara
1958La gloire et la peur ( Pork Chop Hill ) de Lewis Milestone avec Gregory Peck
1959Celui par qui le scandale arrive ( home from the hill ) de Vincente Minnelli avec Robert Mitchum
    Prix NBR du meilleur second rôle masculin par la National Board of Review, USA
1960Les rats de caves ( the subterraneans ) de Ronald McDougall avec Leslie Caron
1961Diamants sur canapé / Diamants au déjeuner ( breakfast at Tiffany’s ) de Blake Edwards avec Audrey Hepburn
    + chansons
1962La conquête de l’Ouest ( how the West was won ) de Henry Hathaway, George Marshall, John Ford & Richard Thorpe avec James Stewart
1963Les vainqueurs ( the victors ) de Carl Foreman avec Melina Mercouri
Les ambitieux / Les profiteurs ( the carpetbaggers ) de Edward Dmytryk avec Alan Ladd
1964Opération Crossbow ( operation Crossbow / code name : Operation Crossbow / the great spy mission ) de Michael Anderson avec Sophia Loren
1965Le témoin du troisième jour / Le troisième jour ( the third day ) de Jack Smight avec Elizabeth Ashley
Le crépuscule des aigles ( the blue Max ) de John Guillermin avec Ursula Andress
1966Tobrouk ( Tobruk ) de Arthur Hiller avec Rock Hudson
Violence à Jéricho ( rough night in Jericho ) de Arnold Laven avec Jean Simmons
1967Syndicat du meurtre / Syndicat du crime ( P.J. / new face in hell ) de John Guillermin avec Gayle Hunnicutt
L’intrus magnifique ( what’s so bad about feeling good ? ) de George Seaton avec Mary Tyler Moore
1968Un cri dans l’ombre ( house of cards ) de John Guillermin avec Inger Stevens
La nuit sans témoin ( pendulum ) de George Schaefer avec Jean Seberg
CM Rowan & Martin at the movies – de Jack Arnold avec Dan Rowan
    Seulement apparition
1969L’exécuteur ( the executioner ) de Sam Wanamaker avec Joan Collins
1970Les canons de Cordoba ( cannon for Cordoba / dragon master ) de Paul Wendkos avec Giovanna Ralli
La dernière cartouche / Le dernier train pour Frisco ( one more train to rob ) de Andrew V. McLaglen avec France Nuyen
1972Requiem pour un espion ( the grounstar conspiracy ) de Lamont Johnson avec Michael Sarrazin
1974On a trahi un flic ( Newman’s law ) de Richard T. Heffron avec Michael Lerner
1976Les survivants de la fin du monde ( damnation alley / survival run ) de Jack Smight avec Dominique Sanda
1978Five days from home – de George Peppard avec Neville Brand
    + scénario & production
De l’enfer à la victoire ( da Dunkerque alla vittoria / contro quattro bandieri / from hell to victory ) de Umberto Lenzi avec Horst Buchholz
1979Au-delà de cette limite votre billet n’est plus valable / L’ultime passion ( your ticket is no longer valid / finishing touch / a slow descent into hell ) de George Kaczender avec Jeanne Moreau
An almost perfect affair – de Michael Ritchie avec Monica Vitti
    Seulement apparition
1980Les mercenaires de l’espace ( battle beyond the stars ) de Jimmy T. Murakami avec John Saxon
Les bourlingueurs / À la recherche du Yankee Zephyr ( race to the Yankee Zephyr/ treasure of the Yankee Zephyr ) de David Hemmings avec Ken Wahl
1982Target eagle / Jugando con la muerte / El mercenario – de Juan Antonio de la Loma avec Max von Sydow
1988Zwei frauen / Silence like glass – de Carl Schenkel avec Martha Plimpton
1991Die tigerin / The tigress – de Karin Howard avec Valentina Vargas
AUTRES PRIX :
      
    Laurel d’Or de la meilleure nouvelle personnalité masculine, USA ( 1960 )
Fiche créée le 11 septembre 2011 | Modifiée le 22 juillet 2014 | Cette fiche a été vue 2917 fois
PREVIOUSRamón Peón || George Peppard || Marília PêraNEXT